radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 mean girls + kang tae jun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: mean girls + kang tae jun   Lun 7 Aoû - 22:24
Tenue. Su Nah n'était pas une mondaine. Définitivement pas une mondaine. Mais elle allait devoir se forcer un peu. C'est pour la bonne cause, allez. Elle était la sportive la plus prometteuse du pays, l'idole des jeunes – et des parents au passage, tout à fait, alors non, elle ne pouvait pas se permettre d'être absente à une soirée aussi importante. Ils allaient devoir collecter des dons lors d'une vente aux enchères, tout comme faire le point sur les résultats de l'association durant cette année. Et elle était l'une des marraines, justement, de la dite association. Qui promouvait les activités sportives dans les quartiers les plus défavorisés, comme moteur de réussite et ascenseur social. Et lorsqu'on y pensait, c'était là son schéma de réussite : fille d'un quartier défavorisée, venant d'un milieu social plutôt modeste, elle s'était révélée avoir d'énormes facilités pour le Taekwondo et, petit à petit, grâce à ses talents, son père, son frère et elle étaient passés d'un train de vie difficile à un train de vie bien luxueux aujourd'hui. Si son père avait refusé de quitter leur vieil immeuble, elle avait au moins pu louer l'appartement le plus luxueux, le décorer admirablement bien et faire en sorte qu'il soit adapté à la maladie du paternel. Elle avait une voiture, une moto, de l'argent en banque, payait intégralement les études de son frère et avait, en parallèle, encore assez pour s'offrir tout ce qu'elle voulait. Une success story qui, elle l'espérait, donnerait du courage et l'envie de réussir à d'autres enfants, venant du même milieu qu'elle. Si l'on ne peut décider de là où on naît, on peut néanmoins décider de ce qu'on devient. Vêtue d'une jolie robe, habillée, maquillée, apprêtée, Su Nah n'avait rien à voir avec l'évêque des Saja qui se baladait habituellement en jean basket dans les couloirs de l'université. A la voir ainsi, on penserait plus à un mannequin qu'à une sportive, d'ailleurs. Et aussitôt arrivée, les flashs des photographes. Jusque-là, rien d'anormal. Mais... Putain. Il a fallu que l'un des organisateurs de l’événement ait la merveilleuse idée de pousser vers elle Tae Jun, puisqu'ils étaient dans la même université et très amis. Amis ? Qu'est-ce qu'il en savait, lui ? Essayant de garder la face parce que quand même, ils étaient actuellement mitraillés par une horde de photographes, elle lui lança discrètement quelques mots qui voulaient tout dire, sans perdre son sourire. « Fais-moi le plaisir de dégager car je n'ai aucune envie d'être prise en photo avec toi et d'être rattachée à toi d'une manière ou d'une autre. Tu seras bien gentil, trouve une excuse et barre-toi loin d'ici. » Il était le faux-cul en chef, après tout, non ? Alors qu'il prétexte un mal de zizi et qu'il s'éloigne d'elle. Hors de question que son image soit mêlée à la sienne.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Jeu 10 Aoû - 0:27

mean girls.
kang tae jun - & - kim su nah

tenue Ca fait déjà une bonne dizaine de minutes que j'ai débarqué à la vieille fête de charité pourrie à laquelle j'dois assister. C'est pour l'image, tout ça. Puis mon père voulait pas y aller -forcément- donc il m'a délégué l'truc. J'ai passé les premières minutes de ma soirée à sourire niaisement à tout le monde, à serrer des mains, à faire des compliments et j'en ai déjà ras-le-cul. Je m'attrape nonchalamment une coupe de champagne en allant m'accouder au balcon du premier étage, donnant directement sur l'entrée. Je regarde les gens arriver, espérant voir une quelconque distraction débarquer pour me sortir de ma soirée misérable Puis je vois une jolie tête brune monter les quelques marches de l'entrée et je souris malicieusement en finissant ma coupe. Je descends lentement les escaliers, une main dans la poche de mon costume taillé sur mesure. J'adresse un signe de tête au doyen de l'université qui est planté en bas de l'escalier. « Oh monsieur Kang, regarder c'est la magnifique évêque des SAJA qui est là, je crois me souvenir que vous êtes très amis. » Un sourire amusé ne quittant pas mes lèvres, je me laisse patiemment pousser dans sa direction, elle qui attire tous les flashs des appareils photos dans la pièce, elle qui attire tous les regards, il est temps que ce soit pour une autre raison que se sublime robe. Elle me murmure quelques mots à travers ses dents serrées en un sourire digne d'une actrice destiné à tous les photographes présents. « Fais-moi le plaisir de dégager car je n'ai aucune envie d'être prise en photo avec toi et d'être rattachée à toi d'une manière ou d'une autre. Tu seras bien gentil, trouve une excuse et barre-toi loin d'ici. » Je lâche un léger rire et affiche un grand sourire pour les photographe en attrapant sensuellement sa taille et en me penchant vers elle pour lui répondre en lui susurrant à l'oreille. « Souris aux photographes, Su Nah. Après tout, t'es la reine de la soirée. » Et je plante un baiser chaste sur ses lèvres, en prenant mon temps, jouant avec sa lèvres inférieure, le sourire au bords des lèvres, histoire qu'ils aient de jolies photos à poster demain matin à la une de leurs journaux.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Ven 11 Aoû - 3:50
Su Nah était en guerre ouverte avec Tae Jun depuis le jour où elle avait mis un pied dans cette université. Et la guerre, c'était lui qui l'avait cherchée. Elle n'avait fait que répondre, et se défendre. Le plus grand défaut de la Su Nah, c'est certainement qu'elle cèdait bien trop à la tentation. Et là encore, elle allait devoir se faire violence pour ne pas y céder. Qu'il reste à côté d'elle alors qu'elle se faisait photographier, c'était déjà too much. Parce que, franchement, elle n'avait aucune mais alors aucune envie que son nom soit rattaché au sien. Amis, et puis quoi encore. Ils n'étaient pas amis et ne le seraient jamais. Alors, tout en gardant le sourire, elle tenta de le faire partir. En lui demandait de dégager. Bon, en temps normal, elle l'aurait simplement poussé en lui criant haut et fort d'aller voir dans le trou du cul du monde si elle y était mais, difficile devant tant de témoins. Sauf que. Sauf qu'alors qu'elle s'attendait à ce qu'il s'éloigne, à ce qu'il parte, à ce qu'un astéroïde tombe du ciel pour les séparer peut-être sait-on jamais... Elle sentit une main baladeuse se glisser contre sa taille et son sang ne fit qu'un tour. Elle se crispa presque, et son sourire aussi au passage. Il faisait quoi, là ? C'était quoi ce foutage de gueule intersidérale ? « J'ai plus trop envie de sourire là, vire ta main et po-... » Pousse-toi, voilà ce qu'elle voulait lui dire. Qu'il se pousse, parce qu'elle n'appréciait pas du tout de sentir ses lèvres aussi proches de son oreille ou de son corps tout court, en fait. Sauf que. Sauf que, encore une fois, la pauvre Su Nah ne s'attendait pas à ce qu'il la fasse taire d'une manière bien originale. Elle crut rêver au départ – enfin cauchemarder – mais non. Non. C'était bien la réalité. Il... Il l'embrassait, là. C'était bien ses lèvres sur les siennes, qui venaient d'étouffer la suite de sa phrase. Son cœur avait bondi dans sa poitrine et son cerveau avait littéralement bugué. Merde merde merde. Parce que les flashs ne s'arrêtaient plus, que les photographes prenaient mille et un clichés, et que... Et que là, c'était un putain de baiser. En direct. Devant tout le monde. Et elle ne savait pas quoi faire. Et se sentait d'autant plus conne de ne rien faire. Son poing s'était fermé, sans qu'elle ne puisse le lui écraser sur le visage. Parce qu'elle était une athlète, championne de Taekwondo qui plus est, et que par conséquent, son coach le lui avait toujours répété, elle ne devait jamais frapper en premier, en public du moins, au risque de passer pour une violente et d'endommager sa réputation. Alors, comme une cruche idiote – ce qu'elle n'était pas - elle fut forcée d'attendre que monsieur daigne bien la lâcher en tentant discrètement de se reculer, jusqu'à ce qu'enfin leurs lèvres se séparent et qu'elle puisse s'éloigner un peu. Ah, elle ne s'était jamais autant forcée à sourire qu'à cet instant-là, à en avoir mal aux mâchoires. Parce qu'elle bouillonnait à l'intérieur. Et le regard qu'elle lança à Tae Jun le prouvait assez bien, alors qu'elle lui murmurait un « T'es mort. » Avant de se pencher pour saluer les photographes puis de vite s'éloigner... Toujours sans lâcher Jun du regard, ni d'une semelle. « Je peux savoir quel neurone a disjoncté dans ton petit cerveau de merde pour que tu fasses ça ? Tu sais ce qui va se passer demain ? Y aura nos deux têtes l'une contre l'autre sur toutes les unes des journaux. Et nos têtes l'une contre l'autre, ça l'fait vraiment pas. Putain, Tae Jun. » Elle lui parlait tout en avançant et en essayant de ne pas trop montrer sa colère. Même si c'était... Compliqué. Ah. Il avait de la chance que tous soient en train de les observer.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Ven 18 Aoû - 20:56

mean girls.
kang tae jun - & - kim su nah

tenue « J'ai plus trop envie de sourire là, vire ta main et po-... » Je la coupe de mes lèvres enflammées et ma main chaude l'attire encore plus proche de moi. J'espère qu'ils ont de belles photos putain. En temps qu'homme, Tae Jun pouvait avoir la réputation d'un coureur de jupons sans en subir de conséquences désastreuses. En revanche, la réputation de Su-Nah-la-parfaite allait en prendre un sacré coup. Embrasser un homme en public n'est pas horrible en soit, c'est embrasser Kang Tae Jun, l'héritier des société Hwarang, l'évêque Dogsuli, le fils de Kang Jae Hwa, celui dont les frasques étaient chuchotées au détour des couloirs à défaut d'être imprimées dans les journaux. Parce que l'argent fait tout. Su Nah n'avait aucune idée de ce qu'elle était venue faire ici. On lui avait surement vendu une quelconque idée "d'aider les autres" ou j'sais pas quelle connerie. Y avait qu'à regarder nos tenues et nos visages fardés pour comprendre qu'on était là pour se montrer, pour parader, plus que par réelle bonté. Su Nah est horriblement crispées sous mes doigts et mes lèvres, je sais qu'elle a envie de m'exploser contre un mur, je sais aussi qu'elle est trop intelligente pour me frapper en public. Je finis quand même par lâcher ses lèvres mais reste un instant mon visage près du sien, la laissant s'échapper d'elle-même. J'esquisse mon sourire le plus ravageur à l'intention des photographes mais je n'ai pas vraiment besoin de me forcer, sa phrase, murmurée, juste pour moi, me fait lâcher un rire franc. « T'es mort. » Je savais très bien dans quoi je m'étais embarqué, le fait est que j'avais moins peur de la douleur physique que des dégâts que pouvaient occasionner une simple rumeur, un simple on-dit. Ce que les gens pensent, voilà ce qui est important. Et maintenant, ils pensent que je sors avec Su Nah. Parce qu'embrasser des filles en public n'est clairement pas mon genre, alors les idées vont courir et s'enflammer comme une traînée de poudre. J'ai plus qu'à attendre. Je me détourne des photographes sans répondre et file vers le serveur le plus proche, Su Nah sur les talons. «  Je peux savoir quel neurone a disjoncté dans ton petit cerveau de merde pour que tu fasses ça ? Tu sais ce qui va se passer demain ? Y aura nos deux têtes l'une contre l'autre sur toutes les unes des journaux. Et nos têtes l'une contre l'autre, ça l'fait vraiment pas. Putain, Tae Jun. » J'attrape deux coupes de champagne sur le plateau du type et lui en fourre une dans les mains. « T'as l'air tendue. Bois un coup, détends toi, la soirée est loin d'être finie et t'as pas envie qu'ils te voient crispée comme ça. » Je lance un signe de tête vers les gens qui nous entourent, tous des Bourges, joliment apprêtés, les yeux braqués sur le couple qu'on forme. Je porte la coupe à mes lèvres en lui jetant un regard en coin et un sourire moqueur. « J'ai hâte de voir à quel point tu es photogénique. A la une des journaux demain matin.  » Je me rapproche d'elle pour chuchoter le reste de ma phrase. « J'ai hâte de savoir qui te jettera le premier "pute" à la gueule.  » Je la fixe intensément avant de boire une nouvelle gorgée et d'adresser un signe de la main à un vieil ami de mon père qui commence à venir dans notre direction. Merde. Mes mots s'enchainent à la vitesse de la lumière. « Oh, mais j'ai peut-être mal interprété les signaux ? Tu voulais peut-être pas faire la une des journaux ? Je stopperais l'édition si tu acceptes de me rendre un service. T'as la soirée pour réfléchir. En attendant tiens toi bien, l'actionnaire majeur de Samsung va vouloir en savoir plus sur toi. Si on te demande, dis pas que t'es pauvre. » Et pour une fois, je dis ça dans son intérêt. Je passe ma main à son coude et plaque un sourire factice sur mon visage en me retournant vers le vieil homme. Monsieur Kang ! Votre père n'est pas là ? Mais qui est donc cette merveilleuse créature à votre bras ?


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Mar 22 Aoû - 21:39
Elle... Ca allait être un enfer. Elle le savait. Ce qui venait de se passer était aux antipodes de l'image qu'on avait d'elle. Elle était Su Nah, la jolie et douce Su Nah, l'athlète travailleuse, la self-made woman, très discrète sur ses relations et plutôt petite fille sage et là... Ce connard venait de l'embrasser en public. En public. Devant tout le monde. Et leurs photos allaient se retrouver à la une des journées et... Et si elle ne trouvait pas rapidement une solution, sa réputation allait en prendre un sacré coup, au moins temporairement. Un scandale. Et elle n'aimait pas les scandales. Enfin, il restait un espoir, son manager et une équipe de communication sacrément rôdé qui se chargeait des athlètes de l'équipe nationale. Sûrement qu'ils trouveraient un moyen de justifier cette horreur. D'une manière ou d'une autre, ils trouveraient un moyen. Ils devaient trouver un moyen. Sinon, elle allait finir par assassiner Tae Jun et ce n'était pas ce qu'il y avait de plus souhaitable. Quoique, même s'ils venaient à trouver une solution, elle comptait bien le tuer une fois seuls. Il la narguait. Après toute cette mascarade, il la narguait. Elle le fusilla du regard en prenant à contre coeur la coupe de champagne – tout comme il l'avait forcée à recevoir son baiser, ce n'était visiblement pas sa soirée, à la Saja. « C'est ta langue que je vais tendre et découper en rondelles. Ca flatterait ton ego de petite merde qu'on me traite de pute, c'est ça ? Mais il n'y a qu'une pute ici et c'est toi. » Son regard se faisait dur. Aussi dur que celui que Tae Jun lui jetait. Ca lui ferait sûrement plaisir, qu'elle se fasse rabaisser par les autres. Mais dommage pour lui, Su Nah était sincèrement travailleuse, avait bon fond et quoi qu'il fasse, quoi qu'il arrive, jamais il ne parviendrait à lui faire de l'ombre. Triste vie pour le Tae Jun, qui se voyait en concurrence avec la belle depuis leurs arrivées à la Haneul. Sans qu'il ne parvienne jamais à la distancer. Et Su Nah ne se laisserait pas distancer là non plus. « Faire la une des journaux mais sans ta putain de tronche à côté de la mienne ouais. Et de quel service tu parles ? Mais tu racontes quoi au juste ?! Pourquoi je cacherais que je suis pauvre ? J'ai pas honte de mon background, moi. » Bon bah voilà, Tae Jun perdait déjà la boule – encore faudrait-il qu'il ait été sain d'esprit un jour. Le karma, que voulez-vous. Le karma. Un peu perdu face à ce qui était en train de se tramer, surtout à sa main qu'il posait de nouveau contre elle... What? Et puis c'était qui, ce vieux type ? Su Nah regarda à plusieurs reprises Tae Jun puis l'homme. Bon. Il avait parlé de lui rendre un service et qu'il stopperait l'édition, non ? Peut-être était-ce de ça dont il voulait parler ? Forçant un sourire, Su Nah salua alors l'homme. « Kim Su Nah. Je suis une camarade de classe de Tae Jun. » Camarade de classe. Ah, tellement de mensonges. Encore heureux qu'elle n'était pas vraiment sa camarade de classe. Mais eh. Mieux valait se prétendre camarades qu'amis, non ? Voire plus qu'amis.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Sam 26 Aoû - 22:48

mean girls.
kang tae jun - & - kim su nah

tenue «  C'est ta langue que je vais tendre et découper en rondelles. Ca flatterait ton ego de petite merde qu'on me traite de pute, c'est ça ? Mais il n'y a qu'une pute ici et c'est toi. » Je me contente de lui retourner un sourire entendu. Sa langue acérée ne fait qu'attester de son énervement après mon baiser, ce qui me fait jubiler encore plus. «  Faire la une des journaux mais sans ta putain de tronche à côté de la mienne ouais. Et de quel service tu parles ? Mais tu racontes quoi au juste ?! Pourquoi je cacherais que je suis pauvre ? J'ai pas honte de mon background, moi. » Ma main contre son bras mince, son regard allant de moi à l'ami de mon père, puis elle semble enfin percuter. « Kim Su Nah. Je suis une camarade de classe de Tae Jun. » Je lâche un rire grinçant. C'est ça qu'elle appelait se présenter, sérieusement ? « Ah, Kim Su Nah, tu es trop humble. Elle est évêque d'une des plus prestigieuses fraternité de la Haneul, championne du monde de taekwondo dans sa catégorie et a remporté une médaille d'or aux derniers jeux olympiques. C'est la fille de Kim Dong Woo, et... Mon amie.  » Le mot susurré, comme si elle était en fait mon amante mais que j'étais trop poli pour le dire. Kim Dong Woo, l'actionnaire majeur des banques Woori et aussi tout sauf le père de Su Nah. L'homme me jette un regard entendu. Charmante, en effet. Très impressionnant je dois dire. Je crois me souvenir que vous-même faites du taekwondo, n'est-ce pas ? Je me souviens que mon fils vous mettait toujours une bonne raclée quand nous allions passer les vacances sur votre île. Il se met à rire et je grince des dents. Je hais ce type. Et surtout je hais son fils, le genre de mec qui pisse dans la piscine parce qu'il est bourré. Le genre de mec que j'pousse dedans et qui se boit la tasse aussi, surement pour ça qu'il m'en voulait autant et qu'il me démontait la tronche dans le dojo. Mon rire est creux, une décoration de circonstances pour accompagner l'homme. Je passe ma langue sur mes lèvres en lampant ma coupe. « D'ailleurs en parlant de votre fils, j'ai entendu qu'il venait d'être jugé coupable. Ca doit être dur pour vous, ne pas le revoir pendant cinq ans. Si je me souviens bien vous ne juriez que par lui, et visiblement c'est toujours le cas. Si je peux faire quoi que ce soit pour vous, n'hésitez pas à m'appeler. » Mon regard sombre et mon expression polie ne sauraient exprimer ma colère, seule ma main tremblante contre le bras de ma compagne me trahit. Ma voix est douce, presque mielleuse. Jouer la comédie, un art apprit avec soin même s'il m'horripile parfois. J'aime reclaquer leurs erreurs à la tête des gens, j'aime insulter, j'aime détruire. « Si vous voulez bien nous excuser, j'aperçois ma mère là-bas. » Et à mon grand dam, c'était vrai, ma mère, déjà rouge d'avoir trop bu parlait à grand renforts de gesticulations à d'autres femmes qui se foutaient visiblement bien de sa gueule. Mon coeur se serre à cette vue, j'ai honte de ma mère mais en même temps j'voudrais tuer toutes les pimbêches qui l'humilient. Je tire Su Nah par le bras pour m'éloigner du vieux chnoque. « J'vais devoir te laisser. » Je lui lâche doucement le bras, sans même lui accorder un regard. Tout ce que je sais c'est que je dois sortir ma mère de là. J'vais surement encore devoir la ramener chez elle, la porter jusque dans son lit, comme à chaque fois qu'elle sort. Je file jusqu'aux pimbêches de services et me poste à côté de ma mère. « Omma, présente moi tes amies. » Mon sourire le plus grand et le plus blanc possible adressé aux vieilles cougars qui emmerdent ma mère et toute leur attention est soudainement accaparée. Il faut qu'on se tire, c'est tout ce que je sais.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Dim 27 Aoû - 13:48
Une camarade de classe, point barre. Et encore, elle mentait et enjolivait la chose, car ils n'étaient pas vraiment des camarades, elle remerciait dieu d'être en management du sport et par conséquent de ne jamais avoir fini dans la même classe que lui. Pourtant, Tae Jun semblait insatisfait de ce petit mensonge. Outre le fait qu'il se mit à réciter tout son palmarès – presqu'étonnant d'ailleurs, à se demander s'il n'était pas un fan qui suivait tous ses exploits -, qu'il lui inventa un père du nom de Kim Dong Woo sous le regard médusé de la principale concernée, il ajouta un... Amie avec un air... Un air... Un air qui signifiait encore plus qu'amis. Bordel de merde. Elle ne pouvait pas taper un scandale là tout de suite, non ? Elle ne pouvait rien dire. Et bordel. Juste bordel, parce que... Parce que c'était vraiment agaçant. Elle avait le sentiment d'être prise au piège depuis le départ, et ça l'agaçait. D'autant plus qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait faire par la suite pour désamorcer la bombe et mettre les choses aux clairs avec le reste du monde.
Allez, elle avait au moins un petit réconfort. Tae Jun qui se faisait laminer au taekwondo, c'était une bonne chose à entendre. Rassurant aussi, cela signifiait qu'elle allait vraiment pouvoir le tuer après toute cette merde qu'il avait crée sans craindre de contre-coups. Elle ne put retenir un petit rire, en le regardant du coin de l'oeil. Il était pas bien, le Tae Jun, il était pas bien. Peut-être que s'il s'était montré plus gentil avec les autres, son karma serait meilleur et il ne finirait pas dans de telles situations ! Mais en attendant... Ce n'était que justice. Il fallait bien qu'il subisse quelque chose après tout ce qu'il lui avait fait subir durant cette soirée de merde. Définitivement une soirée de merde. Elle se demandait ce qu'elle foutait là, au final. La dernière petite pic de Tae Jun envers ce vieil homme cessa de l'achever. Sa main tremblait, à se demander s'il n'avait pas envie de lui en coller une. Et c'est ce qu'il fit... Avec des mots. Dieu soit loué qu'elle n'était pas née riche, née dans ce genre de milieu, et qu'elle n'y faisait que de petites visites rapides avant de repartir dans son univers. Ils étaient plus savage l'un et l'autre que des trophy wives de Beverly Hills.
Si les hommes se comportaient ainsi... Alors que devait-il en être des femmes ? Su Nah n'eut pas le temps de se questionner très longtemps puisque Tae Jun décida que le fight était fini. Il voyait sa mère, au loin. Elle crut à une excuse bidon jusqu'à ce qu'il décide de se barrer, en la laissant plantée là. « T'es sérieux ? Tu me fous dans la merde et ensuite tu te barres ? Mais même pas en rêve. Prends tes couilles en main et assume tes conneries, bordel. » Hors de question de le laisser tant que ce problème n'était pas réglé. Alors elle le suivit et... Et Su Nah n'était pas bête. Un seul coup d'oeil lui suffit pour comprendre que... Sa mère était saoule. Et que les autres... Eh bien, les autres s'en amusaient.

Su Nah était du genre fair play. Si elle était en conflit avec une personne, alors elle le réglait avec cette personne en particulier. Pas avec sa famille, pas avec qui que ce soit d'autre. Profiter d'un moment de faiblesse ? Ce n'était pas son genre non plus. Et là, tout de suite, c'était sa mère qui était dans la merde, pas lui. Peut-être était-elle trop gentille mais... Sans trop hésiter, elle profita du fait qu'il s'était tourné vers les autres pimbêches et avait accaparé leur attention pour aller voir sa mère. Un « Votre robe est magnifique. Où l'avez-vous achetée ? » et voilà la dame lancée, à lui expliquer comment elle avait réussi à obtenir cette pièce unique. Discrètement, Su Nah en profita aussi pour s'avancer, peu à peu, sachant qu'elle la suivrait. Peu à peu, jusqu'à s'éloigner du groupe. Puis jusqu'à arriver finalement à la petite porte qui menait vers le jardin. Un jardin vide, où elle serait tranquille, sans que personne ne puisse la voir dans cet état. Délicatement, elle lui prit le bras, pour l'emmener jusqu'à une petite table autour de laquelle tous deux s'assirent histoire de poursuivre leur discussion oh combien passionnante sur ce bout de tissu. Dont Su Nah se fichait bien en réalité, elle n'était pas une grande fashionista. Mais si Su Nah n'était pas une professionnelle de la mode, elle avait néanmoins appris dès son plus jeune âge à être patiente, diplomate, et surtout à s'adapter à l'état de l'autre. Avec un père ayant pas moins de trois personnalités différentes, dont l'une d'un petit garçon franchement agaçant et une autre d'une pseudo-femme du monde pour qui rien n'était assez bien... Bref, elle en avait, de l'expérience.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Lun 28 Aoû - 19:57

mean girls.
kang tae jun - & - kim su nah

tenue « T'es sérieux ? Tu me fous dans la merde et ensuite tu te barres ? Mais même pas en rêve. Prends tes couilles en main et assume tes conneries, bordel. » Je claque la langue contre mon palais. Elle me suit, encore, alors que je lui ai dit que j'en avais fini avec elle. Mais c'est inévitable, j'ai pas envie de prendre le temps de l'envoyer chier, je pense qu'à ma mère, et puis un peu à moi aussi au fond. Je débarque devant les vioques aussi botoxées que ma mère et elles commencent à s'extasier sur ma beauté et ma musculature. J'attrape une coupe de champagne parce que je sens que la soirée va être longue et leur pointe avec nonchalance tous les riches célibataire du coin. Elle finissent par partir une à une se chercher une conquête digne de ce nom. Vu les qualités que je leur ai inventées, ils feraient mieux d'être bons comédiens ou j'allais vite me retrouver avec des furies furieuses sur le dos. Lorsque je me retourne enfin pour chercher ma mère du regard, elle a disparu de la circulation. Je lâche un juron discret entre mes dents. Bordel de merde maman, qu'est-ce que tu fous ? J'arpente le hall de l'hôtel de long en large, monte même à l'étage sans trouver la moindre trace d'elle. C'est alors que j'allais abandonner, me dire qu'elle avait qu'à crever dans un placard en jouant à cache-cache ou faire un coma éthylique dans un caniveau que je les aperçois. J'allume tranquillement ma cigarette en les observant du balcon en pierre circulaire. Elles sont dans le jardin, seules. Ma mère semble s'extasier sur je ne sais quoi, sans doute la beauté de la jolie brune qui l'écoute gentiment. La jolie brune, c'est Su Nah, bien entendu. Comment aurait-elle pu louper une occasion pareille de m'avoir, de me rendre la monnaie de ma pièce ? J'aurais fait la même chose à sa place, je me serais attaqué aux proches. Parce que l'amour c'est la pire des faiblesses. Je fume ma cigarette et les observe pendant cinq bonnes minutes, elle a pas l'air d'en avoir marre Su Nah, pourtant je sais combien ma mère est gonflante, elle doit déjà lui avoir parlé de ses deux chihuahua et de l'émeraude de trois carats que mon père lui a offerte le mois dernier. Un sourire se dessine sur mon visage et je finis par descendre, la main droite jouant avec mon briquet dans ma poche, la gauche tenant toujours ma coupe à moitié vide. Je m'approche doucement de la table autour de laquelle elles sont assise. Je suis pas sûr de ce que je suis censé dire à Su Nah. « Omma. » Elles tournent leurs visages vers moi mais j'ai les yeux obstinément rivés sur ma mère, refusant de croiser le regard de l'évêque qui lui fait face. « Ah Tae Jun, j'expliquais justement à cette charmante fille que les robes Versace sont incomparables, elle aurait dû en mettre une ce soir ! Dis lui toi ! » Je passe ma langue sur mes lèvres, me fais une place entre les deux femmes et tourne enfin le regard vers elle, un léger sourire sur les lèvres. « Sa robe lui va déjà très bien, Omma. Mais si ça te fait plaisir je lui en achèterais une, pour la prochaine fois. Maintenant que les cadeaux de mariages ont été décidé, on rentre maman. » Mon sourire s'agrandit à chacun de mes mots. J'aime terriblement jouer avec les nerfs de Su Nah, si elle veut m'en mettre une, c'est maintenant ou jamais, loin du grand peuple mondain.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Lun 28 Aoû - 23:13
Mais Tae Jun se trompait sur toute la ligne. Car, justement, elle ne s'en prenait jamais à la famille, Su Nah. En fait, elle avait une ligne de conduite très claire. Ne jamais s'attaquer aux proches, à la famille, ni même au hamster ou au chien de compagnie. Seul le principal concerné... Etait le principal concerné. Et dans ce cas-ci, il s'agissait bien évidemment de Tae Jun. S'en prendre à sa mère pour se venger de toutes ces putains de crasse qu'il lui avait fait ? Non. Jamais. Elle n'était pas comme ça, Su Nah. La coréenne était fair play. Rendre la monnaie de sa pièce, oui, mais ne pas la rendre par n'importe quel moyen. La seule raison pour laquelle elle avait éloigné sa mère... Etait pour lui éviter de se ridiculiser. Les gens étaient mauvais, particulièrement dans ce genre d'endroit. La preuve-même étant la discussion que Tae Jun avait eu avec son charmant ami monsieur dont elle ne se souvenait plus du nom et au fils chaebol prisonnier. Un tel incident en ferait rapidement la risée de la réception et... Et elle ne méritait pas ça. Personne ne méritait ça. D'autant qu'elle semblait adorable. Alors c'est avec la plus grande patience et parée de son plus beau sourire que Su Nah passa de longues minutes à discuter avec elle, attendant que le Dogsuli puisse les retrouver. Robes, bijoux, émeraude offert par son incroyable mari et chihuahuas, tout y était passée. Et Su Nah ne s'était pas plainte une seule fois, bien au contraire. Elle avait tout fait pour la mettre en confiance, pour faire en sorte qu'elle soit la plus à l'aise possible, tout en gardant un œil sur son ébriété, histoire de réagir si jamais son état se détériorait.

Puis Tae Jun finit par arriver. Sa mère, adorable comme toujours, insista sur les fameuses robes Versace. Depuis un quart d'heure qu'elle lui démontrait tous leurs atouts. Même si elle n'y connaissait rien en robe et qu'elle s'en fichait pas mal, elle tâcherait de jeter un coup d'oeil un jour à ces incroyables robes Versace. En attendant, le moment était enfin venu pour elle de s'éclipser. De s'éclipser pour de bon, parce qu'après tout ce qu'elle avait vu et vécu dans cette fichue soirée de merde, elle ne voulait plus y rester une minute de plus. Alors qu'elle s'apprêtait à se lever, charmant comme toujours, Tae Jun se permit une petite remarque. Histoire de bien remuer le couteau dans la plaie. Lui acheter une robe ? Cadeaux de mariage ? Reste calme Su Nah, reste calme. Et même si elle avait envie de lui en coller une fois, elle n'allait pas le faire. Pas là, pas devant sa mère. Elle se contenta de sourire, malgré elle, finissant par se lever pour de bon cette fois-ci. « Ce fut un plaisir de vous connaître, madame Kang. A une prochaine fois ! … Tae Jun, tu peux me suivre s'il te plaît ? » Polie et courtoise, avec un grand sourire, mais elle ne lui laissait pas vraiment le choix de toute manière, elle avait pris son bras en le serrant fort pour l'emmener un peu plus loin avec elle, surtout loin de sa mère. Et de l'attraper par le col de sa chemise, le fusillant du regard. « Crois pas que je suis ta pote, Ducon. Et que j'ai fait ça pour toi. C'est simplement parce que j'aime pas quand un groupe prend pour cible une seule personne, et c'est ce qui était en train d'arriver avec le groupe de pouffes et ta mère. Mère qui est adorable, contrairement à toi. » Elle le lâcha, le toisant du regard. « Alors ne pense pas que l'ardoise est effacée. J'ai dit que j'allais te casser la gueule et je te casserai la gueule. Juste pas devant ta mère. Y a une sortie dérobée par le jardin si jamais tu veux sortir sans que tout le monde la voit dans cet état. » Et c'était tout. Elle tirait maintenant sa révérence. Elle tourna les talons, préférant justement prendre cette sortie dérobée pour rentrer chez elle. Elle allait prendre un taxi, et partir loin, très loin de cet univers hypocrite et superficiel qui n'était pas le sien. Commander du poulet frit au restaurant du quartier, et manger en regardant la télé avec son petit-frère. Un bien meilleur programme que de rester là à s'afficher devant les photographes.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   Mar 29 Aoû - 13:58

mean girls.
kang tae jun - & - kim su nah

tenue « Ce fut un plaisir de vous connaître, madame Kang. A une prochaine fois ! … Tae Jun, tu peux me suivre s'il te plaît ? » Je la fixe un instant avant d'aquiescer doucement. « Bouge pas Omma, je reviens. » Elle me prend le bras, m'entraîne à l'écart avec force. Ca me fait sourire sans le vouloir. « Crois pas que je suis ta pote, Ducon. Et que j'ai fait ça pour toi. C'est simplement parce que j'aime pas quand un groupe prend pour cible une seule personne, et c'est ce qui était en train d'arriver avec le groupe de pouffes et ta mère. Mère qui est adorable, contrairement à toi. Alors ne pense pas que l'ardoise est effacée. J'ai dit que j'allais te casser la gueule et je te casserai la gueule. Juste pas devant ta mère. Y a une sortie dérobée par le jardin si jamais tu veux sortir sans que tout le monde la voit dans cet état. » Mon sourire s'efface subitement tandis que je plonge dans l'abîme de ses yeux foncés. Elle est en train de me dire qu'elle a fait ça par pure gentillesse ? Je n'ai pas le temps de demander pourquoi qu'elle s'enfuit déjà. Je ne peux qu'observer sa silhouette ondulante s'effacer dans la nuit. Je me frotte l'arrière de la tête, je n'aime pas la gentillesse gratuite. Ou plutôt je ne la comprend pas. Je ne vois pas pourquoi quelqu'un ferait quelque chose si ça ne lui rapporte rien. Sans doute qu'elle avait fait ça pour que je stoppe la publication des photos. Confus, je reviens vers ma mère et décroche mon téléphone. Je garderai les photos pour moi finalement. Je pourrais toujours les ressortir si besoin est. « Oh, et fais-en imprimer une en grand format. » J'esquisse un sourire narquois en pensant à l'endroit où je vais la mettre.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: mean girls + kang tae jun   
Revenir en haut Aller en bas
 
mean girls + kang tae jun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reshade : agrandir un peu ses images sans les pixeliser
» Girls X3
» Cowcotland by Night : des Raven Girls, qui n'en veut ?
» Kang Haneul - 200*320
» Seo Kang Joon veut se faire refaire~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: