radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 nahel + 21st century girls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: nahel + 21st century girls   Jeu 13 Juil - 4:56
21st century girls

featuring. Katô Nana ♥
Le resto est fancy, les plats exquis, l'ambiance glaciale. Peut-être qu'elle n'aurait pas dû attendre le dessert, Sha, avant d'annoncer Ne m'appelle plus, désormais. Quoique, tout bien réfléchi, le vrai problème vient peut-être plutôt du fait qu'elle ait un tout nouveau bracelet à whatmille wons au poignet, tout juste acquis une trentaine de secondes avant la rupture (penser """""rupture""""" avec les index qui s'agitent sous forme de guillemets). Est-ce qu'il y a un code qui interdit d'accepter un cadeau d'au revoir ? Hm, sûrement pas. Même si son interlocuteur n'a pas tout à fait l'air de partager son avis. No need to be upset, elle objecte, fait basculer ses mèches brunes à l'arrière de sa nuque et hausse les épaules d'un air détaché ; mais le passage instinctif à l'anglais traduit la pointe de secondhand embarrassment qu'elle éprouve par empathie envers lui. Ce n'est jamais très agréable de se faire jeter. Keep up with the gifts and goodies and you'll get as many dolls as you want. C'est encourageant, non ? La nuée de cadeaux compense plus ou moins ses tifs plus sel que poivre et ses mains baladeuses, elle ne fait que lui recommander de mettre ses atouts en valeur. I mean- Rahel s'oblige à esquisser un petit sourire, bien que crispé ; parvient à arracher le coréen des tréfonds de ses pensées et par le substituer à ce qui lui vient telle une langue maternelle : c'est pas comme si je te brisais le cœur. Tu trouveras bien une autre étudiante à te faire. Hell, même ta femme acceptera si tu t'y prends bien. Son index tapote à deux, trois reprises la surface de son verre (du cristal, elle est parvenue à en faire chanter le rebord de la pointe d'un index humide ; oh comme elle regrettera ses choix de resto : il était vraiment bon à ce jeu-là) tandis qu'elle compte en pensées le délai acceptable de secondes à laisser s'écouler avant de quitter les lieux. Et puis le couperet tombe d'une voix tranchante : s l u t, il assène à travers une brève diatribe accusatrice dont elle ne perçoit rien d'autre que le quatuor de lettres assassines. Well, what does that make of you ? Creepy old perv. Si la question est déclamée d'un ton léger, la réplique s'achève sur le fracas du contenu d'un verre d'eau contre la face ridée de son rancard, avant qu'elle ne tourne résolument les talons. Il n'avait même pas les contacts qu'il fallait à Rahel anyway, mais le bracelet devrait suffire à couvrir une part des dettes de jeu de son père ; c'est une petite victoire.

La frustration crépite pourtant toujours au creux de son ventre, titillant le monstre d'incertitudes et de self-loathing qui sommeille à l'intérieur. Elle pêche par réflexe son téléphone pour envoyer un texto, proposition de soirée film pour se changer les idées, et puis son pouce se fige au-dessus de l'écran tactile lorsque vient la réponse enjoué :
à fond opé ! j'dis à nana de ns rejoindre
on fait chez moi? g la blinde de snacks tkt mm pas
prds qd même un rab de popcorn
xoxo
Nana..? All right. Not okay.
☾ ☾ ☾

C'est pas qu'elle aime pas Nana. Non non : elle l'adore. Raison pour laquelle, quelques heures plus tard, Sha bat en retraite dans la kitchenette de l'appart de Kara —qu'elles squattent pour la nuit— aussitôt que la japonaise pointe le bout de son joli nez. Et qu'on s'entende bien : elle n'est pas du tout en train de se cacher ; juste très occupée à scroller sur pinterest pour recréer un mix de snack à même de soigner tous les maux de la terre, et il lui faut aussi garder un œil sur le beurre qui chauffe doucement pour peaufiner le gros bol de popcorns tout chauds qui les attends aussi. Mais bien sûr Kara est un amour et ne peut pas envisager que l'une de ses invités (est-ce que ça compte quand on s'est invité ?) travaille seule, alors les deux jeunes femmes ne tardent pas à la rejoindre. Le film et le fort de couvertures n'attendent que nous ! Il manque quoi ici ? B'soin d'un coup d'main ? Elle ne peut décemment pas refuser sans faire remarquer l'ambiance tendue qui règne entre Nana et elle, alors elle suggère : Oh, why not. Il reste le beurre à mettre dans les pop corns salés, et les Sprinkles et les M&M's pour le sucré-salé. D'ac, je m'occupe du salé ! Bien sûr, forcément. Ce qui laisse à Nana et Sha le loisir de partager un petit mètre carré d'espace vital alors qu'elles se battent froid. Oh sweet Kara, pourquoi es-tu Kara ? C'est pas comme ça que je les mets, elle intervient, sourcils froncés et moue désapprobatrice bien en place, après seulement cinq secondes à respirer le même air que son amie et à disséminer en chœur des friandises sur une structure anti-régime au possible. Premiers mots adressés à Nana en près de deux semaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: nahel + 21st century girls   Jeu 13 Juil - 21:00
21st century girls

featuring. Bang Ra Hel ♥
Nana, elle est pas bien et ce, depuis deux semaines. Elle a envie de dire qu’elle ne sait pas pourquoi elle est sur les nerfs comme ça mais ce serait mentir. Nana sait parfaitement pourquoi depuis deux semaines il y a un truc qui la dérange en elle mais elle est dans le déni, elle ne veut pas y penser parce que ça lui prend la tête, ça crée des doutes dans son esprit et ça l’emmêle au point de ne plus savoir le vrai du faux. Mais Nana, elle ne veut pas douter, elle a envie donner toute sa confiance mais c’est plus fort qu’elle et elle maudit Hana pour avoir mis cette graine de doute dans son esprit, elle s’en serait bien passée, thank you very much. La Japonaise a besoin de se vider l’esprit, entre les cours et ses histoires personnelles, elle a l’impression de suffoquer, pourtant elle sait que ce qui la soulagerait, ce serait de prendre son portable et d’envoyer un message à Ra Hel, mais ça fait deux semaines qu’elle donne pas de nouvelles, la situation lui a échappé des mains alors elle reste dans son silence même si ça lui pèse.

Nana veut s’échapper et prétendre que rien n’a d’importance en cet instant mais ce n’est pas en restant dans la maison des Yeowang que ça va marcher. Elle pourrait peut-être courir jusqu’à en tomber par terre mais elle n’est pas d’humeur, prouvant à quel point ce froid qui règne entre Sha et elle la perturbe. Courir, c’est son remède, son oxygène quand elle veut se vider la tête, rien ne peut lui enlever son envie, rien à part Rahel apparemment. Et c’est là qu’elle se demande quand est-ce que cette fille est devenue aussi importante pour elle, comment cette fille qui lui a piqué sa robe une fois est devenue une amie pour Nana. Trop de questions auxquelles la Japonaise ne voulait pas répondre pour l’instant.

Batte de baseball à la main, lunette de sécurité sur le nez et combi à la Ghostbusters, Nana explose table, assiettes et autres chaises, laissant toute sa frustration accumulée s’échapper à chaque coup violent qu’elle assène sur le mobilier placé là pour être réduit en miettes. Nana aurait bien opté pour un paintball plutôt qu’une Crash Room mais elle s’était dit qu’elle préférait y aller avec Sha, sans aucun doute elles se seraient cru dans un film à essayer de tuer l’autre. Fuck. Nana était venue pour se vider l’esprit, pas pour penser à ce qui aurait pu être. Elle frappe la batte contre un miroir, le brisant en mille morceaux et peut-être en s’attirant sept ans de malheur, who knows?
Une heure après et une salle en ruine, Nana sort, un sourire aux lèvres, ça avait eu son effet. Son portable vibre et elle voit un message de Kara.

Soirée films chez moi 2night, ramène tes fesses.

La Japonaise répond immédiatement, confirmant sa présence mais en se dirigeant vers un taxi, son sourire tombe.

Cool, Sha sera là aussi.

Merde.

Sourire crispé et regard qui fuit, Nana évite tout simplement Rahel qui semble faire exactement la même chose dans la cuisine. Très bien, peut-être que ce ne sera pas si dure cette soirée. Avec Kara, cette douce enfant si innocente, elles construisent un fort de couvertures et coussins dans la chambre avant de retrouver Sha dans la cuisine.
Une minute elles étaient trois, puis l’autre, Nana se retrouve seule avec sa meilleure ennemie. Le silence règne entre elles, témoin de leur situation actuelle avant que Rahel ne prenne la parole d’un ton glacé. Nana lève les yeux sur le visage désapprobateur de la Coréenne avant de baisser les yeux sur le sujet de discorde à venir.  Nana se contente d’hausser les épaules. “Ça finira dans le ventre.” Un autre jour dans une autre situation, Nana aurait sûrement fait plus attention à la décoration, elle était même partie pour mais le commentaire de Sha l’en avait dissuadé, elle voulait juste l’agacer. Petty I know.
“Si tu tiens vraiment à la déco, vas-y, je t’en prie.” Elle se recula, un sourcil arqué et laissa Rahel prendre la décision, après tout, si elle tenait vraiment à sa déco’, qui était-elle pour l’en empêcher?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: nahel + 21st century girls   Dim 16 Juil - 0:03
21st century girls

featuring. Katô Nana ♥
Ça finira dans le ventre. Rahel, elle pince les lèvres. Trop appliquée, sans doute aucun ; adepte de DIY sous toutes ses formes, tuto par milliers et pointe personnelle pour le peaufinage, elle a une façon bien à elle d'accorder aux détails un intérêt parfois exagéré. Mais elle la connait, sa Nana. Elle sait que sur ce point elles diffèrent et habituellement, ce n'est pas un problème, pas vraiment, puisqu'elle s'applique quand même, par amitié.

Sauf aujourd'hui. Aujourd'hui où tout dérange, balance cosmique déséquilibrée parce qu'elles ne se sont pas parlé depuis ce qui lui semble être une éternité et qu'elle semble être la seule à en avoir les nerfs dentelés de frustration ; la seule d'elles deux à s'en rendre compte. C'est étrangement blessant. Consciemment ou non, elle a attendu quelque chose sans trop savoir quoi : une explication, une confrontation ? Un regard chargé de reproches peut-être, de la colère sous la surface, une prise à laquelle s'accrocher et sur laquelle presser, presser jusqu'à déceler le véritable cœur du problème.

Au lieu de quoi, elle a droit à un haussement d'épaules désintéressés tandis que Nana recule d'un pas, l'air de dire "fais-toi plaisir". L'air de dire "j'abandonne", comme si ça ne comptait pas, exactement comme elle l'a fait avec son silence radio. Au fond elle sait comment arranger les choses, Sha. Du moins elle croit. Au fond, elle sait qu'elle ne le fait pas pour la simple et bonne raison, valable ou non, qu'elle se vautre dans son autoapitoiement et une vexation qu'elle estime légitime : elle n'a pas envie de faire le premier pas. Pourquoi le ferait-elle ? (Parce qu'elle l'adore, peut-être ; ça c'est valable. Non ?) Elle ne sait même pas ce qui coince en premier lieu.

Alors plutôt que de tenter d'arranger les choses, elle se met en tête de chercher l'agacement où il se cache, de le provoquer si nécessaire. Elle sait bien, Nana, que Sha ne craint pas vraiment la colère, les engueulades franches ; que ce qui la tue de l'intérieur, c'est l'ignorance, l'indifférence. On n'est jamais mieux servi que par soi-même, anyway, elle commente en retour, passive-agressive. Mais du coup si c'est juste pour regarder, t'as pas besoin de rester. Agressive-agressive. De toute façon sa présence lui importe peu, non ? Puisqu'elle la sèvre d'elle pendant des jours entiers sans ciller, sans s'en soucier. Bae, tes popcorns sont dosés juste comme il faut, elle roucoule juste derrière à l'adresse de Kara, en en piquant un ou deux à même le bol. Glisse un regard et un sourire aussi faux que les fesses de Kim K. à Nana, lorsqu'elle conclut : Heureusement que certaines ne bâclent pas leur tâche. Elle achève la sienne avec une pluie de pièces chocolatées multicolores qui se déversent sur la structure comme des paillettes sucrées, dosées ; équilibrées de tous côtés parce que Sha, elle ne supporte pas que certains soient plus chargés que d'autres. C'est quoi le film pour ce soir ? Kara, love, dis-moi que ce ne sera pas un Disney, pitié. Une pointe de supplique dans sa voix de non-adepte ayant grandi avec les ombres de la rue plutôt que les princesses de contes de fées. Contrairement à leur hôtesse, poupée charmante, mais poupée privilégiée. Le luxe, Sha ne l'a connu que tardivement elle, en retrouvant sa place parmi les siens ; trop tard, cependant, pour rendre fleur-bleue un caractère déjà bien ancré, imperméable aux utopies.

Et elle l'aime aussi Kara (peut-être pas autant, même si elle n'aime pas le penser), mais elle fait exprès. Exprès de lui souffler les mots doux qu'elle voudrait offrir à Nana, exprès de la questionner elle et de s'installer à ses côtés sous les couettes, pour répondre aux non-dits : "tu crois que j'ai besoin de toi ? Ha. Watch me." Rire trompeur, menteur, bonheur factice. C'est trop bête, qu'à l'intérieur elle se sente juste vide.
Revenir en haut Aller en bas
 
nahel + 21st century girls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hello Boys and Girls !!
» shiinypixiie
» Reshade : agrandir un peu ses images sans les pixeliser
» blackjack ♠
» Oh-BrOwniz* Girl

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: