radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez
 

 Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Goddamn King
Choi Sang Rae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 13:42
Devil, I'm glad that you came

featuring. Shin
J'envoie fébrilement le sms et je jette mon téléphone sur le tableau de bord, posant ma main sur le volant de mon impressionnante voiture que les gens ne peuvent pas s'empêcher d'admirer. Ca tombe bien, j'aime être au centre de l'attention. Je fais vrombir le puissant moteur de mon bébé en levant les yeux vers la fenêtre du deuxième étage, un sourire au coin des lèvres. Sa tête blonde émerge vite, pour voir, curieux, si j'lui pose pas encore un lapin, si j'lui raconte pas encore de la merde juste pour lui faire de faux espoirs. Et puis il descend, plus vite que ce que j'aurais cru et je lui jette un ordre, par la fenêtre. « Monte. » Il était déjà vingt heures trentes et je n'étais jamais venu le chercher jusqu'ici avant. Jamais venu le chercher tout court. C'était toujours lui qui venait à moi. Il était encore moins monté dans ma voiture, il l'avait même jamais vue. Je me demandais s'il avait idée de la fortune qui m'attendait sur mon compte en banque, s'il savait qui j'étais en dehors de son bourreau. Un sourire sur les lèvres, j'engage la première lorsqu'il monte à côté de moi et mon accélération brutale ne le trompe pas sur mes intentions. J'suis pas là pour l'emmener en date ou j'sais pas quoi. J'suis là parce que j'ai passé une journée interminable et que j'ai envie de m'amuser un peu, et surtout d'extérioriser le surplus de colère que le taekwondo n'a pas pu apaiser. Je monte le son de la musique parce que j'ai envie d'parler. De toutes façons, je parle jamais beaucoup avec Shin, et lui a trop peur pour l'ouvrir. Je regarde l'aiguille du compteur monter, je prend des virages beaucoup trop dangereux et je grille des feux rouges. J'ai toujours conduit n'importe comment, pour être honnête j'aurais pas du avoir mon permis, mon père avait payé l'examinateur et maintenant c'est à mon tour de payer des gens pour toutes les conneries que j'fais. Quand j'y pense c'est étonnant que j'ai jamais eu d'accident de voiture. En prenant la voie rapide, je laisse l'aiguille monter beaucoup trop pour notre bien, zigzaguant entre les voitures sans gêne. J'ai l'habitude. La nuit tombe rapidement et on arrive vite à Gangnam, je baisse un peu la musique en entrant dans le parking souterrain de l'immeuble de luxe dans lequel je possède un appartement. J'enlève les clef du contact et lui jette un coup d'oeil. Il a l'air aussi crispé que d'habitude. J'arrête de m'intéresser à lui et sors de la voiture en lui ordonnant brièvement de me suivre. Je me tiens beaucoup trop droit dans l'ascenceur et je trouve l'atmosphère pesante, pour une des premières fois de ma vie probablement. Je me souviens déjà plus de pourquoi je l'ai amené ici. On finit par arriver au vingt-troisième étage et j'ouvre rapidement la porte de droite. Mon appartement est spacieux et moderne avec très peu de décoration. Je pose mes clefs sur la bar, incapable de savoir par où commencer, quoi faire. J'ai repensé à cette soirée, c'truc du placard. J'y ai trop repensé à mon goût et ça m'emmerde. Et puis, y a eu l'autre truc, y a deux jours. Depuis je suis constamment dans une rage incontrôlable. C'est pour ça que j'devais le voir, régler le problème. A commencer par le revers monumental que je lui met en plein visage. Il vacille sous le coup et la surprise et un sourire étire mes lèvres mesquines. Et puis mes doigts relèvent son visage vers moi et mes lèvres percutent les siennes avec ma brutalité caractéristique; pourtant, le baiser est doux, à l'image de Shin. Mes lèvres jouent sensuellement avec les siennes pendant quelques secondes avant que je ne m'écarte. Signaux contradictoire à l'image de la tempête qui fait rage dans mon esprit. Je lui jette la photo qui traine dans la poche de mon jean à la figure. Une fille, nommée Shanina, ses mains enroulés autour de son bras, regardait de l'autre côté. Lui, il regardait droit vers l'objectif du photographe. Droit vers la maison des Dogsuli. « J'sais pas- » Je le regarde un instant, irrité, avant de reprendre mon souffle. « J'sais pas combien de fois j'devrais te le dire. Mais tu m'appartiens. » J'veux plus les voir ensemble. Jamais. « Arrête de la voir. T'es à moi. » Je me répète. J'veux qu'il sache.


;):
 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE


Dernière édition par Kang Tae Jun le Mar 8 Aoû - 19:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 19:05

devil, i'm glad that you came
kang tae jun - & - yang shinichi

tenue Shinichi était parti faire une sieste en rentrant dans sa chambre. Il avait, encore, passé sa journée à courir partout. Sa vie était presque plus calme quand il avait ses cours. Il n'avait encore rien avalé de la journée et il ne se souvenait même plus s'il avait mangé la veille, à ce rythme, il allait finir par s'écrouler, surtout avec la chaleur. Malheureusement pour lui, sa sieste fut de courte durée, réveillé par un message de Tae Jun. Shin ne savait vraiment s'il venait sérieusement le chercher ou pas. Jun ne venait jamais le chercher, à vrai dire, mais il lui disait souvent qu'il viendrait sans jamais le faire. Shin n'avait pas spécialement envie de bouger, parce qu'il était fatigué et il avait faim – une faim qu'il voulait réprimer, il ne mangeait jamais passé l'heure des repas. Soupirant, il se levait pour troquer son pyjama qu'il avait enfilé à peine une heure avant, contre des vêtements plus décents. Il se regardait dans le miroir quelques instants, détaillant ses propres bras. Il n'était plus gros, non, mais il ne pouvait s'empêcher de vérifier – des fois qu'il aurait repris dans la nuit. Shin n'avait pas l'air malade, mais plutôt en bonne santé, tout était dans sa tête. Il se recoiffait avant de descendre. Il était là, dans sa voiture tape-à-l'œil. Shinichi n'était pas pauvre, mais tout ce qui était voyant, il évitait. S'il pouvait être une souris, il le serait, parce qu'il voulait rester discret. Il baissait la tête en voyant Jun. Depuis quand il ne le regardait plus droit dans les yeux ? L'avait-il fait un jour ? Il hochait la tête avant de s'exécuter, quand Jun décidait, Shin s'exécutait. C'était le maître et lui, le bon chien. Assis à côté de Jun, il n'osait rien dire, il lui jetait des coups d'oeil de temps en temps, il avait peur et serrait les dents quand il allait trop vite, s'accrochait à sa ceinture de sécurité, mais il ne disait rien. Une fois arrivé à destination, Shin suivait Jun, sans rien dire. Le jeune homme ne disait rien et avait la tête baissée, mais pourtant, ça ne lui déplaisait pas, parce que Jun était là, avec lui. Mais les gens qui connaissaient Shinichi ne le reconnaîtraient sûrement pas s'ils le voyaient avec Jun. Après tout le plus jeune était toujours joyeux et souriant, mais une fois avec le plus vieux, il était parfois en admiration, parfois triste, mais souvent il ne disait pas un mot. Une fois dans l'appartement de Jun, Shin n'osait pas le regarder, il fermait les yeux tout en recevant un coup en pleine face. Le pauvre garçon en manque de sommeil et de nourriture ne pouvait rien faire d'autre que de se retrouver à terre, directement. Il ne résistait même plus ou n'essayait pas de tenir debout, après tout, qu'est-ce qu'il pouvait faire, il n'osait même pas partir. Il savait qu'il devait s'enfuir, mais il restait là, comme un bon chien fidèle. Le métisse ne réagissait pas en voyant Jun s'abaisser vers lui, un frisson parcourait tout son corps en sentant les doigts du plus vieux sur son menton, il fermait les yeux au contact des lèvres de Jun, appréciant le peu de douceur qu'il lui donnait. Un baiser, un baiser si doux que Shin avait du mal à s'en remettre – ce qu'il aimait ça. Bien entendu, ce n'était que de courte durée, Shinichi fixait alors la photo que Jun lui avait mis sous le nez – ah, c'était donc pour ça qu'il voulait le voir. Le plus jeune ne disait rien, mais il était si heureux que le Dogsuli soit venu le chercher, il pensait qu'il avait envie de le voir, sombre idiot qu'il était. Il écoutait alors ce que l'autre avait à dire. Shin serrait les dents, pourquoi il utilisait sa nina comme ça ? « Je ne suis pas un objet... ». Il baissait vite les yeux, ayant peur de rencontrer son regard. « Nina est... ». Il relevait le regard, peu sûr de lui, il avait peur et il tremblait. Shinichi ne voulait plus recevoir de coups, il était fatigué, il avait faim et surtout il ne voulait pas être obligé de quitter son amie. « Mon amie... ». Les larmes aux yeux, il baissait à nouveau la tête, serrant les poings, toujours au sol. Pourquoi il était incapable de se relever, de lui dire ce qu'il pensait, de lui hurler dessus ? Pourquoi il ne pouvait pas être amoureux d'une personne et recevoir son amour en retour, comme tout le monde ? Shin endurait, encore et encore, mais il ne savait plus pourquoi il le faisait. « Tae Jun... ». Sa voix était faible et peu audible, pourquoi il n'arrivait même pas à prononcer son nom d'une voix forte et distincte – la peur, oui, mais de quoi avait-il si peur ? Il ne voulait pas être laissé là, mais il n'en pouvait plus. « Je suis fatigué... ». Il fixait le sol, sans pleurer, sans trembler. Oui, il n'en pouvait plus.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
Choi Sang Rae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 20:05
Devil, I'm glad that you came

featuring. Shin
outfit - « je ne suis pas un objet... » Ses yeux fuient les miens et je reste planté là, à le fixer, la stupeur me paralysant littéralement. Avant que je puisse répliquer, il continue sur son chemin tortueux. « nina est... mon amie... tae jun...  » Le reste de sa phrase ne s'imprime pas dans mon esprit. Il me dit ça, le regard planté dans le mien qui se fait de plus en plus menaçant. Il ne m'a jamais parlé comme ça, il ne prononce jamais mon prénom, et il n'a jamais répliqué à mes attaques. Pour être honnête, j'pensais pas qu'il aurait un jour l'audace de le faire. Une grimace déforme brièvement mes traits quand mes doigts agrippent son tee-shirt. Le coup de tête part tout seul, percutant son front lisse avec la force d'un rocher. J'ai aussi mal que lui, peut-être même plus, mais au fond j'ai envie d'avoir mal. J'ai envie qu'y ait une raison à ma colère, une raison à ce que j'essaie tant bien que mal de m'empêcher de ressentir, c'truc qui palpite là au fond, qui a peur. Ma main attrape son cou fin comme celui d'un cygne et le plaque au sol. Je m'assois sur lui, la haine me rongeant plus que ça n'a jamais été le cas. Je sais que mes doigts sont resserrés trop fort contre sa peau, il cherche l'oxygène vital qui commence à lui manquer cruellement. Je serre les dents et le regarde agoniser quelques secondes avant de relâcher ma main, la laissant contre son cou l'instant d'une caresse. J'inspire profondément sans le quitter des yeux. Mon palpitant ne me laisse pas tranquille, battant deux fois plus vite que la normale, pourtant j'essaie de l'ignorer comme je peux. « T'avais vraiment besoin d'un rappel ? J'veux encore moins que tu revois cette fille. La prochaine fois, c'est à elle que je m'en prendrais. » Je le connais Shin. Il laissera pas la fille risquer de prendre sa place. Trop sentimental.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 20:25

devil, i'm glad that you came
kang tae jun - & - yang shinichi

tenue Le choc était bien trop gros pour être digéré par Tae Jun. Oui, pour une fois Shinichi ne s'était pas laissé faire sans rien dire et forcément, il allait le payer. Shin tombait à la renverse après avoir reçu un coup frontale, à nouveau – ah quand est-ce que cela allait s'arrêtait. Les mains qu'il aimait avoir dans ses cheveux, qu'il aimait sentir sur son corps, se retrouvaient sur son cou, le serrant fort, jusqu'à ce que le plus jeune manque de souffle et il ne se débattait toujours pas. Shinichi était fatigué, tellement fatigué. Des larmes coulent, s'écroulant au sol, là où sa tête était collée – ah, il avait faillit mourir. Shin fixait alors Tae Jun qui le surplombait, dans les yeux, affrontant la haine de son regard, pour une fois. Il levait la main pour venir la poser sur la joue du plus vieux, comme si ça allait changer son regard haineux. Pourquoi tout devait être aussi douloureux ? Shin relaissait tomber sa main sur le sol, pourquoi lutter, de toute façon – même comme ça, le métisse le voyait comme un être parfait. Il le menaçait, encore, de s'en prendre à ses proches. « Pourquoi ? ». Sa voix était faible, il manquait de souffle et surtout de force pour le repousser. « Je suis fatigué... laisse-moi partir... hm ? ». Malgré la situation, le regard de Shin envers Tae Jun ne changeait pas, il était doux et admiratif. Mais Shin n'en pouvait plus son corps et surtout son esprit en avait déjà assez subi, il voulait regagner sa liberté, même si le fait de ne plus pouvoir sentir sa présence serait horrible, il n'avait plus le choix. Shin ne pouvait tout simplement pas rester dans cette relation qui le bouffait totalement. Pourtant, son regard était toujours aussi rempli d'amour qu'avant, avec une pointe de tristesse. « Je continuerais de t'aimer, Jun... mais rends moi ma liberté... ». Tae Jun était toujours en compagnie de femmes et d'hommes avec qui il couchait, mais Shin n'avait pas le droit d'être proche de ses amis et il ne supportait plus. « Te voir tout le temps avec des personnes différentes et m'empêcher de voir mes amis, qu'est-ce que ça t'apporte ? ... Je suis fatigué de tout ça... ». Sa voix était toujours aussi douce, posée et remplie de tristesse.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
Choi Sang Rae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 21:13
Devil, I'm glad that you came

featuring. Shin
outfit - Des larmes roulent sur ses joues, allant s'écraser sur le carrelage et pourtant, je ne relâche son cou que lorsque je suis satisfait. Lorsque j'pense qu'il a comprit. J'me trompe lourdement. Ses yeux pleins de larmes quittent pas les miens, pour la première fois depuis longtemps et puis sa main trouve ma joue. Le choc de la caresse m'abat. J'sais plus ce qu'il se passe. J'sais plus avec qui j'suis. « pourquoi ? je suis fatigué... laisse-moi partir... hm ? » Partir ? Le mot fracture quelque chose, creuse un trou au milieu de ma poitrine. J'éclate de rire. « Partir ? Partir où ? D'quoi tu parles ? » Sa voix est trop douce, mon rire sonne faux. J'comprends que trop bien ce qu'il veut dire mais j'refuse de voir l'évidence. J'refuse de comprendre ce qu'il me dit. Je me retrouve en position d'infériorité sans même m'en rendre compte. « je continuerais de t'aimer, jun... mais rends moi ma liberté... te voir tout le temps avec des personnes différentes et m'empêcher de voir mes amis, qu'est-ce que ça t'apporte ? ... je suis fatigué de tout ça.. » Je serre les dents sans le quitter des yeux. J'sais pas comment réagir. Ca fait des mois, des années que notre petit jeu n'a pas bougé d'un pouce. Pourquoi est-ce qu'il change soudainement ? Je passe une main sur mon visage, tentant de reprendre mes esprits. Ma voix se fait tranchante. « Ben vas-y, dégage. Qu'est-ce qui t'retient ? » Je me relève brusquement, le laissant seul sur le carrelage et je m'en vais, près de la baie vitrée, regarder en bas. J'ai envie de frapper quelque chose. De le frapper lui. Je me dégoute. Ma faiblesse me dégoute. J'aurais surement du lui apprendre que ce qu'il venait de me dire- J'aurais dû. J'aurais dû l'défigurer. C'est surement ce que mon père aurait fait. J'enfonce mes ongles dans mes paumes à défaut de frapper l'immense fenêtre qui me fait face, ce serait quand même con de la briser et d'finir une vingtaine d'étages plus bas, le cerveau étalé contre le bitume. Quand je me retourne finalement pour dire un truc, le truc le plus méchant auquel j'ai pu penser, il est plus là. Mon coeur saute un battement. Et bizarrement ma capacité de réflexion s'en retrouve annihilée. La seule chose à laquelle je pense, c'est que si j'le laisse reprendre sa liberté, je perds la partie. Je perds mon esclave, le plus docile des petits chiens, je perds mon jouet préféré, je le perds lui. Mes jambes réagissent plus vite que mon cerveau, heureusement. Je cours jusqu'à l'ascenseur et passe un bras en travers de sa poitrine avant qu'il ne monte dedans. J'avale difficilement ma salive en me rendant compte de ce que je fais. « Je te la rends pas. Ta liberté. J'te la rends pas Shin. » C'est la première fois que j'prononce son prénom et bizarrement, le son me plait. Le sentiment de faiblesse qui m'envahit me plait beaucoup moins. Je le tire en arrière vers l'appartement.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 22:04

devil, i'm glad that you came
kang tae jun - & - yang shinichi

tenue Une douleur immense, incomparable aux coups ou même à tout le reste. Une douleur qui annonce la fin, pourquoi être aussi triste, Shin le savait, il n'était qu'un des nombreux de ses jouets – il était peut-être le plus fidèle, mais il restait un jouet, un amusement. Peut-être que le jeune homme aurait préféré recevoir des coups que cette phrase froide qui raisonnait dans sa tête, au final il était lui-même perdu. Est-ce qu'il avait fait le bon choix ? Il se levait douloureusement, regardant une dernière fois Tae Jun, qui fixait la fenêtre. C'est tout, c'était fini ? Il baissait la tête, sortait de l'appartement, se dirigeant vers l'ascenseur. En l'attendant, il regardait son reflet dans la porte fermée. Il avait le front rouge, le cou marqué et son corps tremblait – quelle image pathétique. Il posait la main sur sa bouche, pour étouffer ses sanglots. Shin craquait enfin, c'était fini pour de bon. Du moins c'est ce qu'il pensait en se dirigeant vers l'ascenseur maintenant ouvert. Un nouveau sursaut. Shin sentait les bras du plus vieux autour de lui et il se laissait emporter. Il ne comprenait pas, il n'avait jamais compris après tout. Tae Jun était l'homme le plus imprévisible qu'il connaissait, pas faute de l'avoir observé. Il clignait des yeux, ses larmes coulant toujours, mais son souffle coupé l'empêchait de sangloter. Une fois rentré, Tae Jun le lâchait et Shin se reculait contre la porte fermée, prêt à partir de nouveau, dans la peur. Shin le suppliait du regard, ne me frappe pas. Ses jambes manquaient de force et il se retrouvait à nouveau au sol, son estomac faisait atrocement mal et il était fatigué – mais un chien n'avait pas le droit au repos. Il fermait les yeux, essayant de reprendre sa respiration. Deux jours sans manger, avec la chaleur et le manque de sommeil, le mauvais mélange. Il ravalait sa salive, levant le regard fébrile vers Tae Jun. « Pourquoi tu t'acharnes autant... tu peux avoir autant de jouets que tu veux, pourquoi tu en veux un cassé ? ». Il parlait bien sûr de lui-même, mais sa voix était tellement faible qu'il ne savait même pas s'il était audible. Il fermait les yeux, adossé contre la porte, respirant faiblement. « Je suis fatigué... Jun... ». Il ne se sentait clairement pas bien, il avait mal partout, son cou, son front, son ventre. « Je veux disparaître... ». C'était une pensée qu'il avait souvent quand il pensait à Jun et pour une fois, elle traversait ses lèvres, épuisé par tout ça. Il basculait la tête contre la porte, laissant son cou, encore marqué par les mains du plus vieux, apparaître. Il recroquevillait ses jambes sur lui, les genoux contre sa poitrine, comme s'il était prêt à recevoir encore plus de coups. Même s'enfuir, il ne pouvait pas, il n'avait même pas résisté quand Tae Jun l'avait rattrapé – il s'était senti soulagé de le voir le rattraper... sombre imbécile.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
Choi Sang Rae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 23:16
Devil, I'm glad that you came

featuring. Shin
outfit - Je le lâche subitement en entrant dans mon appartement. Son contact me brûle, parce que j'fais n'importe quoi, c'est pas censé se passer comme ça. Puis il pleure lui, ça m'met toujours autant mal à l'aise, j'veux pas voir ça. J'veux l'voir faire semblant d'être fort, j'veux le voir encaisser en silence. Il se laisse tomber contre la porte fermée. Pourtant c'est pas comme si je l'avais épuisé, c'est pas comme si je l'avais insulté, c'est pas comme si je l'avais trop frappé, j'avais déjà fait pire. « pourquoi tu t'acharnes autant... tu peux avoir autant de jouets que tu veux, pourquoi tu en veux un cassé ? » Si j'pouvais répondre à cette question, il serait déjà plus là, dégagé de ma vie depuis longtemps. Je le regarde fermer les yeux, adossé contre la porte, faible. Plus faible que je l'ai jamais vu. Au fond, ça m'en ferais presque flipper, parce que c'est pas moi qui ai fait ça, c'est pas moi qui l'ai rendu faible comme ça. J'réponds pas à sa question, m'enfermant dans un mutisme débile. J'me trouve débile. Et la seule chose que je trouve à faire c'est de frapper le mur, comme d'habitude. J'peux pas le frapper lui, vu son état. J'veux pas finir à l'hosto pour la première fois de ma vie ce soir. J'voudrais réussir à comprendre ce qu'il se passe, c'que c'est que cette soirée. Pour pouvoir tout arrêter et reprendre nos petits jeux mesquins, que tout reste comme avant, bien sagement. Que la routine reprenne. J'appuie ma main qui me brûle contre le mur et regarde Shin, énervé mais surtout perdu. « je suis fatigué... jun... je veux disparaître... » Encore mon nom. Ou en tous cas une partie. Je mords ma langue pour éviter tout écart de conduite. Si j'peux me retenir devant tout l'beau monde de Séoul, j'peux l'faire n'importe quand. Même maintenant. J'vois la trace que j'ai laissée sur son cou et je lève les yeux au plafond. Bordel d'enculé de merde. J'attrape le devant de son tee-shirt et le hisse sur ses pieds. J'sais même pas quoi faire de lui. Finalement peut-être bien que moi aussi j'aimerais qu'il disparaisse. « Va t'asseoir. » Je désigne les tabouret du bar du doigt et je soupire en allant dans la cuisine. De toutes façons, un maître doit bien s'occuper d'son chien parfois. Juste pour le maintenir en vie. Exactement ce que je fais en lui préparant des ramen et en lui servant un verre de jus d'orange. Je lui lance le tout avec des baguettes, comme s'il était rien. Et il est rien. Je pose les main sur le comptoir, face à lui et j'hésite en le fixant avant de donner l'ordre à voix basse. « Mange. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMar 8 Aoû - 23:50

devil, i'm glad that you came
kang tae jun - & - yang shinichi

tenue Flou. Tout semblait si flou autour de Shin, il n'avait même plus la force de parler, si Jun ne l'avait pas relevé, il serait sûrement au sol. Sa tête tournait à cause de la chaleur, mais aussi de l'étranglement qu'il avait subi. Si Jun ne l'avait pas rattrapé, il se serait sûrement évanouie dans la rue. Shin s'exécutait, faiblement, sans vie. Il prenait position sur le tabouret, portant la main à son cou – il avait mal, mine de rien. Il fixait alors Tae Jun qui lui préparait à manger et il avait envie de croire que ce n'était pas comme s'il préparait de la nourriture pour son chien, il avait vraiment envie d'y croire. Il fermait les yeux à plusieurs reprises. Le métisse avait peur de ce qu'il se passerait s'il perdait conscience, là. Est-ce que Jun le laisserait au sol ? Il se posait vraiment la question alors que Jun jetait l'assiette et les baguettes comme si de rien était. En voyant la nourriture il avait envie de vomir, son estomac se retournait rien qu'à l'idée d'ingurgiter quelque chose. Shin ne mangeait déjà pas beaucoup quand il ne faisait pas attention, mais c'était pire quand il était avec le plus vieux. Il attrapait ses baguettes sans force, regardait son plat, le regard complètement vide. Est-ce que s'il ne mangeait pas, il recevrait un coup ? Ses paupières étaient plus que lourdes, il regardait le plat devant lui. « Je... je n'ai pas faim... ». Il avait des hauts le cœur et il se sentait plus que minable. Shin levait ses yeux vides vers celui qui lui avait apporté à manger. Shin le regardait, lui faisant un sourire, laissant apparaître ses fossettes, ce qu'il faisait rarement en présence de Tae Jun. « Merci... ». Pourquoi le remercier ? Le plus jeune ne savait pas vraiment, merci de l'avoir rattrapé ? Merci de lui avoir fait à manger ? Shin ne savait pas lui-même. Pourquoi lui dire merci alors que clairement, tout ce que Tae Jun pouvait faire lui faisait du mal. Au final, c'était peut-être juste merci d'exister. Shin baissait les yeux en sentant sa tête tourner. Il lâchait ses baguettes, fermait les yeux et laisser tomber sa tête contre le comptoir, son sourire s'effaçait par la même occasion. Il avait lutté du mieux qu'il pouvait, mais cette fois il était à bout de force. Quelques secondes plus tard, Shinichi sentait son corps lui échapper et glisser du tabouret, pour se retrouver à sa place habituelle, le sol. Allongé sur ce sol froid, il fermait les yeux, respirant faiblement. Cette fois, il ne les rouvrait pas, ayant fini sa lutte, il avait finalement perdu connaissance, pour de bon. Au moins là, personne ne le frapperait, il serait tranquille. Bizarrement le sol n'était plus aussi désagréable qu'avant, il avait même un côté beaucoup plus attrayant que d'habitude.

Revenir en haut Aller en bas
Goddamn King
Choi Sang Rae
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t605-jun-j-suis-un-genie-fro
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMer 9 Aoû - 0:22
Devil, I'm glad that you came

featuring. Shin
outfit - Je le regarde prendre ses baguettes et chipoter le plat. Je soupire bruyamment. Bordel. A croire que rien ne peut se passer comme prévu. Il est blanc comme un linge et je commence à m'dire que ça pue cette histoire. « je... je n'ai pas faim... merci... » Son sourire m'attaque l'estomac comme de l'acide. J'le vois jamais. Pas que ça me manque, nan. Ca m'manque pas. Même de voir ses fossettes me manque pas. L'envie de l'embrasser me revient et je la chasse rapidement. J'capte pas pourquoi il me remercie. Pour les ramen dont il veut pas ? J'lui frapperais bien le haut de la tête si le comptoir nous séparait pas. Et si il avait pas l'air d'être en train de crever. « Tu veux quoi alors ? Pourquoi t'es- » Faible, susurre la voix. Mais faible il l'a toujours été, j'peux pas dire le contraire, pas même l'insinuer. Ses baguettes tombent contre la table et sa tête suit. Je sens l'truc arriver comme si je l'avais déjà vu, il va tomber ce con. Le temps que je fasse le tour, il a déjà percuté le sol froid. « Merde, mais qu'est-ce que tu m'fais ce soir ? » Ma main chaude se pose contre son front froid. La compréhension et la maîtrise de la situation m'ont été enlevées. Pour la première fois, je me sens impuissant, je me sens faible face à lui, je me sens con. Les insultes sortent de ma bouche sans que je puisse les arrêter et je l'attire contre moi, je le prends dans mes bras. C'est le genre de chose que j'ferais jamais en temps normal, parce que j'considère qu'il le mérite pas, que c'est inutile, que c'est débile et faible d'avoir besoin d'affection. Je l'amène sur mon lit, et le recouvre de la couverture. Comme si ça allait changer un truc. J'suis incapable de penser rationnellement, mon coeur est affolé ma main trouve ses joues froides et j'me dis que ça s'trouve il va m'clamser dans les mains. « Sérieusement, si tu meurs j'te- » Je le quoi ? Qu'est-ce que j'pourrais bien lui faire s'il meurt ? J'suis aussi impuissant que n'importe qui face à la mort. Je m'assois à côté de lui, fébrile. Voilà c'que ça fait. Peut-être bien que le karma existe finalement. Je pose ma main sur son front, en espérant le réchauffer ou j'sais pas, j'ai vu que les mères faisaient ça dans les films. Et s'il se réveille pas il va falloir que j'appelle un médecin, ce qui m'emmerde profondément. J'avale ma salive avec difficulté. « Shin. » Murmure teinté de peur, sentiment que j'supporte pas. Je me hais.  

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


GODLIKE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) EmptyMer 9 Aoû - 10:29

devil, i'm glad that you came
kang tae jun - & - yang shinichi

tenue Si seulement il pouvait le voir être attentionné, Shin changerait sûrement son avis sur Jun, mais il était trop tard, maintenant. Il avait perdu conscience, le manque de nourriture, la chaleur et aussi le fait de se débattre contre Jun l'avait épuisé aussi bien physiquement que mentalement. Shin n'avait pas envie de se réveiller, il faisait un rêve doux où tout était normal, Jun était attentionné et lui, il souriait joyeusement. Pas de coup, pas de mots violents, pas tout ça. C'était bel et bien un rêve, mais un rêve qu'il voulait voir devenir réalité. Malheureusement Shin savait bien qu'il ne signifiait rien pour Jun, alors pourquoi rester ? Il se le demandait souvent, pourquoi il l'aimait tant, était-ce vraiment parce qu'il l'avait défendu ? Non, même si cela avait commencé de la sorte, ce n'était pas ça. Il aimait juste tout chez Jun, son air de s'en foutre royalement de tout, sa façon de le regarder – qu'elle soit méchante ou non. Le jeune homme aimait aussi son physique, un très bel homme et étrangement, il était encore plus beau quand il s'énervait. Qu'est-ce que Shin n'aimait pas ? La douleur qui restait sur son corps pendant plusieurs jours après leur rencontre. Les mots qui ne voulaient pas sortir de sa tête, le fait d'être moins qu'un chien – ces bêtes, dont il avait si peur, ce que c'était ironique. Pourquoi restait-il, c'était une question qu'il se posait et Jun se demandait sûrement la même chose. Le plus jeune ne pouvait répondre qu'une chose : il l'aimait et l'acceptait comme il était. Même s'ils étaient séparés, Shin reviendrait sûrement vers son maître, Kang Tae Jun. Une chaleur qu'il ne connaissait pas le sortait doucement de ce rêve où Jun le traitait si bien. Un nouveau sourire faible se dessinait sur les lèvres de du métisse en voyant Jun, il venait poser sa main sur celle que le plus vieux avait posé sur son front, en lui souriant. Rêvait-il encore ? Il retirait la main de Jun pour se redresser avant d'observer Jun, souriant toujours. Il se penchait légèrement vers le plus âgé pour venir déposer ses lèvres sur celle de Jun. « Merci. ». Encore un merci, mais pourquoi ? Shinichi lui-même l'ignorait, il voulait juste lui dire. Le métisse se reculait, avant de s'allonger à nouveau, fermant ses yeux à plusieurs reprises. Puis il se tournait, laissant son dos apparaître à Jun, il ne voulait pas voir sa tête, tout de suite. « pardon... » Il s'était rendu compte qu'il ne rêvait plus après l'avoir embrassé et maintenant, Tae Jun devait être énervé, croiser son regard maintenant ne serait pas une bonne chose. Encore une fois, il avait peur de ce regard glacial...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)   Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 
Oh Devil, I'm glad that you came. (Shin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: