radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez
 

 [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
cheonchin mind
Ahn Su Hwan
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyMar 12 Sep - 9:34
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(Finally, you're not a real monster)
Tenue Seule. Tu étais seule, c’est tout ce que tu remarquais et un sourire se logea sur tes lèvres. Ce voyage à Tokyo devenait un peu n’importe quoi, et tu ne comptais plus boire une seule goutte d’alcool en présence de Sung Jae, parce que c’était une grave erreur. Il avait pu en profiter, tu le savais très bien… Enlevant ta veste, tu la posais sur la chaise avant d’enlever tes affaires. Dégrafant ton soutien-gorge, tu fis une grimace en sentant, ta poitrine, douloureuse être libérée. Tu savais déjà que la semaine prochaine, tu aurais ce que toute femme avait chaque mois. Soupirant, en les massant légèrement, tu finis par enlever ta culotte. Attrapant ton pyjama, tu filais à la salle de bains avant de te faire couler un bain. Tu regardais les produits de l’hôtel avant d’en prendre une pour le mettre dans l’eau. Une fois suffisamment d’eau, tu t’allongeais dans la baignoire. Les yeux fermés, quelques frissons, tu pourrais presque t’endormir dans cette baignoire. Après plusieurs minutes, ou heures ? Tu ne sais pas trop, tu finis par en sortir. Te séchant, t’enfilais ton pyjama. Quittant la pièce, tu attrapais le téléphone de l’hôtel, pour leur demander de te livrer à manger. Profitant du fait, que Sung Jae ne soit toujours pas rentré, tu sortis une toile ainsi que ton trépied et tout ce que tu avais pris pour pouvoir peindre. Tu étais inspirée, surtout avec les multiples photos que tu avais prises de la ville de Tokyo. Quelques minutes plus tard, le room service sonna. Tu te dépêchais d’ouvrir pour les laisser poser le plateau à côté du lit. Les remerciant, tu fermais la porte avant de t’installer à nouveau. Piquant un sushi tu récupérais ton pinceau, avant de te mettre à peindre. Tu ne voyais pas le temps passer quand tu peignais c’était sûrement là un avantage. Concentrée comme jamais, tu ne pensais même pas à Sung Jae qui était toujours absent. Pourtant vous ne deviez pas être séparé… Mais tu savais que c’était un grand garçon. Il saurait se débrouiller seul.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

I don't mind being hated but I hate the misunderstanding
MY PRIDE IS BRUISED, I’M BURNING UP
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
Yoon Sung Jae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyMar 12 Sep - 16:23
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(I'm really too high ... help me)
Tenue Voyager ... Aussi étonnant que cela puisse paraître, tu voyages très peu. Tu as pourtant l'argent, mais pas le temps. Ayant fait le choix ambitieux de combiner travail et études, tu dois jongler... Surtout qu'il est hors de question de faire une croix sur les soirées et autres loisirs.
Donc ce voyage, il te rend un peu foufou, t'es content, t'es de bonne humeur tout le temps, surtout que ton binôme te plais parfaitement, tu n'aurais pas pu espérer mieux pour te distraire. Et ce soir, après cette journée remplie de délire un peu trop enfantin pour toi, t'as décidé de profiter de la métropole tokyoïte de nuit , découvrir l'univers nocturne de cette ville qui ne dort jamais. Et surtout, t'as décider de le faire tout seul, une expérience en solo, personne pour te retenir, personne pour t’arrêter. T'as pas de limite
Premier bar , tu commences par boire évidemment , tu paies des verres  , on t'en paie , tu rencontre des gens de ton age , des filles , des garçon. La barrière de la langue n'est pas un problème, tu te débrouilles dans un Japonais rudimentaire mais suffisant. Et puis avec quelques grammes dans le sang, tout le monde deviens multilingue. Les heures passent , les verres défilent et tu rencontres un petit groupe de gars, un peu plus vieux que toi. Eux se sont de vrai noctambule. Tu décides de les suivre, complètement bourré, ils deviennent tes meilleurs amis le temps d'une soirée. Et tu fini dans des endroits pas saint, pas saint du tout. Et ils ont de quoi décoller tes nouveaux potes, le carton posé sur la langue, les effets ne sont pas immédiat, 30 minute plus tard, tu planes totalement, tu te sens bien, tu te sens en amour totale avec la terre entière, t'as envie d’accomplir des chose, adopter un petit chien. Ton cerveau s'ouvre à une générosité et a un sentiment d'amour infini. Tu vois des truc pas réel , pourtant t'es persuadé que ça l'est, et l'alcool continue de couler à flots ,le joint tourne, vous riez , eux aussi il sont complètement défoncé.
Tu prends pas souvent du LSD , mais làc'est la fête , t'en à rien a foutre. Les heures passent, les effets eux restent, ça peut durer longtemps un trip au buvard. Il est dans les alentours de 3h du matin lorsque ta bande de potes décide de te laisser , tu ne paniques pas , mais en pleins trip ça te fous en bad.
Tu ne sais pas où tu es, ni comment t'es arrivé la, ni comment retourner à ton hôtel. Tu te lèves, tu marches droit parce que t'as toujours su gérer ton équilibre ... Plus ou moins. En sortant, tu te casses la gueule sur un couvercle de poubelle dans une ruelle. Tu te rattrapes sur le mur et tu marches.
Comment t'es arrivé ici ? Et comment en repartir ?
Les néons des enseignes dans la rue semblent toute se mouver dans des mouvements incohérent, lents, le bruit de dehors te semble décalé par rapport à ce que tu vois. D'un coup, tu n'es pas bien ... Serais-ce la redescente ?
Ta tête tourne et tu marches instinctivement vers un endroit, tu sais où est l’hôtel n'est ce pas ? Alors sans vraiment trop savoir ou tes pas te mènent, tu décides de les suivre alors que ton cerveaux continue de redécouvrir le monde avec une impression un peu plus négative que les heures précédente.
T'es arrivé, tu lèves les yeux, le bâtiment te semble immense, t'as l'impression qu'il touche le ciel ... est ce que ta chambre serait dans le ciel ? Tu rentres dans l’hôtel, montes à ton étage ... Où est ta chambre ? Tu te tiens contre les mures , ta tête tourne si fort , tu as l'impression que le sol penche sous tes pieds , tu sens ton corps partir un peu , vers la droite , puis vers la gauche , et ce couloir te semble beaucoup trop long.
Sans vraiment comprendre pourquoi, tu glisses ta carte d’accès dans la serrure de l’une des portes, elle s'ouvre.
T'es pas bien, pas bien du tout, les choses te semblent toutes complètement irrationnel, t'es en train de redescendre, c'est sur, et avec le nombre de litres d'alcool que tu as bien pu ingérer ce soir en plus de la drogue... Ton corps réagis.
Tu te casses la gueule en entrants dans la chambre , la tronche écrasé sur le tapis , et dans un sentiment d'abandon, tu te dis que tu vas rester là , que tu vas dormir sur le sol parce que t'as pas la force de traîner ton corps jusqu'au lit. Mais t'as la nausée, d'un coup, c'est violent, tu sens ton estomac qui essaie de tout rejeter.
Tu te lèves d'un bon, augmentant encore plus cette sensation de vertige. Et tu fonces dans la salle de bain, trop rapidement, brusquement. Tu lèves la lunette des toilettes et ton estomac se vide d'un coup, il n'y a que du liquide, tu n'avais rien manger ce soir. Et tout l'alcool que tu avais pu avoir bu ressort par là ou il est rentré. Tu te sens tellement mal, la sueur commence à perler sur ton front alors que tu es blanc comme un mort, d'un geste presque un peu trop brusque, tu retires ta veste tu a trop chaud, assis sur le sol devant la cuvette des toilettes, tu t'appuies sur le mur juste à côté ensuite, appuyant lascivement sur le bouton de la chasse d'eau. Tu t’essuies la bouche avec la manche de ta chemise, t'en as mis sur toi .... Ça te dégoûte, t'es écœuré, alors en plus de ta veste, tu enlèves ta chemise.
Tu ne fais même pas attention à Su Hwan , t'as l'impression qu'il fait au moins 35° dans cette salle de bain alors que ton corps est geler par le froid de dehors.
Ta respiration est rapide, tu sembles essoufflé alors que tu n'as fourni aucun effort physique. Ça faisais un moment que tu n'avais plus fait de mauvaise de redescente ... Alors pourquoi aujourd'hui ? Pourquoi ici ? Et tu fermais les yeux, si le mouvement frénétique de ton torse de ne signalais pas que tu respirais trop vite , on pourrait presque penser que tu es mort tant tu laisses ton corps aller sous la gravité.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
Ahn Su Hwan
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyMar 12 Sep - 16:51
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(Finally, you're not a real monster)
Tenue Tu étais là, dans cette chambre, que tu partageais avec Sung Jae, mais celui-ci était absent. Tu mangeais tranquillement quelques bouchées par-ci et par-là. Pendant que tu peignais. Tu mettais de la peinture partout, mais ce n’est pas grave. Tu avais protégé tout autour de toi avec des draps que tu avais amené exprès. Plus le temps passait, et plus le tableau commençait à ressembler à quelque chose. Après avoir plus ou moins fini, tu posais le pinceau avant de soupirer. Un air satisfait se logeait sur ton visage. Te levant, tu fais craquer tes articulations avant de commencer un peu à ranger. Regardant l’heure, tu mordillais un peu tes lèvres. C’était une heure passé, et ton binôme n’était toujours pas rentré. Tu n’avais même pas son numéro de téléphone. Tu secouais la tête à cette pensée. N’importe quoi. Si ce type avait ton numéro, c’était la fin de ta vie. Il en abuserait encore plus qu’il ne le fait en temps normal. Soupirant, tu rangeais tout en mettant le tableau contre un mur, là où il serait en sécurité. Attrapant tes pinceaux, tu filas à la salle de bains pour tout nettoyer. Mains, bras et visage passaient sous l’eau pour enlever les traces de peinture, tu soupiras avant de regarder ton reflet dans le miroir. Des cernes se logeaient sous tes yeux. La fatigue… Tu n’étais pas habituée à vivre des journées si intenses. Baillant longuement, tu quittas la pièce avant d’aller te laisser tomber sur le lit. T’étirant longuement, le plaisir d’être allongée, tu attrapais la couette pour t’enrouler dedans. Tournant dans le lit t’inspirais longuement avant de sentir un frisson parcourir ton échine. Entrouvrant les yeux, tu fixais le coussin avant d’inspirer à nouveau. Il avait l’odeur de Sung Jae. Un parfum assez masculin, une odeur qui lui était propre. Tu pourrais presque dire que tu la connaissais par cœur, mais non… Pour autant, tu ne bougeais pas de là. Tu restais sur sa place avant de fermer les yeux. Tu ne saurais pas dire, combien de temps tu as dormi, mais c’est un bruit sourd qui te réveilla. Propulsant ton cœur assez fort, une sueur froide s’empara de toi sous la peur. Dans le noir, tu serrais la couette de tes poings avant d’entendre un peu plus de bruit dans la salle de bains. Te redressant, tu allumais la lumière avant de fixer la porte de la salle de bains et d’entendre la chasse d’eau. Fronçant les sourcils, tu restais assise en attendant que Sung Jae ne sorte. Attrapant ton téléphone, tu vis l’heure. Trois heures passées. Baillant, tu frottais tes yeux avant de finalement te rallonger en soupirant. Pourtant les minutes défilées et il ne sortait pas. Fronçant les sourcils, tu te levais avant de te diriger vers la salle de bains. Tapant doucement à la porte, tu finis par entrer, avant… De voir le spectacle. Ton regard se posa sur le visage de Sung Jae. Restant contre la porte tu mis quelques secondes avant de finalement entrer. « Sung… Jae ? » Tu regardais ses vêtements et l’odeur qui dégageait ne t’inspirait rien de bon. T’approchant de lui, tu regardais qu’il respirait bien. Posant ta main sur son front tu soupirais avant de lui tapoter la joue. « Hé… Réveille-toi. » Il empestait… Tu plissais le nez avant de filer vers la baignoire pour la boucher et faire couler l’eau. « Lève-toi. L’eau te fera du bien. » En lui disant ça, tu lui enlevais les chaussures avant de les balances à l’autre bout de la pièce. Tes yeux, eux, regardaient ses tatouages et son torse. C’était la première fois que tu le voyais si peu vêtu. Chaussures enlevées, tu te grattais la joue avant de pointer du doigt son pantalon. « Euh… » Déglutissant, tu passais une main dans tes cheveux, gênée au plus haut point. « Faudrait que tu… Ton jean… » Tu t’approchais de lui, avant de t’accroupir à son niveau. « Enlève-le, ça sera plus pratique. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

I don't mind being hated but I hate the misunderstanding
MY PRIDE IS BRUISED, I’M BURNING UP
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
Yoon Sung Jae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyMar 12 Sep - 23:17
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(I'm really too high ... help me)
TenueLes tapotements sur ta joue te font revenir sur terre, mais pas de façon agréable, intrusion de ton espace vital, tu réagis très mal. Ta tête tourne de nouveau, tu protestes d'un gémissement endormi et tu finis par ouvrir les yeux sur Su Hwan. T'es comme un déchet sur le sol, à te laisser aller. T'as juste l'impression que si tu parles, si tu daignes ouvrir la bouche encore une fois, tu vas encore vomir, mais ton estomac est vide désormais, il gargouille même un peu.
Su Hwan ... Elle te semble plus grande que d'habitude, son pyjama rose et le personnage qui est dessus te donne une mauvaise impression, t'as l'impression qu'il te parle, tu l'entends chanter, t'en sais rien mais t'as juste envie qu'il se taise alors juste avant qu'elle ne s’éloigne tu poses ta main sur la bouche du dessin.
« Putain, mais ferme ta gueule toi .... »
Ta voix est rauque, usée par les rires de la soirée et l'acidité de ce que tu viens de rejeter.
Te lever ? Mission impossible, t'as l'impression que plus jamais tu n'arriveras a te lever, tu la regarde alors que l'eau coule dans la baignoire. Tu sens tes pieds bougé, elle te retire tes chaussures, tu tires tes jambes contre toi , tu te plies en deux alors que tes chaussures sont expédiées à l'autre bout de la pièce. Tu retends les jambes ensuite , dans un mouvement lasse , ton visage déformé par une certaine douleur purement mentale. Tu soupires un grand coup, t'as presque du mal a garder les yeux ouverts, ton corps te semble lourd, mort.
Elle pointe ton jean ... Tu serais presque chaud de le garder pour aller dans l'eau. Mais elle s’accroupit devant toi et te signale que tu devrais l'enlever. Tu la regardes soudainement choquer , incrédule dans une expression totalement exagérer , ton esprit tourne à cent à l'heure ... Mais le problème est qu'il tourne à vide.
Tu poses tes doigts sur la boucle de ta ceinture et souris très légèrement.
« Tu veux me foutre à poil .... »
Ta voix est grave, comme si tu l'accusais de quelques choses, c'est clairement l’hôpital qui se fou de la charité. Tu poses ensuite ta main sur ton ventre, t'as vraiment mal à l'estomac.
Tu reviens ensuite agripper la boucle de ta ceinture, t'as déjà oublié que tu devais aller dans l'eau. Et dans cet état t'es même pas d'humeur à lui faire des avances, pourtant , tu obéis comme un con , tu t'acharne sur la fermeture, mais rien n'y fait , niveau psychomotricité , t'es complètement maladroit. Tu ne sais plus rien faire de tes dix doigts. Le fait qu'elle soit là semble calmer un peu ton esprit , parce que t'es pas tout seul , parce que t'es pas tout seul dans ta galère de mec défoncé.
Tu redresses la tête après quelques longues secondes d'abandon au niveau de ta ceinture , et d'un coup , tu attrapes sa main et la pose sur la boucle de ta ceinture.
« Fait le toi ... Mais tu sais ce n'est vraiment pas le moment .... je suis mort là »
Au moins t'en es pleinement conscient, c'est déjà ça. Tu passes ta main dans tes cheveux, les tirant vers l'arrière dans une coiffure complètement déstructurée. Ton regard est vitreux, t'as presque l'impression de voire des fleur dans ses cheveux. Délicatement, tu remets une de ses mèches de cheveux derrière son oreille, tu la regardes presque amoureusement, comme si tu étais face à la plus belle créature du monde, tu souris légèrement alors que ta tête tourne.
« T'as fait quelque chose à tes cheveux ? Ils sont jolis »
T'es complètement allumé , complètement perché , le fait de vomir t'as un peu calmer, mais les effets du LSD ne peuvent pas ètre atténué de cette façon. D’ailleurs le singe, il semble avoir décidé de se taire, et comme t'y pense, tu le regardes et il te nargue .... Tu n'aimes pas sa tête.
Tu pointes son haut, et d'une voix grave.
« Ton truc ... Je te jure, je vais le frapper ... Il se fout de ma gueule.... »
Ce n'est pas cohérent ce que tu dis, mais pour toi tout ce qui se passe sous tes yeux, c'est la réalité. Ce n'est pas a elle que t'en veux, c'est à son pyjama.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
Ahn Su Hwan
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyMer 13 Sep - 8:13
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(Finally, you're not a real monster)
Tenue Tu essayais de le faire réagir, ce n’était pas chose facile… Il semblait, tel un cadavre, sur le sol. Torse nue, dévoilant, sa musculature bien dessinée, et ses tatouages, tu le regardais de temps en temps en trouvant ses tatouages vraiment beaux. Mordillant tes lèvres, accroupis devant lui, tu voulais une réaction, qu’importe, mais tu voulais qu’il réagisse à ta présence. « Putain, mais ferme ta gueule toi .... » Bizarrement, tu te mis à sourire à cette réponse. C’était du Sung Jae tout craché, alors forcément, tu ne t’attendais pas à grand-chose de sa part. Soupirant, contente malgré tout de cette réponse, t’essayais de gérer les choses. T’as pas l’habitude de ce genre de chose. Mais il s’est bien occupé de toi l’autre nuit, quand t’étais complètement bourré. Soupirant, tu te mis à lui enlever les chaussures, il ne semblait pas trop d’accord, mais il n’avait pas son mot à dire. Tant qu’il ne te foutait pas un coup dans la tronche, ça allait. Il ne puait pas des pieds non plus. Tant mieux, t’avais pas envie d’avoir un mélange, vomis pieds dans la salle de bains… Qui pourrait te donner la nausée en plus de ça… Soupirant, tu te levais pour pointer son jean il fallait l’enlever, ça serait mieux pour le bain. T’approchant de lui, tu lui fis la remarque. Son visage… T’écarquillais les yeux en te disant, que tu aurais du filmer tout ça. Pour quoi faire ? Le menacer ? Non tu ne voulais pas mourir… Mais pour lui montrer sa tronche à l’instant, qui valait son pesant d’or. On dirait un puceau. Pour le coup, ça te fit sourire. Les rôles étaient inversés. « Tu veux me foutre à poil .... » Tu rougissais avant de gratter ton menton. Non. Tu comptais lui laisser son boxer quand même. T’avais pas forcément envie de voir ton premier mec à poil de la sorte. Qui plus est, lui… Il ne perdait pas le nord mine de rien. Que ça soit ici ou ailleurs, bourré, drogué au possible, ce type, avait le feu au cul. Ce n’est pas possible… Sentant ta main arriver sur sa boucle de ceinture, tu devins écarlate en te demandant si t’avais pas touché… la chose... « Fait le toi ... Mais tu sais ce n'est vraiment pas le moment .... je suis mort là » Levant les yeux au ciel, tu regardais la boucle de la ceinture, avant de la défaire. Bon une chose de faite. ]« C’est pour aller dans le bain. » Tu précisais, qu’il ne s’emballe pas, même s’il est mort. Défaisant son pantalon, tu avais l’impression d’être une horrible femme. C’était la première fois que tu déshabillais un homme et fallait que ça soit lui. Voyant son entre jambe, caché par le boxer, tu détournais les yeux avant de tirer sur le pantalon. Pas facile. Tu lui fis lever le bassin en gémissant fortement avant de réussir. Tombant le cul par terre, sous l’effort colossal tu regardais encore le reste à faire. Sentant une main dans ses cheveux tu sursautas avant de le regarder. Clignant des yeux, tu avais l’impression, qu’il passait d’une humeur à l’autre. Tes cheveux ? Tu haussais les épaules. « J’ai changé de shampoing. » Dis-tu avant de te lever pour aller à ses pieds et tirer le pantalon. Regardant ses cuisses au fur et à mesure qu’il descendait, t’avais l’impression, d’être une perverse… Tu ne pouvais pas t’empêcher de le regarder. Il avait beau être con, il avait un corps assez attirant… L’entendant parler, tu regardais ton haut avant de froncer les sourcils. « Ne le frappe pas sinon tu vas me faire mal. Et tu ne veux pas me faire de mal, pas vrai ? » Dis-tu en balançant enfin ce foutu pantalon avec les chaussures, ailleurs. Enjambant son corps, tu te baissais pour passer tes bras sous les siens pour pouvoir le maintenir et le faire lever, comme tu pouvais. « Allez. Lève-toi. » Tu t’appuyais contre le mur, pour le tenir. Demain, ton dos, il n’existera plus. Ton corps, était collé contre le sien, mais tant pis. T’avais du mal à le tenir. Il était plus grand que toi en plus. Penchant en arrière, tu tentais de le redresser avant de le décoller du mur pour aller vers la baignoire. Le tenant comme tu pouvais, tu enjambais la baignoire pour lui montrer quoi faire. « Allez. T’iras mieux dans l’eau ça va te faire du bien. » Et tu pourras mourir en paix, ton dos est ruiné. Tu ne sais pas trop comment tu faisais mais tu le tenais d’une main, alors que l’autre, tentait de lever sa jambe. Penchée tu te retrouvais presque la tête entre ses jambes. C’était malaisant pour toi bon sang. Tu claquais sa cuisse des nerfs. « Dépêche-toi putain ! » Tu commençais à perdre patience.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

I don't mind being hated but I hate the misunderstanding
MY PRIDE IS BRUISED, I’M BURNING UP
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
Yoon Sung Jae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyVen 15 Sep - 1:59
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(I'm really too high ... help me)
Tenue Tu ne remarques rien , ni son visage qui deviens rouge , ni ses yeux qui se baladent sur ton corps , et c'est bien dommage , dans ton état normal tu aurais pleinement profité de la situation , tu en aurais joué, mais là, c'est limite si tu ne rejette pas l'idée. Quoi que ? ... Baiser sous LSD n'est pas si mal ... Mais c'est uniquement quand on n'a pas fait de mélange et qu'on n'est pas en pleine douloureuse redescende. Là, t'as pas la force.
Elle détache ton pantalon, tu souris quand même, tu serais pas toi-même sinon. T'as tout de même des pensées un peu obscène.
Le bain ? Ha oui le bain, tu l'avais oublié ... Mais pourquoi le bain ? Et si tu n'avais pas envie de prendre un bain ? La lutte pour te retirer ton jean fut plutôt laborieuse, t'avais l'impression de tanguer, de ne plus avoir de force, alors elle devait s'occuper d'une semi-larve. Elle se casse la gueule .... et c'est plus fort que toi, tu rigoles , tu te fou d'elle alors que t'es en calbute à moitié décédé sur le sol.
Son shampoing ? Ton cerveau est totalement déconnecté.
« Je suis sûr qu'il y a des fleurs dedans »
Quel remarque intéressante ... Elle enlevait totalement ton pantalon, tu le regardais presque tristement être balancé à l'autre bout de la pièce ... Elle était ou ta chemise d’ailleurs ? Ton esprit ne parvenait pas à se fixer sur un point, ce n'était pas possible, ça ne marchais pas alors tu pensais à tout et à rien en même temps.
« En vrai, il est trop moche ... Si tu l'enlèves, je ne lui ferais pas de mal ... »
T'as l'aire beaucoup trop sérieux, beaucoup trop sincère. Tu ne l'aimes pas son haut, et tu veux plus le voir. Évidemment, à elle, tu ne veux pas lui faire du mal ... Ou du moins, tu ne veux plus ... Mais dans ton état qui sait ce qu'il pourrait arriver ?
Elle t'aide a te lever , tu te laisses un peu aller, mais tu te sers aussi du mur comme appuis , tu pousses sur tes jambe pour te redresser , et d'un coup , encore cette impression que la terre penche , ton corps part sur le côté , elle te tient, mais c'est le mur qui te permet de rester droit. Et tu agrippes à elle, tout ton corps à moitié nu pressé contre le siens. Heureusement que vous êtes dans un coin avec deux murs pur vous aider sinon vous n'y seriez jamais arrivé.
Le chemin vers la baignoire t’avait semblé durer une éternité. Arrivé sur le bord, tu ne voulais plus y aller , tu avais l'impression, dans une énième sorte d’hallucination, que l'eau se mouvais dans des vagues pas rassurante du tout.
« Non t'es folle ? Ça ne va pas me faire du bien ça .... »
Et tu le dis gravement, tu l'accuses presque, mais elle insiste et toi, tu agis juste comme un gosse capricieux.
Elle avait les pieds dans l'eau et semblait insister pour que tu y rentres toi aussi. Dans une lueur de lucidité ... Enfin plus ou moins, tu regardes ton boxer, noire comme la plus part et tu fais la moue. Tallais protester lorsque elle se pencha d'un coup pour tirer ton pied dans l'eau, claquant même ta cuisse ... La terre penche ça ne va pas du tout.
Tu lèves le pied, et en le reposant, tu te casses presque la gueule, te rattrapant sur le mur contre lequel la baignoire se trouvait. Et tout en t'appuyant dessus, tu passes l'autre jambe et t’assois.
Avant qu'elle ne puisse s'en aller, tu la tires par le bras, un peu trop violemment peut être, tu ne calcules pas vraiment ta force, et elle se retrouve assise sur toi, dans l'eau et en pyjama. La chaleur te faisait effectivement beaucoup de bien, même si tu voyais encore un mouvement fictif dans l'eau. Te la serrais contre toi , tes deux bras enroulés totalement autour d'elle. Tu reposais ta tête contre sa poitrine en fermant les yeux.
T'avais presque l'impression d'entendre des mouettes.
« Des fois, je voudrais partir loin .... »
Mais t'es déjà trop loin là ! Ce que tu venais de dire était l'esquisse, l’ébauche d'un sentiment profond que tu ressentais. Mais tu n'irais pas plus loin ... Elle n'a absolument pas besoin de savoir que toi aussi, tu as des faiblesses bien cachée.
Tu soupires un coup, tu te détends, toujours les yeux fermés en la serrant contre toi. Tu t’étires un peu et au bout de quelques minutes tu réouvres les yeux sur elle. Et sur son pyjama.
« Nan vraiment .... Je te jure ton truc, il me fait trop bader ... Genre ça me met trop mal »
Tu parlais de son haut et le fait que tu te rendes compte que c’était qu'un bad était une bonne nouvelle ... C'est de le début de la fin.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
Ahn Su Hwan
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan EmptyDim 17 Sep - 16:59
CHAMBRE DE SUNG & HWANIE
(Finally, you're not a real monster)
Tenue « Je suis sûr qu'il y a des fleurs dedans » Tu clignais des yeux avant de tourner vaguement le regard vers la baignoire pour pouvoir regarder le shampoing que tu avais utilisé. Des fleurs ? Non, mais bon. Tu haussais vaguement les épaules. Sung Jae était complètement déglingué, alors bon, il ne pensait pas ce qu’il disait. La drogue, ça fait dire n’importe quoi. Et ça, tu le savais parfaitement. « En vrai, il est trop moche ... Si tu l'enlèves, je ne lui ferais pas de mal ... » Tu rougissais quelque peu, parce que tu étais en pyjama. Et tu ne dors pas avec un soutien-gorge… Alors, non. Tu ne l’enlèverais pas… Tu n’as pas forcément envie de montrer tes seins, à Sung Jae. Déglutissant rien que d’y penser, t’avais l’impression que toi aussi, t’allais avoir besoin d’aide, parce que ton imagination était trop fertile. C’est du grand n’importe quoi. « Ne le regarde pas alors… Je ne peux pas l’enlever. Je n’ai rien dessous. » Dis-tu d’une voix calme et douce pour lui faire comprendre, que tu ne comptais pas continuer la conversation. Même si c’était une pente dangereuse avec lui. Déjà qu’il était sans limite, alors avec de la drogue… C’était sûrement bien pire. Même si là, son état ne lui permettrait pas de t’enlever le haut comme la dernière fois… En attendant, t’essayais de le lever pour le mettre dans le bain, ou l’eau continuait de couler. Tu avais l’impression que t’allais crever à essayer de le lever et de le maintenir debout. Tu n’aurais jamais cru, qu’un garçon puisse être aussi lourd. Le souffle court, t’avais même chaud pour le coup. Tu pouvais même sentir de la sueur sur ton front. Bon sang. T’allais y laisser la peau, tout ça, pour t’occuper d’un garçon, qui se jouait de toi. Bravo Su Hwan. T’as l’air maline. Tu priais, pour qu’il ne se souvienne de rien demain. Quoi que, ça te ferait chier, que cet ingrat ne te soit pas reconnaissant. « Non t'es folle ? Ça ne va pas me faire du bien ça .... » Tu cherchais à tenir, et à ne pas le lâcher. « Si, écoute-moi et fais-moi confiance »[/color] Comme si c’est quelque chose, qu’il ferait en temps normal. Pourtant, tu finis par mettre un pied dans l’eau chaude, pour l’inciter à faire de même. T’as l’impression que ton âme va quitter ton corps tellement tu te démènes pour lui. Pour autant, il finit par aller dans la baignoire, non sans se faire mal. Enfin, tu supposes, vu la façon dont il est tombé là… Allant pour partir, tu fus, au contraire attiré et l’eau t’éclaboussait de partout. T’en avais partout sur le visage. Toussant un peu sur le coup, tu passais une main sur ton visage alors que son visage à lui, se retrouvait sur ta poitrine. Te figeant, tu sentis ton cœur s’emballer. Un peu trop même. Est-ce qu’il allait l’entendre ? Le sentir ? Plus t’y pensais et plus il s’emballait. C’était la première fois qu’un homme avait sa tête là. T’avais terriblement chaud pour le coup. Ok, respire, tu n’allais pas en mourir, non ? « Des fois, je voudrais partir loin .... » Surpris de cette annonce, tu fronçais les sourcils alors qu’il te serrait contre lui. Cette position ne te laissait pas indifférente. T’avais l’impression de découvrir des choses avec lui. Non, ce n’était pas une impression… Tu ne savais pas si c’est l’eau du bain qui te donnait aussi chaud, ou si c’était Sung Jae… « Tu veux partir où ? » Tu demandais en te demandant si tu voulais vraiment connaître la réponse. Tes fringues pesaient une tonne dans l’eau, la sensation était bizarre. Mais tu avais l’impression, de commettre un crime de la plus haute importance. Parce que tu étais intime avec un homme, dans un bain… Le laissant, les yeux fermés, tu finis par te détendre en fermant les yeux aussi. De toute façon, il te serrait, il t’était impossible de partir. Tu étais prête, limite, à t’endormir, dans ce bain. Mais il te fallait bouger. Ne serait-ce que couper l’eau, car sinon elle allait déborder de la baignoire… « Nan vraiment .... Je te jure ton truc, il me fait trop bader ... Genre ça me met trop mal » Tu te mis à rire avant de te redresser. « D’accord, j’ai compris… » Sans attendre, tu enlevais les bras de tes manches avant de tourner le haut pour avoir le singe dans ton dos. Enfilant les manches, tu étais fière de ton coup. Comme ça pas de seins à l’air. « Attends. » Tu te défis plus ou moins de son emprise, avant d’aller de l’autre côté de la baignoire pour couper l’eau. Soupirant, tu fixais le robinet avant de te tourner vers Sung Jae. « Tu te sens mieux quand même ? » Tu te rapprochais de lui en faisant attention ou tu mettais les mains. Tu ne voulais pas toucher de partie intime sans faire exprès. Passant de l’eau sur son front, tu lui souris doucement avant de baisser le regard sur les tatouages de son torse. Passant tes doigts dessus, tu les regardais en te disant que tu les prendrais bien en photo. Tu n’avais même pas pensé à demander s’il en avait d’autres. Maintenant que t’y penses, tu n’avais vu que ceux de sur son torse. « Tu as d’autres tatouages ? » Tu demandais mais tu n’étais pas trop sûr qu’il te réponde réellement.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

I don't mind being hated but I hate the misunderstanding
MY PRIDE IS BRUISED, I’M BURNING UP
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan   [tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
[tokyo] nuit 3 ; chambre de sungjae & suhwan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: freedom :: over the world.-
Sauter vers: