radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 sick. {su}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hurricane in your panties
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t897-bae-french-kiss-dans-to
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: sick. {su}   Mer 13 Sep - 23:34
malade.

putain
pas
toi
bordel
jun su.

un ange
un vrai
le genre de type que bae ne lâche jamais
un petit frère
à protéger
un des rares
un des seuls.

et bae le fait chier
souvent
mais le protège
surtout.

et bae,
et encore,
s'est incrusté dans sa chambre
à la recherche d'une conversation
à la recherche
de son petit frère.

il n'a pas toqué
évidemment
mais a été surprit de voir que su n'était pas là.
aux chiottes ?
sous la douche ?
non.
rien ni personne dans les parages.

en cours alors ?
impossible.
son sac est là aussi.

il grogne
mécontent
et va s'asseoir sur le lit de jun su.

parce qu'il est patient,
bae,
et il compte bien l'attendre.

alors.
il s'occupe.
il fouille
regarde s'il a des magasines porno
des bouteilles d'alcool
des clopes

il se fume des clopes
se brosse les dents
avec la brosse à dents de su
((parce que bae se branle de tout))
puis.

il commence à fouiller.

juste histoire de voir
s'il a des capotes
une vie sexuelle
ou une vie tout court en fait.

puis il fixe son sac
reste longuement sans bouger
et s'accroupit en l'attrapant
afin de fouiller dedans.

des cahiers
une trousse
un agenda
un peu de bouffe
puis
des feuilles
en dessous de tout
presque cachées
aux couleurs étranges
aux pliures irrégulières.

bae sort les feuilles, se redresse
et s'assoit
en captant bien rapidement que ce sont des papiers médicaux.

et son regard se fige
lorsqu'il voit le mot
leucémie.
leucémie.
bordel.
vous savez ce que c'est ?
la pire des choses qu'il puisse arriver
à quelqu'un
à une personne
telle que su.

et
le diagnostique
est celui de su.
c'est écrit

en haut
noir sur blanc.

et pourtant, bae n'y croit pas.
bae bloque
et bae sait pas quoi dire

et bae se sent détruire.
et bae ne bouge plus.
et bae...

merde.

il entend la porte qui s'ouvre
et relève la tête
à l’affût de la moindre silhouette
qui pourrait se dessiner dans l'entrée.

su.
bordel su.
pas toi
putain!

« dis moi que ce ne sont que des conneries. »

il ne lui laisse pas le temps d'entrer
de respirer
de souffler

il lui laisse juste le temps
d’apercevoir entre ses mains
les papiers
et son regard
désespéré.
with su    

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

[21:13:26] Kim Bae : /kick kwon hanae
[21:13:27] Kwon Hanae s'est déconnecté le Mar 5 Sep - 21:13
Revenir en haut Aller en bas
Golden Cheon'Cheshire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: sick. {su}   Ven 15 Sep - 9:21
malade.

putain
pas
toi
bordel

il n'y avait rien de comparable à cette haine certaine que tu pouvais éprouver à l'encontre des dogsuli. trop brutes, trop vicieux & vénal. beaucoup d'artifices, mais surtout leur facilité à clamer leur richesse, qui au fond, n'était guère la leur, mais plutôt celle de papa. ils étaient tous comme ça, sans exception, ou peut être si. l'un sortait du lot à tes yeux, bien que toujours aussi brute, il n'avait pas ces aspects si écœurant, ou alors moins marqués que ses congénères. kim bae, un garçon complexe, peut être effrayant parfois, mais pour toi, il est semblable à un chien fou qui ne demande qu'à jouer, constamment. ainsi, lorsque tu viens à quitter un long cours se basant sur l'anatomie du corps humain, un lourd soupir t'échappe.

un sentiment de libération. bien que tu aimais la médecine, il fallait admettre que l'intensité des cours étaient assez épuisant pour ton corps, ton mental, qui pourtant était loin d'être faible. si l'on en croit les dires du doyen, tu étais celui à la plus forte mentalité sur ce campus, ce qui était loin d'être négligeable. ainsi, tu ressentais le besoin d'en faire toujours plus, même si cela venait à dépasser la perfection. traînant des pieds jusqu'à ta chambre, un teint légèrement pâle et les yeux cernés, tu arrives bien après quelques longues minutes à bon port.

en poussant la porte, tu t'imaginais jeter tes bouquins au sol, te laissant tomber sur le lit pour te reposer ne serait-ce que cinq petite minutes avant d'ouvrir un nouveau bouquin. encore et toujours plus... mais non. ton regard se posa sur ce cher dogsuli. la colère monta en toi, voyant que ce dernier avait vraisemblablement toucher et dépareillés tes affaires. puis tu marques un temps d'arrêt avant de fixer ce qui se trouve entre ses mains. tu le dévisages avant de te jeter sur lui pour lui arracher ses documents.

« dis moi que ce ne sont que des conneries. »
« et que crois-tu que c'est, monsieur je rentre et fouille dans des affaires qui ne sont tiennes. »

bien rapidement, tu ranges ces papiers là où ils étaient, remettant en suite de l'ordre dans tes affaires, un brin maniaque. tes sourcils froncés, une boule d'acide se forme à l'intérieur, ainsi tu te sens nauséeux, presque tremblant à l'idée de savoir bae, mais surtout un dog, au courant de cette histoire qui te poursuit depuis bien des années. ainsi, lui faisant face à nouveau, tu t'approches avec hâte de ce garçon et viens à le menacer.

« t'as jamais rien vu, tu sais rien, donc tu la fermes sur tout ça, pigé ?»
with bae    

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁




    i'm not going to swear an oath i can't uphold. when enough people make false promises, words stop meaning anything. then there are no more answers, only better and better lies.
Revenir en haut Aller en bas
Hurricane in your panties
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t897-bae-french-kiss-dans-to
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: sick. {su}   Ven 15 Sep - 22:00
malade.

putain
pas
toi
bordel
« et que crois-tu que c'est, monsieur je rentre et fouille dans des affaires qui ne sont tiennes. »

bae comprend pas.
comment peut-il faire
comme si de rien était ?

il le regarde ranger les papiers
sous le choc
littéralement
et ne bouge pas d'un poil.

ses lèvres sont entrouvertes
à cause de la mauvaise nouvelle qu'il a apprit
si...
brutalement.

su.
bordel.
pas su.

il y a un million de connards dans le monde
un milliard de bâtards
un trillions de bouffons
et il fallait que ça tombe sur lui.
sur su.
sur son petit frère
spirituel.

bordel.

« t'as jamais rien vu, tu sais rien, donc tu la fermes sur tout ça, pigé ?»

quoi

il croit vraiment que ça va marcher comme ça ?

bae le fixe
sans savoir quoi dire
prit de court
ignorant un peu ce qu'il dit.

dans tous les cas,
bae n'obéit pas à ses cadets.

il le fixe alors
puis se mord la lèvre
violemment.

et pour une fois
depuis longtemps
il est inquiet.

« su... »

il sait pas quoi dire.
les mots lui manquent.

« putain su t'as une leucémie... ! »

il se lève
brusquement
frustré d'avoir été mis au courant de cette manière
contre la volonté de su qui plus est.

il se passe les mains dans les cheveux
violemment
et les tire en arrière
violemment.

son regard se perd dans ceux de su
alors qu'il s'approche de lui
penchant la tête en avant
juste au dessus de la sienne.

((bae a toujours fait
une ou deux têtes de plus que su.))

« putain mais pourquoi tu te soignes pas ?! »

il ne se rappelle plus des dates
et va prendre son sac avec violence
pour pouvoir reprendre les feuilles
sans laisser le choix à su.

il regarde les dates
et met bien les feuilles en l'air pour ne pas que su puisse les attraper.

il grogne.

« bordel mais qu'est c'qu'il te prend ?! »

il se tourne alors vers lui
le regard haineux
plein de rage

« pourquoi tu fais pas de chimiothérapie ?! »

et c'est beaucoup plus que de la colère.
c'est de l'inquiétude.
de la panique.

parce que su
c'est juste le petite frère
que bae aurait voulu avoir.

c'est son protégé.
son bébé.
son rayon de soleil.
son su.
with su    

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

[21:13:26] Kim Bae : /kick kwon hanae
[21:13:27] Kwon Hanae s'est déconnecté le Mar 5 Sep - 21:13
Revenir en haut Aller en bas
Golden Cheon'Cheshire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: sick. {su}   Dim 17 Sep - 17:22
malade.

putain
pas
toi
bordel

c'est tout sauf réel. tu pries au fond de toi, de ton âme, que tout ça ne soit qu'un mauvais rêve. rêve durant lequel tu vas rapidement ouvrir les yeux, oubliant ainsi tout ça. mais non, la scène se joue encore sous tes yeux. bizarrement, voir l'aîné ainsi fait souffrir ton coeur pourtant presque inexistant. il ya des dizaines, des centaines de personnes que tu aimerais voir souffrir là, maintenant. tant de personnes, mais pas lui. ta haine pour les dogsuli s'arrête à cette personne, face à toi. cette même personne qui cherche à comprendre, qui te hurle presque dessus. mais toi, tu restes fermé à la discussion, t'es catégorique, depuis des années. tu supportes la douleur, les saignements répétitif parce que tu veux pas de ce traitement qui t'affaiblira. tu veux pas guérir alors que cette maladie, au final, c'est la seule clé qui te permettra de pousser la porte de cette pièce qui garde ta mère prisonnière depuis trop longtemps maintenant. une blessure, un deuil que tu repousses et traîne derrières-toi depuis des années. au final, c'est juste une forme de suicide déguisé.

ainsi, tu t’efforces d'être excellent, irréprochable partout où tu passes, quoi que tu fasses, parce que t'as pas envie que l'on dise de toi que t'as été comme les trois quart des gens de cette université. un bon à rien qui attendait que les choses lui tombent dessus, non, toi t'as besoin qu'on te félicite pour toutes ces petites choses qui font de toi ce garçon droit et assidu. toi, l'élève en médecine, tu sais ce qui se trame, tu sais comment tout ça finira si tu n'agis pas. tu sais quel est le degrés de douleur au fil du temps. tu connais tout. tu as déjà tout étudié sur le sujet, plus que nécessaire.

« t'as pas besoin de gueuler. la baraque est pas obligé de savoir ça. ni l'université en elle même d'ailleurs.»

tu es catégorique, encore une fois. ça doit rester ici, entre ces quatre murs, ni plus, ni moins. puis t'observes l'autre se lever, fouiller à nouveau dans ton sac, mettant par la même occasion tes affaires en désordres. tu serres le poing, puis les dents. tu commences à perdre patience puis le voilà qu'il s'exprime à nouveau. tu ne veux pas parler de ça, alors tu l'ignores. tu ignores ses mots, ses phrases, ses paroles, son ordre. au fond, t'as juste mal pour lui. mal de le voir dans cet état, mais ainsi est faite la vie. c'est ton choix. et personne ne pourra aller contre ça.

« je ferais rien. jamais. puis j'ai mes raisons.»

des raisons qui concernent ta mère, puis la médecine en elle même. tu souffres d'une absence, d'un besoin, mais tu restes fier. ton âme de futur médecin est fier d'être comme ces rats de laboratoire sur qui l'on peut, à maintes reprises, tester, étudier l'avancement et l'état de ces maladies.

« pourquoi t'arrêtes pas de poser des questions.»

ça te fatiguais. tu n'avais pas envie d'en parler. pas envie de remuer le couteau dans la plaie. pourquoi faire ? pour brasser du vent, encore et toujours. te soigner ? certainement pas. quitte à décevoir le dogsuli, tu resteras sur cette décision, quoi qu'il t'en coûte, quoi qu'il te dise.

« pourquoi t'étais là au juste ? t'avais besoin de souiller ma personne auprès de tes confrères, donc t'es venu chercher de quoi m'abattre comme un chien ?»

n'est-ce pas là, les bonnes pratiques des dogsuli ? bien que tu appréciais le garçon et membre des rouges, tu restais méfiant envers lui, connaissant les pratiques de sa fraternité. ils n'avaient aucune limite, aucun respect, ainsi donc, cela ne serait guère étonnant que bae soit là par intérêt, plus que le reste.
with bae    

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁




    i'm not going to swear an oath i can't uphold. when enough people make false promises, words stop meaning anything. then there are no more answers, only better and better lies.
Revenir en haut Aller en bas
Hurricane in your panties
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t897-bae-french-kiss-dans-to
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: sick. {su}   Dim 17 Sep - 22:21
malade.

putain
pas
toi
bordel
« pourquoi t'arrêtes pas de poser des questions. »

bae sent ses tripes se retourner
tant ses mots sont forts
prononcés avec une indifférence
qui forme une boule dans sa gorge.

merde.

pas lui bordel
pas lui.
pas su.
pas lui !

il le fixe
n'ayant plus les mots
presque fatigué d'avoir apprit ça
de cette manière.

il détourne ensuite le regard,
dépassé par les événements,
et cherche ses mots.
les mots qui manquent.

« pourquoi t'étais là au juste ? t'avais besoin de souiller ma personne auprès de tes confrères, donc t'es venu chercher de quoi m'abattre comme un chien ? »

cela devait être
la phrase qui l'a abattu
sans doute.

il croise à nouveau son regard
les poings serrés à en avoir les phalanges blanches
et reste muet.

et ça le tue.
qu'il pense ça
qu'il puisse penser ça.
de lui.
de bae.

bae est un type loyal.
il l'a toujours été.
tout le monde le sait.
si vous l'avez dans votre poche,
vous l'aurez pour toujours.

mais su
su ne lui fait pas confiance.
et ça le tue.
ça tue bae.

alors
au lieu de miser sur la colère
comme il l'aurait fait habituellement
il décide
d'essayer
de rester calme.

parce que su n'est pas n'importe qui.
il n'est pas une personne que bae aime par hasard.
il est comme
son frère.

et bae
veut le préserver.

il se passe une main dans les cheveux
tire violemment ses cheveux en ailleurs,
tentant vainement de les remettre en place,
et plonge son regard dans le sien.

« pourquoi. »

pourquoi.

« c'est ce que tu penses ? »

su pense mal.

« que j'veux salir ta réputation ? »

quelle idée
complètement
complètement
putain
de
con.

« que j't'utilise ? »

bae regarde encore les papiers
furtivement
et sent son cœur qui se serre.

« désolé d'te décevoir ; j'ai déjà assez de problèmes comme ça. »

problèmes dont su n'est pas forcément tenu au courant.

skylar,
tae jun,
naree,
lenny.
on en parle de jimin ?

il jette les papiers sur le lit
un peu violemment
et s'assoit
en s'accoudant sur ses genoux
pour se frotter le visage.

ok.
du calme bae.
c'est pas toi le malheureux dans cette histoire.

« ok. »

ok.
essayons
de voir cette histoire
sous un autre angle.
sous celui de su.

une leucémie.
bordel.

« soit. te soignes pas. »

il essaie d'imaginer
un seul instant
su dans un cercueil.
et il sent ses tripes
qui se tournent à nouveau.

« ça voudra dire que t'auras des infections tous les quart d'heure, sûrement une grosse perte de poids, des malaises à gogo, des fièvres à souhait, des hémorragies qui sait. »
« et j'te parle pas des douleurs osseuses ou j'sais pas quoi que t'aura hein. »

oui.
bae a l'air con à première vu
mais c'est juste un rôle
qu'il s'amuse à jouer.
n'oublions pas que son QI
dépasse largement la moyenne.

alors forcément
bae sait
il connait bien
les cancers
les chimiothérapies
les radiothérapies

et à vrai dire
si su subit ce traitement
ce sera sans doute pire pour lui.

être enfermé des jours entiers à l'hôpital
c'est pas la joie.

« c'est au stade combien ? »

il le fixe
droit dans les yeux.

sa question est complètement con,
à vrai dire.
vu son dossier
la tumeur a prit une place importante dans son corps.

et ça rend dingue bae.

il est perturbé
regarde ailleurs
cherche une solution dans sa tête
et se tire les cheveux en arrière

« ils peuvent t'opérer ? »

et les questions
s'enchainent à nouveau
et on sent
son stresse
son inquiétude ;

« ils ont pas dépisté les lésions avant qu'elles ne deviennent un cancer ? ils sont cons ou quoi ? »

il grogne
maintenant énervé
contre les médecins
contre su
contre le monde entier

« ils ont évoqué une autre solution que la chimiothérapie ? »
with su    

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

[21:13:26] Kim Bae : /kick kwon hanae
[21:13:27] Kwon Hanae s'est déconnecté le Mar 5 Sep - 21:13
Revenir en haut Aller en bas
Golden Cheon'Cheshire
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: sick. {su}   Lun 18 Sep - 17:52
malade.

putain
pas
toi
bordel

c'est le bordel dans ta tête. en fait, ça l'a toujours été et bae. bae, il t'aide pas. pas du tout. surtout avec ses questions. il t'énerve plus que de raison, plus qu'il ne le faut. il t'énerve tellement que t'as un soudain besoin de t'asseoir, sentant un faible vertige prendre place, brouillant quelque peu ta vision durant quelques faibles secondes. bae, il veut t'aider, tu le sais, mais tu ne veux pas de son aide. tu veux juste qu'il se taise, tout simplement. t'as besoin de ce silence. de l'absence de ces questions. t'as besoin de tout ça pour y voir plus clair, pour comprendre pourquoi il ne s'occupe pas de lui, plutôt que de toi. tu comprends pas. cette histoire devient soudainement, un véritable puzzle dont tu te passerais bien. ainsi, prenant place sur ton lit, tu baisses les yeux. la colère se fait la malle pour laisser sa place à la fatigue. tu murmures quelques jurons, puis tu lèves les yeux vers l’aîné.

« arrête. arrête avec ces questions et laisse-moi tranquille avec ça.»

c'est ta vie, ton corps, ta maladie. pas la sienne. t'as pas besoin de lui pour gérer tout ça, sinon tu serais aller le voir bien plus tôt. toi, là de suite, t'as envie de fermer les yeux, souffler et attendre que ce foutu vertige se barre. alors pour ça, tu te laisses tomber en arrière, ta tête atterrissant au milieu du lit. un long soupire t'échappe à nouveau. t'as besoin de comprendre pourquoi il a fait ça. pourquoi il a fouillé, pourquoi il était là quand tu es entré. mais le plus important, c'est que t'as surtout besoin de ne pas parler de tout ça au final. alors tu te redresses, le fixe à nouveau et te relève pour ranger le désordre qu'il avait à nouveau mit en ressortant les feuilles de l'hopital.

« bon, tu m'as pas dis pourquoi t'étais là ? sérieusement, t'as besoin de quoi ?»

t'étais pas le garçon le plus souriant du campus. t'étais surement la tête de turc de beaucoup malgré ton niveau d'intelligence, ou même de ta beauté dont tu n'avais pas conscience. ainsi, tu restais de marbre, sans expression, le regard éteint. tu viens à observer ton emploi du temps l'espace de quelques secondes avant d'ouvrir le premier tiroir de ton bureau pour en sortir de l'argent. argent que tu avais gagné en revendant quelques affaires.

« j'ai besoin de manger une glace. t'as pas besoin de fermer ta gueule en mangeant toi ?»

c'était presque natural.
comme si plus rien n'existait.
comme cette maladie n'avait jamais été présente.
with bae    

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁




    i'm not going to swear an oath i can't uphold. when enough people make false promises, words stop meaning anything. then there are no more answers, only better and better lies.
Revenir en haut Aller en bas
 
sick. {su}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: haneul university :: quartier b, nord de l'université. :: ‹ Cheonchin's House.-
Sauter vers: