radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 Be my scandal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t479-lee-jae-hwa-formule-une
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Be my scandal   Sam 16 Sep - 17:53
Oups. Il semblerait que je l'ai vexé. Sujet privé, j'ai bien compris. Mais ça ne me rend que plus curieux. Je ne suis même pas offusqué par sa réponse, sans doute que je m'y attendais, ou alors l'alcool anesthésie mon sens de la répartie. Je ne suis pas bien sur, mais ce que je sais, c'est qu'une occasion de danser avec un si beau mec, ça ne se refuse pas. Et puis ça prouve qu'il ne m'en veut pas trop si il me propose ça.

Alors, tant bien que mal, je me lève et le suit sur la piste de danse, posant mes mains sur les épaules lorsque je trébuche, mon corps ne répondant pas aussi efficacement à mes ordres que lorsqu'il est sobre. Je m'excuse en riant et passe mes bras derrière sa nuque, m'appuyant contre lui tout en dansant, oubliant que quelqu'un pourrait nous voir.

Je me réveille le lendemain, le souvenir de ce moment défilant dans mon esprit. J'ai l'impression que c'est un rêve que je viens de faire, pourtant la douleur qui martèle mon crâne me prouve que non, j'étais bel et bien saoul hier soir, en présence de SaeRon, à danser avec lui. Comment ai-je attéri chez moi ? Sans doute m'a-t-on appelé un taxi, ou alors je l'ai fais moi-même ? Je me redresse et retire la couverture dans laquelle je suis emmitouflé, constatant que je porte toujours mes vêtements de la veille. Sans doute trop saoul pour penser à les retirer …
Un soupir m'échappe. Bien, la première rencontre avec les amis de SaeRon. Et lui, que peut-il bien avoir pensé de moi ? Oh, et puis tant pis en fait, je suis sur qu'il comprendra, et si ce n'est pas le cas, je m’en fiche. Je me félicite néanmoins de ne pas l'avoir mis dans mon lit. Une chose pareille, j'aimerai m'en rappeler ! J'espère quand même que je n'ai rien tenté et que ce n'est pas lui qui m'a rejeté … Quelle honte sinon ! Mais je le saurai bien assez tôt. Nous sommes sensé nous revoir demain pour un tournage.
Je vérifie mon portable : aucun message. Si il n'a pas encore annulé, alors ça veut dire que je ne dois rien avoir fait de trop grave, et c'est tant mieux. Maintenant, une bonne douche me remettra certainement les idées au clair.


Tous mes souvenirs de la précédente soirée ne me sont pas revenu, j'ai donc dû compter sur le récit d'un ami présent. « Ça m'étonne pas que tu ne te rappelles pas, t'as bien abusé de la boisson ! Mais t'inquiètes t'as rien fais de trop grave. Bon t'as un peu flirté avec ce gars là, SaeRon, quand t'as dansé avec lui, mais t'as rien tenté. Ça m'a surpris d'ailleurs ! » et ça m'a surpris aussi, mais au moins je suis rassuré. Je peux entrer au studio et faire comme si de rien était sans me sentir trop embarrassé. N'empêche, j'ai vraiment dû beaucoup boire pour ne pas me souvenir, ce genre de situation est vraiment rare … Habituellement je me rappelle de presque tous les détails. Mais je ne me pose pas trop de questions, je sais très bien pourquoi j'ai voulu boire autant.
J’entre dans le studio avec mes habituelles dix minutes de retard, soulagé de voir que l'influence de SaeRon a payé : Il y a beaucoup moins de monde qu'aux premiers tournages. Juste le nécessaire.
Je salue brièvement l'équipe et me rends jusqu'à l'espace qui nous sert de loge, saluant SaeRon qui est certainement arrivé à l'heure, voir en avance. J'agis vraiment comme si cette soirée n'avait pas existée, comme si je n'avais jamais entendu parler de son ex, comme si il ne m'avait jamais trouvé indiscret d'avoir posé une question le concernant, et surtout comme si je n'avais pas dansé presque contre lui.
Comme toujours, le tournage se déroule sans encombre. Sans me vanter, quoi que si, peut être, un peu, j'apprends plutôt vite, j'arrive à tourner sans avoir à faire trop de prises, mes réactions sont plus naturelles, plus spontanées. L'équipe semble satisfaite, et seulement une dizaine de minutes après la fin de l'enregistrement, nous sommes pratiquement seuls, exception faite des trois techniciens et des deux assistants qui rangent et préparent le plateau pour la prochaine utilisation tandis que nous nous démaquillons nous même dans la loge. Et d'ailleurs, je m'estime heureux que tout le monde soit parti lorsque mon portable sonne pour m'annoncer un message et que j'en visionne le contenu. Quoi que j'aurai préféré que SaeRon n'assiste pas à ça …

Par pur réflexe, je saisis mon portable lorsqu'il sonne et ne regarde meme pas le nom du contact, ouvrant directement le MMS que je viens de recevoir. Et quelle erreur. Sous mes yeux, l'en tête d'une vidéo dont je discerne mal les protagonistes apparaît. Curieux et insouciant, je clique dessus. Le son toujours poussé à fond de mon portable fait retentir dans la pièce des gémissements tandis que je constate la présence de deux hommes nus sur un lit de ce qui semble être une chambre d'hôtel. Mes gémissement. Mon corps nu sous celui d'un brun au corps musclé qui martèle mon bassin du sien. « Tu aimes ça Eden ? » La réponse, soupirée d'une voix suave, me couvre de honte.
Aussitôt je lâche le portable et la vidéo s'arrête sous mes yeux effarés. Elle s'abaisse et l'écran revient sur la conversation qui ne contient qu'un seul message en dehors de la vidéo. « Tu te souviens de moi Eden ? J'espère que oui. Et si c'est le cas tu feras ce que je te demanderai, sans quoi je partagerai ce souvenir mémorable avec tous les médias qui attendent qu'un fait intéressant à partager avec ta communauté :) ».

Revenir en haut Aller en bas
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Be my scandal   Lun 18 Sep - 20:27

dystopia
featuring → lee jae hwa
Previously



En fin de soirée, il restait pendu à mon cou, incapable de marcher droit. Mais je n’étais pas le mieux placer pour avoir un regard critique sur son comportement. Moi-même assez instable, j’avais fini la soirée à moitié affalé sur une des banquettes du bar, à côté de lui. Lorsqu’il avait fallu partir, je m’étais chargé de lui appeler un taxi pour le renvoyer chez lui. Dans le doute j’étais monté avec lui et l’avais ramené jusqu’à son appartement avant de retourner chez moi avec le même chauffeur. Autant dire que cette course m’avait couté une petite fortune avec le détour.

Le lendemain, mes amis m’ont reparlé de lui. « Ce JaeHwa il est mignon. » « Vous iriez bien ensemble. » « Tu devrais t’amuser à ton âge. » Ils me poussaient tous vers lui... En même temps, il s’était montré plutôt de bonne compagnie l’autre soir. Mes amis l'avaient apprécié et mon comportement laissait sans doute penser qu'il pouvait y avoi une sorte de flirt entre nous.
Mais moi avec JaeHwa ? Quel avenir pour cette relation ? On était collègue. Je doutais que JaeHwa puisse avoir des sentiments pour moi. Et je ne me sentais pas prêt. Alors quoi ? On couchait ensemble et après ? Cela nuirait à notre boulot...

Bref, il fallait que je me dépêche pour être à l’heure à mon tournage avec l’intéressé. Les tournages avec lui en revanche, étaient toujours sympas. Je passais de bons moments. Les sujets étaient sympas, souvent drôle bien que toujours un peu trop professionnel à mon goût. Pas assez détendu. J’aurais aimé pouvoir tourner une vidéo moi-même avec lui, chez moi, comme avec mes amis. Un challenge par exemple. Ce n’étaient pas des vidéos très sérieuses, mais elles permettaient toujours de passer un bon moment.

Nous avons tourné nos deux vidéos aujourd’hui. Les tournages avaient été plutôt rapide. Pas besoin de recommencer trop souvent, pas de problème de matériel... Nous avions presque fini plus tôt que prévu.
Lorsque nous avons eu fini, nous sommes aller nous démaquiller dans la loge en discutant du prochain tournage. C’est toujours comme ça. On parlait que du boulot, jamais de trucs persos. En même temps il n’avait pas envie de parler de lui et je n’avais pas envie que SungJae vienne dans la conversation.

Son portable a sonné. Par reflexe, j'ai tourné les yeux vers son écran. Curiosité mal placée. Je me suis forcé à détourner le regard le temps qu’il réponde, jusqu’à ce qu'un gémissement retentisse dans la pièce. Par reflexe, j'ai pensé à une de ses pubs dérangeantes qui apparaissent toujours lorsqu’il ne faut pas et me suis apprêté à le taquiner lorsqu’une voix a retenti, susurrant le prénom son nom de scène...

Je me suis de nouveau tourné vers lui, juste à temps pour voir son iphone 7 lui échapper et se retrouver sur le sol, me laissant pleine vue sur l’écran, dévoilant JaeHwa, à quatre pattes sur un lit, un autre homme entrain de le prendre à genoux derrière lui, les deux ayant l’air de prendre leur pied.
Je me suis senti un peu gêné d’assister à ça, ne sachant pas trop comment réagir, déjà parce qu’une sextape ne me viendrait jamais à l’esprit. D’ailleurs je ne comprendrais jamais l’intérêt à part gâcher une vie et une carrière... Et aussi parce que sa vie sexuelle ne me regardait absolument pas.
A cours d’idée, je me suis apprêté à lui lancer une petite vanne à ce sujet avant que mon regard ne se pose sur son air horrifié. Il s’est précipité sur son téléphone et s’est empressé de couper la vidéo. Normal après tout, qui aimerait que son collègue tombe sur sa sextape ?

Je l’ai observé revenir sur la conversation et n’ai pas pu m’empêcher de regarder par-dessus son épaules. J’ai alors compris que ce n’était pas sa vidéo mais une vidéo qu’on lui avait envoyé, suivit d’un message dont je n’ai réussi à lire que les premiers mots avant qu’il ne me cache son écran. Sans réfléchir j’ai attrapé son téléphone pour l’extirper de ses doigts afin de pouvoir lire la suite. Je ne sais pas trop ce qui m’a pris mais ça avait été plus fort que moi.
Je me suis empressé de lire le message avant qu’il ne me retire brusquement le portable.
Je n’ai pas pu m’empêcher de lui lancer un regard horrifié. C’était la pire chose qui pouvait arriver à quelqu’un de connu, ou même à une personne lambda d’ailleurs…

« Il faut que tu portes plaintes… ! »



Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t479-lee-jae-hwa-formule-une
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Be my scandal   Mar 19 Sep - 11:34

dystopia
featuring → lee jae hwa
Previously

[center]

Après quelques secondes d’incapacité totale à réagir, je reprends le contrôle de mon corps et me précipite sur mon portable pour arrêter cette odieuse vidéo. En la quittant, je constate le message de menace qui me fait l’effet d’un coup de poignard. Je n’ai même pas le temps de le relire une seconde fois que SaeRon me prend le mobile des mains pour lire ce qui s’affiche. Je panique un peu plus, il ne faut surtout pas qu’il voit ça, il en a déjà bien assez vu, ou entendu ! Je lui reprends malheureusement trop tard l’appareil, le serrant si fort entre mes doigts qu’une voix quasi inaudible dans ma tête me fait penser que je pourrai le casser. Mais je ne l’écoute pas, j’ai d’autres priorité que mon portable actuellement. Ce que cette vidéo représente, ce n’est ni plus ni moins que la fin de ma carrière. De ma vie sociale. C’est ma fin. Que ce soit une personne célèbre ou un piètre inconnu, ce genre de vidéo est toujours considéré comme honteux, et c’est tout à fait le sentiment que je ressens : la honte. Jamais il ne m’est venu à l’esprit de faire une sextape, que ce soit saoul ou sobre. Cette vidéo, non … Cette horreur a clairement été prise à mon insu, sans doute avec la caméra d’un smartphone bien positionné sur la table de nuit auquel je n’ai de toute évidence pas fait attention.
Je ne me suis jamais senti aussi humilié, et la présence de mon collaborateur n’arrange rien à ce sentiment. Même seul, je me serai senti plus bas que terre, mais de savoir que quelqu’un est au courant, de savoir que lui sait, c’est pire que tout. Et le staff ? Ont-ils entendu les gémissements issus de cette vidéo ? Si oui, je suis persuadé qu’ils s’empresseront d’aller raconter à quelqu’un ce qu’ils ont entendu dans les loges, on ne peut pas faire confiance à ces gens-là, ils parlent trop, c’est à cause d’eux que bon nombre de scandales éclatent au grand jour.

Les scandales … Je les connais plus ou moins, je me suis déjà retrouvé dans des magazines pour adolescentes. « Eden aperçu saoul près d’une boîte de nuit ». « Eden prit entrain de fumer à l’arrière de son agence. » Ce n’est rien de bien grave. On peut s’amuser dans la vie, les vrais fans le pardonnent. On se fait oublier quelques temps et on revient avec un album, ça fait taire les langues de vipère et tout revient à la normale. Mais ça …. Ça, c’est clairement quelque chose qui ne s’oubliera pas. Si mon manager tombe dessus, je n’ose pas imaginer ce qu’il me dira. Sans doute me frappera-t-il à nouveau, comme cette fois où j’ai refusé de travailler ? Et si il était déjà au courant ? Si mon interlocuteur lui avait déjà fait parvenir ?

« Il faut que tu portes plainte … ! »

La voix de SaeRon me sort de mes pensées, et je pose mon regard totalement perdu sur lui. Porter plainte ? Il croit que c’est facile ?

« Si je fais ça les journalistes seront tout de suite au courant et cet espèce de malade publiera son horreur sur internet ! »

Plus tard je m’en voudrai de lui avoir parlé sur ce ton, j’en ai conscience, mais sur le coup, je n’arrive pas à répondre sereinement, à être raisonnable. Tout ce bouscule dans la tête. Les effets, les solutions que je démantèle juste après, ma réputation, cette fameuse soirée … Je ne sais plus où donner de la tête, ni même à quoi donner ma priorité. Je serre toujours le portable si fort que ça commence à me faire mal, et sans que je ne puisse le prévoir ni même le contrôler, je sens mes yeux devenir humides.

« Je peux rien faire SaeRon … Si j’en parle à mon manager il va me tuer, si je ne fais rien ce mec va forcément agir, si je vais voir les flics il le fera aussi, et si je fais ce qu’il veut .. Je ne sais même pas ce qu’il veut .. ! Et ça pourrait être encore pire .. ! »


Comme si toute l’énergie de mon corps se vider, je me laisse retomber sur mon fauteuil, totalement vidé. Mon esprit fonctionne à mille à l’heure mais mon corps lui n’a plus la force de réagir.

« Ca va détruire ma carrière … Je n’oserai jamais plus sortir si quelqu’un voit cette vidéo … Comment ça a pu arriver .. ? Je ne sais même pas le nom de ce connard ! »

J’ai beau réfléchir, je ne vois aucune solution. Tout me paraît bouché, compris. Tout me mènera à la fin de ma carrière et à une honte qui dépasse l’entendement. Comment réagiront mes fans .. ? Et ma famille .. ? Je voulais leur prouver que je pouvais réussir dans ce que j’aimais, et à la place je vais lamentablement échouer à cause de mon penchant pour l’alcool et le sexe ?
Je baisse le regard sur le mobile entre mes mains. Entre temps l’écran s’est verrouillé. D’une main légèrement tremblante, je trouve le courage de le déverrouiller, le message et la miniature de la vidéo s’affichant alors devant mes yeux humides. « Qu’est ce que tu veux ? » Je mets au moins quarante secondes à taper ce message qui m’en aurait pris cinq en temps normal. Mon doigt reste suspendu au-dessus du bouton « envoyer ». Je n’y arrive pas. Je n’ose pas. En fait, je crois que pour la première fois depuis que je suis dans ce milieu, j’ai peur.

Revenir en haut Aller en bas
student neutral
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Be my scandal   Jeu 28 Sep - 23:10
En tant que personne avec une certaine notoriété, je réalisais tout à fait l’impact qu’une vidéo de ce genre pouvait avoir... Si cette vidéo circulait il était littéralement fini. Plus d’album, plus rien. Les fans coréennes lui tourneraient toute le dos.
Et son agence y perdrait gros aussi. Une de ses plus grosses ressources même. En plus de ça, l’image du label serait sérieusement entachée. Quelle jeune talent voudrait être lancé dans l’agence de Lee JaeHwa, ou plutôt Efen, le chanteur qui tourne des sextape quand il a trop bu... Les actionnaires allaient se retirer, baissant la valeur de la compagnie, les sponsors arrêteraient de sponsoriser.
Son agence avait presque autant à perdre que lui et c’était aussi la raison pour laquelle ils allaient le protéger.

Je l’ai regardé s’enfoncer dans le fauteuil, sans savoir quoi faire... Je l’ai vu déverrouiller le cellulaire, hésiter, écrire, hésiter de nouveau puis envoyer.
Je n’ai pas pu m’empêcher de m’approcher et de lire le message. Je me suis agenouillé en face de lui sans savoir exactement quoi faire. Je savais juste qu’il ne fallait pas que je le laisse faire ça pour son propre bien.

« JaeHwa... Tu ne peux pas faire ça.. Qui sait ce que ce malade va te demander ? Ne fais pas ça. »

Il n’allait pas accepter mon idée, je le savais. Il suffisait de voir les rapports qu’il entrerenait avec son manager pour savoir qu’il ne demanderait pas de l’aide à son agence... Et pourtant ils étaient aussi la pour ça. Pour protéger sa vie privée...

« Tu dois en parler a ton agence... Je me doute bien qu’ils ne vont pas être ravie mais ils sont la pour te protéger... Si cette vidéo fuite, eux aussi ils sont foutus, ils vont devoir t’aider et faire en sorte que cette vidéo ne fuite jamais... Tu ne sais pas ce que ce dingue peut faire,
C’est trop risqué... »
Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t479-lee-jae-hwa-formule-une
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Be my scandal   Sam 30 Sep - 11:44
Alors que mon doigt est toujours suspendu au-dessus du bouton « envoyer » et que mon regard se perd dans les pixels de l’écran, je détecte un mouvement devant moi. Du coin de l’œil, je peux apercevoir SaeRon bouger et s’agenouiller devant moi. Non, s’il te plaît, n’aies pas pitié de moi, c’est pire que tout … Je me sens tellement honteux, tellement en dessous de tout. Pourquoi a-t-il fallu qu’il voit ce film ? Pourquoi était-il là quand j’ai reçu ce message ?
Sa voix retentie, et je me pince la lèvre en entendant ses mots. Il n’a pas tort, je ne peux pas le nier. Bien entendu que je pourrai m’attirer des ennuis en répondant à ce taré, bien sûr que je ne devrai pas faire ça. Mais ne rien faire, n’est-ce pas pire ?
Ne sachant pas quoi dire, je choisis le silence. Je me tais, les yeux rivés sur l’écran, les larmes menaçant à chaque instant de rouler sur mes joues. J’ai l’impression que je ne pourrai jamais me sortir de cette situation.

Sa voix résonne de nouveau. J’aimerai l’interrompre, lui dire que je ne pourrai jamais faire ça, pourtant il a raison : l’agence sera tout aussi mal que moi si la vidéo fuite. Et c’est bien ce qui me fait peur … Mon manager ne laissera jamais passer ça .. ! Si il a été capable de me frapper parce que je ne voulais pas travailler, que ferait-il pour une chose aussi grave ? J’aurai presque préféré que cela se produise avec l’un de ses sponsors avec lesquels il me force à coucher. La situation aurait été tellement ironique. Il aurait été pris dans son propre piège, et ses pervers de sponsors avec.

Je ne m’en rends même pas compte, pourtant mes poings se serrent au fur et à mesure que les pensée affluent. Je me sens pris au piège dans une pièce dont les murs se resserrent peu à peu sur moi. A la recherche d’une échappatoire, je relève le regard vers SaeRon, cherchant désespérément une solution dans ses yeux. Malheureusement, celle qui vient de me proposer est bien la seule.
Comme pour répondre pour approuver cette idée qui va pourtant me coûter très cher, je hoche la tête, faiblement, car c’est tout ce dont je suis capable. Je suis totalement vidé de mes forces. Pourtant, je vais en avoir besoin, puisque le portable entre mes mains se met à sonner, annonçant l’arrivée d’un nouveau message. Puis d’un autre. Mon regard affolé croise celui de SaeRon avant de se reporter sur la conversation à laquelle se sont ajoutés deux nouveaux messages : un texte et une image. « Pas de réponse ? Devrais-je envoyer ça à ton agence pour que tu cesses de m’ignorer ? » Ca ? Une capture d’écran de la vidéo, sans doute du début que je n’ai apparemment pas reçu, où l’on me voit de face, nu, entrain de défaire le pantalon d’un homme dos à la caméra. Immédiatement, je verrouille l’appareil. Il est hors de question que SaeRon voit ça !
Gardant le téléphone en main, je me relève et commence à faire les cents pas dans la pièce. Qu’est ce que je peux bien faire ? Je suis de tout évidence obliger d’envoyer le message que j’ai déjà tapé, il ne me laissera pas l’ignorer. Mais comme le dit SaeRon, je ne sais pas ce qu’il va me demander. D’autant plus que cela ne me laissera pas le temps de réfléchir à la façon dont je vais présenter les choses à mon agence.

« Il me menace d’envoyer un screen à mon agence si je ne réponds pas. »

Je fais encore quelques allers-retours dans la pièce, nerveux et incapable de réfléchir clairement, avant de finalement m’appuyer contre une table et déverrouiller mon portable. Sans réfléchir une seconde de plus, j’envoie le message au malade mental qui me menace, puis compose le numéro de mon manager, posant mon regard sur SaeRon en appuyant sur « appeler ».

« Tu devrais rentrer … Je me suis suffisamment ridiculisé devant toi pour ce soir … Je veux pas que tu vois ça … »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Be my scandal   
Revenir en haut Aller en bas
 
Be my scandal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Be my scandal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: séoul city :: arrondissement d'itaewon. :: ‹ résidences.-
Sauter vers: