radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

  I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://404error-baby.forumactif.org/t407-pour-un-lie
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Mar 29 Aoû - 14:42
I can not find sleep.
Au coeur de la nuit. / Ft. @Im Ji Eun
Musique

Un verre, deux verres, puis toute une série. Tu supportes l’alcool comme tu le peux seulement ce n’est pas toujours évident, ce soir plus que d’habitude tu as ce poids dans ton corps, cette absence, ce manque. L’Italie te manque, tes frères aussi, tes parents te saoulent puis tu as le mal du pays. Dans tout cela, il n’y a qu’une seule chose de bien, elle. Ji-Eun. Ton amie, ta complice, celle qui a été pour toi un élément de survie. Tu attrapes ton portable, écris quelques mots très peu. « Eun. J’arrive. » En vrai, ce que tu as écrit doit davantage ressembler à « un arrive » mais bon le geste était le même. Tu pousses les portes de chaque personne puisque tu ne sais absolument pas où se trouve la chambre de la Coréenne. Tu tombes finalement sur sa chambre, tu l’ouvres puis refermes, tu comprends alors que c’est elle et ouvre une nouvelle fois la porte de sa chambre. Faufilé sous les draps, tu poses ta tête sur son épaule, respire son odeur contre sa nuque. 

Sa chaleur t’envahit, tu glisses tes bras autour d’elle. Embrasse son front et la réveille sûrement de cette façon plus que par le SMS que tu as passé juste avant. Faufilé sous les draps, tu poses ta tête sur son épaule, respire son odeur contre sa nuque. Tu poses ton portable de l’autre bout du lit, il s’écrase au sol. Merde. Tu te redresses, passe au-dessus d’elle, tu te penches pour récupérer ton portable au sol, puis finalement tu tombes du lit en emportant la couette de Ji-Eun.

 - Aie ! Putain !

 Le sol est froid, tes cheveux sont humides comme le reste de ton corps. Ton portable lui n’a heureusement rien, mais bref. Tu te relèves, t’oublie un peu que tu n'es pas dans ta chambre, que tu n’es pas tout seul. Tu retires ton haut trempé et tes bas, tu récupères les fringues que tu lui as prêté la dernière fois et la couvres lorsque tu la regardes. Tu retires ton haut trempé et tes bas, tu récupères les fringues que tu lui as prêté la dernière fois et la couvres lorsque tu la regardes. Tu fermes les yeux, mais impossible de dormir. 

- Ji-Eun ? J’en ai marre d’être ici.

Tu n’es pas égoïste et tu ne penses pas à mal, mais le mal du pays s'est compliqué, ne pas voir tes frères, c’est dur, ne plus pouvoirs agir comme un Occidental, c’est aussi pénible. Tu la tournes sur le dos toujours sous cette couette, tu t’assois sur son bassin et relèves la couverture sur tes épaules. Tu sens son odeur partout autour de toi, tes joues sont rouges d’alcool, tes yeux lumineux du reflet de la lune, tes cheveux humides du saut dans la piscine. Tes mains froides et ton cœur lourd.

- Je n’ai pas envie d’être sage avec toi. Je n’y arrive pas. Quand je te regarde comme ça, je ne comprends pas.

Tu ne comprends pas, c’est vrai, tu ne sais pas comment tu fais pour tenir, pour ne pas craquer sur l’envie de la caresser, la touchée, l’embrasser. Tu ne lui dis pas, car il y a trop de mots, trop de façons d’expliquer et encore plus de façon de ne pas comprendre.

- Mais j’ai peur.

Peur, de toi, de te faire du mal, de ne pas savoir où est le juste-milieu. Tu ne lui dis pas, car il y a trop de mots, trop de façons d’expliquer et encore plus de façon de ne pas comprendre. Tu caresses son épaule puis son bras.

- Je n’arrive pas à dormir. 


Elle est malade, tu le sais, mais là, tu viens de l’oublier, d’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquels tu viens de boire, parce que ça te stresse, te fend le cœur.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.


Dernière édition par Lezio Sora le Mer 6 Sep - 23:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Mar 29 Aoû - 16:43

Aide moi à trouver le sommeil.


Musique•••

Encore ce soir ton lit sera vide. Encore ce soir tu profiteras de cette chambre de sous évêque que tu as mérité sans pour autant en être heureuse. Tes vêtements glissent sur ta peau pour se retrouver au sol alors que tu enfiles ce grand tee shirt, il est sûrement pas à toi et tu ne sais pas à qui il appartient. Mais il est confortable. Alors ça te suffit. L'horloge continue de tourner comme si elle était pressée. Pressée de finir sa journée pour en commencer une autre et toi le soir, t'as le cafard. Toi la nuit ça commence à te faire peur. Dans ces quatre murs ton sourire il a disparu. Dans ces quatre murs tu fais semblant de rien et tu regardes un peu le ciel avant d'aller dans ton lit. Il paraît que dormir est bon pour la santé, et le moral. Qu'on pense à rien et qu'on se détend. Que le temps passe sans qu'on le voit. Il paraît que demain tu seras encore là. Mais tu sais pas.
La musique résonne dans ta chambre. Une playlist qui n'aidera pas ton humeur. Mais tu t'allonges et tu fermes les yeux. Ton portable sonne et tu l'attrapes lentement. Sora. Rien que son nom fait palpiter ton coeur, t'as même pas eu le temps de lui dire. T'as pas eu le temps de le revoir, t'as peur qu'il t'en veuille mais apparemment " en arrive".. Tu souris un peu à ce message maladroit, sûrement écrit très rapidement. Puis d'un coup la porte s'ouvre et te fais sursauter. Elle se referme, tu comprends pas. Restant pourtant dans ton lit tu t'es redressée et t'attends. Tu revois la porte s'ouvrir et Sora se dessiner derrière. Rapidement il vient contre toi et toi, toi tu aimes ça alors tu souris simplement en caressant ses cheveux, le prenant contre toi.

Pas une parole ne brisait cette ambiance presque trop douce. Ton corps est cerné par le sien. Ta taille est complètement encerclée par ses bras puissants, son odeur rempli lentement ton lit. Ton sourire se dessine alors que toi même tu te caches un peu dans ce corps..mouillé. Mais qu'est ce qu'il a foutu ? Sora il est pas comme d'habitude mais tu poses pas de questions. Tu l'écoutes, tu profites de ses bras, tu embrasses sa peau. Son souffle te fait frissonner. Et puis il devient maladroit. Beaucoup plus que d'habitude. Tu le vois glisser avec ta couette et ça te fait rire. Alors tu te retiens pas et mords simplement un peu ta lèvre pour te calmer. Il ressemble à l'enfant que tu as connu jadis. Il est maladroit, doux, et peut être un peu bourré.

Tu te rallonges, tu tends ton bras pour poser ta tête dessus tes cheveux surpassant ta tête. Tes yeux sont collés sur le blond, ton regard est tendre et détailles l'italien comme si c'était la première et dernière fois. Ses vêtements tombent et il se permet de reprendre ce qui lui appartenait, et t'as toujours rien dit, t'as toujours rien fait tu restes bloquée sur lui, avec ce regard trop protecteur, trop désireux. La musique continue de tournée mais lui il revient, il entend rien, il fait gaffe à rien et revient juste contre toi. Alors naturellement ton corps se colle au sien, ta main se pose sur son torse et tu fermes les yeux. Comme si tout ça n'était qu'un rêve et que demain rien ne se serait passé.
Et pourtant sa voix demande à l'aide. Et tu n'ignores jamais ça. Ta tête se relèves doucement pour le regarder. Tu la tiens avec ta main et t'essaies d'imaginer.

" C'est dur d'être loin de son pays ? Il n'y a rien de mieux ici ? "

Tu connais pas le mal du pays. Tu connais pas ce sentiment de tout perdre. Tu sais juste que quand on perd quelque chose on s'en rend compte. On le regrette et on en crève. Tu veux pas le voir malheureux alors si le mieux est de lui conseiller de rentrer tu le ferais. Mais il prend place sur ton bassin. T'es en dessous de lui et ton regard est dans le sien. Ta main essaie d'atteindre son visage avant de se perdre sur son corps, retombant doucement sur le matelas. T'essaies de comprendre, t'essaies d'être gentille, t'essaies de faire le mieux pour lui mais t'en crèves. Parce que tu veux plus le voir partir. Il est certainement bien fait, l'alcool se voit sur lui comme il se voit sur toi et t'as ce petit sourire triste d'avoir été derrière cette solution.
Pourtant ses mots font rater à ton coeur un battement. T'as tellement de questions. T'as tellement de questions à lui poser et à la fois t'as juste envie de l'embrasser. Tu te redresses et tu cherches à venir plus près de lui. Est ce que tu vas pouvoir lui poser toutes les questions que tu veux? Ou est ce que t'en as rien à foutre et tu veux juste l'embrasser. Tes lèvres s’entrouvrent, alors tu fais quoi Ji Eun? Tu te redresses et tes mains remontent pour prendre sa nuque en otage, le rapprocher de toi, frôler ses lèvres. Elles ne sont plus interdites et pourtant toujours aussi tentantes. A ce moment t'as envie de sourire. Parce que tu fais rien de mal. T'as jamais fait de mal jiji.

" T'as peur de quoi ? "

C'est un souffle, c'est un chuchotement un murmure qui pourrait partir aussi vite qu'il est venu. C'est des caresses dans ses cheveux avec cette envie qui ne cesse de se frotter à ses lèvres. C'est ce moment qui plane entre celui où tu essaies de l'embrasser et celui où il te dit stop. C'est tout ça, parce qu'il te manque. Ses caresses te font frissonner, ta respiration est rapide et presque trop bruyante pour cette ambiance. Il n'arrive pas à dormir, et toi non plus. Alors lentement tu te libères de cette légère pression , ce son poids sur toi et tu viens te mettre devant lui, sur les genoux. Tu te fous de ta tenue encore légère et débraillée, tu te fous de ce que les autres vont penser.

Lentement; presque trop tu reprends ses lèvres d'assaut, tu l'embrasses avec cette douceur qui te va bien. Et pourtant cette tendresse laisse place à cette envie dévorante, débordante, un peu sauvage. Tu t'arrête un moment, ta respiration est bien trop rapide. Tu le regardes et tu ne peux t'empêcher de le détailler. Tu ne peux empêcher tes yeux de rencontrer les siens.

" Il est parti "

Une seule phrase pour tout dire. Dire que c'était fini. Tu n'appartenais plus à cet homme. Pour lui dire que t'avais envie de lui. Tu te fichais pas de tout ce qu'il ressentait mais tu peux pas le laisser partir encore une fois avec ce regret. Posant ton front contre le sien tu es sur le point de regretter tes paroles. Alors tu les ravales. Tu lui dirais plus tard. Tu lui diras qu'il pourra partir en Italie quand il le veut après. Tu lui diras. Tu le rassuras. Il n'est pas coincé ici. Mais plus tard. Alors pour le moment tu vas profiter de sa présence.
Pour un instant et encore un autre tu le regardes, l'embrasses. Plus de sourire, plus de rire, que le reste du désir inachevé.
.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://404error-baby.forumactif.org/t407-pour-un-lie
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Ven 1 Sep - 1:30
I can not find sleep.
Au coeur de la nuit. / Ft. @Im Ji Eun
Musique

Tu n’as pas imaginé pouvoir la blesser en parlant de ton mal du pays «  C'est dur d'être loin de son pays . Il n'y a rien de mieux ici ? » pourtant avec cette phrase il est évident que c’est ce qui s'est passé. «  Tu'as peur de quoi ?» De quoi a tu peur ? Elle s’inquiète pour toi, alors que tu devrais t’inquiéter pour elle. Elle se libère de ton emprise, se place devant toi. Elle te regarde, vos yeux se cherchent, se trouvent. Tu ne saurais pas comment décrire cette solution. Tu l’aimes, tu aimes la voir, la regarder, la sentir. Elle te rassure, t’apaise. « Il est parti » de qui parle-t-elle ? De son copain l’enfoirée qui t’a frappé ? Sûrement.

Tu lui souris sincèrement, un peu confus et désolé pour elle, mais heureux d’une certaine façon. Ces mots ont le même effet qu’une libération, un acte d’ouverture à l’autre. Elle t’embrasse, son sourire s'est envolé, elle est pourtant toujours aussi belle, aussi douce à tes yeux. Comme une plume dans un paysage sombre, comme le rire dans les larmes, comme ce sourire pendant une guerre. Tu sépares vos lèvres, tu observes ces yeux, ces gestes, son corps t’appelle et le tien en fait de même. Il la veut, la désire autant que ton cœur l’aime, autant qu’elle est présente et qu’elle prend de la place.

Tes mains viennent prendre place sur ces joues, elles dégagent ces cheveux en arrière, puis tu l’allonges, l’observe, glisse au-dessus. Ne va-t-elle pas regretter ? Tu as peur que si. Tu observes ces yeux, son corps, tes lèvres retournes retrouver les siennes, tu n’es plus un enfant, tu sais exactement comment faire, tu n’es plus l’enfant prude et timide, tu es l’homme qui vies, celui qui découvre.

Vos salives se mêlent, se mélange. Tu aimes le goût de ces lèvres, l’effet de son souffle contre tes lèvres lorsque vous êtes en manque d’air, tu aimes sentir son corps contre le tien. Tu es doux, tu es attentionné, tu ne penses qu’à elle et à toi. Le monde entier n’existe plus. De ces lèvres à sa nuque, les baisers deviennent des suçons, des coups de langue. Tu attrapes l’une de ses mains, tu la serres dans la tienne, tu la protèges de ton corps sur le sien. Tu la marques, jalousement, de manière possessive. Tu aimerais qu’elle ne soit qu’à toi, tu aimerais n’être qu’à elle... Mais tu sais que tu ne tiendrais pas, pas sans avoir tout essayé, pas sans être sûr que jamais vos liens ne se détruisent et que tu puisses la perdre. Si l’amour s’entache, se détruit, l’amitié elle peut durée. Elle peut survivre.

L’une de tes mains glisses contre sa cuisse, l’effleure, demande l’accès pour glisser sous ce haut, jamais tu ne feras ce qu’elle ne désire pas, jamais tu ne forceras Ji-Eun à te désirais. Tes lèvres se sont perdu, tu ramènes sa main contre tes lèvres, tu l’embrasses, tu la regardes. La nuit tes yeux sont le reflet des lumières du ciel. Malgré l’alcool, tu restes toi même en beaucoup plus entreprenant. Tu as envie d’effleurer chaque passerelle de sa peau. Tu la serres contre toi, presses sont corps contre le tien, la câline, la berce de tendresse. Un je t’aime silencieux, plus fort que tout les mots du monde. Le verbe aimer et très vaste, il est si énorme.. Pourtant tes gestes le sont encore plus. Tu la désires, tu l’aimes de toute les manières possible, elle te trouble, te chamboule, te rend fou.

- Tu es magnifique. J’aime sentir ton cœur battre comme ça.


« Comme ça.. » Comme un cœur qui tremble d’envie, qui quémande davantage. Un cœur peut-être amoureux, un cœur peut être perdu. Comme le tien.



▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.


Dernière édition par Lezio Sora le Mer 6 Sep - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Ven 1 Sep - 13:01

Aide moi à trouver le sommeil.





Musique•••
Chaque coup dur que traverse Sora tu es là derrière. T'es pas plus signifiante qu'une ombre de ton point de vue. Comme si le blond marchait dans une rue et que chacun de ses pas laissait une trace, toi tu poses chaque pied dans ces traces. T'es derrière au cas où il trébucherait. T'es derrière au cas où .. des milliers de possibilités d'être blessé, des milliers de ne pas l'être. Tu le regardais toujours de loin, toujours avec cette vitre qui vous séparait, et maintenant il est devant toi. Il est triste et tu peux peut être changer ça pour un soir. Juste un soir. Même si il repart demain, tu veux au moins en profiter ce soir. Alors tes mains restent sur le blond, tout comme tes yeux qui le dévorent et en même temps dégagent une légère lueur triste. Mais elle est couverte, par tout ce désir. Alors tu lui dis tout, tout ce qu'il doit savoir. Que cette fois tu n'aurais aucune raison de t'arrêter.

Ce sourire désolé, tu le balaie avec un sourire. C'était pas pour de la peine que tu l'avais dit. Tu sais que ça sert de confession, tu sais que ces simples mots veulent tout dire. T'es plus enchaînée, t'es libre et tu peux, tu veux être avec lui, ne serait ce que une nuit. Tu sais pas où ça va mener, mais tu t'en fiches, après tout Sora c'est ton ouragan à toi. Celui qui rentre dans ta vie, la met en bordel sans nom. Mais t'aime cet ouragan. De l'amour pur et dur tu sais pas, tu sais plus. Les sentiments c'est pas ce qui te réussi le plus , mais t'as pas envie d'y penser ta tête est vide, mais tes lèvres retrouvent les siennes. Ton corps l'appelle en se collant au sien comme dans une danse au ralenti, un jeu qui ne cesse de s'alimenter. Tu quittes ses lèvres quelques secondes tes mains caressant sa peau, tu sais pas si t'y as le droit, mais tu poses un baiser sur son omoplate avant de revenir contre ses lèvres.

Un instant flotte. Un instant tes yeux dans les siens, un regard perdu, une respiration presque trop bruyante pour ce moment qui ne semble pas compter dans le temps. Les secondes passent tu ne vois rien, tu ne sens que ce qui brûle encore en toi, pour lui. Tes cheveux en arrière, ton dos retrouvant le matelas, tu lui souris doucement entre deux baisers. Ce n'est pas que son coeur qui bat plus fort, c'est sa tête qui tambourine, un violent sentiment de désir et d'abandon.

Ces baisers ne s'arrêtent jamais et tu ne veux pas qu'ils s'arrêtent. Tu passes ta main dans ses cheveux ton corps lui reponds sans qu'un mot ne soit prononcé. La parole était de trop. Quelque chose dont vous n'aviez pas besoin. Quelque chose de surfait. Tu sens la température de ton corps et sûrement de la pièce montée en flèche. C'était pas si étrange que ça et c'était incroyablement insignifiant. T'avais juste besoin de lui, de ses lèvres. Serrant sa main tea déjà l'impression d'etre à lui alors que c'est faux. Tu le sais , tu le respectes et t'as peur que plus ne vienne faire tâche sur votre amitié. Mais Sora c'est ton ami spécial. C'est tout comme un monde et c'est un moment , comme celui ci. Comme ceux avant de s'endormir devant l'ordinateur. Les marques qu'il peut laisser, les sensations qui traversent ton corps tout, tu acceptes tout , tu frissonnes tu mords sa lèvre inférieure dans un geste sûrement d'impatience. Et pourtant t'aime la délicatesse du blond. T'aime sa manière de prendre son temps. Mais finalement le désire revient toujours au galop.

Tu sais pas trop ce que vous attendiez mais cette façon de laisser passer les secondes, de les couvrir de baiser et de caresses Ca te fait perdre un peu la tête alors que t'es idées sont très claires. Tu ne regretteras rien. Rien ce qu'il se passera tu ne pourras el regretter parce qu'au fond , ca fait un moment que t'as envie de Sora. Envie de l'avoir près de toi. L'envie de le sentir contre toi de sentir ses lèvres sur toi, de toucher sa peau qui avait cette douceur à laquelle tu t'attendais. Cette fois pas d'arrêt pas de stop. Tu autorisés tout d'un sourire avant de reprendre le flambeau de toi même de caresser ses flans. Tu le regardes alors qu'il fait preuve sound douceur mêlée à une impatience de ta part que tu arrives à peine à contrôler. Ses yeux parlent pour lui, ses gestes argumentent et toi tu fais qu'aquiesser. Tu fais qu'aimer. Aimer ce grand blond son caractère, sa douceur. Tu prends sa main que tu remontes un peu plus sur ton corps. Voilà ton feu vert. Il a tout les droits parce qu'il est lui. Le Sora mi enfant mi adulte. Et toi t'es cette Ji Eun mi enfant mi adulte.

Ses paroles te font rougir tu sais pas quoi répondre à ça tu sais pas quoi faire d'autre que rougir. Alors il a senti. Ces battements désordonnés et beaucoup trop fort dévoilant son désir. Il l'a vu il les a senti. Lentement tu passes ta main sur son cou et l'embrasses chastement. T'avais beaucoup trop chaud et tu lui murmures ce que tu pensais pas dire. Alors me laisse pas ce soir . Pas ce soir. Demain. Apres demain mais pas ce soir.

Tu embrasses son torse qui se dévoile à toi sans pudeur en tnaccrichznt un peu plus à lui tes mains dans son dos. Tes mains qui s'accrochent à ce rêve éveillé.

"  "


.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://404error-baby.forumactif.org/t407-pour-un-lie
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Mer 6 Sep - 23:37
I can not find sleep.
Au coeur de la nuit. / Ft. @Im Ji Eun
Musique

Tu le sens, elle ne veut pas te laisser partir, elle n’a pas envie que vos corps s’éloigne, elle préfère t’effleurer, te caresser, te captiver. Ces lèvres sont douces et curieuse, elles te réclament, te désirent et tu leur donneras ce qu’elles veulent. Elle embrasse ton omoplate, t’arrache un frisson, puis elle retourne à tes lèvres, t’embrasse et tu es sur elle, alors tu décides de te la jouer dominant. Plus dominant que tu ne l’as jamais été avec elle. Elle, ton amie spéciale. Tu mens, ce n’est pas ton amie, c’est beaucoup plus fort, compliqué. Ta langue glisse entre ses lèvres, tes yeux trop bleus se ferment. Ton cœur bat, il tape contre ta poitrine, exprime ce qui se trouve actuellement dans ton corps. Ta langue joue, frôle la sienne.

Finalement lorsque vos lèvres se séparent par manque de souffle, lorsque tes yeux s’ouvrent une nouvelle fois et se noient dans les siens, que ton cœur ne cesse pourtant pas de battre à la chamade. Tu n’as qu’une seule envie, goûter encore et encore à celle-ci. Son sourire, celui qui s’affiche te délivre un message que tu ne saisis pas correctement, ses mains effleurent tes flancs et tu frémis en soupirant contre ces lèvres, sa main remonte la tienne. Cette fois le message est compris. Tu retires ce haut qu’elle porte, tu enlèves la barrière qui sépare vos corps, vos peaux. Tes mains glissent sur ces hanches alors que tes lèvres s’accaparent de son cou, mordre, lécher, embrasser, effleurer du bout des lèvres parfois. C’est du bout des doigts que tes mains passent de ces hanches à son ventre, les contours du nombril.

Tu presses ton bassin contre son sous-vêtement du bas, elle ne porte apparemment pas de soutiens gorgent et tant mieux pour tes yeux, rapidement pour tes lèvres aussi. Tes lèvres, ta langue plus précisément effleure de sa nuque à sa clavicule que tu mords doucement, chaque passerelle de son corps passera sous tes lèvres. Tu veux la goûter, l’apprécié comme une friandise rare. Elle est le genre de personne que jamais tu ne voudrais briser, que jamais tu ne prendrais le risque de perdre. Ces cheveux en arrière, son visage dégagé, visible entièrement. Elle a toujours été belle, actuellement elle l’est aussi, elle change sous les effets de ta langue, de tes lèvres. Tu aimes la voir comme ça. Enfin tes lèvres embrassent l’un de ces seins, puis l’autre, tu coinces entre tes lèvres le bout d’un des deux, mouvent tes lèvres, glissent ta langue contre celui-ci, puis tu répètes les gestes de langue et de lèvres sur le voisin identique.

« Alors ne me laisses pas se soir. Pas ce soir. Demain. Après demain, mais pas se soir. » Tu ne veux plus la laisser, tu ne le prévois pas, même si tu veux partir.. Tu sépares tes lèvres de ces tétons, tu rapproches tes lèvres de ces oreilles.

- Non... Mais si je pars.. Je te kidnappes avec moi.


Tu lui mords l’oreille, tu l’embrasses, ta main cette curieuse glisses entre ces cuisses, contre l’intérieur de celle-ci écartent doucement celle-ci. Tu te créer une place entre ces jambes, contre son corps. Tu effleures de ta main le tissus de son sous-vêtement, puis après un baiser tu descends embrasser son ventre, tes mains caresses doucement sa poitrine, son ventre, ces hanches.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Lun 11 Sep - 17:21

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://404error-baby.forumactif.org/t407-pour-un-lie
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Ven 15 Sep - 22:23

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Sam 16 Sep - 16:39

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://[url=http://404error-baby.forumactif.org/t407-pour-un-lie
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Sam 16 Sep - 18:02
I can not find sleep.
Au coeur de la nuit. / Ft. @Im Ji Eun
Musique

Vos corps sont enfin comblés, vos respirations affolées, vos cœurs hors de contrôle et tu ressens comme un vide une fois que vos corps ne sont plus unis et pourtant tu ne t’es jamais sentis si complet qu’il y a quelques minutes. Jamais tu n’avais autant apprécié cet acte. Lorsque vous cessez de haleter, que vos corps son encore chaud, tu la prends dans tes bras, la glisse sur toi. Quoiqu'il se passe tu ne cesse pas d’être tendre, d’être doux avec elle. Tu l’aimes plus que tu ne te l’avoues, tu l’aimes plus qu’elle ne peut l’imaginer. Tu aimerais rajouter quelques choses, mais aucun mot ne te semble convenir, aucun mot n’est adapté à cette situation déjà trop compliquée.

Ce sont tes mains qui glisses sur ces joues, qui recoiffent tant bien que mal ces cheveux emmêlés. Tu lui exprimes ce que tu ne dis pas : Je serais là, rien ne changera. Le problème, c’est que peut-être que tu aimerais au fond de toi que ça change, mais tu ne peux pas, tu as trop de choses à voir, trop de choses à découvrir. Alors tu restes ici avec elle, mais pour le moment tu ne peux pas lui donner plus que ton corps et tes sentiments mitigés entre l’amour et l’amitié. Elle n’est pas une simple amie, ni une sex-friends. Elle est bien plus que tous ces rôles. Tu as chaud, tu te sens terriblement bien pourtant. Tu la regardes, tu te redresses par la suite, tu la sors de sa couette, tu descends du lit entièrement à poil et tu l’attrapes par la taille.

- Au fait ? Tu te souviens je t’ai dit que j’allais te kidnapper . C’est maintenant.

Tu la chatouilles, puis la soulèves. C’est comme une princesse qu’elle finit dans tes bras, il fait noir. Alors tu cours dans les couloirs, jusqu’aux salles de douches après avoir posé deux serviettes sur son corps, une pour elle, une pour toi. Alors dans les couloirs vous vous retrouvez lui a couru cul nu et toi dans ces bras. Tu arrives aux douches, tu la poses au sol, puis tu la ramènes jusque dans les douches, tu la pinces, tu lui montres que tu t’amuses encore avec elle, que tu ne comptes pas la lâcher. T’attrape son visage entre tes mains et tu l’obliges à correctement te regarder.

- Tu sais... Je ne te disais pas que j’avais le mal du pays parce que je compte rentrer... Seulement parce que... C’était vrai. Je ne rentrerais pas, pas sans toi. Je tiens vraiment à toi à ce que tu représentes à ce que je ressens avec toi. J’aime pouvoirs faire confiance à quelqu’un qui ne me blessera pas. J’aime te faire confiance.

Tu l’embrasses sur le front, tu la serres entre tes bras, tu ne la lâche plus, tu ne le veux pas. Putain tu l’aimes, tu l’aimes de toute ton âme, ton cœur et ton corps. Tu ne sais pas encore de quelle façon, mais putain tu l’aimes à en crever.  

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Ce ne seras plus jamais comme avant... Ce sera mieux.
Revenir en haut Aller en bas
heavenly sweetness
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t240-im-ji-eun-entremeles-en
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   Dim 17 Sep - 17:39
I can not find sleep.
Au coeur de la nuit. / Ft. @Lezio Sora
Musique


C'était quelque chose de commun. Un acte devenu anodin que tout le monde faisait avec tout le monde sans trop se poser de questions. Quelques personnes continuaient d'être attachées à des valeurs, mais dans la société les mœurs évoluaient, ainsi que la vision de cet acte. Et pourtant, tu n'es pas du genre à sauter dans les bras de n'importe qui. Après tout Sora était ton coup de coeur, ton coup de tête.Ta faiblesse dans cette immense planète. Alors même quand tout est fini, que ta respiration est saccadée, qu'elle ne te permets pas de respirer normalement tu restes contre lui en caressant quelque peu son torse du bout de tes doigts. Parce que ce qu'il venait de se passer n'était pas simplement coucher avec quelqu'un, c'était plus, c'était comme s'unir avec quelqu'un que tu avais hardiment désirer depuis longtemps. C'était totalement autre chose, qu'un acte ordinaire. Tu restais contre son corps encore chaud alors qu'un petit sourire s'installait sur ton visage. C'était apaisant, relaxant. Tu n'avais rien envie d'autre, que de rester dans ses bras.

Tous ses gestes te rassurent, ils t'enlèvent ce doute qui subsistait en toi et qui ne cessait de t'inquiéter. Après tout, ces gestes tendres arrivaient toujours à te rassurer. Mais lorsque tes yeux remontaient sur lui, quand ils le détaillaient tu savais que cette douceur ne t'était pas exclusive. Alors tu mordais un peu ta lèvre profitant du moment. Ton coeur se sentait lourd et léger à la fois. Léger de ce rapprochement, de ce que vous aviez vécu pendant l'espace d'un moment. Et lourd de ce sentiment qui ne part pas. Tu tapes un peu ta poitrine en essayant de faire partir ce poids. Plus il était tendre et plus tu avais mal. C'était comme une maladie. Trop aimer quelqu'un était dangereux. Ta tête posée contre son torse tu ne bouges pas jusqu'à ce qu'il décide de se lever. " Sora..Viens dormir.."Tu le regardais en restant allongée avant de pousser un léger cri. Pourquoi retirait il ta couette et te tire ainsi?

Tes yeux dans les siens tu le regardes avec interrogation avant de pencher quelque peu la tête. Tes bras essayaient de cacher ton corps nu. Maintenant que le désir ne dictait plus tes gestes tu étais beaucoup plus pudique. Sa phrase, tu ne la comprends pas. Tu ne sais pas ce que ça veut dire et avant que tu ne lui demandes tu te retrouves à rire comme une idiote et te tortiller. "A-arrête... "Tu te sens maintenant soulever. Pourtant tu es dans l'habit le plus simple du monde, le plus naturel. Il n'éprouve aucun problème avec ça, il est tellement naturel, comme si rien ne s'était passé. " Omo.. Sora..je dois m'habiller ! Sora ! " Tu aurais presque crier son prénom si, faire du bruit, ne vous mettez pas encore plus dans l'embarras. Tes joues rougissent et tu te caches contre lui, cachant tes yeux comme un enfant. Pourquoi il court dans les couloirs.. pourquoi nus ? Tu serre fort la mâchoire en espérant que personne ne vous verrait.

Une fois dans les douches tu essaies de cacher ton corps comme tu le pouvais enroulant rapidement une serviette autour de celui ci. D'un coup tu te souvenais comment il t'avait vu, ce qu'il s'était passé. Comme si tu l'avais oublié. Là tes joues rougissent, la gêne est profonde alors que tu savais qu'il ne dirait rien d'accablant. tu mords ta lèvre avant de le suivre et le regarder dans les yeux. Ton esprit qui était totalement tourné vers ta nudité se tourne vers ses mots. Ceux ci te touchent, plus qu'ils ne le devraient. Comme une enfant rassurée tu l'écoutes, tes yeux sont grand ouverts sur lui, le regardant le sondant. Dit il la vérité ? Tu l'espères et tout comme lui tu le crois. Tu aimes lui faire confiance et n'hésites pas à te laisser aller, à ne mettre aucune barrière entre vous. Lorsqu'il te serre tes bras viennent alors l'encerclés également. Tu ne sais pas trop quoi dire. Tu te sens perdue.

Tu l'aimes plus que tu ne devrais. Ton coeur s'est forgé avec son aide, tout était fait avec lui, avant d'être abandonnée, tu sais qu'il ne te quittera plus. Mais tu sais que tu ne peux pas totalement te reposer sur lui, tu n'as pas le droit. Tu ne peux pas. " Moi aussi.. Je veux rester avec toi.. Je veux pas que tu partes et que tu me laisses. Mais je te fais confiance. "Tu te détaches un peu et plante ton regard dans le sien. Tes lèvres s'ouvrent mais ne veulent rien dire. Tu l'aimes plus que tu ne devrais, alors quel était le mieux à faire ? Tu le regardes et sourit doucement. Lui cacher, ne pas le blesser, ne pas lui mettre la pression alors que vous étiez si bien. " Tu aurais pas du courir tout nu non plus. "Tu ris doucement en essayant de penser à autre chose. Car tu commences déjà à renifler.

" "

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

smile because i love it
Il paraît qu'on ne vit qu'une fois alors pourquoi ne pas en profiter ?    ▬ Je vais vous dire je t'aime en toutes les langues, je vais te prouver que la tendresse n'est pas morte et je vais te regarder, toi, sur ton destrier, comme si j'avais rêvé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]   
Revenir en haut Aller en bas
 
I can not find sleep. [ Ji-Eun & Sora ][R18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: haneul university :: quartier b, nord de l'université. :: ‹ Cheonchin's House.-
Sauter vers: