radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 black coffee ► teerapat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t523-nina-no-title-sir
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: black coffee ► teerapat   Mer 2 Aoû - 0:49
Black coffee

Ruangroj Teerapat
Assise derrière le volant de sa voiture, ses écouteurs enfoncés dans ses oreilles, Nina n'était plus la même. Elle n'était que le ballotement rythmé de son menton sous le son des basses, le tapotement de ses doigts sur le volant, le joyeux désordre de ses pieds battant la mesure. Elle n'était plus que le corps tanguant sous la vague des accords, le frisson délicat sur le grain de la peau, les ondes frémissantes à ses oreilles. Il n'y avait plus rien qui comptait sous la coupe de ses hémisphères, il n'y avait qu'à se laisser porter, à coup de riff, à coup d'ostinato, à n'être que rythme et son. Rythme et son. Nina était l'agitation d'un rythme, la cacophonie d'un son, rien de plus. Dans sa bulle musicale, le monde prenait enfin un sens, il semblait voguer sur la vague de la cadence qu'elle lui accordait, s'accorder à l'essoufflement des cordes d'une guitare et la frénésie d'une charleston. Tout était plus simple. A chaque refrain, son coeur s'emballait, le monde se magnifiait alors que les notes mourraient et renaissait au prochain couplet. Quand elle tournait son visage, remontant ses lunettes dans le désordre de ses boucles blondes, son regard crépitait d'un bleu intense, bleu joyau, bleu camaïeux.  Nina jouissait de la musique comme d'autres jouisse d'un orgasme, elle était sa meilleure amie et sa seule tentatrice. Ses yeux souriait au beau Teerapat.

▬ Grimpes, je te kidnappe pour la journée.  

Elle l'avait affirmée comme s'il ne pouvait se permettre de refuser. Et sans doute était-ce le cas, Nina n'était pas le genre de femme à qui on refusait grand chose, elle n'était pas tout à fais experte en matière de dédain. Retirant l'un de ses écouteurs, elle lui dédia l'un de ses rares sourires. Un léger étirement de ses lèvres roses totalement dénuées d'artifices.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
The Grim in your Teacup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t541-teerapat-organized-chao
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Mer 2 Aoû - 20:12
Black coffee

Dabvrek Nina
L'agacement, pliant au bout de ses doigts au moindre choc imposé contre l'accoudoir de son siège de première classe, impatient et presque capricieux, claquant dans une mélodie constante et terriblement usante. Deux semaines loin de la capitale du pays du matin calme étaient les deux semaines de trop pour son organisme, sa sanité, et même si la Thaïlande, ses couleurs, ses odeurs, ses sons, son charme lui avaient manqué, il était loin de pouvoir en dire autant pour les commentaires incessants de son père et les regards las de sa mère. Le contact du papier usé contre ses empreintes ne suffit pas à calmer l'ardent désir de finalement se poser sur le sol coréen, car même les histoires de ses livres favoris n'avaient pas été des armes suffisantes contre le voyage annuel chez ses parents, et il n'attend qu'une chose, se savoir en sécurité, même si c'était une illusion. Le feu vert lui est tout juste donné qu'il est le premier à passer la porte de l'oiseau de métal, enjambant facilement la distance le séparant de la sortie de l'aéroport où l'attend la plus douce nouvelle de la journée : Nina. La conteuse lui décroche ce sourire discret mais lourd de sens et le Thaïlandais ne peut retenir le léger soupir de soulagement qui lui échappe en voyant la belle l'inviter à bord. Il s'incline poliment en joignant les mains, respectueux envers son aînée mais aussi reconnaissant de sa capacité à déceler ce qui pourrait apaiser ses maux.

« Sawadee Nina. Quel repère de nerd prenons nous aujourd'hui ? »

Le sourire ne rejoint pas ses lèvres mais il se cache dans les vapeurs de ses iris fatigués alors qu'il ouvre la portière passager et se glisse sur le siège sans brusquerie, la fraîcheur artificielle de la voiture appréciable contre sa peau déjà moite de la chaleur estivale. Il se passe une main dans les cheveux et après avoir bouclé sa ceinture, se tourne vers la jolie blonde.

« Je t'ai ramené un souvenir de Thaïlande. »
© Starseed

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

So he decides he's gotta do something to stop it from spreading but it's an illness that cannot be cured, no shot could ever save him from it. He tries to run, but the demon lives inside him and as his heart beats faster, he feels like he's gonna die from it. love.
Revenir en haut Aller en bas
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t523-nina-no-title-sir
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Jeu 3 Aoû - 2:22
Black coffee

Ruangroj Teerapat
Mélange d'odeurs, savante nuance de couleurs, Teerapat semblait avoir ramené la Thaïlande jusque dans les pores de sa peau, jusque dans l'agonie de son souffle. Il semblait soudainement usé, son joli mirage, harassé d'un trop plein d'obligations dont il se serait bien volontier débarrassé.  C'était là les aléas des enfants de haute naissance. Ils venaient au monde avec ce poids qui pesait constamment sur leurs épaules, épée de Damocles indéfiniment suspendu au dessus de leurs têtes blondes. Le pouvoir, Nina ne le leur enviait pas. Elle aimait son insouciance, sa tendre liberté qui lui permettait d'indéfiniment papillonné, portée par la seule obligation de son esprit outrageusement libéré. Une denrée rare qu'elle n'aurait jamais put obtenir sans son sacro-saint nom anonyme.

▬ Cześć Tee'. Je t'emmène dans mon jardin secret.  

Là où l'odeur du café se mêle à celle des pétales. Le thé est parfumé à la menthe comme à la citronnelle, et les limonades ont un goût de fleurs de Sureau. Dans e mélange des gens bucoliques, bouquets à emporter et thé en fleurs cohabitent au pied d'une vingtaine de bibliothèques en bois massif. Sur les petites tables en bois, on grignote un gâteau maison en se laissant inonder par les rayons du soleils. Et elle l'y entrainait pour le surprendre en lui commandant la Formule des milles et une nuit, ramener l'Inde à leurs doubles pour lui tirer l'ombre d'un sourire dans la clarté de son regard.

▬ Tu as eut le temps de penser à moi jusque là bas?

Le ton a cette petite note d'amusement qu'elle lui dédit à chacune de ses taquineries, alors que son regard vogue de véhicule en véhicule sans jamais se fixer sur un repère particulier. Curieuse malgré tout de découvrir ce qu'il avait bien put lui ramener.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
The Grim in your Teacup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t541-teerapat-organized-chao
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Jeu 3 Aoû - 12:11
Black coffee

Dabvrek Nina
La véritable impression de foyer, il la retrouvait maintenant avec la promesse d'une journée plus reposante que les deux semaines qu'ils venait tout juste de passer dans son véritable chez-lui. Son corps s'était détendu aux premiers pas sur le sol sud-coréen, mais son esprit ne s'apaisait véritablement que là, alors qu'il retrouvait la tranquille habitude de ses activités quotidiennes. Il appréciait la compagnie cultivée de la jeune femme, sa voix si familière, qui l'avait tant de fois emmené aux confins de civilisations fictives ou non à travers les aventures de diverses lectures. Il s'appuie doucement dans le siège, laissant ses paupières fermer doucement les fenêtres de son âme, profitant de cette façon encore plus efficacement de cette quiétude retrouvée.

« Ton jardin secret, hein ? J'ose espérer qu'ils ont du gâteau au chocolat. »

Teerapat ne voulait pas regarder la route, ce qui lui avait manqué n'avait rien à voir avec les paysages du pays du matin calme, il s'enamourait bien plus aisément des tableaux thaïlandais. Séoul lui avait manquer, oui, parce qu'elle abritait ses secrets, ses souvenirs, parce qu'elle était la gardienne de tellement de choses qu'il voulait cacher au reste du monde, comme on le fait avec un journal intime, il avait conté à la capitale la moindre de ses journées, depuis le plus petit soupir laissé détour d'un regard jusqu'au plus gros des raz-de-marée émotionnel. Et parmi ces récits, il laissait parfois des pages blanches qu'il laissait le soin à Nina de remplir de sa voix audacieuse, racontant comme elle le faisait si bien les légendes de son pays. Il perçoit la taquinerie de la belle, et s'il s'en amuse, rien sur son visage ne le trahit puisqu'il a désormais fermé le seul traître à ses sentiments, contrôlant parfaitement l'expression relaxée de son visage. Il n'y a pourtant pas la moindre note d'agacement ou d'amertume dans ses mots.

« Comment ne pas le faire quand tu me harcèle pour que je t'apprenne ma langue natale. Ca n'est presque rien, juste un livre sur nos légendes. »
© Starseed

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

So he decides he's gotta do something to stop it from spreading but it's an illness that cannot be cured, no shot could ever save him from it. He tries to run, but the demon lives inside him and as his heart beats faster, he feels like he's gonna die from it. love.
Revenir en haut Aller en bas
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t523-nina-no-title-sir
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Ven 4 Aoû - 1:34
Black coffee

Ruangroj Teerapat
Nina, elle eut un léger rire à sa remarque, détournant un instant son regard de la voie encombrée pour lui jeter une oeillade amusée. Depuis qu'elles étaient devenue une routine bien établie, leurs cession de lectures ne pouvaient se dérouler sans que la jeune femme n'y introduise gâteaux variés et interminable piles de cookie. Elle n'y pouvait rien, c'était une tradition, une mauvaise manie qu'elle avait ramenée depuis son foyer, depuis la Cracovie. Lorsqu'elle vivait encore parmi les siens et qu'ils se retrouvait au coin du feu pour s'échanger anecdotes mirifiques et véritables tranches de vies. Une histoire s'accompagnait inévitablement d'une pâtisserie. Inestimable friandise au sein d'une famille aux enfants multiples qui peinait parfois à survire.

▬ Peut-on vraiment se détendre sans gâteau chocolat?  

Nina, elle avait toujours eut les études faciles. Il ne s'agissait pas là d'une forme d'arrogance mais d'une simple constatation. Nina faisait partie de ces enfants qui avaient eut très tôt un grand nombre de facilité. Si la plupart de ses professeurs s'était empressés de lui accolé l'étiquette de surdouée, la jeune femme s'accordait plutôt à dire que leur système scolaire, tout au contraire, n'était pas adapté. Ce dernier suivait une courbe linéaire, où l'enfant se devait de se plier au système et non l'inverse. Or cette forme de pensés avait inévitablement menée à une longue succession de décrochage scolaire. La facilité l'ennuyait. Et l'ennuie la gangrénait. C'est pour cela qu'elle ne pouvait s'empêcher de rechercher l'inconnu, et que la langue natale de son ami l'attirait inévitablement comme un papillon captiver par une flamme.

▬ Je sais que tu adores nos longs échangent téléphonique.

Sans doute pas. Mais elle préférait le voir comme cela Nina. Cette vision là était un peu plus confortable, une amitié banal où l'on s'envoie des messages.

▬ Et merci, pour le livre. Je suis certaine que je prendrai beaucoup de plaisir à le lire.

Elle dit, et ses mots s'enveloppent de cette sincérité qu'elle lui avait toujours dédiée.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
The Grim in your Teacup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t541-teerapat-organized-chao
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Lun 7 Aoû - 14:52
Black coffee

Dabvrek Nina
L'amusement qu'il décèle dans la voix de la belle apaise ce qui reste de ses angoisses, retrouvant la douce promesse de ces habitudes simples et gourmandes. Il hausse doucement une épaule, incertain quant au fait qu'un gâteau au chocolat était indispensable à ces moments de détentes qu'ils partageaient, bien qu'il ne nierait jamais le bonheur fugace et gourmand de la première bouchée du délice sucré. Teerapat était généralement plus salé qu'il n'était amateur de sucré, mais pour la jolie Cracovienne, il faisait volontiers une entorse au régime. Cependant il ne s'attarde pas sur le sujet et rouvre les yeux, voyant déjà se profiler les abords de la capitale, l'éloignant un peu plus des paysages de sa Thaïlande natale mais l'enroulant dans la confortable couverture de l'habitude. Il souffle discrètement.

« Tu sais que c'étaient plus des monologues que de réels échanges, n'est-ce pas ? …Mais ils ne me dérangeaient pas. »

Il n'était pas le genre à parler pendant des heures, n'appelait les gens que dans d'extrêmes cas de nécessités, souvent liés à des cas de vie ou de mort, et se contentait alors du strict minimum, phrases concises allant droit au but, sans prendre le moindre chemin détourné. Les appels de la blonde s'étaient souvent résumés à sa voix contant ses journées, ou racontant des histoires, passée sur haut parleur par le jeune héritier Thaïlandais qui, comme à l'accoutumée, s'était contenté de fermer les yeux pour profiter des histoires de la belle, rompant son silence uniquement pour lui prouver qu'il faisait bien attention à ce qu'elle lui racontait.

« Ne me remercie pas, c'est presque rien. Quand tu l'auras lu, tu pourras me le conter, il contient des légendes de différentes régions, il y en a sans doute que j'ignore. »

Il apparaissait qu'il avait un intérêt spécial en offrant ce type de cadeau, mais ça n'était pas le cas, Teerapat s'était juste arrêté devant la boutique après avoir vu la vitrine déborder de livres entassés en pêle-mêle, d'apparence authentique et ancienne. Il n'avait pas résisté à l'envie d'acheter deux copies de ces légendes et avait déjà dévoré le sien, ce qu'il cacherait à la belle au péril de sa vie.
© Starseed

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

So he decides he's gotta do something to stop it from spreading but it's an illness that cannot be cured, no shot could ever save him from it. He tries to run, but the demon lives inside him and as his heart beats faster, he feels like he's gonna die from it. love.
Revenir en haut Aller en bas
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t523-nina-no-title-sir
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Sam 12 Aoû - 18:12
Black coffee

Ruangroj Teerapat
Teerapat parlait peu.
Il était de ceux qui ne s'épanchaient pas pendant des heures, de ceux dont il fallait deviner les silences et dont l'apparence revêche rebutait bien plus que de raison. Ah, on s'y heurtait à Tee'. Nina n'y avait jamais fait attention. Et elle balaya sa remarque d'un haussement d'épaule, désinvolte, glissant son regard vers son visage détendu.

▬ Tant que tu ne raccroche pas, cela reste une conversation.  

Au fond, Nina, elle appréciait le calme du jeune homme. Il était cette touche de tranquillité dans son quotidien. Parce qu'elle vivait dans un monde  perpétuellement en mouvement, où il n'y avait jamais de pause, jamais de silence. Là haut, sous le crâne de Nina se passe des choses étranges. Il y a des balancements qui n'ont pas lieu d'être et un fredonnement perpétuel. C'est un léger brouhaha jeté là dans l'espoir qu'elle en extirpe quelque chose de beau, quelque chose de grand surement. La musique rythmait son univers plus que nul autre peut être. Mais avec Tee', elle se plaisait plutôt à se laisser porter par la voie des verbes.

▬ Bien sûr que je te les raconterai.

C'était une évidence, Nina elle lui racontait tout et n'importe quoi. Des contes et des légendes, des romans ou des romances. Toutes ces petites choses qu'elle avait un jour partagée avec ses jeunes frères et qu'elle peinait à retrouver ici, à Séoul. Mais alors qu'elle se garait dans le parking du salon de thé, ses lunettes à nouveau vissés sur le nez, son visage incliné vers celui de son invité, elle songeait que peut-être, ces choses là n'étaient pas bien loin. Qu'il suffisait d'un petit rien pour les retrouver.

▬ Est ce que tu veux me parler de ce qui t'ait arrivé là bas? Ou tu préfères écouter?

Être conteur ou simple auditeur, elle lui laissait le choix Nina, alors qu'elle quittait le véhicule pour se diriger vers l'établissement. Les rôles pouvait toujours être inversé, il suffisait d'un brin de volonté.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
The Grim in your Teacup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t541-teerapat-organized-chao
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Dim 13 Aoû - 18:25
Black coffee

Dabvrek Nina
La répartie de la belle ne l'étonne même pas, elle l'amuse même et le coin de ses lèvres de plisse légèrement dans une légère grimace amusée, presque un sourire. Il comprenait que Nina lui réponde de la sorte, après tout, Teerapat n'était connu ni pour son tact, ni pour sa diplomatie et moins encore pour sa capacité à mentir afin d'entretenir de bonnes relations sociales. Au contraire même , le thaïlandais était sans nul doute l'anti-social le plus confirmé de la fac, connu pour son incapacité à faire la conversation avec un étranger pendant plus de dix minutes avant de devoir lancer une remarque cinglante de sorte à faire fuir l'intrus un peu trop courageux. Il était donc on ne peut plus reconnaissant envers la jolie blonde qui lui passait ses humeurs, ainsi que son sale caractère, le tout avec une aisance que beaucoup lui enviaient sans doute, car il n'était pas donné de dompter le brun. Il quitte le siège à sa suite, fermant la portière en dissimulant le léger souffle rassuré qui lui échappe alors qu'il reconnaît le voisinage, les odeurs, les gens et même la langue, comme on revient à la maison après une longue journée de travail.

« C'était terriblement long... »

Il n'aimait pas se dévoiler, parler de sa famille, de ses soucis passés ou présents, de son avenir certain et moins encore des relations qu'il avait en Thaïlande. Ces secrets étaient le genre qu'il gardait précieusement pour lui, car le moins de monde était au courant pour tous ses petits mystères et mieux il se portait, plus il se sentait en sécurité. Il entre dans le café, tenant la porte pour la demoiselle qui l'accompagnait.

« Et c'est complètement dépourvu d'intérêt. J'ai passé la plupart de mes jours à me promouvoir auprès des investisseurs, le reste à visiter les temples. »

Et si c'était terriblement résumé, c'était vrai. Il n'y avait eu aucun amour de vacances, non seulement car le brun était socialement handicapé, mais aussi car il avait terriblement peur que son père le reprenne la main dans le sac. Et ses aventures liées à son héritage n'avaient rien de divertissant, c'était même plutôt assommant. Il préférait laisser à la jeune femme le soin de faire la conversation.
© Starseed

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

So he decides he's gotta do something to stop it from spreading but it's an illness that cannot be cured, no shot could ever save him from it. He tries to run, but the demon lives inside him and as his heart beats faster, he feels like he's gonna die from it. love.
Revenir en haut Aller en bas
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t523-nina-no-title-sir
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Mar 15 Aoû - 1:43
Black coffee

Ruangroj Teerapat
Il ne semblait pas heureux lorsqu'il parlait de chez lui Tee.
Elle incline son menton, opine à ses propos et laisse sa main glisser sur la porte du café avec une légère hésitation avant de la repousser franchement. Elle se dirige vers une table, s'y installe avant de croiser ses jambes parce que Nina réfléchissait toujours aux mots qui passaient ses lèvres. Elle venait d'un pays où les mots avaient un poids, une force, une signification profonde. Nina ne qualifiait pas un de ses paires d'ami à la légère. Lorsqu'elle vous considérait comme l'un des siens, lorsqu'elle s'aventurait à sourire sincèrement et à rire en votre présence, c'est que vous comptiez. D'une manière ou d'une autre.

▬ Tout ça, ça me rappel l'histoire de Feofilakt.  

Nina, elle vient poser son menton sur la paume de sa main, cheville croisée et buste légèrement incliné. Son visage ne retranscrivait aucune émotion particulière. Il n'y avait ni pitié, ni compassion excessive dans ses grands yeux clairs. Juste une présence. Juste une chaleur affectueuse qu'elle avait toujours sut lui témoigner malgré les réserves qu'il avait put lui dédier.

▬ Là bas, dans ces pays du grand noir où les hommes vivent ou tout du moins survivent sous le poids de l'avidité d'un seul et même homme, il  y a cette séparation taboue. Cette scission entre personnalités fortunés et les gens du peuples.

Les histoires, c'était le ciment de leur relation. Et des histoires Nina, elle lui en contait à chaque occasion.

▬ Et au milieu de tout ça il y avait Feofilakt. Feofilakt qui devait reprendre les affaires de son père. Pour servir sa patrie, pour construire le prestige de leur famille. Mais Feofilakt, il ne se sentait pas près pour ça. Feofilakt, il n'appartenait pas à ce monde là. Il n'y trouvait pas sa place.

Est ce que tu te sens l'âme d'un Feofilakt Teerapat? Elle ne le dit pas. Mais ça flotte entre eux dans un souffle qu'elle suspend un instant. Avant de délicatement rehausser une de ses épaules et de lui désigner la carte de l'établissement.
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas
The Grim in your Teacup
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t541-teerapat-organized-chao
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   Mar 15 Aoû - 14:32
Black coffee

Dabvrek Nina
Les mots de la belle ne lui disaient rien qui vaille, après tout, chaque histoire qui s'amalgamait avec la sienne n'était pas forcément synonyme de bon temps, au contraire même, il se sentait un peu pris au piège, coincé dans un rôle qu'on lui attribuait arbitrairement, comme un psychologue colle une étiquette sur le mal-être d'autrui, il avait l'impression qu'un costume lui était enfilé de force comme à un clown. Cependant, il s'installe face à la jolie blonde en prêtant attention à l'histoire, et si la jolie Cracovienne semble se fourvoyer sur son analyse de lui, il est le seul à blâmer puisqu'à l'instar d'une huître, le jeune Thaïlandais ne daignait se dévoiler qu'à un nombre très rare de personnes et nul n'était encore parvenu à lui extirper la moindre confession, ni par la ruse, ni par la force. Il prend donc le menu du café, parcourant d'un œil critique les diverses gourmandises avant de jeter son dévolu sur un americano et une part de cheesecake aux myrtilles.

« Hm... Quelle étrange légende. Feofilakt devait avoir le temps pour trouver sa place. »

Il hausse un sourcil discret en attendant que la jolie blonde passe elle aussi sa commande et une fois cela fait, il appuie un regard dans sa direction, lui intimant de continuer son histoire, comme s'il s'attendait à un retournement étonnant ou une fin heureuse pour ce pauvre bougre. Mais Tee était loin de s'identifier à ce personnage, puisqu'il n'avait pas vraiment de problème avec l'idée de reprendre les affaires de son père, le soucis provenait simplement des apparences qu'il devait maintenir, tant auprès de son paternel, de sa propre famille, qu'auprès des autres, juste parce que son sang ne s'affolait pas pour les gracieuses courbes féminines. Outre ce soucis, Teerapat ne s'attardait aucunement sur le rang social d'une personne et s'entendait très bien avec ses pairs du haut milieu financier comme il avait de bons amis dans les basses sphères sans réelles préférences.
© Starseed

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

So he decides he's gotta do something to stop it from spreading but it's an illness that cannot be cured, no shot could ever save him from it. He tries to run, but the demon lives inside him and as his heart beats faster, he feels like he's gonna die from it. love.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: black coffee ► teerapat   
Revenir en haut Aller en bas
 
black coffee ► teerapat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darker than Black
» carte grece sur nuvi 255 BLACK
» CM Storm Sniper Black Edition + EVGA X58 Micro
» FS- (3) WD Caviar Black 1 TB 32MB SATA 2
» [Undernews] Crack no-cd : Call of Duty Black Ops 2 déjà piraté, attention aux malwares !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: