radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 i told u ✧ Nana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t699-un-peu-mechant-un-peu-v
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: i told u ✧ Nana   Dim 13 Aoû - 20:21
 
i told u
feat. nana
Tard le soir, il la voyait encore dans son inexistence comme une tâche indélébile sur sa joue tout en laissant sa main frotter la pilosité de même pas six millimètres. Il pourrait se raser, mais ça attire les filles Dieu sait pourquoi ; il pourrait se raser, mais l'impression que la marque de la gifle serait encore là l'obsédait beaucoup trop. La marque n'est pas un avantage quand on a envie d'attirer dans ses filets. Encore fallait-il que ce soir il y ait des spécimens de la gente féminine. Si possible aux yeux bleus. Si possible avec un corps de bonita. Si possible filles faciles. Si possible apte à payer des verres. Mais encore fallait-il aller à une soirée ou dans un pub ou un bar ou une fête, qu'importe : leurs projets étaient toujours flous.  Ainsi le jeune loups — vieux con — , Nate, se déplaçait comme un poisson dans l'eau au milieu des rues déjà bien trop souvent traversés, emplis de tous les autres vieux cons de ce monde. Car il fallait sortir, s'échapper de cette bâtisse, s'évader de cette prison dorée de temps à autres et en faire un vilain petit secret qui atteindrait un jour, peut être, les délicates oreilles des dieux. Chose qui serait sûrement un peu bête, un peu débile et un peu rigolote à en rire, plus tard, lorsque la sagesse aura dissipé la frustration de s'être fait pincer.  Par qui on se le demande. Il y a bien longtemps que plus personne ne prenait la peine de lui faire la morale à ce môme.

Après avoir enfin atteint l'extérieur par un quelconque moyen saugrenu — car oui, juste passer par la porte principale n'a rien d'une aventure — il voulu s'allumer une cigarette. Malheureusement, le vent en voulu autrement. Laissons donc l'option du type ténébreux qui arrive caché par l'obscurité clope au bec à quelqu'un d'autre, dommage, bien essayé, bien tenté garçon.

« Merde » se dit-il, et il se sentait comme un tueur en série à répéter un acte, toujours le même, mais à force de faire ça, on finit par devenir insouciant et à faire une erreur. Cette erreur qu'il fallait oublier plus que tout, quitte à en mourir. Les mains dans les poches, le nez en l'air pour regarder la frontière entre la barrière et le ciel synonyme de liberté, le brun resta silencieux avant de reprendre sa course. Parce que Nate, malgré son amour pour la chaleur infernal d'une femme, la douceur de leurs lèvres ou encore la cambrure de leurs hanches, courrait ce soir là après un tout autre type de plaisir. L'un de ceux qu'on ne trouvait ni dans le sexe, ni dans les mécanisme de la séduction. Non, ce plaisir là, il le tirait dans le ton affectueux des insultes crachés en plein visage, des mains qui fusent, des chaussures qui volent à travers une pièce. Ce soir là Nate courrait après sa comète personnel, son brasier et son étoile. Il courrait après Su Nah.

- Hey la planche à pain !

La porte fut refermée et ses bras croisés, fixant la jeune femme d'un air amusé, le tout en ayant les sourcils comiquement arqués. La scruter de haut en bas était presque devenue une habitude, néanmoins, cela ne devait pas trop se faire voir, au risque de finir avec un objet envoyé en plein visage. Simple question de principe, n'en doutons pas. Mêle toi de ton cul. Il l'a sentait bien venir. Tellement de loin, qu'il se préparait déjà à contrer la chose. 'Fin non, il n'y a rien qui peut l'aider à contrer ce genre de phrases. Tout simplement parce que c'était vrai. Il devrait s'mêler de ses affaires. Mais de Su Nah, il n'avait jamais put se tenir loin. Elle était son amour d'adolescent, son Yorkshire personnel, sa furie. Il n'eut que le goût de contourner les gradins et de s'avancer vers elle, la soulevant dans une étreinte d'ours avant de la reposer par terre.

- T'as du temps pour un gamin des rues?

Toujours  agir pour la maison et se montrer fièrement comme il se doit devant autrui. Parler avec aisance et faire preuve d'un peu de suffisance, tout en ôtant de la nonchalance. Avec cet air un rien innocent qu'il trimballait au coin des lèvres, ce joli culot qui lui collait aujourd'hui encore à la peau.
C'est cruellement éreintant, tant de naturel à être fatiguant.

♡ ♡ ♡
COSMIC ARROW

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


the brightness

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   Lun 14 Aoû - 4:09
Su Nah avait toujours aimé prendre soin des autres. Plus que d'elle-même. Les autres passaient en premier, et elle se donnait sans compter d'ailleurs, au prix de sa santé parfois et de son temps-libre. Mais elle aimait ça. Et elle aimait encore plus voir ses efforts donner d'excellents résultats. Tout particulièrement sur les gamins de son quartier. Ceux qui commençaient mal, mais qui finissaient bien. Comme elle.
Ah, son quartier. Son quartier chéri. Elle y était née, et elle y habitait encore. Les habitants, elle les connaissait presque tous un à un. Après tout, que la grande championne de Taekwondo soit de leur district et surtout qu'elle ne l'ait jamais quitté les rendait particulièrement fiers. Elle avait été découverte là-bas, avait commencé ses premiers entraînements là-bas... Et avait rencontré Nate là-bas aussi. Même après son ascension fulgurante, elle n'avait pas oublié son dojo. Au contraire, elle avait même mis un point d'honneur à rendre tout ce qu'on lui avait donné. Ses cours de Taekwondo avaient été gratuits, totalement gratuits, comme pour tous les autres gosses, donnés par un vieux grand-père. Et elle l'avait donc remplacé, maintenant qu'il n'était plus en mesure de le faire. Ce n'était que justice, non ? Que d'autres aient droit à la même chance qu'elle. Alors même si elle était très occupée, même si elle n'avait pas toujours le temps, elle ne s'absentait jamais et ne ratait jamais les deux heures de cours qu'elle donnait par semaine. Nate était venu participer à ces deux heures de cours. Il y a quelques années. Gamin turbulent, bagarreur, à qui elle avait alors tiré les oreilles plus d'une fois, parce que Je suis ta noona, ton aîné et ton professeur. Elle demandait régulièrement de ses nouvelles lorsqu'elle y retournait. Car le gamin turbulent avait bien grandi. Le gamin turbulent était quasi-introuvable la majorité du temps, parce qu'il avait préféré choisir le basket plutôt que le Taekwondo – quelle ironie pour le nain qu'il était. Ou avait été plutôt. S'était sûrement fait de nouveaux amis, avait avancé dans la vie. Elle ne savait plus très bien où il en était, mais tout ce qu'elle savait, c'est qu'il n'avait pas mal fini et, cela lui suffisait déjà, ne se doutant pas de ce à quoi il était arrivé.

Et après de longues heures à prendre soin des autres, à chaque fin de journée, c'est d'elle-même que Su Nah prenait soin. Si ses entraînements quotidiens avaient lieu tôt le matin, il lui arrivait de se rendre au dojo en début de soirée, pour se battre contre un énorme sac, ou quelques planches de bois. Ou simplement pour un peu de gymnastique, histoire de gagner en souplesse. Généralement seule. Mais quelqu'un en avait décidé autrement aujourd'hui, visiblement. « La planche à pain ? C'toi que je vais casser en deux comme une planche à pain. » Ah. Su Nah et sa patience légendaire. Elle ne savait pas même encore de qui il s'agissait mais elle était déjà d'attaque. Arrêtant son entraînement, elle se tourna vers lui alors que l'inconnu approchait et... Il lui suffit d'un seul coup d'oeil, de son visage enfin révélé en pleine lumière pour le reconnaître. « Nate ?! » Bon sang. Il était devenu immense. Il la soulevait comme une plume, alors qu'à l'époque... C'était elle qui le dominait de sa taille. Elle n'en croyait pas ses yeux. « Toujours du temps pour un gamin des rues. Encore plus pour LE gamin des rues. » Elle sourit, l'observant – non, l'admirant avec un regard presque émerveillé. Il avait... Tellement grandi. « Qu'est-ce que tu fous ici ? Oh. Je sais. T'as ENFIN ressenti de la honte de ne pas être venu demander des nouvelles de noona après tous ses bons et loyaux services, et t'as décidé d'arranger les choses. » Elle rit un peu. « Pourquoi t'es pas venu me voir plus tôt espèce d'asperge mal taillée ? Hein ? » Elle lui donna une petite tape sur la tête – qu'elle ne parvenait plus à atteindre avec autant de facilité que dans le passé malheureusement - parce que, eh, on oublie pas les bonnes vieilles habitudes. « T'es devenu un grand gamin dit-donc. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t699-un-peu-mechant-un-peu-v
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   Lun 14 Aoû - 13:18
 
i told u
feat. nana
Il y a des choses qui demeuraient immuable.
Il rit. Son hilarité résonne jusque dans les poitrines.
Il ne la quitte pas du regard. Ses grands yeux sombres parcourent son visage, suit les courbes de ces cernes, arpente ces mèches brunes pour redescendre le long de son corps, jusqu'à ses propres mains qu'il tient appuyées contre ses hanches. Il la contemple juste Nate. Et laisse l'euphorie s'écouler dans ses veines. Il y avait tant à dire, là tous de suite, si peu à dire aussi. Et son pouls bat au creux de sa gorge, ricochet de leur démence. Il esquisse un sourire. Ce même petit sourire en coin, espiègle qu'il lui avait offert le premier jour, alors qu'elle n'était qu'une jeune femme braillant dans son dojo. Il ne sait pas ce qui le retient de lui dire toutes ces petites choses qui lui passent par la tête. Pas grand chose sûrement, vu la vague brûlante qui se fracasse sous la courbe de ses paupières. Mais Su Nah, il l'avait si peu vu ces derniers temps, à peine croisé dans ses rêves, simplement effleurée au coin d'une ruelle...

- Faux. J'étudie ici maintenant. J'suis devenu boursier.

La vérité Nate, est que ceci a déclenché chez toi le paradoxe suprême. L'ironie la plus fourbe que l'on ne peut imaginer. La vérité est que tu as d'abord rejeté cela avec trop de force. La vérité est que tu n'as pas supporté que la seule chose solide et inébranlable de ta vie sans intérêt disparaisse soudainement. Tu détestais lorsqu'on tentait vainement de jouer sur ton terrain: la famille. Tu ris. Encore. Forcément qu'elle ne pouvait pas le savoir ça. Il tends la main, frôle sa joue du bout du doigt, l'oeil pétillant. Il se rapproche, et... il passe sa main dans ses cheveux ordonnés, les ébouriffants comme il avait toujours voulut le faire, profitent allègrement de son nouvel avantage surnuméraire.
Un rictus en coin aux lèvres.

- Et si je suis pas venu, c'est parce que mon centre d'entrainement était sur Busan. Pas de portable, pas d'internet. J'ai fais une année comme un moine pour intégrer l'équipe nationale.

Il arqua un sourcil, l'air penaud, avec une petite moue ironique, juste ce qu'il faut pour qu'elle comprenne. Qu'au final, il ne dirait rien de plus. Car il les connaissait, toutes ces petites mimiques, il les reconnaissait, ces airs affectés, ces moindres ruades du quotidiens. Il en avait soupé à la longue. Su Nah. Amazone  des grandes citées. A force, il la connaissait. Il aurait put redessiner les yeux fermer l'état de son regard, prévoir précisément ce qu'elle allait dire ou faire. Su Nah n'avait plus aucun secret pour lui en théorie. Comme si l'allure folle de sa course, ses airs de sauvageonne ne l'avaient pas impressionné. Non, de tout les gens — et ils étaient nombreux — que Su Nah avait connus, aucun ne pouvait prétendre la connaître, à avoir percé le mystère qui n'en était pas un. En vérité, personne n'avait jamais essayé.

- J'te l'avais dis non? Que quand on se reverrait je serai devenu un homme.

Et que ce jour là, tu pourrais plus me traiter comme un môme. Mais ça bien sûr, il le garde pour lui. Il le capture juste dans la chaleur de son regard. Parce que cette promesse là, malgré toutes ses réticences, malgré toutes ses difficultés avec les systèmes scolaires et l'autorité, il avait toujours eut envie de la respecter. Pour sa famille. Pour Su Nah. Parce qu'elle avait toujours été importante, Nana.

- Et toi? Depuis le temps, tu deviens quoi?.

♡ ♡ ♡
COSMIC ARROW

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


the brightness

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.


Dernière édition par Park Nate le Ven 18 Aoû - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   Ven 18 Aoû - 1:51
Elle ne s'en remettait pas. Elle ne s'en remettait toujours pas. Il était juste... Il était grand. Et il était beau. Il était incroyablement beau. Et elle était fière, aussi. Elle était fière, de le voir grandi ainsi. Elle était fière, en entendant qu'il était boursier. Il était là, dans cette université, boursier. Il avait... Il avait réussi. Ou il était en train, du moins. Et ça rendait Su Nah incroyablement fière. Il était un gamin des rues, des quartiers, comme elle... Mais il s'en sortait, il allait s'en sortir. C'est que ses soirées à le pister dans des dédales de rue pour lui tirer les oreilles et lui faire la morale n'avaient pas été vains. Il n'y avait pas plus belle récompense à ses yeux, que de le voir ainsi. Que de le voir être devenu un homme. Même si ça lui faisait... Ca lui faisait bizarre. Elle sourit un peu, en se disant qu'elle aurait bien plus de mal à lui imposer son autorité maintenant vu qu'il la dépassait aisément de taille. « Ehhhh. Arrête d'en profiter espèce de fourbe ! » Elle rit un peu en secouant la tête, essayant de remettre ses mèches rebelles en place. « Même si t'as l'air du ''Oppa'' maintenant, je ne te permets pas de remettre en question mon autorité d'aînée ainsi, le nain. Enfin, t'es un grand nain maintenant mais... » Elle rit de nouveau, sans le lâcher du regard. Encore émerveillée. Elle avait du mal à s'en remettre tellement... Tellement il avait changé, en si peu de temps pourtant.

Mais, il avait visiblement une excuse pour sa disparition. Un camp d'entraînement très strict, sans internet ni téléphone. Elle ouvrit grand les yeux, surprise. « Sérieusement ? T'es allé jusque là pour intégrer l'équipe nationale ? Mais dis-moi, c'est que tu caches des ressources insoupçonnables en fait. » Elle tapota son torse, impressionnée. Elle l'avait connu petit gosse intenable... Pas grand garçon passionné et capable de se plier à un rythme de vie des plus difficiles pour un sport. Pas à ce point, du moins.
Elle sourit, attendrie lorsqu'il ajouta qu'il le lui avait promis. Que lorsqu'ils se reverraient, il serait un homme. Et... « C'est vrai. Tu me l'avais dit. Et mea culpa, tu es devenu un homme. Et quel homme. » Elle hésita un instant avant de passer l'une de ses mains sur son visage. Sa joue. Sa mâchoire. Il... Il était définitivement un homme. « Tssss, t'as pas fait de mise à jour en sortant de ton trou à rat ? Figure-toi que, mon p'tit, enfin, pardon, graaaand Nate devenu un homme, tu as face à toi la nouvelle championne olympique de Taekwondo. Et championne du monde dans sa catégorie, of course. » Elle lui offrit un petit hair flip suivi d'un clin d’œil complice. « T'as encore du travail à faire avant de rattraper noona. Mais, maintenant que tu es dans la même université que moi, j'vais plus te lâcher d'une semelle et j'vais pouvoir te fliquer comme avant. Avoue que c'est ça qui t'a fait venir à la Haneul, je te manquais beaucoup trop. » Elle passa l'un de ses bras autour de ses épaules, avant de le ramener difficilement à sa hauteur – ah, ce n'est plus aussi simple qu'avant de l'attraper ainsi et de marcher avec lui bras dessus – bras dessous. « T'as pas encore dîné je présume ? Je t'invite. J'cours juste me doucher et dans 5mn j'suis à toi. On va même aller manger touuuut ce que tu voudras. Considère ça comme mon cadeau de bienvenue. » Et après avoir ébouriffé ses cheveux pour la forme, elle lui tira la langue et partit donc se doucher, revenant exactement cinq minutes plus tard. « Alors ? Tu veux aller manger quoi ? On va fêter ton arrivée comme il se doit. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t699-un-peu-mechant-un-peu-v
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   Dim 20 Aoû - 20:40
 
i told u
feat. nana
- Ce serait mignon pourtant si tu m'appelais Oppa. T'as pas envie d'essayer pour voir? Op-pa.

Nate.
Sa réponse sortit dans un rire et il en sourit, un brin moqueur, à moitié innocent, encore une de ces mimiques de sale gosse, encore une de ces moues qui à sept ans lui évitait les engueulades de ses profs et à quatorze pouvait convaincre certaines filles de sa classe de l'embrasser. Une moue du je me fou de ta gueule, mais juste un peu. J'ai envie de te faire rire aussi, mais juste un peu. On se fait la guerre, mais après tu viendras t'asseoir près de moi dis? Mais ça Nate n'avait jamais vraiment sut le faire - il n'était pas un guerrier, mais un médiateur. Il n'engendrait pas les guerres, il les réglait. Médiateur de tout. Médiateur de rien. Médiateur de la dernière part de pizza, des disputes, médiateurs des insultes qui fusaient vite et fanaient les sourires encore plus vite. Là il aurait pu - il aurait pu garder son sourire et son rire et les faire résonner dans cette légèreté qu'il trainait derrière lui comme une vieille allié. Il aurait pu agiter ses mots agiles encore, les faire s'entrechoquer dans ce charmant schéma d'homme lettré, d'homme de science et d'université, la poussé, dans un sens ou dans l'autre, tenter de l'influencer d'une manière ou d'une autre - mais non, Nate il n'était pas comme ça. Il ne voulait pas l'être. Il avait abdiqué - il avait lâcher l'affaire aussi facilement qu'il avait put la lui jeter en pleine face. C'était une histoire aussi vieille que le monde. Une histoire où un grand con avait été amoureux d'une fille bien. Alors il préférait laisser son épaule la bousculer doucement, leurs voix se perdre dans le silence presque apaisant du dojo. Il préférait retrouver son Yorkshire d'amie, avec ses sourires toujours trop rare, cet estomac qui ne connaissait pas de fond mais pourtant n'arrondissait jamais son ventre.
Sa princesse. Sa Su Nah.

- J'avais pas le choix. Avec mon dossier scolaire personne n'aurait parié un centime sur moi si j'avais pas montré que j'étais prêt à faire un effort.

L'enfant retint un rire et plaqua, à défaut d'un sourire frondeur, un rictus faussement contrarié sur l'arc de ses lèvres. Mais il y voyait ses yeux briller, et c'était beau. Il y avait des reflet dans le fond de l'iris et des bancs de pèlerins à nageoires qui lui traversent le regard. Lorsqu'elle parlait de sa carrière, Su Nah avait soudainement des airs de jeune fille en fleur. Elle avait ce rien de tendre sur son visage, couplée à cette touche d'avidité qu'il avait cru déceler sur d'autres visages en de toute autre circonstance. Le taekwondo suscitait chez Nora un intérêt rare qui brisait ce masque qu'elle avait mise sur son visage entre elle et le monde. Qu'ils mettaient tous d'une certaine façon et qu'elle écartait volontiers pour les gens de leur ancien quartier. Il souffla un rire, faisant mine de réfléchir, frottant son menton de la pointe de son pouce. Su Nah, elle réussissait toujours à remuer ce petit truc qui battait là, juste au creux de sa poitrine. Elle le faisait vibrer sur une fréquence que personne d'autre jusqu'à maintenant n'avait réussit à toucher alors pour Su Nah, c'était spéciale. Pour elle, il ferait surement n'importe quoi.
Mais ça elle ne le saurait pas.

- A quel moment es-tu devenue aussi géniale? De mémoire tu savais même pas à quoi ressemblait une jupe.

Mais au fond, ça l'emmerdait un peu Nate. Il aurait égoïstement voulut l'avoir retenu un peu plus, avoir saisit son poignet dans le creux de sa blanche main pour qu'elle ne devienne pas cette femme là. Celle qui appartenait à un monde qu'il ne faisait qu'entrevoir. Celle qui lui semblait à nouveau inaccessible soudainement, qui avait tellement mieux à faire que de trainer avec un voyou comme lui.

- Mais ne deviens pas trop géniale quand même. Ca me ferait chié que trop de mecs se mettent à te regarder comme une femme noona. J'ai encore du chemin à faire avant d'être au niveau.

Nate, il disait ce qu'il pensait. Toujours lorsqu'il s'agissait d'amour. Et il la regarde filer vers les vestiaires sans attendre de réponse, souriant en coin en retournant l'attendre près des gradins. Et lorsqu'elle revient vers lui, il s'éparpilla dans un rire et enroula un bras autour de ses épaules.

- Va savoir. Quelque chose comme de la viande. Du boeuf?

Si super noona se proposait de fêter dignement leur retrouvaille, ce n'est pas lui qui viendrait se priver.

♡ ♡ ♡
COSMIC ARROW

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


the brightness

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
saja suprême
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t106-supersunah-cuz-she-s-go
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   Sam 26 Aoû - 17:26
Elle rit, amusée. Alors comme ça, le grand Nate voulait se faire appeler oppa ? Le plus drôle étant qu'il serait plutôt crédible dans ce rôle. Il était si grand que Su Nah semblait être la plus jeune maintenant. Grand et beau. Bon nombre de filles la jalouseraient probablement, et jalouseraient le lien si complice qu'ils avaient. Unique. Qui ne souffrait pas du temps qui passait. Même après plusieurs années d'absence, tout avait naturellement retrouvé sa place. Les mains de Su Nah dans les cheveux de Nate... Et les moues gamines du coréen. Puis, d'autres habitudes ne tarderaient probablement pas à se mettre en place. Devoir se mettre sur la pointe des pieds pour la Su Nah afin d'atteindre sa tête. Et lui qui allait pouvoir lui tapoter la tête sans difficulté maintenant, vu qu'il la dominait de sa taille. Peut-être même quelques oppa lancés ici et là, de temps en temps. Car il avait mûri, avait grandi, et s'il était toujours un sale gosse, son sale gosse, il était néanmoins un sale gosse successful maintenant. Il était en train de réussir. Il allait s'en sortir. Et s'il n'était pas encore à son niveau, ce n'était qu'une question de temps.
« A quel moment je suis devenue aussi géniale ? Yah ! T'insinues que j'étais pas déjà géniale ?! » Elle rit, lui pinçant les côtes. Toujours à s'embêter, se taquiner, se chamailler. Gentiment, bien évidemment. Jamais de conflits, jamais de tensions. Même lorsqu'il lui arrivait de l'engueuler, de se fâcher, Nate trouvait toujours un moyen de se faire pardonner. Car Su Nah était tout bonnement incapable de lui résister trop longtemps. Un petit regard, un petit sourire, et elle avait déjà tout oublié.

Elle eut un petit sourire attendri, lorsqu'il lui dit de en pas devenir trop géniale. Il ne voulait pas que d'autres hommes la regardent comme une femme. Il ne voulait pas la partager, probablement. Comme à l'époque. Lorsqu'elle avait dû partir pour la Haneul, le laissant dans leur quartier, malgré elle, à contre-coeur. Mais c'était fini, maintenant. Il était dans le même établissement qu'elle, il était un sportif, ils ne se sépareraient plus jamais. « Tu fais 2m, tu feras fuir tous les hommes qui viendront m'embêter, hein ''oppa'' ? » Elle lui adressa un petit clin d'oeil, avant de le regarder longuement. D'admirer son visage quelques minutes de plus. Définitivement, ils ne se sépareraient plus jamais. Après une rapide douche, elle revint rapidement vers lui, l'attrapant tant bien que mal par les épaules. Elle fut vite forcée d'abandonner, il était plus grand qu'elle. Elle se contenterait de le laisser enrouler un bras autour de ses épaules, sans pouvoir en faire autant. Triste vie. « Bulgogi ? Allez, on va se faire un bon barbecue ! En fait, tu as choisi une fraternité ? Choisis les Saja hein, c'est ma frat, je suis l'évêque. Comme ça, on pourra se voir H24 et on sera dans le même dortoir. Je pourrai te pister plus facilement et m'assurer que tu ne fais pas de bêtises, sale gosse. » Elle lui donna une petite tape sur le dos en souriant. « Tu sais, je suis vraiment fière de toi, Nate. Je ne m'attendais pas à te voir ici et je suis vraiment contente que tu puisses maintenant toucher ton rêve du bout des doigts. D'ailleurs, je vais veiller sur tes entraînements aussi. Si tu t'en sors bien, je t'inviterai à manger au resto tous les samedis. Si tu sèches les cours, je vais te botter les fesses. ~ » Elle voulait le gâter, maintenant qu'elle en avait les moyens. Le récompenser, s'il travaillait bien. Lui tirer les oreilles, s'il faisait des bêtises. Tout comme au bon vieux temps, finalement.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

she just ran away
I got the eye of the tiger, a fighter, dancing through the fire, cause I am a champion and you're gonna hear me roar, louder than a lion, 'cause I am a champion and you're gonna hear me roar. ©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t699-un-peu-mechant-un-peu-v
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   Jeu 31 Aoû - 1:27
 
i told u
feat. nana
Nate.
Il avait arqué un sourcil, avec cet air si bien établit, doux mélange de surprise, d'amusement et de scepticisme, une approbation de la pointe de son menton à la profondeur de ses iris, une joie à peine esquissée. Ses yeux étaient amusés, attentifs et moqueurs. "Evidemment", semblait il presque énoncé, comme si sa sincérité n'aurait jamais put faire l'objet du moindre doute, comme si l'idée même de lui jouer un tour de si mauvais goût n'aurait jamais pût lui traverser l'esprit. Elle ne semblait plus prête à mordre Su Nah. Elle irradiait à présent une toute autre chaleur, une de celle qui tendait inévitablement ses propres lèvres haut vers les cieux, avec une petite moue ironique, juste ce qu'il fallait pour ne pas paraître vexant. Il les connaissait à force, toutes ces choses qu'elle ne lui disait jamais, il les reconnaissait, ces piques acides, ces moindres caprices qui louvoyaient dans ses rétines. Il avait apprit à les différencier du reste, à reconnaitre ses joies et ses peines.

- Disons que tu avais quelque chose de plus... accessible. Maintenant c'est comme si tu étais une étoile. Et moi coller en bas. Je pourrai te chanter tous mes voeux sans jamais monter jusqu'à toi.

C'était presque triste, cette certitude de ne jamais pouvoir la saisir. Cette impression qu'il avait pendu au bout des cils que ce visage, celui qui lui souriait de tous ses feux ne brillerait jamais pour lui. Elle l'éclairerait de sa lumière égoïste pour le plaisir de le voir reluire. Elle lui prêterait son épaule, ferait de son chemin de ruine une bâtisse solide. Su Nah, elle lui offrirait l'Olympe pour peut qu'il s'y sente bien. Mais elle n'était pas à lui. Même s'il avait toujours souhaiter la cueillir. Lui offrir le refuge de ses bras, la caresse de ses mains, la chaleur de sa voix. Adolescent, il avait voulut lui bâtir un monde. Un monde plus beau, plus stable où le sable deviendrait mirage. Mirage insoluble qui grandirait de ses racines. Un avenir. Pour elle. Pour lui. Mais Nate, il n'avait pas grand chose à offrir. Juste des sourires.

Oppa.
Ca le fit rire. Ca lui fit tendre une main pour caresser sa joue, glisser son pouce sur la courbe de ses lèvres. Un sourire. Un doux sourire qui crépite dans les iris, qui fourmille et qui s'anime jusque dans le liquide de ses iris.

- Tu vois que c'est mignon entre tes lèvres..

Foutu grand con.
Qui souriait encore à son retour, qui enroulait un bras autour de ses épaules  en se laissant conduire. La nourriture était une chose sacrée. Une récompense dans le milieu d'où il provenait. Quelque chose dont il avait souvent manqué et à laquelle il ne cessait de se raccrocher. Un barbecue, ça semblait bien. Mais à l'évocation des fraternités, il eut un sourire en coin. Un sourire de sale gosse qui vient d'en entendre une bonne. Nate il fait mine de se frotter le menton, levant le nez au vent. Un bruit de gorge pensif, un regard qui glisse. Il l'entraine dans la ville, étire son mystère, pour le plaisir de la faire attendre, dans le désir qu'elle s'impatiente. Que ce soit elle pour une fois. Qui cherche un mot, une phrase de sa part. Mais Nate, il ne peut s'empêcher de lui sourire. Un sourire qui devient un brin nostalgique alors qu'il hausse les épaules.

- T'as toujours été derrière moi. Parfois je faisais une connerie et j'étais sûr de te voir apparaitre le lendemain au soir.

C'était une certitude qu'il avait parfois. Celle que Su Nah, au final, elle serait toujours là. Pas forcément comme il le voudrait. Pas forcément comme il le mériterait. Mais Su Nah, elle souriait. Su Nah, elle rayonnait. Alors il s'en contentait Nate. De sa joie, de son allégresse. Il la voyait heureuse et elle le méritait. Alors lui aussi, il souriait. Il veillerait sur elle comme elle avait un jour veiller sur le sale gosse qu'il était et le grand con qu'il deviendrait. Nate, il ne valait pas grand chose. C'est peut être pour ça qu'elle le verrait éternellement comme un môme. Son môme.

- Je crois que c'est ce que je voulais. Que tu sois fière. Je pense qu'il l'aurait été aussi. Je sais pas si c'est vraiment ça mon rêve. A la base, je voulais aller toucher les étoiles. Mais joueur pro, c'est bien aussi. Au moins comme ça on pourra grimper ensemble cette fois ci.

Un sourire et il embrassait sa tempe, lui dédiant un clin d'oeil joueur en traversant la cours.

- N'est ce pas Nana?

Il ne comptait plus la quitter à présent.

♡ ♡ ♡
COSMIC ARROW

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


the brightness

you deserve every star in the galaxy laid out at your feet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: i told u ✧ Nana   
Revenir en haut Aller en bas
 
i told u ✧ Nana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une commande sur Nana - After School
» Marshmallow : une affaire de nana.
» Recherche partition Nana Mouskouri
» blackjack ♠
» Présentation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: haneul university :: quartier d, sud de l'université. :: ‹ terrains-
Sauter vers: