radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Ven 1 Sep - 14:22

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♦ Alors oui t'étais un peu bourrée, oui le sang qui coulait dans tes veines étaient chargé de saké et ça allait pas disparaître de si tôt. Tu venais de faire connerie sur connerie mais t'en avais rien à faire. Ta santé ça te cassait les ovaires et pour ce soir tu serais en pleine forme et tu ferais un fuck à celui qui décides de qui est malade ou pas.

Alors que t’essaie de détendre Jin, de pas trop regarder Sora malgré son petit sourire d'excuse, tu continues de danser. Votre prof elle elle a pas l'air trop mal, pas trop bien non plus. Tu la salues avec de grands gestes et un rire avant de regarder le couple amorphe sur le divan. Ah Su Hwan s'est levée, un tonnerre d'applaudissement !! Finalement tu sais pas trop si tu dois t'en préoccuper ou pas mais là tu bouges, là t'es bien, là tu rigoles et là tu te fixes.
Ouais t'avais pas prévu ça. t'avais pas prévu que la langue de l'évêque se retrouve dans ta bouche en train de chercher un truc qu'il aura pas. T'avais pas prévu que Jin le vois et s'énerve, ni même que Sora détourne le regard.

Tu le pousse en le regardant avec de gros yeux. Quel petit trou du cul celui ci. Tu le regardes et tu fronces les sourcils en le pointant du doigt. "Toi !! T'as cru que ma bouche c'était un espace public ? T'as cru que t'étais chez mémé !!? " D'un coup tu te mets à lui frapper le bras sans aucune force, pathétique. Puis tu vas rejoindre Jin qui est parti s'énerver. Quand t'es près de lui c'est comme si t'avait un peu désaoulé. T'es calme tu mords ta lèvre et tu lui touche l'épaule."Jin... ca va ? Tu sais il est un peu beaucoup bête... "Et toi aussi...


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Ven 1 Sep - 15:08

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♠ C'est comme s'il avait quelque chose à reprocher. Pas à toi particulièrement mais au monde entier. Sun Hee, elle acquiesce à ses propos, sans prendre ombrage de sa dernière remarque. Après tout, ce n'était pas faux. Elle dansait sur la limite Sun Hee, en permanence, à chaque seconde. C'était toujours là, en elle, elle avait presque apprit à vivre avec. C'est la belle. Son défi, le caprice de ses envie. Un prêté pour un rendu, elle lui répond en l'observant un dernier restant.

« J'en prend bonne note. Mais si cette soirée t'est si insupportable, pourquoi s'acharner à rester? »

Se forcer à faire quelque chose qu'on ne désirait pas, c'était un véritable mystère pour elle. Sun Hee avait toujours fait ce qu'elle désirait et sans doute était-ce une chose que beaucoup lui reprochaient. Pourtant, elle n'insista pas, laissant le jeune hommes à ses mauvaises pensées à l'entrée de la boite de nuit-karaoké. Un geste de la main à Ji Eun qui la saluait avec enthousiasme et madame Liu se fond dans la masse. Elle avait l'alcool joyeux Sun Hee, beaucoup trop pour avoir envie de rester le cul fixer sur une banquette à attendre que les choses se passent. Sans doute pour ça qu'elle se retrouve rapidement sur la piste, à tournoyer au bras d'un homme sous le rythme des basses qui résonnent dans la salle. Non sans jeter un coup d'oeil à son groupe de temps en temps. Alors Sun Hee, si elle ne voit rien du baiser de ce cher Tae Jun qui bouleverse les foules. Elle ne manque rien, en revanche, de l'éclat de Ji Eun qui s'échappe à la suite de Ji Hyun. Ni de Su Hwan qui attrape le visage de Sung Jae dans une merveilleuse imitation de poulpe. Son attention passe des uns aux autres avant qu'elle ne se décide à rejoindre les sièges, se posant près  des deux sans intervenir, se servant un verre qu'elle sirote du bout des lèvres. Attentive, sans être étouffante. Juste présente.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Ven 1 Sep - 22:08

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♠ Elle me repousse Ji Eun, elle me frappe le bras, ça me fait rire doucement et je la suis des yeux lorsqu'elle me passe devant et qu'elle se dirige vers la sortie, à la suite de Ji Hyun. Je lève les yeux au ciel. Ce gosse sait pas bien prendre les blagues, c'est hallucinant. Je reste planté là un instant avant de sentir un regard sur moi. Incapable de dire qui c'est dans l'obscurité de la boite, je finis quand même par me mettre en mouvement, je sors à mon tour, ouvrant la porte un peu trop violemment. Je retrouve Ji Eun la main sur l'épaule du gamin. Je glisse une main dans le dos de la sous-évêque en passant et me plante face à eux. Je jette un regard interloqué à ses phalanges pleines de liquide vermeil avant de claquer ma langue contre mon palais. « Tu devrais rentrer Ji Eun. » Je lâche les mots sèchement, comme prévu elle écoute rien. Je pose ma main sur la poitrine du plus jeune et le plaque contre le mur de la boite. « Qu'est-ce qui te prend ? » J'veux qu'il m'explique quelle mouche l'a piqué et j'vais pas attendre cinquante ans. On est pas des dramaqueens pareilles chez dogsuli. « Elle m'a dit que tu couchais même pas avec elle. Puis j'pense pas que ce soit ta soeur. Donc au dernières nouvelles, faut que t'arrêtes de te sentir concerné comme ça. La jalousie c'est pas bon pour le teint, dongsaeng. » Je le quitte pas du regard. J'voudrais qu'il arrête de se comporter comme un petit con d'ours mal léché pendant quatre jours. Mais le connaissant, c'est trop demander.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t666-lee-jin-kyung-an-orphan
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 11:08

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue Malgré l'agréable compagnie de l'apollon, tu ne peux t'empêcher de jeter un coup d’œil à ton bourreau, toujours si préoccupé par sa belle, au moins, pendant cette soirée - voir ses quelques jours - tu ne risques pas de subir les conséquences de ta rébellion soudaine. Soit, tu profites et tu verras plus tard pour être torturer.

"Montre-moi ?", tu tiltes sur les derniers mots, parle-t-il encore de la même chose ? Tu en doutes fortement, mais tu te gardes bien de le faire remarquer. Dans un sens, c'est aussi à ton avantage, pourquoi ruiner cet effort ? Et ta timidité n'est pas complètement inhibé malgré que tu sois à la limite d'être subjuguer par ce rire soudain. Encore un verre et tu te lâcheras totalement.

C'est naturellement que tu te rend compte que tes gestes sont explicites, tu ne peux pas - même-si tu le voudrais - cacher ce profond intérêt envers lui, faut dire qu'il ne te laisses vraiment pas indifférent. Son regard hypnotique te donne quelques suées expectatives, ce bleu captivant engendre un frisson le long de ta colonne, au creux de tes reins - ou bien c'est la dose d'alcool ingurgité qui parle pour toi -. T'as du mal à faire la différence entre les deux, mais bien des choses dont tu serais incapable de faire dans ton état normal te sautent aux yeux, libérateur.

Tu le sens attiré par tes tatouages - ce tatouage que tu as eu le courage de faire en souvenir de ce meilleur ami, ce tatouage que tu réalises suivre à contrario de ton idée première sur la vie - et tu te surprend à vouloir qu'il le touche du bout des doigts. Pour sur que ça te donnerait encore plus de frissons, tes sens sont exacerbés et c'est en parti de sa faute, toi tu voulais juste observer comme un spectateur en fond de salle mais c'est une nouvelle perspective de soirée qui t'enchante.

Tu suis son regard, intrigué par ce qui se passe autour de vous, et tu finis par tomber sur Ji Eun, ses lèvres scellé à celle du type qui était venu t'accoster dans la rue, celui-là même qui avait engendré un regard noir de la part de Sung Jae. Tu te demandes comment ses deux-là peuvent être si proches, mais il y a parfois des choses qui ne s'explique pas. Pourtant, t'aurais aimé avoir un regard de sa part, rien que pour t'encourager à te laisser aller. Son comportement de maman est salvateur pour toi, tellement que tu te sens attaché à elle, d'une certaine façon.

"Un réaliste qui rêve ? Rêve de quoi ? C’est contradictoire non ?"
En effet, un réaliste qui rêve, est de ce fait un contraste impossible mais c'est aussi cette contradiction qui te donne l'envie de relever le défi, oser l'impossible même lorsqu'on y croit pas.
Ta main s'échappe pour venir se glisser dans tes cheveux, t'es à l'aise avec lui, et ça te surprend, t'aurais pas penser autant.
"Totalement, mais c'est aussi cette contradiction qui est intéressant de surpasser, comme pour se prouver que n'importe qui, même la personne la plus rationnel peut se permettre de rêver de l'impossible". Cinq verres plus tard et t'arrive encore à sortir ce genre de phrase philosophique, en vrai ses lignes sont gravées dans tes veines et pas seulement sur ta peau. Tu relèves le bras pour poser ton regard sur celles-ci et tu souris, un large sourire inhabituel et en relevant tes yeux vers lui, tu as clairement l'envie de profiter, surtout en voyant ses intentions luire au fond de ses pupilles.
Un peu plus enjoué, tu as l'audace de lui saisir le poignet - ton pouce s'égarant en deux/trois caresses furtives - et tu l'entraines avec toi.
Ce sourire qui ne te quitte plus - et que peu ont du voir finalement - tu lui lances joyeusement.
"Je dois te montrer mes talents, non ?", un regard subtile, pas sûr que tu ne parles que du chant pour le coup, tu le lui lances dans la même ambiguïté que ses paroles.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


       
Dream about the impossible
Je doute de mon existence, j'ai ce besoin incessant de connaître mes racines, la raison de ma naissance. J'ai peur de me lier. Ce fil rouge que j'ai dû couper par inconscience. Je cours après ce qu'on appelle l'amour.


Dernière édition par Lee Jin-Kyung le Dim 3 Sep - 15:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 11:41

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♠ T'es perché, pas trop, pas assez, mais tu l'es quand même, t'as bu beaucoup, t'es pas aussi lucide que dans ton état normal, mais t'as déjà été dans bien pires états que ça. La musique va trop fort, mais tu t'en fous, tu l'entends quand même ta belle qui te tend des paroles enivrée. Elle a chaud ? Sourire carnassier, ne se rappellent-elles pas de ce que tu as fait la dernière fois qu'elle t'as citer ces mots ? Sa main était posée sur la tienne, sans rejet, alors que tu étais à deux doigts de la zone sensible. Elle se réveille ? Bonne nouvelle, elle se lève, ne lâchant pas sa prise sur toi, ton corps semble léger, elle se poste entre tes jambes que tu écartes légèrement pour lui faire de la place. Un peu d'alcool et le rejet se transforment en réclamation ? Tu enroules tes bras autour d'elle, elle ne s'enfuira pas ! Ce que tu veux faire ? Un tas de choses qui ne sont pas permise en publique... Peut ère que rentrer aurait été la meilleure chose à faire ? Mais t'avais pas envie de rater le spectacle que tu admires du coin de l’œil, le frère de Toru qui se barre, ça te fais kiffer , la belle Ji Eun qui le suit et Tae Jun qui souris en les suivant tranquillement ... On dirait une scène de drama le truc ! T'aimerais presque pouvoir assister a ce qui va se passer dehors, mais lorsque Su Hwan te parle de danser , ton souris s'amplifier. Elle ne sait pas danser ? Tout le monde sais danser ! Elle se mouvait contre ton corps alors que tu profitais pleinement du contact. Tu glissais même tes mains de temps a autre su ses fesses en caressant son dos.
« Tu peux danser pour moi si tu veux ? Il n'y a que moi qui te regarde »
tu l'avais remarqué , la belle professeur , pas loin ? Était-elle en mission chaperonage ? Allait-elle jouer les professeurs exemplaires et t’empêcher de faire quoi que ce soit de pas correct a la belle un peu trop alcalisée ? Dans ton esprit , tu voyais déjà le corps de Su Hwan se mouver contre le tien.
Elle jouait ensuite avec ton visage , tu la regardais d'un aire dubitatif .... Tu profitais tu fais qu'elle s’était un peu éloignée pour tirer son t-shirt vers le haut, si elle a chaud, tu vas l'aider. Tu fais un nœud, dévoilant tout son corps ... t'aurais pu le lui enlever mais en boite, avec du monde autours, cela pourrait être vu comme du harcèlement sexuelle. Tu t'en fous un peu , mais t'as pas envie qu'on vienne t'emmerder maintenant. Son haut ne cachais plus que sa poitrine, dévoilant son ventre. Tu posais furtivement tes lèvres sur ses côtés.
« C'est mieux comme ça »
tu ne le lui demandais pas vraiment , tu l'affirmais. Tu te levais ensuite, jetant un léger coup d’œil a la professeur qui semblait bien seule, tu pris Su Hwan par la main, puis par la taille pour l'approcher de toi. Tu te dirigeais vers le bar, cette fois pour la belle, ce serait boisson énergisante un peu plus corsée, l'alcool ne semble pas lui faire de mal. Et pour toi, tequila ... Ça te rend trop chaud la tequila. Peut être devrais tu penser à prendre quelque chose à boire pour Sun Hee ? Tu y penseras plus tard, pour le moment, tu ne penses que a ta main qui se balade librement sur le corps de Su Hwan , à sa peau devoilée, tu voudrais en voire tellement plus.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
dogsuli might
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t393-ji-hyun-savage#6984
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 12:33

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♠ La question de l'enseignante étais totalement justifiée , c'est vrai , pourquoi tu restais ? Pourquoi tu t'acharnais toujours ? Pourquoi ? T'en savais rien , t'as jamais vraiment su. Ce voyage il etait obligatoire , donc sur ce point la t'avais pas eu le choix ... mais pourquoi t’efforcer de rester avec des gens que tu trouve insupportables ? La réponse était floue ... Ji Eun ? Non elle te connait , elle ne s'attend jamais à ce que tu te force pour elle dans ce genre de situation.
Tu semblais réfléchir , et tu lui répondais le plus simplement du monde :
« Parce que j'en ai envie »
illogique , pas rationnel .... on à l'habitude.

(...)

Et tu bois , tu bois pas beaucoup mais c'est déjà trop , et il l'embrasse , et tu pètes un plomb ... tu sors , tu frappes violemment dans le  mur , la douleur te semble minime grâce a l'alcool qui circule dans tes veines. Et tu la vois , Ji Eun , elle t'a suivi . Tu lèves les yeux au ciel. C'est bon , t'es pas une de ses Nanas qui ont besoins d’être suivies après une crise de nerfs .... d’ailleurs pourquoi ça te saoule ? Ji Eun c'est pas ta meuf , t'as aucun droit sur elle.
Tu fronces juste les sourcils en la regardant. Tu le sais que ce mec est juste con.
« je sais pas ... en fait il fait ça juste pour m'emmerder , pourquoi il serait venu me faire son chantage débile sinon ? ... »
c'est vrai t’étais dans ton coin , tu faisais chier personne et il t'a clairement cherché.
Et tu le vois se ramener. Il fait son show la , de où il parle à Ji Eun comme ça lui ? Tu te retrouve plaqué contre le mur , il nous fait une démonstration de dominance l’évêque ? Tu te mords la lèvre.
Qu'est ce qui te prend ?
« mec je me retrouve dans la chambre d'un pédé qui ne parle même pas bien le coréen, tout le monde est complètement a côté de ses pompes... » un rire ironique s'échappe de ta bouche « ... Même moi putain .... »
tes paroles semblent approximative et il continue ... oui t'avais pas énoncé le vrai problème. Alors c'est ça ? Faut que tu couche avec elle pour avoir le droit de te sentir énervé du fait que ce type dont le tableau de chasse dépasse déjà le nombre de mots du bottin téléphonique se mette a tout d'un coup lui porter beaucoup trop d'attention.... t'es presque sur qu'elle représente rien pour lui alors que pour toi elle fait partie de ce que tu as de plus précieux ... mais ça tu le dira jamais tout haut.
Ouais t'es jaloux ! Et alors ? Son regard est fixe plongé dans le tiens , tu le repousse , vers l'arrière,
« ça peux s’arranger tu sais ... je me sens forcement concerné quand il s'agit d'elle ... mais vas-y fais ce que tu veux. »
tu regarde Ji Eun d'un regard noir et alcoolisé , un regard qui lui était rarement , voire jamais destiné.
« franchement faites ce que vous voulez ..... mais me demandez pas d'être d'accord putain ... Par contre .....»
et pour ponctué tes paroles , ton poing viens se loger violemment sur la joue de Tae Jun alors que tu t’apprête déjà a esquiver la réponse.
Ça fait du bien ....


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


InachevésIncapable de faire des choix j'suis comme mes figurines Inutile, j'reste chez moi, j'baisse les bras Un prototype une version beta Une seule réponse à toutes les questions "j'sais pas" Comme un constat d'échec dans la playlist Comme un air d'abandon sur la setlist J'fais rien à fond donc j'serais qu'à moitié triste Et j'ai vraiment tout essayé, loin d'une vie trépidante, rongé Des nuits blanches à m'demander d'une voix hésitante, "Ai-je fais les bons choix?" Prise de conscience froide et flippante Des fois j'aimerai m'endormir et m'réveiller l'année suivante
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://404error-baby.forumactif.org/t407-pour-un-lie
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 14:12

SHINJUKU BY NIGHT
TenueMusic
Ouais, tu avais détourné le regard au mauvais moment, tu n’avais pas supporté l’image qu’avait renvoyé ce baiser, ces deux corps collé. Tu n’avais pas aimé penser « Putain cet enfoiré ». Tu n’aimes pas te sentir comme un putain de mec jaloux et possessif alors tu te convaincs que tout va bien, puis tu es bien accompagné. Seulement dans le fond de la musique un cri, une voie te ramène à la réalité, une @Im Ji Eun qui s’énerve contre Jun, ce mec qu’elle embrassait un peu avant.. A peut-être ne l’embrasser t-elle pas vraiment, ton coéquipier s’énerve et il finit par se barrer et Im-ji-Eun le suit. Tu ne dois pas pas les perdre de vue,  tu ne le peux pas, seulement il y a @lee jin-kyung avec toi et tu n’as pas envie de le laisser, tu ne peux même pas le concevoir. "Je dois te montrer mes talents, non ?" Comment dire non à une tel proposition ? Seulement comment te regardais dans un miroir si tu laisses les choses ce faire. Alors tu t’approches, poses une mains sur son épaules, rapproches tes lèvres de son oreille. TU veux qu’il t’entende, qu’il sache que tu es intéressés, mais que tu ne peux pas laisser passer.

-  Se soir, montre moi comment tu surpasses tes rêves en restant réaliste. Rejoins moi, dans les couloirs, devant ma porte. On trouveras un moment pour mieux se « parler »... Je suis désolé. Je peux pas laisser passer ça. Ni ça.

Tu effleures ces lèvres avec tes doigts puis tu te recules, tu as dû faire un choix. Ji-Eun passera avant, c’est comme ça. D’un air désolé tu te retires de ce prétendant bien trop tentent. Ahh. Tu marches à travers la foule, non sans lui lancer un dernier regard beaucoup trop insistant. Tu arrives finalement à la hauteur de Ji-Eun et de @takahashi ji hyun. Heureusement tu ne te souviendras peut-être pas de ces mots. « mec je me retrouve dans la chambre d'un pédé qui ne parle même pas bien le coréen, tous les mondes et complètement à côté de ses pompes... »  Tu hausses un sourcil derrière lui. Si tu savais comment continuerait la soirée... T’aurais eu de quoi le remettre à ça place.

- Je t’emmerdes.

Tu es soudainement beaucoup plus froid, beaucoup moins gentil... ça te passera. Tu attrapes la main de Ji-Eun et la ramènes vers toi, tu la défendrais s'il y avait une raison... Seulement il n’y a eu qu’un baiser et elle à elle-même gérer les problèmes. Tu te sens un peu inutile et ton coloc lui a déjà collé une bonne raclée.

- Ca va Ji-Eun ? Désolé. J’aurais du rester avec toi.

Tu t’en veux un peu au fond, tu regardes @kang tae jun un de plus que t’auras du mal à blairer. Tu le sens que le nom de tes amis sera réduit. Du haut de ton 1 mètre 90 tu inspires, expies, tu n’es pas vraiment violent, t’aurais peur de blesser et t’en vouloirs, mais au fond t’avoue que là … TU en as bien envie.

- T’avais pas l’air d’un connard. et toi non plus d'ailleurs.


Tu regardes ton coloc de chambre, bref tu as les nerfs. Tu sais ne sais peut-être pas toute l’histoire, mais tu l’auras à l’oeil. Parce que même si tu es gentil, tu peux te montrer beaucoup moins sage que ton image, beaucoup moins doux aussi.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 15:19

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♦ Tout se passait beaucoup trop vite pour toi. Ta tête tournait et maintenant que tentais dehors le froid semblait manger chacune partie de ta peau découverte. Jin , tu étais la pour lui. Et si l'alcool avait été ce qui te faisait tourner la tête la tu redescendais dans une sorte de bad feeling. Il fallait pas que tu le lache. Il fallait pas que tu penses qu'à toi. Il n'était pas de ta fraternité mais il était plus. Il était ton ami, et il était précieux pour toi. Alors tu le regardait s'enervé en essayant de le calmer mais t'y arrive pas.
Jun arrive et tu soupires un peu surtout la manière autoritaire avec laquelle il te parlait. Tu soupires et tu le vois plaqué Jin au mur. Tu lui prends alors Le Bras. " Arrête ça sert à rien de s'enervé ! Et d'abord c'est quoi cette histoire ?! ". Ton regard passe sur les deux. Pourquoi il fallait qu'ils se disputent ? t'avais juste envie de t'amuser. Pas d'entendre des disputes.
Tu soupires alors puis Sora arrive. Tu viens vers lui tu les regardes et puis tu mords ta lèvre. Posant sa main sur son torse tu lui chuchote que ce n'est rien. Apres tout t'avais pas eu de problèmes. Mais tu supportais pas voir Jin mal et pourtant il te rejetais pour quelque chose que tu n'avais pas fait, pas chercher "Arrêtez. Ceux qui veulent rentrer moi j'y vais. Faites attention à vous  " Tu souris doucement sans etre tellement heureuse. Le regard de Jin t'a blessé et la tu commences à rentrer. Tant pis pour la fête ton humeur est entachée t'as plus envie de rire.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.


Dernière édition par Im Ji Eun le Dim 3 Sep - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 16:14

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♠ La gamin a l'air dégouté de sa vie et commence à me raconter ses petits problèmes de tapette. Qu'est-ce que j'en ai à foutre moi, qu'il soit dans la chambre de l'autre grand dadet de blond putain ? Puis j'vois pas pourquoi ça le dérange autant, surement qu'il aurait bien voulu se taper Ji Eun finalement. Il était peut-être pas si innocent qu'elle le disait avec elle. J'attends patiemment qu'il finisse sa petite story VDM, les bras croisés sur ma poitrine et le petit con finit par me foutre une droite dans la pommette. Je recule d'un pas sous le coup de la surprise et esquisse un sourire moqueur. Le coup part tout seul, mon poing vient s'écraser contre son estomac avec la force brute dont je fais preuve en combat. J'veux pas l'abîmer, et au fond je l'aime bien Ji Hyun. Il faut juste qu'il apprenne le respect. Le mioche se plie en deux sous le coup de la douleur et je réajuste tranquillement ma veste avant de poser la main sur son épaule en me penchant pour lui murmurer quelques mots à l'oreille. « La prochaine fois que tu me touches, j'encastre ton joli visage dans le bitume Jin. » Et il sait que je déconne pas. Les gosses me respectent en partie pour ça, parce qu'ils savent qu'il y en a pas un qui puisse m'affronter quand il s'agit de se mettre sur la tronche. Le salopard de blondinet se ramène et commence à traiter tout le monde de connard. « Putain mais tout l'monde a oublié l'respect ce soir ou quoi ? » Je me retourne d'un coup vers le blond et abats le tranchant de ma main contre sa gorge, presque nonchalamment, lui coupant le souffle au passage pour une bonne minute. Je lui met une petite balayette histoire qu'il comprenne enfin qui est le patron ici. Je finis par lui cracher dessus avant de suivre Ji Eun à l'intérieur. Perdre mon temps, c'est vraiment pas mon genre. Je la rattrape et pose ma main sur sa hanche, histoire qu'elle se retourne pas. Elle va encore faire la dramaqueen à vouloir aller soigner tout le monde, je la connais presque trop bien maintenant. J'esquisse un sourire à son attention. « Tu voulais danser j'crois ? Moi j'ai besoin d'un verre. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   Dim 3 Sep - 18:30

SHINJUKU BY NIGHT
Tenue ♠ Tu sais plus trop ce qui se passe, t’as un peu la tête lourde, et les paupières à moitié fermées. T’essaies de te motiver, parce que ton binôme ne semble plus vouloir te ramener, alors que c’est ce que tu pensais qu’il faisait. Inutile, qu’il était. Tu te plaçais face à lui, comme pour le surplomber, tu te sentais grande, face à lui, assis de la sorte. Tu pouvais sentir ses mains autour de ton corps. T’avais envie de lui dire de ne pas faire ça en public, une seconde fois, mais rien ne sorti. Tu désespérais sur place de son comportement. Comment ça sera, quand vous seriez dans votre chambre ? Il va essayer de te faire l’amour ? T’avais un peu peur rien que d’y penser en fait… Et puis, tu n’as pas trop envie de danser en public non plus, parce que t’étais pas trop à l’aise, tu étais entourée de gens de l’école en fait, c’est ce qui te freinais le plus… Tu sentis ses mains sur tes fesses, tu te redressais un peu, mal à l’aise. Tu n’étais pas habituée, à ce qu’on te touche. « Tu peux danser pour moi si tu veux ? Il n'y a que moi qui te regarde » T’arquais un sourcil, en te demandant comment tu pouvais danser que pour lui…Tu fis une espèce de mouvement de hanche avant de rire franchement. La honte. T’étais pathétique. T’étais le genre de meuf, raide comme une planche. Pauvre homme, si un jour tu sors avec un quelqu’un… Il allait en baver avec toi, pour sûr. En attendant, tu préférais t’amuser avec son visage, pendant que lui, semblait s’amuser avec ton haut. Tu fronçais les sourcils, en regardant ce qu’il avait fait. Tu pouvais voir, ton ventre, plat mais mou à l’air. Blanc comme un cul, tellement tu ne t’exposes jamais au soleil. Le voyant s’approcher, tu le regardais faire alors qu’il embrassait, tes côtes. Un frisson s’empara de ton corps, comme une espèce de décharge électrique. « A… Arrête ça… » Voix un peu gênée mais aigu, en fait, c’était bizarre. Peut-être car c’était une zone de chatouille ? Non ? Mais t’as pas eu la même réaction que quand ça te chatouille. C’est bizarre. En le voyant se lever, tu le laissais te tirer par la main, puis pour la taille pour aller au bar. Bar blindé, trop de monde, tu n’étais pas à l’aise, d’autant plus que tu te retrouvais coller à lui. Lui et ses mains baladeuses. T’attrapais le verre qu’il t’avait commandé en le buvant lentement. « A… Arrête de me toucher j’ai… L’impression d’être une fille facile aux yeux des autres… » Tu fis une moue un peu boudeuse. Parce que tu savais qu’avec lui, ça ne servait à rien. Il continuerait jusqu’à ce qu’il ait ce qu’il voudrait. « On peut faire un deal ? Genre. Si je te laisse me voir en sous-vêtement ce soir tu me fiche la paix durant… Le séjour ? » Quoi ? C’est un bon deal non ? Pauvre fille t’es bête.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

I don't mind being hated but I hate the misunderstanding
MY PRIDE IS BRUISED, I’M BURNING UP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.   
Revenir en haut Aller en bas
 
[TOKYO FEVER] Jour 1, Shinjuku.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir
» Spécial réveillon du jour de l'An
» Attention : Fausse mise à jour qui cache un cheval de Troie !
» Mises à jour des logiciels du pack
» antivir périmé, mise à jour KO

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: