radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
ilgagsu's space walker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Mer 2 Aoû - 0:24
One Glass, Four Lips.

Ji Hyun & Tôru
outfit + Cette sensation qui brûlait sa narine, il l'attendait depuis deux jours. La poudre entrait peu à peu dans son corps pour le faire voyager dans un nouveau monde. La tête en arrière, on la lui prit délicatement pour lui infliger – ou offrir – une petite soufflette de weed. C'était un putain d'inconnu, un mec aux cheveux ébouriffés et aux airs mafieux à la Tiger JK, excitant pardi ! Alors que ce même inconnu explora sa nuque de ses lèvres sèches, le regard de Tôru se perdit dans les alentours avant de fixer un endroit curieux et une personne pour qui, il avait quelques rancunes et encore cet après-midi, ce gamin l'avait encore emmerdé pour une raison qui lui était encore inconnue. Ji Hyun, son demi-frère s'amusait depuis des années à lui faire vivre la misère sans que Tôru ne sût jamais pourquoi. Le demi-frère semblait s'ennuyer comme un rat mort et faire la gueule : pourquoi restait-il s'il n'en profitait pas ? Un léger sourire vint orner le visage de Tôru alors que leurs regards se croisèrent. Malgré sa position plus que suggestive, Tôru ne recula pas : Ji Hyun avait tout découvert puis bourré et défoncé comme il l'était, il ne pensait plus très raisonnablement. A vrai dire, il trouvait même son idée de provoquer le plus jeune plus qu'amusante. Alors il laissait cet inconnu dévorer sa nuque alors que lui se préparait sa clope tranquillement. En voyant l'air dégoûté de son demi-frère, Tôru ne put que pouffer de rire. L'inconnu s'étonna, ce à quoi il lui répondit que ce n'était rien et qu'il allait chercher de quoi boire.

Le brun se dressa alors sur ses pattes mais ne put bouger tout de suite, le monde tanguait bien trop à son goût. Il passa une main lasse dans ses cheveux avant d'allumer sa clope et de bouger vers le bar contre lequel était accoudé Ji Hyun. Il ne lui adressa pas la parole ni ne le regarda. Il se pencha doucement pour chercher une bouteille de whisky et un verre. Il versa la contenu dans son contenant avant de se tourner vers le demi. « T'en veux ? » Il n'attendit aucune réponse, se disant qu'il allait sans doute essuyer un refus. Il porta la verre à ses lèvres, le regard malicieux posé sur Ji Hyun, ne dérobant pas ses yeux bruns du corps aussi frêle que le sien. Il fit bien attention à être lascif, avançant d'un pas félin vers Ji Hyun. Il fit mine de réarranger la coupe de cheveux du plus jeune, qui lui seyait parfaitement d'ailleurs. « Pourquoi tu restes seul ? » Il sourit, plus un effet de la drogue plutôt qu'un geste de compassion. « Tu veux que je te tienne compagnie, Ji Hyunnie ? »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Et j'plonge dans ma pocket pour manger la couleur rainbow du sable. Puis j'pars à la conquête du néant en évitant les flaques d'vomi ! — Et je flotte nu dans la liqueur euphorique uh uh.


Revenir en haut Aller en bas
dogsuli might
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t393-ji-hyun-savage#6984
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Mer 2 Aoû - 1:39
One Glass, Four Lips.

Ji Hyun & Tôru
outfit + Tu n'as vraiment pas beaucoup d'amis, tu as du mal a supporter les gens et les gens ont aussi souvent du mal a te supporter, tu râles, tu souris jamais, t'as l'aire au bout de ta vie en permanence alors ce n'est pas étonnant que tu ne sois pas souvent invité à des soirées, après tout qui aurait envie de ramener un gars comme toi en teuf.
Par fierté, t'avais commencé à essayer de te convaincre que c’était toi qui n'aimais pas les soirées, de toute façon, tu ne bois pas alors à quoi bon ? Et pourtant, lorsqu'on t'avait parlé de cette soirée, t'avais fait genre de ne pas être intéressé, mais tu t'es quand même ramener. T'as quand même décider te faire l'honneur de ton insignifiante présence.
T'es donc assis la, sur ton tabouret avec ton verre de coca. Tu ne t'amuses pas vraiment, tu te fais même un peu chier, mais tu te dis que de toute façon t'es mieux ici avec un peu de musique et d'animation que tout seul dans ta chambre de dortoir.
Tu te contentais de regarder les gens danser , tout le monde étais complètement bourré , et vu l'odeur qui planais dans l'aire de la pièce , tu serais près a parier qu'il n'y a pas que de l'alcool qui circule. Tu soupires, tu ne comprendras jamais comment les gens peuvent être attirés par ce genre de choses. Ça les rends encore plus con que ce qu'ils ne le sont déjà.

Tes yeux balayent la pièce, tu ne t'attardes pas vraiment sur les détails, tu chercher juste de quoi occuper ton esprit. Ton regard croise ensuite celui de quelqu'un qui te regarde. Il ne faut même pas un seconde à ton cerveau pour capter qui c'est , tu le regarde , choqué , ta bouche s'entre ouvre alors que la haine et la colère commencent a monter ... Tu ne l'avais pas déjà assez croisé aujourd'hui que pour qu'il se retrouve ici aussi ?
Tu ne peux détourner le regard, tu fixes ton demi-frère, pire ennemi premier du nom se faire tripoter par un gars sans que cela ne lui cause aucun problème.
T'es dégoûté, ça te répugne, et ton visage le laisse bien paraître ... Mais qu'elle PD ! En public en plus. Tu ne l'avais jamais vu comme ça. T'es encore plus en colère contre lui que d'habitude, parce que tout d'un coup t'es aussi en colère contre toi-même , une guerre intense et dévastatrice entre toi et ton conscient que tu veux inconscient ... Ça te fait chier de le voire comme ça, mais a un point ... T'es jaloux ! Et ça te fous la haine qu'il puisse te faire ressentir ça.

Lorsqu'il se lève, tu sers tes doigts autour de ton verre ... T'as pas envie qu'il vienne vers toi, vu son allure, il doit être dans le même état que tout les débiles présent ici, oui parce que maintenant, tout le monde est débile, t'es énervé donc tu détestes tout le monde désormais. Ça te rendais dingue de le voire , ton envie de le frapper étais de nouveau tellement irrésistible.
Il s’approche de toi, se penche sur le bar devant toi et s'empare d'une bouteille, tu ne fais même pas attention à ce que c'est puisque de toute évidence, tu n'en veux pas. Ton sang bouillonnait désormais à l’intérieur de tes veines, tes sourcils froncés, tu sentais la chaleur de ton corps monter.
Il t'en propose « non étouffe toi avec ... » La froideur de ta voix était habituelle, il ne lèverait même pas un sourcil en constatant que tu lui parle de nouveau très sèchement. Il boit donc tout seul, vu l'odeur qui émane de lui, tu serais près à parier qu'il est déjà totalement bourré ... Voire plus que ça.
Son attitude efface tous tes doutes, son regard , sa façon de s'avancer vers toi. Tu restais figé alors que sa main se glissait très légèrement dans ta tignasse. Ton cœur commençait à s'affoler, tu ne comprenais pas. Tu avais juste l'impression qu'à tout moment tu allais exploser de rage ... Mais alors pourquoi restais tu figé à juste le fixer mechamment.
Tu ne prends même pas la peine de répondre a sa question, totalement déstabilisée, tu repasses ta main dans tes cheveux pour les décoiffer de nouveau, pour effacer symboliquement ce contacte qu'il avait créé.
Ce surnom qu'il te donnait ensuite te sortit de ta phase de pseudo choque, tu ne souriais pas du tout alors que lui semblait s'amuser , ce qui évidemment t’énervais encore plus. « Non c'bon .... tu peux aller continuer tes trucs de PD là bas, si tu restes ici je vais avoir envie de vomir » tu passais ton temps a l'insulter, système d'auto défense. Au fond de toi, tu ne voulais pas qu'il retourne prés de ce type ... Et évidemment cela t’énervais d'y penser, tu préférais te dire qu'il te dégoûtait plutôt que d’admettre que t’étais juste jaloux ... Tu n'es pas gay toi !  

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


InachevésIncapable de faire des choix j'suis comme mes figurines Inutile, j'reste chez moi, j'baisse les bras Un prototype une version beta Une seule réponse à toutes les questions "j'sais pas" Comme un constat d'échec dans la playlist Comme un air d'abandon sur la setlist J'fais rien à fond donc j'serais qu'à moitié triste Et j'ai vraiment tout essayé, loin d'une vie trépidante, rongé Des nuits blanches à m'demander d'une voix hésitante, "Ai-je fais les bons choix?" Prise de conscience froide et flippante Des fois j'aimerai m'endormir et m'réveiller l'année suivante
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's space walker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Jeu 3 Aoû - 22:46
One Glass, Four Lips.

Ji Hyun & Tôru
outfit + Étouffe-toi avec, qu'il disait le p'tiot. S'il savait combien de fois Tôru avait songé arrêter de respirer. S'il savait tous ces moments où il coupait son souffle jusqu'à en devenir bleu, combien de fois il terminait par vomir de frustration, des glaires de lâcheté. Car oui, Tôru avait un déstressant plutôt hors du commun. Pour s'ôter la pression, le Japonais s'arrêtait de respirer jusqu'à n'en plus tenir. Chacun ses manières de faire me direz-vous, mais certaines étaient mauvaises, et celle de Tôru faisait partie de celles-là. Néanmoins, les propos de Ji Hyun étaient bien trop prévisibles pour qu'ils blessent encore ou surprennent son aîné. Si encore Tôru avait été sobre, mais le Ilgagsu confortait bien la réputation de sa fraternité.

L'étudiant avait commencé son petit jeu, sa petite vengeance d'ivrogne du vendredi soir, puis du weekend et aussi du mardi... Ça faisait beaucoup en effet. Et encore, n'étaient pas compté dedans toutes les soirées faites à l'imprévu. Le Japonais joua de sa main agile dans les cheveux du Coréen, un sourire taquin aux lèvres et une putain de voix d'aguicheuse et en cadeau bonus : un surnom qui, il le savait, allait faire son petit effet. La répartie de Ji Hyun était hargneuse. Tôru pouvait imaginer la bave d'un chien enragé sortir d'entre ses babines tellement il lui crachait ces mots à la figure. Mais ce soir, du moins pour le moment, Tôru était immunisé face à ce venin habituellement, voire naturellement robuste et dangereux. « Oh... » fit-il mine d'être déçu. « Je ne peux pas continuer mes trucs de pédé ici ? » Il lui sourit de plus belle, sa main caressant subtilement la joue de Ji Hyun bien qu'il sût que ce dernier n'allait pas rester doux bien longtemps. « Si tu es malade je te soignerai tu sais... » Il termina d'une traite son verre, le liquide lui brûlant la gorge, sensation qui à force de boire et de boire, il trouvait agréable. « Je te tiens compagnie ce soir ! » Et il accompagna ces propos par un bisou sur la joue très rapide. Il allait se faire dégommer. Ce n'était que de la provoc', Tôru se vengeait et s'il le fallait, le lendemain, il foutrait tout sur le dos de la boisson et de la poudre.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Et j'plonge dans ma pocket pour manger la couleur rainbow du sable. Puis j'pars à la conquête du néant en évitant les flaques d'vomi ! — Et je flotte nu dans la liqueur euphorique uh uh.


Revenir en haut Aller en bas
dogsuli might
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t393-ji-hyun-savage#6984
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Ven 4 Aoû - 0:07
One Glass, Four Lips.

Ji Hyun & Tôru
outfit + Toute cette haine que tu ressens envers lui n'est justifier que par le simple et unique fait que tu ne comprends pas ce qu'il t'arrive lorsqu'il est trop prêt de toi , tu pourrais le détester dans ton coin évidemment , comme tu le fais pour ton frère jumeau , mais avec Toru c'est différent , tu ne t'en rend même pas compte toi-même, mais toute ses piques que tu lui lances en permanence , toutes ces fois où tu ne peux pas t’empêcher de l'insulter juste parce que tu le croises sur le campus , c'est uniquement parce que ça te rendrais malade de ne pas recevoir son attention. C'est d’ailleurs une attitude plutôt étrange qui pourrait laisser penser que t'as clairement une obsession sur lui, toi évidemment, tu ne l'admettras jamais, mais ce n'est pas totalement faut.
Ton sang bouillonnait dans tes veines, l'envie de lui foutre une main dans la gueule étais vraiment forte, et pourtant, tu te contentais de rester perturbé par la distance minime entre vous deux, t'as jamais été aussi proche de lui dans un contexte comme celui-ci. Sa question te fait serrer le poing sur ta cuisse. Continuer ses trucs de pédé ici ? Tu fronces un peu plus les sourcils, il t'a pris pour quoi là ? Il te sourit et sa main se glisse sur ta joue , ton cœur battais de plus en plus fort alors que tout ton corps devenait moite , tu sentais la chaleur se disperser dans chacun de tes membres, la colère tendait tous tes muscles , tu vas le buter , c'est sur et certain , il va mourir ce soire , tu vas le tabasser a mort. Et pourtant, tu ne bouges pas d'un poil, tu te contentes juste d’éloigner ton visage en le regardant méchamment
« Je ne suce pas moi ... Je ne suis pas gay, tu peux faire le pédé avec la bouteille et te la mettre dans le cul si tu veux »
Tout en finesse, tout en douceur, tu parles avec le cœur-là, c'est sûr.
Il reste avec toi ? Pourquoi au fond, bien au fond, enfui là ou tu n'es même pas vraiment conscient de tes propres ressentis, dans cette partie de toi que tu t'obstines a enduire sous tout ces sentiments de haine et de colère, tu te sentais légèrement, pas grand chose, juste un peu satisfait de ne plus le voire aller se coller contre le type là bas.
Ça te rend dingue rien que d'y penser un quart de seconde.
Tallais lui répondre lorsque ses lèvres se posent sur ta joue, et la, c'est tout ton corps qui s’enflamme, ça y est, il a dépassé les bornes de ce que tu pouvais supporter, tu as l'impression que ton cœur vas sortir de ta cage thoracique pour aller, lui aussi, lui en coller une. Tu bondis de ton tabouret et te mets face a lui, il est légèrement plus grand que toi , de quelques centimètres seulement, mais cela ne t'empêche pas de te montrer menaçant.
« Mec ... Fais pas le malin ok ? Ce n'est pas parce que t'es complètement déglingué que t'as le droit de faire ce que tu veux, c'est pas le fait que tu soit un déchet ambulant qui vas m’empêcher de te frapper »
Des menaces très peu assurée, là, sur le coup, durant ce bref contact, tu ne sais pas si t'as kiffer ou si t'as totalement détesté, évidemment, tu essaies encore et toujours de te convaincre que t'aime pas ça, mais rien que le fait que pendant une fraction de seconde, tu aies pu en douter, ça t’énerve... Tu ne veux pas de ça. On dirait que ton corps refuse de coopérer avec ton cerveau, t'as la chair de poule tellement ça t'as perturbé.
D'un coup, tu passes ta main sur ta joue sans aucune douceur, tu frottes simplement l'endroit ou ses lèvres se sont posée, comme si ça te brûlais la peau. Il est trop bourré, tu sais que tout ce qu'il fait là c'est juste pour te provoquer, le truc c'est que ça te fais encore plus mal, au-delà de la colère il se pourrait bien qu'il y ait un peu de tristesse sans que tu ne puisses vraiment discerner pourquoi, ou du moins sans que tu n'acceptes de l'admettre. Tu préfères donc le regarder en chien de faïence Alors que lui sourit comme un con ... Il se moque sûrement de toi d’ailleurs. Tu n'avais même pas refusé sa proposition de le voire te tenir compagnie.  

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


InachevésIncapable de faire des choix j'suis comme mes figurines Inutile, j'reste chez moi, j'baisse les bras Un prototype une version beta Une seule réponse à toutes les questions "j'sais pas" Comme un constat d'échec dans la playlist Comme un air d'abandon sur la setlist J'fais rien à fond donc j'serais qu'à moitié triste Et j'ai vraiment tout essayé, loin d'une vie trépidante, rongé Des nuits blanches à m'demander d'une voix hésitante, "Ai-je fais les bons choix?" Prise de conscience froide et flippante Des fois j'aimerai m'endormir et m'réveiller l'année suivante
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's space walker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Mer 30 Aoû - 16:56
One Glass, Four Lips.

Ji Hyun & Tôru
outfit + C'était tout ce qu'il pouvait dire désormais ? Tôru était déçu par cette soudaine répartie de la part de son demi-frère. Ce dernier perdait en constance et en prestance et le Japonais sentait un peu plus sa domination sur l'état mental du plus jeune. Après tout, le plus vieux, bien fait par l'alcool, se sentait capable de beaucoup de chose, et ce soir, c'était de mettre Ji Hyun dans tous ses états. Puis, Tôru n'avait aucune utilité de se mettre une bouteille entre les fesses voyons, il y avait tout un tas de beaux mecs qui auraient pu tremper leur biscuit à la place de cet ustensile en verre. « Je ne t'ai pas demandé de sucer, du calme petit ~ » répondit-il d'une voix douce et chaude, restant toujours très proche de lui, ne laissant aucun repos à Ji Hyun avec cette proximité ambiguë. Par la suite, le fêtard se décida à visiter la joue de son demi à l'aide de ses fines lèvres embrumées par le goût du whisky. Décidément, comme prévu, cela n'avait pas plu au sanguin qui bondit de son tabouret pour menacer Tôru de son regard de biche battue. Ji Hyun avait toujours fait vivre l'enfer à Tôru. Ce dernier n'avait jamais rien demandé, il était doux, tolérant et bien que cette situation familiale lui déplaisant tant qu'à Ji Hyun, il aurait fait de tout son mieux pour l'accueillir chaleureusement. Mais le Coréen n'avait jamais vu les choses de la même manière, il ne vivait que par le rejet et la méchanceté gratuite. Tôru ce soir était égoïste, et il souhaitait ce venger de toutes ces années où il fermait sa gueule alors que Ji Hyun l'emmerdait. Bien sûr qu'il savait qu'il allait se faire frapper, c'était un comportement prévisible venant de l'instable demi-frère mais la douleur physique n'était pas quelque chose qui effrayait Tôru, et ce soir il était certain que ce n'était malheureusement pas lui qui allait souffrir le plus. « Tais-toi Ji... Tu parles trop~ » Tôru s'approcha vivement du plus jeune pour coller ses lèvres aux siennes sans préavis. Il fut quelque peu surpris par la douceur de ses lèvres néanmoins il ne tarda pas à reculer son visage, un doux sourire feint alors que l'une de ses mains descendit le long du corps de Ji Hyun pour s'arrêter sur son entre-jambes... gonflée ? « Oh ? Tu aimes les trucs de pédés ? » Tôru était près à voir son visage se faire défigurer.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Et j'plonge dans ma pocket pour manger la couleur rainbow du sable. Puis j'pars à la conquête du néant en évitant les flaques d'vomi ! — Et je flotte nu dans la liqueur euphorique uh uh.


Revenir en haut Aller en bas
Golden Moustache
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://maggle2night.forumactif.org/t1-i-idees-en-vracs
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Mer 30 Aoû - 19:49
personne dans la maison ne fait attention au vieillard et à son costume jaune canari, il hoche la tête au rythme de la musique et tape un peu du pied. Ce soir, il s'est improvisé DJ. Il tire une latte sur le joint d'une fille aux cheveux vert courgette qui plane complètement et la musique s'arrête subitement. Quelqu'un semble enfin se rendre compte que le vioque était absolument pas invité et reprend les platine au rythme de cette nouvelle chanson là, Sodomie des One Defections. Il repère des étudiants et leur petit manège le fait bien marrer. Il prend quelques notes sur son calepin en mangeant une cuisse de poulet à l'ail et finit par s'arracher en se disant que ceux là ne l'ont surement pas vu tellement ils étaient occupés à se tripoter.
Revenir en haut Aller en bas
dogsuli might
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t393-ji-hyun-savage#6984
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   Jeu 7 Sep - 18:35
One Glass, Four Lips.

Ji Hyun & Tôru
outfit + Tu perdais tous tes moyens, c'est vrai, il ne t'avait pas demandé de sucer, mais alors que voulait-il dire par continuer ses trucs de pédé ici ? Tu le regardais froidement, méchamment, toujours cette haine légendaire que tu lui vouais depuis tellement longtemps et pourquoi ? Lorsque l'on te posait la question, tu trouvais des excuses, toujours différente, ou alors tu évitais le sujet .... Tu le détestes et c'est tout. Sa voix était douce, chaude, il restait proche alors que tout ton corps semblait trembler, te rage ? D'autres choses ? En tout cas tu n’étais pas du tout à l'aise, mais tu t'efforçais de ne pas perdre la face devant lui ... Surtout pas devant lui.
Tu te lèves, d'un bond, menaçant, en colère, mais aussi totalement déstabilisé par si peu. Et tes menaces qui semblaient glisser sans encombre sur la peau de ton demi-frère imbibé. Il ne répondait pas toujours à tes attaques, cela t’énervait toujours cette façon qu'il avait de parfois ignorer totalement ce que tu pouvais bien lui cracher, donc t'en venais souvent aux mains, parce que c'est plus facile, plus direct et que les coups, il ne peut pas les ignorer. Tu parles trop ? Tu n'as même pas le temps de réagir que ce sont ses lèvres qui se posent sur les tiennes, t'as pas le temps de réfléchir, ton cœur s'emballe dans un autre torrent de haine, mais aussi .... Autre chose, quelque chose de différent, quelque chose de tellement effrayant aussi, et tu sens cette chaleur qui électrifie tout ton corps, comme si au final ce contact, tu le cherchais depuis toujours. Ta respiration se bloque, tu ne trouves plus les mots et tu le regarde, choqué, ta bouche s’ouvre, se ferme, comme un poisson hors de l'eau qui semble sur le point de mourir d'un trop-plein d’oxygène. Comment il a osé ? Tu n'es pas comme ça toi, non, tu ne l'es pas ! Tu ne le seras jamais !  Pourtant tu le sens , ce feu qui se propage dans le bas de ton ventre. Et sa main qui se glisse sur ton corps, tu trembles, t'es pas bien du tout sur le coup, il t'a pris au dépourvu et c'est tout qui se mélange. Sa main se glisse entre tes jambes et c'est l’électro choc, tu le pousses violemment, tellement violemment que la chute est inévitable. Non, tu n'aimes pas ... t'aimes pas ça du tout .... t'aimes pas .... Tu déteste ça , tu le déteste lui aussi avec son sourire de con. Et tu te penches sur lui, les trait du visage tordu par la haine et une sorte d’incompréhension totale de la situation. T’arrives même pas a croire que t'aie bander comme ça ... Et qu'en plus, il ait touché. Et ton poing s’écrase sans retenue sur sa joue, tu ne dis rien parce que concrètement, tu ne sais pas quoi dire, tu le frappes une deuxième fois, puis une troisième. Et dans ton torrent de haine, tu te rends compte que les gens se rassemblent autour de vous, que l'on vous regarde. Tu le lâches, le jettes presque d’ailleurs avant de partir d'un pas plus qu’énervé .... Mais qu'est-ce qu'il lui a pris ... Et qu'est-ce qu'il te prend ? T'es en train de te convaincre qu'il est vraiment temps que tu te trouves une meuf ... Mais au fond cela ne fait que ressortir cette vérité que tu refuses d'admettre ... Et ça te fait mal.  

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


InachevésIncapable de faire des choix j'suis comme mes figurines Inutile, j'reste chez moi, j'baisse les bras Un prototype une version beta Une seule réponse à toutes les questions "j'sais pas" Comme un constat d'échec dans la playlist Comme un air d'abandon sur la setlist J'fais rien à fond donc j'serais qu'à moitié triste Et j'ai vraiment tout essayé, loin d'une vie trépidante, rongé Des nuits blanches à m'demander d'une voix hésitante, "Ai-je fais les bons choix?" Prise de conscience froide et flippante Des fois j'aimerai m'endormir et m'réveiller l'année suivante
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun   
Revenir en haut Aller en bas
 
One Glass, Four Lips ft. Ji Hyun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avatar lee hyun woo
» Hyun Bin
» Yamapi for me please ! [CLOSE]
» Need help again ! [DONE]
» Google Glass : dites "non aux cyborgs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: séoul city :: arrondissement de gangnam. :: ‹ résidences.-
Sauter vers: