radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 Open your f*cking eyes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
little freshman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t832-khan-luka-les-pom-potes
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Open your f*cking eyes.   Mer 30 Aoû - 22:19
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
T'as l'air con là. A t'énerver dans ton coin . Pouruoi t'es venu ? Parce que tu voulais la voir. La voir. La surveiller, en soi pour toi c'est pareil pour le coup. Et là, t'es comme un con à t'énerver, à ruminer, à serrer les poings parce qu'un pauvre mec, dont tu connais même pas le nom, surement un rouge, vient de poser ses grosses mains dégueulasses sur ses délicates hanches. Ah, elle te met dans tous tes état cette fille.Mika. L’évêque des ilgagsu. T'es en souffrance, parce que t'as beau essayer de l'attirer à toi, t'as l'impression que rien ne fonctionne. Elle a pas l'air de vouloir de toi, ou alors elle sait pas ce qu'elle veut. Parce que y a des moments ou t'y crois. Ou tu pense que ouais, mais au final non. Elle te rend dingue littéralement. Mais là, ce type t'as juste envie de l'envoyer valser dans le mur d'en face. Qu'il touche à son cul lui. Voilà, s'en est trop.il s'est penché pour susurrer tu ne sais quoi à son oreille et sans aucun tact tu vas jusqu'à eux. Tu lui tapotes sur l'épaule avant de lui faire signe de bouger. voilà, merci au revoir. Tu pose le regard sur Mika, serres les dents. « J'peux te parler ... » En soit elle a pas le choix.Tu lui prends la main pour l'entraîner dehors, pour t'éloigner de là. De cette soirée, bien trop chelou à ton goût. Sérieux, le thème du rose déjà. Bof, t'as pas fait l'effort de mettre un bout de tissu rose, pas même ton boxer que personne vois. T'as la peau rose, ça suffit voilà. Et encore. Tu t'en tapes. C'est pas le soucis. Une fois dehors t'entends l'orage qui commence à gronder mais tant pis. Tu t'arrête une fois que t'estime être assez éloigné et à l'écart, et surtout, seul avec elle. « C'est qui lui ? Tu m'explique à quoi tu joues là ..? » Ok y a mieux comme départ de conversation. Genre bonsoir, comment ça va. Ouais non. T'as pas le temps, t'es trop énervé pour ça. Elle a l'air perdu. Ok. Bah tant pis. Tu veux savoir qui c'est. D'où il sort. Est ce qu'elle couche avec . Est ce qu'elle ressens ne serait ce qu'une pointe d'attirance pour lui. Oui t'es un putain de possessif. Mais c'est Mika.
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's cocaïno évêque
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t59-mika-lee-hot-space-cooki
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Mer 30 Aoû - 22:59
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
Subitement, j’suis plus trop sûre de moi. Sur tous les points de vue évidemment : d’un côté j’me tape un putain de strabisme à surveiller Luka du coin de l’oeil. Mon petit Dieu personnel, toujours aussi sexy et rebelle, n’ayant pas daigné porter une seule touche de rose à cette soirée de merde. Faudrait être aveugle pour pas capter le regard de toutes ces nanas en chaleur qui lui tourne autour. Je me mord fort la langue pour revenir dans le présent, louchant sur le mec bien dégueulasse qui me tripote depuis tout à l’heure. Décidément, je suis un aimant à trou du cul ces derniers temps. Je le regarde tout en zieutant Luka, tentant par tous les moyens de le rendre jaloux. Je sais pas, on dirait que ça marche pas alors je force toujours un peu plus aux fil des années, tout ça parce que j’ai peur de me prendre le râteau du ciel. Le mec en face -dont je ne me souviens pas du nom- s’approche de moi pour me susurrer de monter avec lui dans l’une des chambres des roses. Je pince mes lèvres dans un faux regard aguicheur. J’ai assez d’années d’expérience dans ce genre de situation pour ne pas craquer. Ce petit jeu auquel je joue depuis des années finira par me tuer, putain.

J’ai qu’une envie c’est de partir en courant et me prendre une raille de coke mais à la place je lutte face à l’after-shave puant du mec en face de moi et mon petit jeu pervers avec Luka. Je suis tellement concentrée pour éviter les postillons du mec tout en paraissant intéressée que je ne réalise pas tout de suite l’odeur qui m’entoure. Cette odeur si familière, me ramenant aux nombreuses fois où, trop défoncée, j’avais sniffé non pas de la coke mais le t-shirt que j’avais volé à Luka en première année. Non, jamais, jamais je ne lui avouerai avoir volé une de ses fringues pour dormir avec, m’imaginant qu’il serait dedans, à mes côtés. Déjà que quatre-vingt dix pour cent du campus me prend pour une cinglée, j’irais pas leur donner raison une fois de plus.

Des beaux yeux sombres entrent en contact avec les miens, légèrement floués par la surdose d’alcool dans mon sang. « Lu…. » je ne termine pas ma phrase, suivant du regard mon interlocuteur qui se fait royalement dégager par Luka. Par Bouddha, je l’avais pas vu arrivé bordel, moi qui passe ma vie à le stalker. « J’peux te parler ... » oulah, je ferme ma bouche, les yeux ronds comme des soucoupes, comme une enfant prise entrain de faire des ballons avec les capotes de son grand-frère. Et croyez moi, je parle par expérience. J’ai à peine le temps d’hocher la tête que je me fait embarquer par Luka, mon regard fixé sur ma main dans la sienne. Faut dire que j’ai toujours été tactile mais bizarrement Luka doit bien être l’unique personne sur Terre que je n’ose pas toucher de peur de me faire rejeter. Alors j’imprègne ce moment dans ma mémoire, ne laissant rien apparaître : parce que putain, je suis l’évêque des ilga’ je dois avoir une certaine contenance et non pas ressembler à une groupie en mal d’amour.

On fini par atterrir dehors, là où l’orage d’un bel été indien commence à gronder. Bordel, je porte des talons plus haut que le QI de Saera et une mini robe tellement courte et moulante que je me sens  à poil. Et frileuse. Non, en fait, pas frileuse, l’alcool me joue des tours et je zieute la bouteille de gin que j’avi pris avant de sortir. Piètre réflexe d’alcoolique, jamais nulle part sans un petit remontant. « C’est qui lui ? Tu m'explique à quoi tu joues là ..? » Je plante mes yeux dans les siens. Le poisson a mordu à l’hameçon, seigneur, presque cinq ans à tenter de le pêcher. J’essai tant bien que mal de paraitre sûre de moi, alors que des larmes menacent de couler. La tête haute je siffle lentement entre mes dents. « Je vois pas de quoi tu parle. Et toi, à quoi tu joue ? » J’arrache ma main à la sienne, dans une douleur qui vient obscurcir mon coeur, parce que ouais, si je n’avais pas été si fière, je ne l’aurais jamais lâchée. jamais, non. Je me retiens de toute mes forces de pas chialer comme une sale gamine et débouche la bouteille de gin avant de commencer à la boire goulument. C’est comme ça, j’ai toujours été comme ça. Je teste toutes les limites de Luka, dans l’espoir de réaliser mon rêve amoureux. Ou peut-être de le dégouter, va savoir, je me dis qu’en poussant le vice comme je le fait depuis autant d’années, jamais il ne voudra de moi. Alors je m’enfonce toujours plus dans ce putain de vice en question. J’avale avec douleur un tiers de la bouteille puis lâche d’une voix rauque : « Peut-être que j’ai plus envie de jouer, Luka. » Mon regard ne quitte pas le sien tendis que je me retourne vivement pour cacher une larme de détresse. fichue boisson, fichu alcoolisme, fichu amour, fichu amour propre.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


ilgagsu's évêque.
il ne faut jamais jouer à saute-mouton avec une licorne.

une petite soif ?:
 



Dernière édition par Lee Mika le Mer 30 Aoû - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
little freshman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t832-khan-luka-les-pom-potes
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Mer 30 Aoû - 23:14
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
T'as pas pu te contenir. t'as pas pu ignorer. T'as pas pu faire comme si ce vieux porc allait pas la choper dans un coin. Parce que tu sais très bien que ce gros fumier attend que ça. En plus avec la robe et les talons qu'elle porte. Elle fait exprès ou quoi c'est pas possible. Alors sans réfléchir t'as foncé, tu l'as dégagé sans ménagement. T'es pas passé par quatre chemin. et chance pour toi, t'as pas eut besoin d'ouvrir ta grande gueule de possessif, il a suffit d'un simple regard pour qu'il se barre. Aller, bon vent. Et sans attendre tu demande, ou ordonne tout dépend du point de vu à Mika que vous parliez tous les deux. Sans attendre sa réponse t'as choper sa main pour sortir de là. Cette putain de soirée de merde. De prétentieux, de faux fêtards, tu sais pas en vérité, mais c'était trop ridicule pour toi. Et une fois que vous êtes tous les deux tu perds pas ton temps. T'es cash et elle garde la tête haute, malgré le taux d'alcool qui doit se balader dans son sang. Tu passe une main nerveuse dans tes cheveux à sa réponse. Elle est sérieuse ? « Moi à quoi je joue ? tu te fous de moi ?» Elle enlève sa main de la tienne et tu te retiens de l'en empêcher. Et la voilà qui rapproche cette putain de bouteille de ses lèvres. Ses putain de lèvres que tu rêve d'embrasser. Merde Luka, t'es pire qu'un bouffon, sérieux t'as pas de couilles. Depuis le temps que t'en rêve de cette fille. T'as jamais été foutu de lui dire. Peut être qu'elle a plus envie de jouer. Tu fronce les sourcils. T'sais pas ce qu'elle entends par là. Déjà qu'elle arrête de boire là. D'un geste étonnamment doux pour ton niveau d'énervement tu lui prend la bouteille pour la balancer plus loin. « Arrête ça. » Qu'elle arrête ouais, de se mettre aussi mal. Tu déteste ça, la voir dans un état second. Tu sais jamais si elle est consciente de ce qu'il se passe ou pas dans ces cas là. Et là encore tu sais pas si elle s'en souviendra demain. « J'ai pas envie de jouer non plus. Et je joue pas. J'ai jamais joué avec toi. » Tu sens deux trois gouttes commencer à tomber mais tu t'en tape. « T'allais faire quoi avec ce vieux porc ? Tu vas pas me dire que c'est ce genre de type qui t'attire ..? » Rien que de penser qu'elle pourrait s'intéresser à ça.. ouais ça.. tu sens ton coeur se serrer. Putain, elle est à toi. Rien qu'à toi. Si seulement..
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's cocaïno évêque
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t59-mika-lee-hot-space-cooki
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Mer 30 Aoû - 23:35
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
« J'ai pas envie de jouer non plus. Et je joue pas. J'ai jamais joué avec toi. » Je lui tourne toujours le dos, ayant de plus en plus de mal à retenir ces fichues larmes de merde, parce que ouais, je suis une belle merde là maintenant, tout de suite, à avoir joué comme une petite conne. On récolte ce que l’on sème hein ? Mon cul ouais. Je renifle pas trop discrètement, zieutant ma bouteille qu’il avait envoyée valser au loin. Je grimace dans mon coin parce que ce fichu alcool est bien la seule chose qui me retiens à la réalité, si je peux dire ça comme ça. Finalement, les paroles de Luka m’atteignent et j’arrête de respirer puisqu’il en rajoute. « T'allais faire quoi avec ce vieux porc ? Tu vas pas me dire que c'est ce genre de type qui t'attire ..? » J’étais sur le point de me retourner, parce qu’il m’a dit qu’il voulait plus jouer, c’est bien le premier à me dire un truc pareil, j’ai eu de l’espoir, pendant une micro seconde, avant qu’il me rappel à quelle point je suis une connasse. Puis j’explose : « Et toi alors hein ?! Tu fous quoi depuis toutes ces années à te pavaner dans tes fringues hypes et ton air monstrueusement sexy ?! A laisser toutes ces pouffes te tourner autour et jouer le mec so busy ?! A jamais voir à quel point je t’aim…. » Je m’étais retournée pour cracher mon venin de toutes mes forces, sentant mon sang battre dans mes tempes sous la force de l’énervement, doublé par l’alcool. Mais je me suis stoppée. Stoppé parce que j’ai vu, à travers mes larmes, les siennes plus furtives, rouler sur ses joues. Je me suis aussi arrêté parce que j’allais surement dire quelque chose d’encore plus mauvais, lui dire que je l’aime plus que tout depuis tellement d’années que j’en ai presque perdue ma putain d’âme. D’un revers de main j’essuyais quelques larmes sur le bout de mon menton, la tête haute malgré les deux têtes de moins que je fais. « Le genre de mec qui m’attire ?! t’as toujours pas deviné depuis tout ce temps Luka ? Sérieux ? » J’avais dis ça les dent serrées, ne comprenant pas la signification de ses larmes à lui. « Je te dégoûte tant que ça ? Hein ? C’est pour ça que t’es comme ça ? » lâchais-je finalement.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


ilgagsu's évêque.
il ne faut jamais jouer à saute-mouton avec une licorne.

une petite soif ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
little freshman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t832-khan-luka-les-pom-potes
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Jeu 31 Aoû - 0:00
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
Elle te tourne le dos. Pourquoi. Elle a honte ? Elle a peur. elle.. pleure ? Ouais, elle pleure, et toi tu remarques ça que parce qu'elle renifle. T'as pas été foutu de voir ses yeux rougis plus tôt. Non toi t'as cru que c'était la fatigue ? L'alcool. T'en sais rien, mais pas des larmes. Mais des larmes de quoi putain. De tristesse ? De douleur. t'as fait quoi? Peut être que t'as été trop violent ? non, t'as fait doucement, t'as jamais été aussi doux d'ailleurs. Parce que ouais, on sait tous que t'es une putain de brute en vrai. Mais tu fais pas exprès. Et tu continue tes questions de merde. Parce que tu veux qu'elle crache le morceau. Qu'elle te dise enfin ce qu'elle attend de toi, ce qu'elle veut, pourquoi elle te cherche à se point. Pourquoi elle te torture autant. Et toi, toi t'es là et t'as tellement les nerfs. Pour une raison inconnue tu sens une larme glisser sur ta joue. Putain. T'as jamais pleurer devant quelqu'un. Et la voilà qui crache ses mots. Ses mots qui frappent si fort ton coeur. C'est quoi ça ? De la jalousie ? Tu te sens con, tu te sens tellement con. T'as passé ton temps à lui courir après et t'as pas capté une seule seconde qu'elle crevait de jalousie. Une deuxième larme rejoint la première sur ton menton avant de se mêler aux gouttes de pluie qui se font plus nombreuses.Putain, vous allez tomber malade. Mais tant pis. T'as pas eut le temps de l'ouvrir, déjà parce qu'elle s'est stoppé net, puis parce que t'as pas encore tout enregistré. Mais elle te sors de tes pensées en reprenant la parole. Et tu te sens soulagé quand elle continue, pourtant tu te fais engueulé comme une merde. Mais peu importe. C'est presque des larmes de joies qui coulent sur tes joues maintenant. T'es ridicule, mais d'une puissance. tu serre les dents. Mais t'arrive pas à te contenir plus longtemps. C'est trop. Tu arques un sourcil à la fin. Mais tu la laisse pas terminer. Non, tu veux pas en entendre plus. Si elle te dégoûte un hein. Avant même qu'elle n'ait fini de parler tu passes une main sur sa nuque pour la rapprocher vivement de toi. Peut être un peu trop. Mais avant même que t'ai le temps de t'en soucier tu viens déjà prendre ses lèvres dans un baiser plein de fougue. Un baiser que t'attends depuis trop longtemps. Un baiser que t'as top retenu, contenu.
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's cocaïno évêque
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t59-mika-lee-hot-space-cooki
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Jeu 31 Aoû - 11:27
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
Mon cerveau était en ébullition, c’est comme si toute ma colère refoulée depuis des années avait décidée de faire surface, accumulant toutes les actions de jalousies les unes après les autres. Je me sentais vachement conne, comme ça, avec mon visage baigné de larmes et tordu par la haine. Un putain de drama  à l’eau de rose, le genre que je regarde en cachette parce que je suis trop fière pour l’avouer. Tandis que tous ces souvenirs émergent à la surface, je fermes les yeux comme pour créer une barrière mentale contre tout ce qui est en train de se passer. Rares sont les fois où j’explose, favorisant la débauche à la réalité, mais c’en était trop, beaucoup trop pour mon orgueil. Je serre les poings fort, tellement fort que mes articulations me font mal et je me retiens de ne pas me jeter sur la bouteille qu’il venait de balancer plus loin. Solution de facilité, encore et toujours. Alors je termine à peine ma tirade par un « …enfoiré…. » qu’il m’attrape par la nuque et m’offre tout ce dont je rêvais depuis mon premier jour d’arrivée à la fac. Subitement, je suis propulsée loin dans mes souvenirs, une rentrée douteuse, j’étais jeune, folle, pleine de drogue, peut-être moins qu’aujourd’hui mais quand même. J’étais pleine de rêves, me disant que l’université serait mon répit avant l’enfer qui m’attendais après. Et puis je l’avais vu, c’était ma soirée d’intégration, peu après mon bizutage chez les licornes. J’étais tellement ivre que je venais de vomir mes tripes dans la cuvette douteuse des chiottes de la maison, mes cheveux en bataille et l’air plus mal que jamais. C’était lui qui avait ouvert la porte des chiottes. Faut dire que Saera m’aurait laissé crever sur la cuvette. C’est sûr, d’un coup ça fait moins drama, mais je crois bien que c’était la première fois de ma vie où je décuvais aussi vite. Rien que nos regards se croisant et mon cœur qui manquait un battement, tout comme maintenant, alors qu’il me donne ce baiser tant désiré. Je ne réfléchis plus, je suis en phase de crise cardiaque imminente, alors comme pour m’imprégner un peu plus de cet instant, je me détache de lui et lui lance un regard furieux mais plein d’amour. « T’en as mis du temps, Luka. » Sur ce j’entourais son cou avec mes bras, me glissant le plus haut possible sur la pointe des pieds, puis l’embrassais de tout mon être en me serrant tout contre lui.  C’était mieux qu’un plane à l’acide, mieux qu’une hallu’ pleine de LSD, mieux qu’un joint au lever du soleil et mieux qu’un shot de tequila une nuit de pleine lune. Mieux qu’un road trip autour du monde, c’était finalement la fin d’un amour que je pensais à sens unique, laissant place à un amour commun. Première fois de ma vie que j’aimais vraiment : on me disait souvent, ados, que je finirais en enfer pour toutes mes conneries. Décidément les gens sont tous des cons, ils avaient tous torts.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


ilgagsu's évêque.
il ne faut jamais jouer à saute-mouton avec une licorne.

une petite soif ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
little freshman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t832-khan-luka-les-pom-potes
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Jeu 31 Aoû - 12:38
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
T'as arrêté de l'écouter parce que de toute façon elle fait que te balancer des insulté. La preuve tu prends ses lèvres sur un enfoiré qu'elle crache et que t'étouffe dans ce baiser. Un baiser que tu te retiens de voler depuis longtemps, bien trop longtemps. Combien de fois t'en as rêvé. Combien de fois t'as passé des minutes entière a rester posé et à l'observer comme un con, de loin. Ouais, vous vous êtes parlé, plusieurs fois. Ouais tu t'en balances qu'elle soit évêque ou pas. Et t'as eut des relations, ouais. D'une semaine, deux à tout péter. T'as jamais été foutu d'en aimer une autre, d'en chérir une autre, d'en vouloir une autre. Non, toi tu voulais qu'elle et t'as pas été foutu d'lui dire depuis tout ce temps. Pourquoi ? Parce que t'es qu'un con. Y a pas d'autre explications. T'as pas été capable de voir qu'elle en crevait autant que toi. T'as toujours cru qu'elle jouait avec tes nerfs, qu'elle te faisais croire mais qu'au fond elle voulait rien. Et t'as jamais eut le cran d'y aller, de foncer, de lui dire toute la vérité. Mais là ce soir, c'est trop, et de la voir encore, avec un porc, c'était trop, beaucoup trop pour toi. T'es pas du genre possessif et jaloux. Mais Mika, c'est différent. Avec Mika tu te contrôle pas. Tu pourrais tuer pour elle, tu pourrais te faire tuer même si c'était pour la protéger. Et enfin tu te laisse aller. Et t'as cette petite appréhension quand elle se détache de toi. Est ce que tu vas prendre un gifle, est ce qu'elle vas partir en courant, est ce que.. Tu sors de tes pensées à ses mots. Et avant que vos lèvres ne se rejoignent à nouveau tu murmure un simple « Désolé. » Il te faut pas longtemps pour la serrer contre toi, pour glisser tes mains sur ses hanches et la serrer un peu plus. Et tu prolonge ce baiser qui te rend dingue. T'as jamais été foutu d'aimer, ou d'aimer vraiment, mais avec elle, c'est presque évident. Tellement évident que t'as jamais su l'avouer. Alors que la pluie frappe de plus en plus fort,tu mets fin au baiser. Et d'un geste tendre tu décale une mèche mouillée de son visage. « On bouge de là avant de tomber malade t'en dis quoi ...? » Enfin, toi tu t'en tape. Mais tu t'en voudrais si elle finit malade à cause de toi.
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's cocaïno évêque
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t59-mika-lee-hot-space-cooki
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Sam 2 Sep - 16:04
open your f*cking eyes.

featuring. khan luka
C’est dans ce genre de moment là que je me dis, au final je suis une nana approximativement normale. Aussi loin que je m’en souvienne, on ne m’avait jamais fait attendre. Et je n’avais jamais rien attendu de personne, pas même de moi-même. Luka était l’exception à la règle, le cheveux sur la langue, le virus qui se propage dans mon organisme jusqu’à ce que je devienne complètement barje. J’avais pris sur moi, plus ou moins, toutes ces années. Si j’avais su putin, si j’avais su tout ça, j’aurais jamais fait tout ce fichu cinéma merdique. Je lui aurait sauté dessus dès cette fameuse soirée d’intégration, et je l’aurais plus lâcher. Mais les choses sont faites, le temps est passé, et croyez-moi, je risque pas de le lâcher maintenant que je l’ai entre les mains. J’ai l’impression d’être une gamine qui voit le rêve de son enfance se réaliser. Sauf que mon prince, il est pas sur son cheval blanc avec des cheveux blonds au vent. Nan, le miens, c’est le vrai, tatoué, gigantesque, sexy et qui tient bien debout sur ses deux jambes. Un homme quoi, pas une tantouze filiforme avec des boucles blondes.

Je sens Luka s’excuser tout près de mes lèvres. mesexcuses ne sortent pas directement, parce que ça m’arracherais la gueule de m’excuser face à qui que ce soit un jour, mais Luka, il me connait, il sait qui je suis. Il sait que j’exprime mes excuses à travers des gestes et non des paroles. Alors je me blottis langoureusement sur lui, sentant la pluie s’abattre plus fort sur nous deux. Au diable la pneumonie, bonjour la folie. les mains de Luka glissent sur mes hanches et une vague de chaleur me submerge tandis que j’hume son odeur, le visage enfoui sur son torse. Dieu sait que j’en ai fait des choses dans ma vie, mais elle-là est probablement la meilleure qui soit. Peut-être une parmi tant d’autres dans un futur proche. Très proche. Je lui donne mes lèvres une dernière fois puis il décale une mèche de mon visage en me proposant de se casser de cette terre mouillée. Alors dans un sourire ravageur, j’entrelace mes doigts autour des siens et me met à courir sous la pluie en direction de la cabane du jardinier, non loin d’ici. Peu après être entrés dans cet micro oasis tropicale, j’écarte un pot de pétunias et pousse Luka sur le canapé usé jusque’à la corde. « Et maintenant ? » je lui demande ça dans un murmure, me posant légèrement loin de lui, le regard pétillant, je le dévore des yeux. « Tu nous laisse boire un coup ? » je désigne du menton une vieille bouteille de vin entamée dans un coin. « Je veux fêter ça. Tu peux pas t’imaginer combien de temps je t’ai attendu… » j’avais dit ça sur un air empreint de dignité, forte tête je n’allais pas me laisser avoir par mes émotions. Subitement timide, j’enroule mes bras autour de mes jambes et pose mon menton sur mes genoux. J’ai comme une envie de lui sauter dessus et de rattraper cinq ans de baisers enflammés.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


ilgagsu's évêque.
il ne faut jamais jouer à saute-mouton avec une licorne.

une petite soif ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
little freshman
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t832-khan-luka-les-pom-potes
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Sam 2 Sep - 18:43
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
Tu t'excuses. Parce qu'elle t'a attendu tout ce que temps et t'as pas été foutu de le remarquer. Toi qui a passé tant de temps à râler sur ses fréquentations, à haïr  n'importe quel type qui a pu avoir l'idée de poser ses mains sur elle. T'as ruminé dans ton coin tant d'années. Et si t'avais su que depuis tout ce temps elle ne voulait que toi. Si seulement t'avais su, ça ferait déjà tellement longtemps qu'elle serait à toi. Mais tu vas te rattraper, tu la traitera comme une princesse, comme elle le mérite. Tu lui offrira peut être des fleurs, toi qui n'a jamais été romantique pour un sous. Quoique peut être qu'elle aime pas ça. Tu sais pas trop ce qu'elle attend de toi, mais c'est pas la question, pas pour le moment. Pour le moment tu profites. tu la serre contre toi avant de venir décaler une mèche de son visage. Un baiser puis quelques paroles. Tu lui proposes de bouger, parce qu'il commence à vraiment pleuvoir fort. Ce serait con de tomber malade maintenant. Bien qu'imaginer Mika s'occuper de toi comme une infirmière ne te déplairait pas. Tu souris en coin quand elle prend ta main et t'entraîne à toute allure vers la cabane du jardinier. C'était le plus près, t'aurais surement fait pareil. Parce que vous alliez pas retourner chez les roses. Tu te laisse tomber sur le canapé quand elle te pousse. Mon dieu quelle idée elle a de te faire ça. Tu la regardes dans les yeux jusqu'à ce qu'elle se pose à côté de toi. Et maintenant ? Ouais et maintenant Luka ? Tu compte faire quoi ? Lui sauter dessus. Non, voyons, restons gentleman. Ouais, t'en as envie au fond, mais t'as le temps. Vous avez le temps. Tu ne compte pas la laisser partir. Elle est tienne et tu attendra qu'elle soit prête pour chaque étape que vous aurez à passer. Tu souris en posant le regard sur la bouteille de vin.  « Tu crois que c'est encore bon ça..? » Tu tends le bras, te redressant légèrement pour prendre la bouteille et sentir un peu. Une grimace avant de la reposer. « C'est pas du vin .. c'est du vinaigre ça.. ça a l'air dégueulasse. » Tu ris un peu. « Tu vaux mieux que ça.. » Tu la vois se recroqueviller. Une petite moue. « Eh tu fais quoi là ... viens par là .. » Tu l'attires dans tes bras pour la sentir contre toi. Parce que là ce soir tu veux pas la lâcher. Tu poses un baiser sur sa tempe avant de glisser tes lèvres sur sa joue. « Tu veux rester là, ou je t'emmène dans un endroit plus confortable, plus chaud, et ou il y a une bonne petite bouteille qui t'attend ? » Tu ne fais que murmurer, continuant tes baisers que tu viens à présent poser le long de son cou.
Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's cocaïno évêque
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t59-mika-lee-hot-space-cooki
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   Dim 3 Sep - 19:53
open your f*cking eyes.

featuring. lee mika
« C'est pas du vin .. c'est du vinaigre ça.. ça a l'air dégueulasse. » Je secoue la tête, l’entente de sa voix me fait toujours autant d’effet et des papillons menacent de me sortir par les trous de nez. Bordel que je l’aime, ce con. « Ouais… ta pas tort… » Je me mordille la langue, parce que ouais, il a raison, je vaut mieux que ça. Lui aussi d’ailleurs, il vaut tout l’or et la tequila du monde. Et venant de ma part, c’est pas rien. Alors je me laisse aller contre lui tandis qu’il me demande de venir dans ses bras. Son baiser me fait trembler de bonheur tandis que j’en dépose un sur le bout de son menton. Cette position me rend dingue, j’aurais voulut fusionner avec lui tellement je transpire d’amour. « Tu veux rester là, ou je t'emmène dans un endroit plus confortable, plus chaud, et ou il y a une bonne petite bouteille qui t'attend ? » Luka me dit ça à travers un flot de bisous qui finit par atterrir dans le creux de mon cou. Je suis toujours aussi tremblante, pensant être dans un rêve. Je l’avais finalement réalisé. Alors je me met à caresser son torse à travers son t-shirt trempé par la pluie. « Je te suivrais jusqu’au bout du monde. » j’avais dit ça en relevant les yeux, mon regard empreint d’une chaleur intense, puis me redressant légèrement, je viens l’embrasser avec passion. À présent que notre amour était partagé, j’étais prête à l’engloutir tout entier jusqu’au plus profond de mon âme.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


ilgagsu's évêque.
il ne faut jamais jouer à saute-mouton avec une licorne.

une petite soif ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Open your f*cking eyes.   
Revenir en haut Aller en bas
 
Open your f*cking eyes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Open est la réponse d'Orange à Ideo de Bouygues...
» Base camp et bird eyes
» Basecamp et open GL 1.3 (RESOLU)
» eoghan × open your eyes up (ploutos)
» ouvrir un popup en Javascript grace à la méthode window.open

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: