radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 don't hurt me. {sung}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Daddy's lil bitch
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t989-rallumons-les-etoiles-u
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: don't hurt me. {sung}   Lun 11 Sep - 23:07




don't hurt me.

vous devriez le voir.

avec sa gueule d'ange
sa chemise impeccablement bien repassée
et son sourire remonté jusqu'aux oreilles.

oui.
vous devriez le voir.

lee nam woo avait tout du type heureux
il était dans une euphorie sans limites
une joie intense
provoquée par cette simple sensation d'envol.

il avait fait ses valises
et laissé un mot tendre à sung
délicatement posé sur la table, coincé sous un verre ;

je vais m'installer dans des dortoirs à haneul.
je ne connais pas celui avec qui je suis mais ça devrait bien se passer !


et le voilà qui s'en va
valises en mains,
sac sur le dos,
visage émerveillé devant les étoiles qui parsemaient le ciel.

vous devriez le voir.

nam parvient jusqu'à l'université sans problèmes.
et dès que ses pas franchissent les longs couloirs des dortoirs,
il se met à chercher sa chambre.

son regard s'est arrêté sur un nombre qui semblait correspondre à sa chambre.
il pousse alors la chambre
glisse son regard le long des meubles
et remarque une lumière au plafond allumée.

ah.
il est là.
son colocataire.
celui avec qui il va partager son année.

rapidement
les premiers mots s'échangent
les sourires se partagent
et les rires animent la pièce.

ce ne fut pas bien long pour que nam s'entendre avec son colocataire.
il avait beau avoir sacrément peur des hommes,
celui-ci s'avérait être terriblement doux calme.
assez pour le mettre en confiance.

nam s'abandonne bien rapidement au rangement de ses affaires
puis fait une courte pause en recevant un sms de la part de sung

je vais te faire visiter.

court.
bref.

une visite ?
maintenant ?

nam woo n'y voit pas l'utilité
il conteste, lui répondant à la minute près ;

non ne t'en fais pas, mon colocataire comptait me faire une visite demain soir !


il se mord la lèvre
et éteint son téléphone, le laissant posé sur sa table de chevet le temps de finir son petit rangement.

il laisse son colocataire se coucher et se met lui aussi en caleçon pour pouvoir aller dormir
un peu fatigué
de tant de joie débordante.

il s'aventure cependant jusque dans la salle de bain
et s'offre un petit brossage de dents, bien rapide, histoire de pouvoir se glisser dans son lit rapidement.

mais il s'arrête
en entendant la porte grinçante qui s'ouvre.

il se fige un peu
interrogé
intrigué

il se penche alors,
se rince la bouche et va en direction de la porté d'entrée de la chambre, une main posée sur le mur pour y prendre appuie.

puis il s'arrête en le voyant.

« sung ? mais qu'est c'que tu fais là ? »

et son colocataire qui dort déjà
à poings fermés.
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Lun 11 Sep - 23:26




I'll hurt you so bad

Tu ne t'y attendais pas, c’était soudain. Tu étais rentré après quelques jours d'absences, tu n'allais jamais chez toi avant, et puis au fil du temps tu y allais de plus en plus souvent, parce qu'il étais la ... Chez toi. Et que t'aimais bien l'idée. Ce petit gars enfermé entre tes quartes mures, tu ne le tenais pas vraiment en otage, mais plus le temps passais et plus tu semblais vouloir qu'il t'appartienne. Désire malsains, peu commun. Quelque chose de pas habituelle. Pourtant, tu le voulais pour toi tout seul.
Mais la, il n'était pas la, il était parti ... Ou ça ? Loin de toi ! Et il ne t'avait rien dit. Une sensation de haine et de colère que tu n'arrivais pas à expliquer montait en toi ... T’étais énervé et de toute évidence, tu ne sentais pas le besoin de te justifier. Tu retrouves le mot sur la table ... Il est sur le campus ? Il veut aller s'installer là-bas ? Avec quelqu'un d'autre que toi ? T'es qui pour lui ? T'es personne ? C'est ce que tu vas voir.
Tu serras tes doigts autour du bout de papier dans ta main, le glissas dans la poche de ta veste que tu n'avais même pas pris la peine d'enlever et partis de chez-toi ... Il était à la fac ? Mais où ?
Un SMS envoyé , au volant de ta caisse en direction de Haneul. Chaques secondes sans réponse te mettais un peu plus hors de toi , il était rapide d'habitude.
Une réponse ... Il te rejette, tu sers tes doigts autour de ton portable que tu jettes sur le siège passager. Il est qui pour te faire ça ? Il est qui pour s’enfuir et te laisser comme ça ? Tu ne te posais même pas de question sur la nature de tes sentiments parce que t'en a rien à faire, tout ce que tu savais, c'est qu'à ce moment-là, tu ressentais de la colère, contre lui et contre ce type qui lui ferais soit disant visiter ... Il ne manquait plus que ça tient. Et la nuit tombait deja, tu roulais trop vite alors que le défilement frénétique des lampadaires éclairait le par brise de ta voiture trop cher, tu t'approchais du dortoir soudent. T'y allais presque jamais, pas souvent. Mais la, tu cherchais ... Dans quelle chambre pouvait-il bien être ? T'en sais rien et ça t’énerve un peu plus. La colère au maximum, la petite veine du front qui ressort, tant pis ... tu ouvres chaque porte, tu frappes a celles qui sont fermée, tu éveilles les gens, t'en a rien à faire.
Et tu le vois, ton regard est dure... Il est en calbute tranquille avec un autre gars. Serais-tu jaloux ? Oui ! Vas-tu essayer de l'expliquer ? Sûrement pas ... C'est comme ça et tu comptes faire avec. Tu l'attrapes par le bras et le tires hors de sa chambre pour ensuite fermer la porte.
« Ça y est ? T'as plus besoin de moi ? »
Reproche, évidemment. Il a rien fait de mal, mais pourtant, tu agis comme si, parce que si toi, tu fais rien de mal ... c'est forcement lui n'est ce pas ? T'as aucun droit sur lui , et pourtant, tu t'imposes dans sa vie. Tu le colles un peu contre le mur, tu le regardes, le juge même d'un sourire presque méprisant.
« Tu te barres de chez nous ... Puis tu me rejettes, j'ai fait quelque chose de mal ? »
Tu te victimise pour qu'il culpabilise ... « chez nous » un terme fort , tu ne l'utilises que pour lui faire ressentir à quelle point cette « colocation » étais importante pour toi ... L'était-elle ? Pas vraiment ... Où peut être que si ? T'en sais rien, encore une foi t'en a rien à foutre. Tu agis juste comme un enfant capricieux a qui on aurait enlevé le jouet.
BY MITZI

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Daddy's lil bitch
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t989-rallumons-les-etoiles-u
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Lun 11 Sep - 23:27




don't hurt me.

il comprend pas.

pourquoi il est là
pourquoi il a l'air si énervé
pourquoi il est venu

il se fait tard
et nam comptait dormir, lui.

alors pourquoi il est là ?

il sent la main de sung choper son bras,
le tirer dehors,
et le regarde fermer la porte en sentant un vent glacial le fait frémir ;
il a froid.

« ça y est ? t'as plus besoin de moi ? »

il répond pas
surprit
prit de court.

il cherche ses mots comme il cherche la douceur dans les siens.

il est étrange sung.

il n'est plus comme avant.

il a l'air... énervé ?
et méprisant.

parce que nam le sent,
quand il se fait coller au mur
contre lequel il frémit de nouveau,
nam sent son regard
celui qui juge et qui fait mal.

parce que ja l'a déjà vu.
un million de fois.

« tu te barres de chez nous... »

nous
aïe
ça fait mal.

nam ne l'avait jamais vu sous cet angle, cette colocation.

sung ne rentrait presque jamais
et tu voulais juste passer à autre chose
pour te reconstruire.

« puis tu me rejettes ? j'ai fais quelque chose de mal ? »

il est perdu, nam.
il sait pas quoi répondre
il n'ose pas affronter son regard
ni le toucher
ni rien.

il reste juste collé au mur,
subissant le froid insupportable du couloir.

il a les yeux rivés au sol
ou fuyant vers la gauche
mais il ne plante pas son regard dans celui de sung.

parce que là,
sung est bizarre.

sung n'est pas sung.

« non... »

il déglutit
un peu perdu dans ses pensées
et ne sait plus comment formuler ses phrases.

« c'est juste... »

il culpabilise.

peut-être qu'il aurait dut s'y prendre autrement ?
peut-être qu'il aurait dut attendre qu'il rentre avant ?

mais nam n'est pas son jouet
il est libre non ?

il ne se sent pas obligé de se justifier à chaque fois qu'il fait quelque chose
alors pourquoi maintenant devrait-il le faire ?

« t'es pas souvent à la maison... je... voulais juste... passer à autre chose... par rapport à Kwan... »

kwan.
son ex.

ce nom lui serre la gorge
lui retourne les tripes
et pourrait le faire gerber.

et nam n'oublie pas qu'au début,
sung était pote avec kwan.

alors.
sung est peut-être comme kwan.

« ça n'a rien à voir avec toi... »

il a le regard fuyant
encore
vers le sol

et n'ose pas demander à aller dans la chambre pour s'habiller.

sung a l'air trop énervé.
et nam ne comprend pas encore pourquoi.

« on... on va se voir la journée tu sais... »

la voix qui vrille un peu
par la culpabilité
la gêne
la surprise
elle a tout de l'être innocent, sa voix.

elle est douce et mielleuse
et elle n'a jamais changé, elle.

il n'y a que son regard
qui fuit les yeux de sung.
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Lun 11 Sep - 23:29




I'll hurt you so bad

Ha parce que se serais de ta faute maintenant ? Ton regard est si noir, si haineux posé sur lui. Ce n'est pas la première fois que tu te montres dur avec lui, après tout t'as toujours été un peu autoritaire, voire carrément dictateur. Mais la, c'est différent, comme si au fond, bien profondément, sans que tu ne puisses même t'en rendre compte clairement, il t'avait blessé en partant comme ça. Ça te contrarie, et ta fierté bien trop mal placée t’empêcheras pour toujours de l'admettre. Il en faut beaucoup pour ébranler ta fierté d’ailleurs.
Il n’étais pas déjà passé a autre chose en venant vivre chez toi ? T'as tout fait pour qu'il se sent bien dans un premier temps ... Parce que t'avais envie de contrarier ton pote au début, puis après parce que t'as fini par t'attacher a lui... Un peu trop peut-être ? Ta prise se resserrait autour de son poignet de façon incontrôlée , ou alors peut être au contraire faisais tu une démonstration de force ?
Tu serrais tout en t'approchant. Pourquoi il parle de lui déjà ? Toi ton ex t'y penses déjà plus ... Où peut être que si encore trop ? Tu le battais d’ailleurs le pauvre ... bref passons
« 6 mois chez moi ne t'ont pas suffi pour passer à autre chose ? »
Et tu lui reproches encore, comme si c’était lui le fautif, comme si c’était lui le méchant. Il n'y avait même plus de « chez nous » ta respiration est profonde mais rapide. Tu sers toujours ta poigne sur son bras.
Rien a voire avec toi ? Un sourire ironique se dessine sur tes lèvres, te donnant cette espèce de regard un peu trop sadique. Lorsque ton regard noir est bordé par un sourire en coin, t'as juste l'aire d'un psychopathe.
Lui, il fuit ton regard, ça t’énerve encore plus, tu l'attrapes soudainement par le menton, sans douceur, relevant son visage pour plonger ton regard dans le siens a quelques centimètres dans ce couloir sombre.
« Rien a voire avec moi ? Tu te rends compte de ce que t'es en train de dire ? C'est la tune de qui qui te permettais de vivre comme ça, tu crois ? »
le luxe de ton appartement, la tranquillité, pas de loyer, il allait à son petit taffe qui lui rapporte la misère et devait juste se payer a bouffer ... Il va venir te dire que ça n'as rien a voire avec toi ou que même il te doit rien?... Tu rejettes son visage sur le côté, alors que ta min se glisse sur son épaule pour la serrer elle aussi, là tu te retiens , vraiment , là t'es gentils , et tu peux pas t’empêcher de le toucher , de le tenir , de garder le contact.
« Pas que la journée ... Je t'assure »
Comme si t’allais le laisser la à pieuter en boxer avec un autre gars ... N'importe quoi. D’où te viens ce sentiment d'appartenance soudain ? En vérité il n'est pas si soudain que ça mais jusqu’à maintenant tu t’étais contenté de passer au dessus parce qu'au final t'en avais rien a faire de sa vie ... Mais là, il a déclenché un truc en toi , un truc pas bon du tout qui c’était déjà amorcé petit à petit avec le temps.
Tu passes ensuite tes doigts autour de son coup, serrant modérément, juste assez pour ne pas laisser de marque ... Pas encore, tu approchais ton corps un peu plus.
« Là tu m'as vraiment saoulé ... Je te jure ... Tu ne vas pas dormir ici ! Tu vas venir avec moi parce que je ne veux pas que tu sois ici »
tu demandes pas vraiment son avis, t'en a rien à faire de son avis.
BY MITZI

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Daddy's lil bitch
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t989-rallumons-les-etoiles-u
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Lun 11 Sep - 23:35




don't hurt me.

« 6 mois chez moi ne t'ont pas suffi pour passer à autre chose ? »

non.

il pourra jamais passer à autre chose.
pas tant que les bleus de kwan seront encore présents sur son corps.

même les petites cicatrices
de clopes écrasées sur ses bras et épaules sont encore présentes.
mais elles.
elle ne partiront jamais.

et nam en est certain ;
sung n'en sait rien.
d'où elles viennent
pourquoi
de qui
de quand.
parce que nam ne lui a jamais dit.

alors non,
nam n'est pas passé à autre chose.
parce que mentalement parlant, il est seul.
trop seul.

il sent alors son menton s'envelopper entre les doigts de sung
et un frisson d'horreur le prend
en croisant son regard.

« rien a voir avec moi ? tu te rends compte de ce que t'es en train de dire ? c'est la tune de qui qui te permettais de vivre comme ça, tu crois ? »

et nam culpabilise soudainement
brusquement.

il sent son cœur se resserrer
d'une violence extrême.
douloureuse.

il s'en veut.

il n'avait jamais pensé à ça.
il n'avait jamais pensé... à ça.

il était tellement dans la détresse et la douleur mentale
qu'il n'avait jamais pensé à ça.
et il se sent si égoïste.
et si... désolé.

« je... je suis désolé sung... »

sa voix est tremblante
mais il se calme
parce que sung le relâche doucement
pour glisser ses doigts sur son épaule
son épaule sensible
mais moins que l'autre, qui bat haut la main la première en terme de cicatrices.

« pas que la journée... je t'assure. »

et il a comprit.
il a peut-être l'air con, won,
mais cela ne veut pas dire qu'il l'est.

loin de là.

il comprend maintenant
qu'il est l'objet de ses désirs

et ça le fait flipper.

il déglutit
cherche ses mots
se perd dans ses pensées.

il a juste l'impression de revivre
ce qu'il a vécu avec
kwan.

« là tu m'as vraiment saoulé ... je te jure ... tu ne vas pas dormir ici ! tu vas venir avec moi parce que je ne veux pas que tu sois ici. »

et ses doutes se confirment.

sung est devenu possessif.
avec lui.
avec nam.
mais bordel pourquoi ?!

il a un nouveau frisson
de peur et d'horreur
en sentant sa main sur son cou.

partie la plus sensible
partie la plus mal aimée par kwan

elle n'a pas de marques visibles
il n'y a que des bleus intérieurs.
ceux qui ont marqué l'esprit de nam.

« s...sung... »

et il n'ose plus bouger
complètement collé au mur
coincé entre sung et le mur
entre son corps et ce foutu mur.

il se mord la lèvre doucement
et pose ses main sur la sienne
celle qui tient son cou.

parce qu'il flippe.

et il ose pas affronter son regard
préférant regarder son torse face à lui.

« je... je comptais pas rester... éternellement... chez toi... et tu le sais... »

du moins,
il l'espère.

et comme par peur de se faire étrangler
comme c'est déjà arrivé dans le passé
il prend ses doigts entre les siens
les retire délicatement de son cou.

« tu... je suis pas... ton chien... je veux dormir ici... »

pas par fierté.
mais par envie
et surtout
parce qu'il veut un lit
à lui tout seul.

sentir un corps contre le sien
il en a horreur
parce qu'un jour
il en est sûr
quelqu'un l'étranglera dans son sommeil
ou le frappera à son réveil.

et ça,
nam ne veut pas le vivre.

« je suis... un adulte... je peux prendre des décisions... seul. »
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Mar 12 Sep - 21:32




I'll hurt you so bad

Ses excuses , t'en veux pas , à quoi bon être désolé ? Il est parti, il t'a laissé. Tu ne sais pas trop pourquoi d'une certaine façon, tu as commencé à te sentir attacher à lui, un peu trop ... Beaucoup trop. Tu ne te sens pas abandonné, tu ne te sens pas rejeter, tu ne te sens pas trahis ou quoi que ce soit d'autre. Tu te sens juste très contrarié, parce qu'en rentrant, tu t'attendais a le voire et qu'il n’était pas là.
Il est à toi, tout son corps, tout son être t'appartiens. T'avais toujours agi de tel sorte a le rendre dépendent, dépendant de toi et du peu que tu lui donnais... Vous étiez ami non ? Et il est parti quand même ... Ce n'était pas suffisant. Alors t'as pété un plomb, de sa faute.
Ta main pressée sur son cou, tu le sens tremblé. Et alors, il bégaye ton nom, une partie de ton nom seulement. Vous êtes proche.
Il ne comptait pas rester éternellement ? Et pourquoi ? Ta main se sert un peu plus autour de sa gorge, il t’énerve tellement, t'as envie de lui en coller une.
« Je le sais ? T'es partis comme un voleur »
Tu sors ensuite le bout de papier de ta poche, celui où il avait écrit ses deux trois mots relatant de son départ. Tu lui colles sur le visage, sans respect, tu lui bourres le papier dans la gueule.
« T'aurais pu attendre avant de juste laisser ce truc sur la table .... T’étais pressé de te barrer ?»
Encore et toujours des reproches, tu le fais passer pour le fautif avec tes doigts qui se pressent contre la peau délicate de son cou , il est coincé , tu passes ta jambe entre les siennes ton corps totalement collé contre le siens.
Il veut dormir ici ? Tu souris en coin. T'as chaud, tes nerfs sont en train de bouillir littéralement.
« A quel moment j'ai laissé sous-entendre que tu avais le choix ? ... Je ne me rappelle pas vraiment t’avoir demandé ton avis... Tu veux dormir avec ce gars ? »
Avec ce gars plutôt qu'avec toi ? Plutôt que chez-toi ?
Sa réplique suivante te fait l'effet d'un souffle de rage et de colère ... Il veut décider seul ? Il est un adulte. Tu approches lentement tes lèvres de son oreille, tu deviens fou, complètement fou.
« Pas de problème ... mais tu apprendras a en assumer les conséquences »
Et ta jambe se presse contre son entre-jambe, tu te sers contre lui, totalement. Ta main se referme un peu plus contre son cou. Ta respiration est rapide, presque bruyante. Tu te mords la lèvre.
« Soit tu viens avec moi... Soit tu vas me le payer, cher ! On est dans la même univ' maintenant , le même campus , les mêmes salles de cours, si t'as pas envie que ta vie ici se transforme en véritable cauchemar , tu viens avec moi »
Des menaces, tu le penses vraiment. Là, t’es pas doux avec lui , mais t'es clairement pas encore assez violent , tu peux être bien pire , t'as déjà failli tuer un gars ... Tu pourrais bien recommencer non ?
BY MITZI

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Daddy's lil bitch
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t989-rallumons-les-etoiles-u
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Mar 12 Sep - 22:00




don't hurt me.

« je le sais ? t'es partis comme un voleur. »

c'est vrai.
et il est désolé nam.
il voulait pas lui faire mal
le vexer
ou qu'il se sente abandonner.

et plus la conversation continue
plus nam culpabilise.

il aurait jamais dut.

sung sort le papier de sa poche
le fameux mot
celui que nam n'a plus envie d'assumer.

il se le prend en pleine gueule et
ferme les yeux sans broncher
sans dire un mot

« t'aurais pu attendre avant de juste laisser ce truc sur la table .... t’étais pressé de te barrer ? »

il jurait que non.

et c'est vrai.

nam
quoi qu'il dise
quoi qu'il fasse
s'est grandement attaché à sung
peut-être même un peu trop
et peut-être même qu'il s'est trop reposé sur lui.

et ça le fait flipper.
parce que c'était pareil
avec kwan.

nam s'est reposé sur lui
puis est devenu le gars détruit qu'il est aujourd'hui.

s'il ne vit pas indépendamment des autres,
il n'arrivera à rien.
mais
cette phrase a perdu son sens
quand sung l'a recueillit.

« n... non... »

aucun argument ne semble être à la hauteur
et nam qui rouvre doucement les yeux, le regard figé sur le sol.

et il sent sa jambe
entre les siennes
celle qui l'empêche de bouger
celle qui bloque ses mouvements
celle qui le fait prisonnier.

« a quel moment j'ai laissé sous-entendre que tu avais le choix ? ... je ne me rappelle pas vraiment t’avoir demandé ton avis... tu veux dormir avec ce gars ? »

il referme les yeux
incapable de répondre

et comprend juste
que sung est jaloux.

quoi qu'il dise.
il est jaloux.
et terriblement possessif.

il sent ses lèvres frôler son oreille
ce qui lui arrache un frisson
et il se mord la lèvre à l'entente de ses menaces ;

« pas de problème ... mais tu apprendras a en assumer les conséquences. »

il flippe nam.
pas seulement à cause de ses mots
mais aussi ses gestes

sa jambe qui se presse
et sa main qui se referme sur son cou.

il tremble un peu.

merde.

pas maintenant
pas là
pas ici
pas devant lui

nam referme les yeux
et nam essaie de se calmer
parce que nam a de légers tremblements
de peur

« soit tu viens avec moi... soit tu vas me le payer, cher ! on est dans la même univ' maintenant , le même campus , les mêmes salles de cours, si t'as pas envie que ta vie ici se transforme en véritable cauchemar , tu viens avec moi. »

et il l'interrompt presque ;

« d'accord... »

presque inaudible.

il se racle la gorge
la main tenant encore la sienne
et desserre ses doigts
osant à peine respirer
alors que son cœur s'affole.
beaucoup trop
vite.

« d'accord c'est bon je viens avec toi... »

ce soir.
seulement ce soir.

mais il préfère ne rien dire
ne voulant plus l'énerver
ne voulant plus trembler

et presque par réflexe
nam resserre un peu ses jambes
fuit la sienne
et ses mains

il se mord la lèvre
un peu violemment
et n'ose pas trop bouger
encore collé au mur
comme pour éviter le plus de contact possible avec sung

« je... je vais chercher... mes affaires... »

et il laissera un mot à son colocataire.
pour ne pas l'inquiéter
et pour le prévenir qu'il ira dormir chez ''un ami.''
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Jeu 14 Sep - 4:09




I'll hurt you so bad

Il tremble, et tu prends un plaisir malsain à sentir chaque spasme de son corps frêle contre le tien, il est petit, il est fin contre toi qui est grand, imposant avec un regard si dure. Et tu recommences, tu redeviens celui que t’étais avant, tu redeviens ce gars qui utilise la violence pour démontrer sa possessivité et son attachement. ou alors peut ètre que tu n'as jamais changé ? Tu aimerais beaucoup pouvoir justifier ta violence par un simple manque de confiance ... Mais tu ne manques jamais de confiance et tu le sais. Tout ce que cette agressivité pourrait témoigner est un problème certain à faire passer le bien-être de la personne que tu apprécie avant le tiens. Ta violence n'est que la preuve d'un intérêt beaucoup trop grand porté sur ta victime. Est-il une victime à tes yeux ? Non ... Parce que si tu le considérais comme une victime, cela impliquerait automatiquement que tu sois le coupable, le bourreau. Et tu n'es coupable de rien, ou du moins, c'est ce que tu vas continuer de penser pour dormir sereinement toutes les nuits de ta vie.
Il plie, tu n'en attendais pas moins de lui d’ailleurs, ta poigne ne se desserre pourtant pas, le fait d’obtenir ce que tu veux ne te calme pas. Tu souris en coin, satisfait. Et sans s'en rendre compte, cet acte de soumission a éveillé un truc en toi, il vient littéralement de signer le fait que la violence peut le faire craquer ... Et ça tu ne comptes pas l'oublier ... Sae Ron avait fait la même erreur.
Sa main se dessert, desserrant la tienne automatiquement à ton tour. Tu t’éloignes lentement, prudemment, anticipant un possible acte de rébellion, mais tu le vois juste, se resserrer sur lui-même, se refermer comme un escargot rentrant dans sa coquille.
Dans un mouvement totalement inattendu, tu passes doucement ta main sur sa joue, tendrement, redressant une nouvelle fois son regard pour y plonger le tiens, et tu lui souris, tendrement, le regard presque doux, mais dure a la fois. Et d'une voix tendre, tu lui réponds sereinement.
« Ma chambre n'est pas loin ... Je comptais dormir à la maison ce soir, mais puisqu'on est ici maintenant... Autant resté ... Je t'avais dit que je te ferais visiter »
Il a fait le bon choix, tu ne sais pas ce que tu aurais pu lui faire s'il avait refusé, ici, ou autre part t'en a rien à foutre toi. Que quelqu'un te surprenne et prenne sa défense t’importais vraiment peu dans l’état de nerfs où tu étais.
Évidemment, tu rentrais avec lui dans la chambre, lançant un regard de mépris a l'autre gars qui dormait dans son lit ... Tant mieux, qu'il dorme, ça t’évitera de devoirs encore menacés quelqu'un pour qu'il ferme sa gueule sur tes agissements. T'es doué pour ça ... Menacer les gens.
Tu n'aimais pas du tout l'atmosphère de cette pièce, et tu commençais à l'aider à prendre ses affaires ... En prenant même un peu trop, les prenant toute d’ailleurs. Hors de question qu'il reste ici.
Tu t'en fous de ce qu'il pourrait dire, une seule protestation et tu pourrais encore mal réagir.
Tu sors, embarquant une grand partie de ses affaires avec toi. Tu vérifies qu'il ait enfilé un pantalon. Hors de question que quelqu'un le voit aussi peur vêtu. T'es pas totalement calmé, mais d'abord, tu vas l’emmener là ou tu veux qu'il soit.
Tu te diriges vers ta caisse, t'assurant qu'il te suit.
« Je ne peux pas laisser ma caisse ici .... Monte »
Encore un ordre, tu attends qu'il exécute et te dirige en direction de ton dortoir.
BY MITZI

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Daddy's lil bitch
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t989-rallumons-les-etoiles-u
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Jeu 14 Sep - 7:32




don't hurt me.

il sent sa main se desserrer
doucement
et enlève la sienne pour pouvoir le relâcher
lentement.

il flippe.
à un point inimaginable.

sung ne s'était jamais comporté ainsi avec lui
et nam a peur que cela se reproduise.
en fait, il en est presque sûr.
sung est possessif, jaloux et violent.
c'était... un genre de kwan numéro 2
mais il était pire.
dans le sens où nam avait des sentiments pour lui.

en voyant sa main qui s'approche de son visage,
nam a le réflexe de fermer les yeux
en serrant les dents.

mais il ne le claque pas.
il ne fait que caresser sa joue
avec tendresse
avec douceur
une douceur qui surprend nam.

il rouvre alors les yeux et le regarde,
perturbé ;

« ma chambre n'est pas loin ... je comptais dormir à la maison ce soir, mais puisqu'on est ici maintenant... autant resté ... je t'avais dit que je te ferais visiter » 

il ne dit rien
l'observe juste
et ne comprend rien à cette tendresse si soudaine.

il reste longuement contre le mur,
à le fixer bêtement, puis se décolle doucement
pour pouvoir aller dans la chambre d'un pas hésitant.

il se frotte le cou
l'air de sentir encore la main de sung contre sa peau
ses doigts qui se resserrent contre sa gorge.

nam en a un frisson.

il se mord la lèvre,
se tait et va enfiler un pantalon
ainsi qu'un sweat-shirt.
le plus gros qu'il possède
un cadeau d'un ami
il n'y a pas si longtemps
un haut trop grand pour lui
et pourtant
ça l'arrange.

il avait l'impression d'être complètement nu face à sung
et ça le dérangeait.
parce que sung le faisait flipper.

il fait ses affaires,
voulant d'abord prendre que des habits pour demain.
mais en voyant que sung les prend toutes, il comprend qu'il n'aura pas le choix.

merde.

nam veut pas.
il veut pas obéir.
il déteste ça
parce que quand ça commence
ça ne s'arrête plus.
mais il est déjà trop tard
et nam ne veut pas que sung s'énerve à nouveau.

il baisse la tête,
se mord la lèvre
et remplit son sac des dernières affaires.

il prend tout de même le temps de faire son lit convenablement
et d'écrire un mot pour son colocataire. ou ancien. qui sait.

je vais dormir chez un ami ce soir.
à demain.

même classe
même profs
même emploi du temps.

nam va côtoyer cet homme encore longtemps
et il n'en est pas dérangé ; il est gentil.

il suit alors sung,
silencieusement,
les yeux rivés au sol comme toujours avec lui.

« je ne peux pas laisser ma caisse ici .... monte. »

nam relève les yeux vers la caisse
et monte coté passager,
un peu dérangé.

il déteste les endroits confiné
dans lequel il se retrouve seul avec quelqu'un.
avec un homme.
avec sung.

il ne dit rien pendant le trajet
préfère fixer le sol de la voiture
tout en ayant collé ses genoux contre la portière
et sa tête contre la vitre.

fatigué.
et apeuré.

un mélange qui ne plait à personne
et que nam connaît pourtant si bien...

il n'ose pas regarder sung
a mit sa capuche lorsqu'il est rentré dans la caisse
et se mord la lèvre en tenant la ceinture d'une main
comme si c'était un genre de bouclier.

il parle alors tout bas
à cause de la fatigue ;

« pourquoi tu veux... que je dorme avec toi... »

oui c'est vrai ça !

pourquoi,
hein ?

nam n'en avait aucune idée
il ne comprenait pas sung
n'arrivait pas à le cerner
et n'osait même pas le regarder
préférant fixer le dehors en tirant bien sa capuche.
pour se cacher.
pour se protéger.
BY MITZI
Revenir en haut Aller en bas
Ultimate Fuckboy
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t753-sung-jae-j-fais-plus-la
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   Jeu 14 Sep - 14:40




I'll hurt you so bad

Qu'il tienne une certaine distance ne te dérange pas du tout, tu t'en fou tant qu'il est avec toi. Et alors tu tiens le volant en le serrant un peu , regardant la route avec un air sombre.
Tu arrives à ton dortoir rapidement ,tu n'avais qu'à traverser le campus , tu sors sans rien dire. Tu prends ses affaires , et sans même regarder derrière toi t'avances , t'as pas besoin de lui ordonner de te suivre , t’espères juste pour lui qu'il sera assez intelligent que pour le faire. Arrivé dans ta chambre , une chambre seule avec un grand lit au milieu , l'aspect  luxueux témoignant de la richesse de ta fraternité pourrait sembler impressionnante pour quiconque n'aurait jamais eu la chance de profiter d'un tel confort. Mais lui il a vécu chez toi , dans ton appartement ultra cher que ton père avait acheté pour toi lors de tes 20 ans.
Tu pose ses affaires dans un coin , et sa question te fait cogiter alors que de façon évidente , tu réponds avec cette aire de sincérité parfaitement feintée.
« Parce que je t'aime .... »
Étais-ce vrai ? Ou faux? Toi tu le dis par pur et simple logique , comme si vous étiez dans un film et que tu ne faisais que dicter ton texte. La réponse vient toute seule , tu es acteur de la réalité , tu ne le penses pas vraiment ... enfin si ... mais pas vraiment.
Tu ne l'aimes pas comme ces mots pourraient le prétendre , car si vraiment tu l'aimais de cette façon , jamais tu n'oserais lui faire du mal.
L'amour suscite chez l’être humain la sensation de devoir se sacrifier pour l’être aimé , de devoir tout faire pour que son bonheurs passe avant le votre.
Mais toi tu n'agis pas comme ça avec lui. Tu l'aimes de façon égoïste , d'un amour qui ne ressemble en rien à l'amour que l'ont pourrais trouver dans un compte de fée.
Ce n'est pas un amour réel , juste quelque chose de factice que tu inventes en suivant de façon logique toute cette sensation d'appartenance ... il est à toi , à toi tout seul et à personne d'autre. Sensation d'attachement trop intense , obsession , caprice. Tu le veux et tu le garderas.
Des mots aussi fort pour un mensonge encore plus gros.
T'avais peut être lâché une bombe sur lui alors que toi tu ne semblais pas te soucier de ce que cela pourrais provoquer chez lui. De la gêne ? Du malaise ? Autre chose ? Tu t'en fous. Tu ne penses de toute façon qu'à toi. Tu t'avances vers lui , tu t'approches , trop , il ne te regarde toujours pas , tu prends ses affaires dans ses mains et les poses avec les autres avant de revenir. Près de lui.
« Tu as peur ? »
question de sadique , pourquoi tu lui demandes alors que tu le sais ... mais tu n'attends qu'une chose , c'est qu'encore une fois il t'accuse pour te donner une bonne raison de lui faire avoir peur.
Tu n'as pas vraiment besoin de raison pour te justifier , mais c'est tellement plus facile de manipuler quelqu'un lorsqu'il est persuadé que c'est lui la fautes.
Et ta justification sera évidemment sa réponse. T'es un vrai malade , un taré , tu te sers des gens et t'aimes ça.
Tu poses tes mains sur ses épaules , tu abaisses ton visage pour le placer juste en face du siens. Et d'un aire faussement inquiet tu lui demandes.
« Je t'ai fais mal ? »
t'es un enfoiré ... tu sais que tu lui à fait du mal .... tu voulais lui faire mal , et en toute honnêteté , t'as été encore très doux ce soire.
BY MITZI[/quote]

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

Si j't'achètes une chaîne, deviendras-tu ma chienne ? ✗ J'te serai infidèle mais tu reviendras quand même ✗ Je drague les daronnes, les ados, les nonnes et les putes. ✗ Permis d'menvoyer en l'air, valable sur la Terre entière. ✗ J'fais selon mon orgueil, selon mes envies.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: don't hurt me. {sung}   
Revenir en haut Aller en bas
 
don't hurt me. {sung}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» sung. ☆ .. yo ? 8D
» Avatar de Woo Sung Hyun please =D [Close]
» Bang Dong Ho ft. Lee Sung Jong (Infinite) {free}
» That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much † Stydia
» Commande : Jun Hyo Sung.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: haneul university :: quartier a, bâtiment principal. :: ‹ dortoirs des students.-
Sauter vers: