radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 [TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: [TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.   Jeu 31 Aoû - 22:07

DON'T WANNA CRY
MUSIQUE ☁ Je sors de la salle de bain les cheveux encore mouillés retombant dans mes yeux, comme d'habitude. J'ai pris la peine d'enfiler un pantalon de jogging noir pour ne pas choquer l'esprit de la jolie Ji Eun. L'alcool redescent petit à petit, mon organisme se purge mais je suis toujours plutôt content, j'en souris même à la brune. « La salle de bain est à toi si tu veux ! » J'esquisse un geste en direction de la pièce d'à-côté. Bizarrement la douceur de Ji Eun m'apaise. J'aurais pensé qu'elle finirait pas m'énerver, j'aurais pensé que j'aurais envie de la frapper, mais elle me fait plus rire qu'autre chose. La sonnerie de mon téléphone retentit soudain et je le sors de ma poche pour répondre mais me contente de fixer le numéro qui s'affiche sans bouger. Je relève les yeux vers Ji Eun puis les baisse à nouveaux vers mon téléphone. Je décroche vivement. « Yeoboseyo. » J'écoute un instant la voix avant de grimacer et de me diriger vers la porte vitrée en répondant. « J'peux pas m'en occuper, je suis pas à Séoul. Tu pourrais y aller pour une fois, elle a fait quoi encore ? » Je referme la porte derrière moi et entame une conversation agitée avec mon père. Ponctuée d'insultes et de grands gestes, je finis par m'énerver et lui raccroche au nez. Je soupire longuement en m'appuyant contre le balcon. Je sors une cigarette que j'allume en regardant longuement les lumières de Tokyo qui brillent comme des étoiles. Je finis ma cigarette avant de retourner à l'intérieur. J'entends l'eau de la douche couler, elle a finit par y aller finalement. Toute trace de la bienaisance que j'ai ressenti pendant la soirée m'a quittée, je ne suis plus que colère et tristesse. De toutes façons, je ne pouvais jamais rien espérer de mes parents, je le savais depuis longtemps. Je me demandais pourquoi ça m'étonnais encore. Je m'approche du piano à queue trônant dans un coin du salon, en face du mur de verre, face à la ville illuminée. Je laisse glisser mes doigts dessus. Ca fait longtemps que j'ai pas joué. Ca fait longtemps que j'ai pas voulu impressionner une fille, c'est toujours pour ça que je joue d'habitude, pour quoi d'autre est-ce que j'ferais un truc aussi niais ? Mais ce soir, si mes doigts en relève le couvercle, s'ils se posent sur les touches blanches et jouent une mélodie, c'est pas pour impressionner qui que ce soit. C'est parce que j'ai envie de jouer. Et même si je me l'avouerais jamais, c'est pour évacuer ce que je ressens. Cette sensation d'avoir le coeur enserré, d'avoir un poids trop lourd sur les épaules, cette sensation de ne jamais être écouté ou respecté, cette sensation que tout le monde se fout de moi et que du jour au lendemain j'me ferais poignarder dans le dos par tous, y compris mes parents. Mes doigts agiles trouvent vite les touches, forment une mélodie, ma main gauche rejoint la droite, et sans m'en rendre compte, je finis un morceau. Je me rends plus compte de rien, je suis perdu quelque part entre ce monde et la musique, entre Séoul et Tokyo, entre la vie de ma mère et la mienne. J'entends pas que l'eau de la douche s'est arrêtée, j'entends pas Ji Eun sortir de la salle de bain, ni s'approcher de moi. Et je la vois pas non plus, les yeux rivés sur le clavier, les oreilles tendues vers les notes. C'est seulement lorsque mes doigts glissent doucement du clavier et que je relève le regard pour regarder la ville que je vois son reflet dans la vitre.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.   Ven 1 Sep - 0:36

DON'T WANNA CRY
MUSIQUE ☁ L'arrivée dans la chambre avait été un soulagement. Accompagnée de n'importe qui. T'avais qu'une envie c'était de te posé, t'allonger, enlever ces chaussures, te doucher, dormir. En fait, t'avais beaucoup d'envie, mais aucune d'elle n'était de continuer à faire la fête. Après t'être installée un moment dans le salon t'entends la voix de Jun qui te sors de cet état un peu léthargique qui te fait fermer les yeux presque toutes les deux minutes. Alors tu te retrouves face à lui et bizarrement tu lui souris. Rien à voir avec celui du début de soirée, celui là est doux, gentil et le remercie. " Merci. Je vais y aller. " Un autre sourire, tu gueules plus, tu danses plus, t'es redevenue calme et ça se voit. Un agneau. Jun lui est bien différent de celui que t'as connu par cette rencontre hasardeuse et désastreuse. Y avait presque une peur qui était née, parce que tu savais pas ce qu'il allait faire, comment il allait réagir, et là maintenant il était différent. Calme, posé, à sourire même. Et son sourire était loin d'être déplaisant. Finalement ce voyage t'aura servi à découvrir un autre Jun. C'est en prenant tes affaires que t'entends des bribes de conversation après une sonnerie qui avait retenti trop de fois pour que l'appel soit désiré. Mais c'était pas ton histoire alors une fois les affaires en main tu rentres dans la salle de bain et la ferme à clef. On sait jamais. T'as toujours ce fond en toi qui te dit de te méfier. Ce mec avait été violent et réellement louche. Vide ton sac et déshabilles toi. Mauvais souvenir qui te ferait presque frissonner. L'eau coule, signe que t'es dessous. Ca dure quelques minutes, l'eau ne cesse de dévalée, de s'écraser contre le sol de la douche, la discussion bat son plein en dehors. Finalement se sera de bonnes et longues minutes qu'elle durera cette douche. Le temps de décuver. Le temps de détendre chaque muscle. Mais pas trop, pour pas s'endormir, se serait le pompon. Puis tout s'arrête, l'eau, le bruit incessant qui résonne dans tes oreilles. Quand tu sors tu sèches encore tes cheveux avec une serviette. Ta tête fait des boom boom toute seule et t'as envie de l'exploser contre un mur mais tu peux pas, sans mourir en tout cas. Mais une douce mélodie te vient à l'oreille. Du genre de celle qu'on tolère pendant un bon mal de crâne. Celle qui peut bouleversée des gens, peut être même toi. Celle qui transmet des émotions et les partage. Lâchant doucement ta serviette t'attends un peu, tes pas sont hésitants alors que le son ampli la pièce d'un sentiment pesant, presque triste que t'arrives à ressentir, qui serre ton coeur dans une étreinte dangereuse et empathique. Restant derrière ce mur qui vous sépare t'attends un moment. Puis tes pas, tout aussi lents et discrets te porte dans cette pièce. Ta chemise trop grande, qui n'est qu'une imitation de chemise puisque la matière est beaucoup plus agréable avec ce short que tu portes généralement seule, ne sont plus tes priorités. Parce qu'avouons le t'y as pensé. Une chambre, un lit, ton pyjama ne couvrait pas assez de surface, pas assez de ta peau, mais finalement t'en as plus rien à carré. Finalement t'avais fini par être là, derrière lui à une distance assez correcte pour l'observer. Tu te sens comme surprise en flagrant délit quand il relève la tête alors tu rougis un peu avant de passer une de tes mèches derrière ton oreille en venant vers lui timidement. " Tu joues super bien.. " C'était pas folichon mais c'était toujours ça. Tu frottais ta paume avec un de tes doigts avant de pincer tes lèvres. " Je vais faire un thé.. pour la gueule de bois, le mal de crâne et tout.. t'en veux un ? " Cette fois t'oser le regarder dans les yeux. Et finalement le Jun il était pas mal. Vraiment. Mais il était colérique. Tu lui souris un peu et te tournes pour aller faire chauffer de l'eau et voir si tu dois appeler le room service ou pas.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.   Mar 12 Sep - 21:32

DON'T WANNA CRY
MUSIQUE«  Tu joues super bien.. » Je me retourne pas. Je me contente de regarder son reflet dans la vitre. Sa chemise trop grande pour elle, ses jambes nues, ses cheveux tombant en cascade sur ses épaules frêles. Elle me rappelle un nombre incalculable de filles. Elles finissent tous par vouloir porter mes fringues, elles finissent toutes par vouloir crécher chez moi et m'appeler bébé ou oppa, elles finissent toutes par vouloir que je leur joue leur chanson préférée au piano et que je les baise comme des chiennes dans la douche. Mais Ji Eun elle est plus douce et plus timide que les autres. Que celles de d'habitude. Alors je sais pas vraiment comment m'y prendre avec elle. Je finis par baisser le regard, un calme olympien m'ayant envahit. Je referme le clavier sèchement. « Je joue pas super bien pour quelqu'un qui fait du piano depuis qu'il a six ans. » Je finis enfin par me retourner. « Je vais faire un thé.. pour la gueule de bois, le mal de crâne et tout.. t'en veux un ? » Je la rattrape par la main alors qu'elle voulait s'éloigner et je la tire jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'à quelques centimètres de moi, debout entre mes cuisses. Je la scrute intensément pendant un moment avant d'esquisser un sourire, amusé. Il est temps que j'le sorte quand même. Ca fait un moment que j'y pense. En fait, depuis que j'ai su qu'on allait à Tokyo ensemble j'me suis dit que vis-à-vis de l'ambiance et tout, puis d'elle aussi, il faudrait que je m'excuse correctement. J'me suis souvenu que c'est bien beau de faire le mec fort mais qu'il faut aussi savoir s'écraser quand il s'agit de maintenir de bonnes relations avec les autres. Et j'avais envie d'avoir une très bonne relation avec la jolie Ji Eun.« Je crois pas que je me sois excusé correctement pour la dernière fois. Je t'aurais pas fait de mal. » J'espère. Je peux avoir du mal à contrôler ma colère parfois, en particulier quand je commence à devenir complètement parano, à voir le mal et l'ennemi partout, comme la dernière fois.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.   Mer 13 Sep - 11:41

DON'T WANNA CRY
MUSIQUE
Son regard ne te regarde que par l'intervention de cette vitre qui reflète ton image. T'es naturelle, t'es toi alors qu'il n'est pas celui qu'il prétend être dans les murs de l'université. Tu sais pas ce que tu dois en penser mais il est étonnant à jour comme une mélomane en manque de quelque chose. Sûrement l'inspiration ou un peu de bonheur pour égayer les notes. Toi tu bouges pas. Comme hypnotisée par cette musique tu sembles loin de ce Jun qui t'avais effrayé la première fois. Et pourtant tu le garde en tête. Ce mec que tu sais pas cerner. T'y arriveras pas et tu laisses ça aux autres. Peut être que sa beauté est la seule chose que t'arrives à apprécier, pourtant là ce soir, il est doux, il est calme. Même quand il ferme le clavier, quelque chose à changer. Tu souris un peu. Six ans c'est tôt." Peu importe à quel âge tu as commencé c'est si tu te passionnes que tu y arriveras. " T'as toujours cette petite gêne alors t'essaie de t'éclipser. T'éclipser pour essayer de te dire que ces quelques nuits avec lui à Tokyo ne changeront pas totalement la première impression qu'il t'a donné. Le temps pour.. trop tard. Ton bras est pris et tu te retrouve bien trop près. Entre ses jambes tu te retrouves comme la petite fille que t'essaie de cacher. Cette timidité, il est impressionnant pour pas grand chose. Il en impose et tu te sens pas à l'aise. Ton regard se détourne alors que tes joues sont rouges, rouges de gêne. Ta lèvre se fait maltraité par tes dents alors que tu ne sais plus qui tu as en face de toi. Tu redoutes sûrement la suite. Et pourtant les paroles qui sortent de cette même bouche qui te menaçait plus tôt t'étonnent. Tu te fige, tu crois avoir mal entendu et tu te demande ce que ça veut dire. Finalement les excuses tout le monde l'attendait. Pour aller de l'avant. Pour arrêter de te bouffer avec ça. Tu le regardes et finalement tu retrouves la paroles. " Je m'excuse aussi.. d'être entrer dans ta chambre. T'as pas très bonne réputation et je voulais juste le faire rapidement. Alors pardon. " t'étais une fille honnête alors t'allais pas mentir pour dire que t'étais dans sa chambre dans un pur hasard. Tu lui offres un sourire surement soulagé, sûrement ce genre de sourire qui pardonne et qui détend. "J'ai vu ta faiblesse on est quitte.  "

" "


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.   
Revenir en haut Aller en bas
 
[TOKYO FEVER] Nuit 1, Chambre de Tae Jun + Ji Eun.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» travailler de nuit!!!!
» I just Love Cherry Blossom... ♥ [A noter!!]
» La Maison de la Nuit-->Ecole de Vampires, intrigue et meurtres...
» Rendu intérieur d'une chambre
» Télécharger depuis 01net nuit gravement à la santé des PC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: