radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Sam 15 Juil - 16:51
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Im Ji Eun

À l’eau, Sun Hee n’était plus rien. Elle n’était que le va-et-vient de ses jambes, la rotation de ses bras, la fréquence de sa respiration. Elle n’était plus que le roulis tendre de l’eau sur sa peau, le froid délicat dans ses pores, les ondes frémissantes à ses oreilles. Il n’y avait plus à paraître des pieds à la tête, il fallait simplement nager, effectuer des mouvements réguliers, étirer son corps comme une liane et inspirer, expirer. Inspirer, expirer. Sun Hee était une inspiration, une expiration, et c’était tout. Dans le bassin, son esprit n’était plus aussi complexe, il semblait ne pas dépasser la délimitation rectangulaire et carrelée, ne pas déborder de la ligne de nage libre à celle du dos crawlé. Tout était plus simple. À chaque longueur, ses pensées s’ordonnaient, les choix se simplifiaient alors que l’oxygène se raréfiait et les réponses arrivaient avec la nouvelle bouffée d’air. Quand elle montait sur le rebord, retirait son masque, relâchait ses cheveux, le monde se réinvitait, et avec lui, les complications.

Un sourire amusée étira les lèvres de la femme, quand, enfin arrivée vers le bord du bassin – elle sentit un certain regard posé  sur elle. Lentement, elle ralentit, posant une main sur le bord, rejetant ses mèches d'encres humides sur son épaule, cherchant du regard l'endroit où elle avait abandonné sa serviette éponge, se hissant sur le sol carrelé à mi chemin entre le bond et la préoccupation, déambulant vers les bancs avec cette démarche chaloupée qui lui allait si bien. Il n'y avait que Ji Eun pour s'aventurer dans les bains à une heure aussi tardive. Sans hâte aucune, elle s'enveloppa dans le tissu blanc, tournant un regard faussement surprit vers la nouvelle arrivante. Ah, Sun Hee. Sun Hee et ses jeux syntaxiques, Sun Hee et ses bonnes manières trompeuses, son naturel tortueux. On s'y perdait dans Sun Hee.

▬ Tu ne te lasses pas de tes entraînements Ji Eun?

Non pas qu'elle s'en plaignait. A force, elle l'appréciait. Ses longues soirées passées à profiter honteusement des infrastructures de l'université auraient même put finir par devenir ennuyeuse sans elle.  

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Dim 16 Juil - 11:14
[quote="Liu Sun Hee"]
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Liu Sun Hee
La tête lourde, les muscles endoloris. La fatigue venait peu à peu prendre le contrôle de mon corps. Je n'arrivais pas à m'arrêter. Je cumulais deux clubs, une activité qui n'existait pas dans l'école et j'allais en cours. Avec ça je prenais le temps de sortir avec mon meilleur ami ou mon copain. On pouvait me dire hyperactive. C'est vrai que j'étais toujours à bouger. Mais je ne pensais pas pouvoir tenir longtemps. J'étais une fille qui ne croquait pas la vie à pleine dent, je la dévorais. Je voulais tout faire. Mais apparemment ce n'était pas ce que mon corps voulait. Et pourtant je sortais de mon lit bien décidé à ne pas écouter cette merde.

Je prenais mes affaires et me dirigeais vers la piscine. A cette heure ci il n'y avait personne sauf peut être cette fille, Sun Hee.. Une fille sympa qui est comme une amie vu le temps qu'on se voit à la piscine. Mon souffle est plus rapide que d'habitude, mon poignet se relève un peu et je peux y lire l'heure. Je tapote le bracelet qui m'indique mon rythme cardiaque. Un bracelet un petit peu révolutionnaire à ce qu'on dit. Mais peu importe je vois que je ne me fais pas d'idée. Je soupire un peu et entre dans la piscine. L'odeur du chlore s'engouffre dans mes narines. Je retrouve instinctivement le sourire avant de m'approcher un peu plus du bassin. Bien sûr qu'elle était là. Sun Hee semblait ne jamais louper un rendez vous qu'elle se donnait elle même à la piscine. Je ne pouvais rien dire puisque je venais aussi très souvent. L'eau c'était comme une thérapie sans aucun médicament. Le corps léger, la tête vidée, je me sentais bien et apaisée. C'était exactement ce que j'avais besoin.

Je m'approche du bord et donc de la jeune femme qui venait vers moi et sourit doucement avant de secouer doucement la tête. " Non je ne pense pas pouvoir me lasser de l'eau. Et toi tu n'en as pas marre ? Heureusement que je te rejoins pour te sauver de ta solitude. " Je ris. Bien sûr que j'aime la taquiner. Je la salue comme il se doit avant d'enlever le pantalon de sport que j'avais. J'avais déjà mis mon maillot de bain pour gagner du temps. Je me déshabille donc avec une lenteur peu connue. Je soupire quelque peu avant de mettre mes affaires dans un coin. Mes mains essayent d'encercler tous mes cheveux qui ne font que voler. J'arrive à m'attacher les cheveux et je me tourner vers Sun Hee. " Tu restes un peu ? "



▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Dim 16 Juil - 15:47
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Im Ji Eun

Drapée dans le tissu-éponge, elle revient vers le bord, mettant les pieds dans l’eau, les jambes joueuses.  Distraitement, elle remonte ses mèches humides dans un épais chignons fouillis, son regard se portant un instant sur le ciel qui se teintait de cette nuance orangée annonciatrice de la nuit à venir. Elle prit alors le ton de la confidence, d'une voix fluette et amusée..

▬ A force, peut être bien que tu finiras par atteindre un niveau olympique. Ainsi tu pourrais bien finir par rejoindre les saja.

Ca, c'est une remarque jetée en l'air pour la forme. Ji Eun ne vient pas pour la compétition,  elle vient pour l'amour des eaux clairs et par amour tout court. Amour de la vie, amour de toutes ces choses qu'elle ignorait encore aujourd'hui  et ne découvrirait que dans les chapitres à venir. Ji Eun, elle était encore jeune. Elle avait encore ce feu fécond qui battait sourdement au creux de ses poumons. Elle avait la passion en diapason qui s'éclairait sous les caprices de son ton. Ji Eun était une jeune fille pleine de vie en théorie, de celles qui avaient encore mille et une choses à accomplir. Et ce sont celles là même que Sun Hee aimait regarder, celles qui plus que toutes autres, se dessinait sous ses pupilles comme une toile vierge se languissant de leur première esquisse.  

▬ Je reste, je m'en voudrais de manquer notre rendez-vous quotidien. 

Elle exagérait madame Liu, mais il y avait tant de douceur dans les courbes de son sourire, tant de faste dans la noirceur infernal de ses iris qu'on le lui pardonnait volontiers. Elle était de ces femmes là. Celles à qui on en voulait rarement, celles à qui on trouvait milles et une excuses avant même qu'elles n'aient eut la liberté d'ouvrir la bouche. Celles qui pouvaient se permettre les regards caressant, ceux qui s'attardent sur les corps, ceux qui analysent et décortiquent lentement sans aucune gêne. Celui là même qu'elle posa sur le corps de son élève dans une moue pensive.

▬ Tu n'as pas l'air bien. 

Un tendre euphémisme qui vint s'étendre dans l'expiration d'un soupir. Il n'y avait aucune désapprobation dans son ton, pas même une once de raideur sur l'ourlet de ses mots. Simplement une constatation. Mademoiselle Im ne semblait pas au mieux de sa forme et sans doute aurait-il été plus sage de remettre son entrainement à un autre soleil. Mais ce n'était certainement pas Sun Hee qui irait lui faire la morale. Non, elle, elle attendait simplement de voir.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Dim 16 Juil - 18:42
[quote="Liu Sun Hee"]
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Liu Sun Hee
L'eau n'avait pas encore touché ma peau que je ressentais ce léger frisson qui parcourait mon corps en signe d'approbation. J' avais hâte de plonger mon corps dans l'eau et ne plus le sentir. Mais la vraie question était, que je ne savais pas si je pourrais remonter. Mais peu m'importait, je devais me détendre. Oublier, vider ma tête, vider mes pensées, vider mon cœur. Je lisais des choses.. j'entendais des choses que je ne voulais pas croire. C'était des choses sur lesquelles je tombais par hasard, mais ça me suffisait pour m'énerver. Ce n'était qu'un journal idiot qui faisait chier tout le monde. Croisant les bras je regardais la femme devant moi. Elle semblait être en forme. Mon rire retentit dans la piscine. " Peut être. Si je finis première je te ferais une dédicace. Les Saja ? Hm...j'ai un pied dedans. "Parce que mon copain était dedans ? Peut être. Mais surtout parce que je faisais deux clubs de sports et une activité sportive en plus. Il paraît que le sport était bon pour la santé.

Et non, cette remarque était totalement désintéressée et fausse. Je n'étais pas aussi sportive et c'était plutôt le rôle derrière le rideau qui m'intéressait. Celui dans l'ombre qui était utile , indispensable même mais qui ne faisait pas de bruit. Soulager les maux, calmer la douleur dans les muscles et leur permettre de faire leur maximum. Avec l'eau, ce qui m'intéressait et de perdre mes sens. Une fois dans l'eau on est plus la même personne. Une fois sous l'eau c'était un nouveau monde. Ce que j'aimais cette sensation. Elle me permettait de me sentir complètement vivante. C'était une sensation presque écrasante qui bouchait vos oreilles, vous empêchait de respirer mais qui pourtant vous apporte une vraie sensation de paix. Mes yeux se plongeaient d'ailleurs dans le liquide clair et transparente. Partie dans mes pensées je souris avant de sortir de mes pensées avec les paroles de Sun Hee. "Parfait alors ! Restons un peu ici "

Se mettant également au bord je m'assied et plonge mes pieds puis mes mollets dans l'eau. Petit à petit je sens la fraîcheur de l'eau me caresser la peau, me plonger dans une douceur que je côtoyait de moins en moins. Mes jambes bougent doucement et créées des vagues qui n'auraient pas fait bouger un canard en plastique. Puis mes yeux revinrent se planter dans les siens. C'est une femme magnifique, de celle qu'on aimerait ressembler. La douceur; l'autorité, un brin de malice, un brun de notoriété. Je la regarde et la détaille. Mon sourire est doux et discret. Mes yeux montrent une fatigue que j'essaie de dissimuler. Mon corps ne veut pas bouger plus. J'ai besoin de repos et pourtant je ne pense qu'à cette eaux. Plongeant doucement mon corps jusqu'au cou je soupire doucement d'aise. Mon poids ne me torture plus les articulations, plus rien n'a d'importance. Je ferme doucement les yeux et me redresse lorsqu'elle me parle de ma forme.

"Ca se voit tant que ça ? Je suis fatiguée c'est tout. Peut être que je couve quelque chose. "Oui Ji Eun, tu couves quelque chose. Tu le couves depuis des années. Je le couvres et je ne veux pas que les gens l'apprennent. J'ai vu les regards changés après avoir appris la nouvelle. Celui de ma mère a été le pire. De l'incompréhension, une force qui la quittait, peut être même un peu d'énervement. Elle ne voulait pas d'une fille malade. Mais peu importe bientôt mes visites à l'hôpital seraient finies. Je commençais donc à nager, afin d'oublier tout ça. Afin d'oublier que je ne suis pas toujours cette fille souriante qu'on aime.



▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Lun 17 Juil - 0:36
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Im Ji Eun

L'âme était une prison dont les allés s'étrécissaient en s'enfonçant en elle même. C'était un bassin fécond où s'échelonnaient les nuances de l'horreur. La curiosité en était la clé. Les questions amenaient souvent des réponses déplaisantes, il était donc important de les choisir avec prudence. Ou d'en comprendre pleinement le sens. Un empire pouvait s'effondrer pour une question posée au mauvais moment. Une existence s'étioler pour une faiblesse éructant soudainement. La vie était un étrange échiquier aux courbes grossièrement dessinés. Les castes en était les échelons et la cruauté l'arme impitoyable. Ji Eun avait abandonnée quelque chose là bas, aux portes de son adolescence. Comme elle avait perdue un jour son habit de vierge. Avait-elle conscience d'avoir étreint une toute autre destinée? Un tout nouveau train de vie? Un où le luxe et l'abondance deviennent bien vite indispensable. Où les addictions pullulent à chaque coins de rues où tout devient si vain, si précaire que rien n'est plus important que cette ascension sans faille. On y prenait goût. A la vie, aux jeux, aux addictions, à l'amour. On y prenait goût à ces baumes sur nos peaux écorchés qui apaisaient les vilains bobos pour mieux les infectés presque aussitôt. Elle s'avançait sur cette route que tant d'autres avaient parcourut un jour, Sun He la première.

▬ Je serai flattée d'être l'objet de ta première dédicace. Est ce que cela signifiera que je suis ta première fan?

Elle avait pourtant l'air si humaine Sun Hee, si humaine. Elle qui roulait sur les routes de la grande ville comme elle semblait surfer sur sa modique existence, avec arrogance et nonchalance. Et, elle laissa cette atmosphère pleine d'interrogation et de suffocation planer quelques temps avant de s'intéresser au corps douloureusement fourbue, pour la laisser respirer, pour mieux aller la rechercher après. Envelopper son quotidien de ses caprices versatiles.
Elle était pleine de surprise.
Un renouvellement éternel de ces absurdités perpétuels.  

▬ Est ce vraiment prudent de nager lorsque tu n'es pas au mieux de ta forme? Tes muscles pourraient te trahir. 

Comme tant d'autres choses dans la vie. Les amis, les amants, les inconnus et la famille. La vie, au fond, n'était parfois qu'une succession de trahison.

▬ A moins que tu n'en ai besoin. 

Car la nécessité en était toute la nuance. On pouvait désiré l'eau, vouloir sentir son contact cristallin sur le grain de la peau. En ressentir l'absolu nécessité était une toute autre affaire, une qui traduisait le plus pernicieux des mal être. Avait elle perdue sa voie Ji Eun? Pouvait elle seulement cessée d'être une douce rêveuse, une qui rejetterait sa propre esquisse, persuadée de ne plus avoir sa place au sein de son seul tableau.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Lun 17 Juil - 10:57
[quote="Liu Sun Hee"]
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Liu Sun Hee
J'avais laissé quelque chose en partant de chez ma mère. J'avais déposé une lettre à l'enfant que j'étais où je lui expliquais à quel point la vie était parfois cruelle. Mais que si tu continuais de sourire, on pouvait refaire le monde. Parce que la vie est complexe, éphémère et complètement aléatoire, on a besoin de savoir quoi faire en toute situation, on a besoin de se remémorer les bons moments passés qui ne reviendront pas, pendant que les mauvais moments sont un souvenir qui vous hantent encore. Dans cette lettre j'avais laissé un avertissement contre ce sentiment d'amour qui nous prenait et nous rendait accro, prisonnière et complètement folle. Parce que mes efforts ne payeront peut être pas. Mais tout ceci avait il de l'importance ? Chaque moment était unique. On ne pouvait ressentir une nouvelle fois les mêmes sensations, les mêmes sentiments. Maintenant je marchais sur cette route sinueuse que j'avais moi même décidée de prendre. L'enfance avait une fin. Une fin qu'on ne pouvait éviter. Peter Pan était unique, mais c'était une légende. Mes pensées s'envolent en fumée et je regarde ma comparse.

" Je sais pas. Tu veux être ma première fan ou alors juste quelqu'un comme ça qui ne s'intéresse pas à la futur championne olympique ? "

Je rigole. C'est mon arme, ma réponse, mon argument et ma question. Mon rire c'est mon armure. C'est ce qui me permet de ne pas être touché. Et pourtant dans certains moments je n'ai pas envie de rigoler, parfois j'aimerai tout laisser tomber. Quand je suis fatiguée, quand ça devient trop long, quand je reçois un appel de ma mère qui ne fait que gueuler. Et dans ces moments là je vais me réfugier dans les bras de Joo Hon. Ou Sang Rae. Mon meilleur ami et mon copain. Qui dit mieux ? Mon regard restait un moment sur cette femme. Une femme mystérieuse. Une femme que je ne connaissais qu'en maillot de bain dans l'eau. On était jamais sortie de cette piscine pour se voir en dehors. Je ne la connaissais pas, et pourtant on se parlait comme si on se connaissait très bien. C'était assez drôle.

Restant au bord un moment je la regarde et hausse les épaules. "Si ils me trahissent alors se sera la fin entre nous, je saurai qui je dois croire.  " Je souris. C'était idiot. Et pourtant ça avait un sens. Si mon propre corps me lachait. Qui je pouvais croire ? Sur qui je pouvait m'appuyer ? Et pourtant mon corps me lâchait doucement. Ce n'était pas une grande nouvelle. Je commence à nager, je n'entends plus rien, mes membres font le travail et je leur en remercie. Parce que ce moment j'en ai besoin. Demain matin je serai léthargique sur une chaise, je voulais profiter de mon moment de détente. Entre deux brasse je lui réponds. " C'est un besoin "

L'eau est douce, froide, ou chaude, mais elle peut claquer contre la peau, craquer des os, et briser vos rêves. ICi elle est calme, insoucieuse et me rends insouciante. Je respire avec difficulté et pourtant ce sentiment est tellement bon et nécessaire que je ne peux pas m'arrêter. Je fais quelques longueurs avant de m'appuyer au bord et de remonter mon corps pour venir m'asseoir le souffle court.

" Pourquoi tu viens ici toi? "


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Lun 17 Juil - 15:24
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Im Ji Eun

Elle avait encore tant de chose à découvrir Ji Eun.
Il n'était pas aisée, d'être une femme et d'assouvir ses pulsions éphémères et répétitives. Il fallait être douce, mais forte. Battante, sans être féministe. Active, mais tous craignaient de voir leurs réussites. Et surtout, il ne fallait pas se soucier de tout ça, de toutes ces exigences sociétales. Sun Hee était l'insouciance. Celles qui paressaient sur sa terrasse, languide, et qui se perdait dans des pages et des pages de philosophies chinoises. Ses auteurs préférés avaient souvent été des dictateurs, homme à la pensée rigide et à la pitié inexistante. On avait beau dire mais eux, avait réussit, et elle se plaisait généralement à y apporter un petit plus. Un rien de féminin qui y distillait une toute nouvelle saveur. On y découvrait une plaisante douleur, un goût de mademoiselle Liu. Alors oui, elle avait encore tant à voir mademoiselle Im, de la vie et de l'amour, du véritable sens du mot adulte, dans les déchéances de leurs existences . Il ne faudrait pas qu'elle s'écroule tous de suite, il ne faudrait pas qu'elle s'affaisse au commencement de sa propre Genèse. A s'en ruiner le corps et l'esprit pour une raison que madame ignorait encore. Elle ne faisait que se soucier du bien être d'une élève, avec un soupçon de franchise.

▬ Restons sur l'idée de la première fan, j'ai hâte de t'entendre réciter mes louanges sur le podium.

Un léger rire lui échappe.
Elle savait qu'elle aurait ses doute dû l'en empêcher, la retenir par crainte qu'elle ne se bousille la santé, qu'elle ne s'use plus encore alors qu'elle s'éboulait presque dans l'eau, vétuste, ronger jusqu'à la corde. Qu'elle ignorait volontairement. C'est ce qu'on attendait sans doute d'une femme comme elle, d'un professeur. Pourtant Sun Hee, elle était de ceux qui préférait apprendre de leurs échecs. Sa vie n'était qu'un perpétuel recommencement, une boucle infernale où elle jouissait du plaisir de savoir qu'elle pouvait encore échouer et tout recommencer. En soit échouer n'avait rien d'une fatalité, pour peu qu'on puisse s'en relever.

▬ J'imagine que je serai donc tenue de venir te repêcher si tu finis par couler. 

Elle l'avait dit, mais elle l'avait les yeux clairs et le sourire aux coins des lèvres, elle l'avait dit avec cet air de jeune fille en fleur, de dame qui ne se soucie jamais de rien. Elle l'avait dit alors qu'elle entortillait une mèches humides autour de son index, un de ses sourcils s'arquant doucement face à la question de la petite brune.

▬ Parce que j'aime l'eau. Donc à défaut de me réfugier à la plage je viens ici.  

Tout simplement.
Et c'était ce qu'elle insufflait à tout ce qu'elle touchait Sun Hee, l'évidence de la simplicité, ce petit "je ne sais trop quoi" qui transformait une équation en semble addition.

▬ Qu'est ce qui te tracasse?

Elle releva une de ses jambes, s'amusant des reflets que l'eau laissait sur sa peau. La question avait été lancée avec une légèreté factice, simplement invitation qu'on pouvait librement décliner ou ignorer. Après tout, Sun Hee, elle n'était pas cruelle. Ou tout du moins ne s'aventurerait-elle pas à remuer le couteau dans la plaie. 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Lun 17 Juil - 17:44
[quote="Liu Sun Hee"]
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Liu Sun Hee
Il était intéressant et presque envoûtant d'essayer de comprendre la vie.
Un long chemin sinueux qui ne menait nul part. Un labyrinthe de questions qui ne trouvaient de réponses. Toujours plus d'appréhension alors que les première vraies grosses erreurs arrivent et prennent le règne qu'il leur ait dû. La vie était ce genre de jeu où le personne mourait et recommençait incessamment. Un chemin qui semblait fatigués certains. Je ne me rappelle pas quand j'ai perdu pour la dernière fois. Je ne me rappelle pas ce que j'ai dû faire pour recommencer, ni même où je m'étais arrêté mais aujourd'hui je comprenais qu'il était dur d'avancer en ignorant ce qui me poussait sans fin vers le fond. Le fond de cette bassine remplie d'eau. Notre corps flottait avant de couler et nous faire boire la tasse .Doux supplice quand on pensait que l'eau pouvait également guérir les maux. J'aimais cette métaphore parce qu'elle représentait parfaitement ce que je ressentais. Cette maladie ne cessait de me tirer, de me noyer alors que jamais la sensation d'être dans l'eau. J'aimais être dans cette eau pure, claire, et parfois troublée.

"Louanges louanges... Je peux dire que tu m'as toujours soutenue c'est déjà pas mal.  "

Riant doucement , mon corps restait dans l'eau comme couvert de sa couverture la plus légère. Et je remercia silencieusement ma prof de ne pas me bassiner avec cette idée d'être en sécurité. Je la remerciais intérieurement de ne pas me faire de long discours sur le bien physique et les bienfaits du repos. De leçon de moral sur quand venir nager et quand savoir s'arrêter. Je ne voulais pas m'arrêter. Rien n'allait m'arrêter. Dans cette spirale infernale je vivais ma vie. Dans la spirale de la vie et sa boucle perpétuelle j'arrivais à vivre et profiter. J'avais commencé un tas de sports et mon emploi du temps était rempli comme pour empêcher quelconque ennuie. Et peut être que c'était le cas. Parfois je devais même sauter des cours. Je n'avais raisonnablement pas pu tout caser. Alors oui parfois je perds de mon temps pour aller dans cette sale. Voir ce rouge me répugne maintenant. Il n'est pas sain, il n'est ni utilisable ni utilisé. Mon corps me lâche peu à peu et je ne peux que regarder ce rouge que je vois couler dans cette sonde.

"Comme tu veux. Après tout je ne t'ai rien demandé de spécial. Si tu ne veux pas ne le fait pas.  "

C'était tellement simple de dire ça. De sourire et de laisser échapper ça. La culpabilité était ce qui dérangeait le plus les gens. Ce qui les empêchait de finir dans de mauvaises situations. J'avais moi même eut à faire avec la culpabilité. Elle était venue, avait frappé et avait attendu que je finisse par bouger. Elle me bouffait, elle me vidait de tout ce que j'avais possédé autrefois. Alors j'avais envoyé valser cette culpabilité et j'étais allée avec mon père sans me retourner vers ma mère ,qui ne m'avait regardé qu'avec peine, et dégoût lorsqu'elle avait su.

" Je préfère la piscine quand je veux nager. Et comme je veux toujours je comprends ce que tu dis. La plage c'est pour faire bronzette. "

Sun Hee était ce genre de femme. Elle ne se prenait pas la tête et ne prenait pas la tête. Chaque parole semblait détachée et pourtant collée dans un fil logique et conducteur qu'elle menait. C'était une femme incroyable dont je ne connaissais rien. Passant rapidement ma tête sous l'eau avant de remonter je la regardais, assise, lorsqu'elle me posa cette question. Un sourire naquit.

" Rien. Tout va bien, juste fatiguée "

C'était facile, c'était simple et con mais je ne dirai pas que ce journal me rend la vie infernale. Je ne dirai pas que cette insuffisance me pompait mon énergie lorsque venait les jours de dialyse. Que je me sentais de moins en moins souriante en y allant. J'avais ce poids qui commençait à s'installer. Parce que la fatigue me prenait. Elle faisait de moi son pantin. Personne ne saura ce que je cache, parce que pour tout le monde Ji Eun est la fille qui sourit, qui court, qui étudie, qui danse, qui dessine, qui cuisine, qui nage.. C'est une fille qu'on veut pour amie, qu'on veut aider, et qu'on respecte. Pas une fille dont on a pitié et qu'on soutient.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Lun 17 Juil - 19:33
Il est parfois bon de se noyer

featuring. Im Ji Eun

Ji Eun avait une carrure menue et sa hauteur respectait les standards nationaux. Ses cheveux ondulaient dans l'eau, quand elle les voyaient, elle avait toujours l'envie de les toucher, de faire n'importe quoi avec, de les ébouriffer. Elle avait envie de faire un de ces gestes typiquement amicaux, gestes qu'elle n'avait pas l'habitude de faire avec n'importe qui et qu'elle ne se permettrait surement jamais envers la cheonchi.

▬ Mmh, je crois que ton discours peu encore être travaillé.

Sun Hee, elle sourit en remuant doucement ses jambes. Elle sourit en suivant ses allés et venus avec cette expression contemplative qu'elle abordait parfois dans le confort des galeries d'art. Il y avait quelque chose de drôle dans ces échanges. Il y avait quelque chose d'humain dans toutes ces petites choses qu'elles se soufflaient chaque jour et surtout dans tous ce qu'elles ne se disaient pas. Des silhouettes adolescentes qui brusquement se muait en courbes de femme. Ji Eun, elle était un mystère sans vraiment l'être. On en devinait l'enveloppe, le carcan douloureux qu'on ne s'aventurait pas à briser, tout juste à effleurer.

▬ La vraie question est plutôt, est ce que j'ai les compétences nécessaires pour te tirer de l'eau si cela devait arriver? 

Madame Liu n'avait pas la prétention d'être une âme foncièrement charitable. Comme tous, elle haïssait. Et si elle avait put ravager l'existence de certains, y mettre le feu jusqu'à tout réduire en cendre autour d'eux, sans doute l'aurait-elle fait. C'était là le nerf de ses vices, le caprice de ses envies, la carapace sur son coeur de glace. Elle pourrait les regarder mourir Sun Hee, jeter la torche qui embraserait leur bûchée sans même se sentir coupable. Elle était Sun Hee après tout, et une gaie pinson comme elle ne s'embrassait pas de quelque chose d'aussi surfait que des remords. Si elle ne vous aimait pas, vous le sauriez. Si elle désirait vous regarder coulé, vous le sauriez également. Ce sont des choses qui arrivent. Elle pense ce qu'elle dit et dit ce qu'elle pense.

▬ La mer a un côté sauvage, authentique. C'est sans doute ce que j'apprécie, voguer à travers ses vagues, comme une lutte éternelle.  

Comme une lutte de chaque instant, comme un affrontement au sein duquel il n'y aurait fatalement aucun gagnant. La mer avait chez elle toujours eut ce côté apaisant. La mer était animale, indomptable et insaisissable. Et c'est bien ce côté imprévisible qui était parvenue à la charmer. Car sous ces roulis se cachaient une toute autre forme de douceur, une qui vous égratignait le grain de peau pour en tirer les délicats frissons d'excitation. Peut être bien qu'elle ne faisait qu'attendre ça Sun Hee, la déferlante. Celle qui donnerait enfin un sens à son existence.

▬ Menteuse.

Et ça résonnait soudainement entre elles, cette simple constatation. Menteuse. Pourtant Sun Hee, elle ne chercha pas à en savoir d'avantage. Chacun avait droit à son jardin secret, Ji Eun peut être plus qu'une autre. Mais elle n'y pouvait rien, madame Liu préférait la franchise à un mensonge si peu convaincant. Si on s'aventurait à dissimuler la vérité, mieux valait le faire de manière habile, de peur que votre interlocuteur ne vous surprenne. De crainte que vous soyez soudainement amené à perdre toute crédibilité.

▬ Enfin, comme tu voudras.

C'est balayèrent d'un geste du poignet, comme s'il n'y avait plus matière à s'en soucier. Et sans doute était-ce le cas. Après tout, elle l'avait elle même affirmée, ce n'était rien. Absolument rien.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Golden Moustache
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://maggle2night.forumactif.org/t1-i-idees-en-vracs
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun   Lun 17 Juil - 19:53
Vêtu d'une combinaison de plongée sous-marine dernier cri, le vieillard rode tel une statue Grecque flétrie dans la piscine principale de la fac. Voilà maintenant deux bonnes heures qu'il guette, calepin en main, matant une jolie professeure et une élève un peu frêle. Voilà un long moment qu'il les écoutent attentivement en prenant note, le regard vitreux face à ces corps de rêve. Aah, ou était-elle passée, Pétunia, son amour perdu, la jeunesse envolée. Le vieillard se reprend et se décide à bouger car son arthrose lui fait mal, il ne peut pas jouer les statues plus longtemps. Alors prenant soin de ne pas montrer sa présence aux demoiselles, il se déplace lentement tel un canard centenaire, direction la sortie. Sourire en coin posté sur son visage, il s'enfuit dans la nuit, palmes aux pieds et flip-flop incessant.
Revenir en haut Aller en bas
 
Il est parfois bon de se noyer, mais t’es pas chiche ▬ Ji Eun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dur dur parfois la vie...
» [Fermé] PC Lent Mais tout neuf ...
» réseau wifi disponible mais pas pour moi
» s'enregistre mais apres introuvable
» Désolé, mais seuls les utilisateurs avec un accès spécial peuvent lire des sujets dans ce forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: haneul university :: quartier d, sud de l'université. :: ‹ piscines.-
Sauter vers: