radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 Bullshit, I want to overdose.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t285-seo-jun-christ-is-comin
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Bullshit, I want to overdose.   Sam 22 Juil - 19:36
Bullshit, I want to overdose.

featuring. Tôru & Kazuya
outfit + « Tu veux pas qu’on aille voir Tôru ? J’ai l’impression que ça fait des semaines que je ne l’ai pas vu. Tu ne l’as pas vu sans moi hein ? » J’affichais ma tête tristoune, mais en vrai je m’en foutais. Zu avait le droit de le voir quand même. A califourchon sur lui, j’embrasse ses lèvres puis descends sur sa nuque, les mains sur son torse nu. D’accord, faut que je me prépare sinon on ne va jamais bouger. D’un seul bond, je sors du lit, faisant tomber la couverture tout en disant à Zu de sortir son petit cul de là. Comme d’habitude, on ne prévient pas quand on débarque, on aime bien faire des surprises à Tôru. On tombe toujours sur des situations gênantes ou carrément hilarantes. Je file dans mon bazar qu’est ma chambre et en voyant le tas de fringues sur le côté, je me dis que je devrais penser à ranger. Enfin, j’essaye de me convaincre que je vais le faire. En attendant je retire les fringues que j’ai sur moi, file à poil dans la salle de bains. En ressort aussi sec. Kazuya me dit des fois que je vais attraper froid à la fouffe. Pas ma faute si j’aime bien me balader à poil. Une fois prête, je me pose sur le lit de Kazuya, cigarette au bord des lèvres, observant le moindre de ses gestes. Il y a vraiment du bon de vivre avec un homme. Je remonte les pieds sur le lit, racontant encore des conneries, pour me distraire et faire rire mon sexy colocataire. Je ne me lasserais jamais de son rire, de son torse qui s’agite au rythme de ses éclats de rire. J’ai toujours dit qu’il était magnifique. Même s’il est bigleux et qu’on est obligé de faire l’amour avec ses lunettes, j’adore tout chez lui. Même sa manie de collectionneur, ses répliques de films foireux, son côté surdoué. Parfois, ça m’arrive de me dire que je mérite pas un mec pareil. « T’as pris le sachet ? » Fallait bien qu’on ravitaille Tôru et nous-même aurons besoin d’une bonne dose. On comptait faire les fous ce soir. A 22h on court dans le parc comme des gosses, je lui balance des feuilles – comme si ça pouvait s’envoyer – et on finit dans le coin des dortoirs à chercher le numéro de chambre du troisième membre de notre team de tarés. « Tôôôôôru !! Merde c’est quoi son numéro de chambre ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Bullshit, I want to overdose.   Sam 29 Juil - 6:01
Bullshit, I want to overdose.

featuring. Tôru & Kazuya
outfit + Il y a des moments, je me demande ce qui peut se passer dans la tête de Jun. Impulsive et sauvage, lorsqu'une idée lui vient -et qu'elle décide de me la faire partager- plus rien ne peut l'arrêter. C'est d'ailleurs ce qu'il se passe en ce moment, et c'est comme ça que je l'aime. Le torse nu, la Jun au dessus de moi, une main sur sa fesse droite, l'autre sur sa taille, elle trouve le moyen de m'arrêter. Le pire, c'est que j'en ris de bon coeur! J'aquiesce même à sa question, il s'agit d'une évidence pour moi. Voir Tôru, c'est compléter notre trio incomplet. Ben ouais, parce que pour être un trio, il faut être trois! Merci cap'tain obvious!
J'ai juste à remettre mon t-shirt et je suis prêt. Jun elle c'est autre chose. Vautré sur mon lit, je la regarder passer, à poils , comme d'habitude et je me marre. J'en profite même pour mettre le pochon des para que j'ai fait plus tôt dans mon slibard. Ça serait con de se faire choper juste pour un gramme de d!
Une fois la Jun prête, on se met en route. Des enfants! On se cours après, on chahute, difficile de croire que l'on a déjà vingt-cinq ans. Jun, je la regarde avec mes yeux qui pétillent, mon regard de chaton qui parait tellement innocent alors qu'en fait j'ai qu'une envie, la dévorer comme un loup. Je lui souris, je rigole, nous sommes bruyants mais on s'en fout. On s'éclate tous les deux et je sais qu'au bout du chemin nous attend un trésor encore plus précieux que nos moments passés à deux: ceux avec Tôru.
Puis on arrive chez les Ilgasu. Maintenant on y rentre comme si c'était chez nous; en fait, ça a toujours été chez moi, c'est d'ailleurs pour cela que je ne me prive pas. On avance, Jun elle a l'air déchirée, comme d'ab'. Moi, je suis plus calme, mes ardeurs se sont légèrement calmée pour faire place à une excitation nouvelle. J'ai hâte d'ouvrir la porte de la chambre du troisième mousquetaire, c'est très souvent comique les situations sur lesquels on tombe. Je ris encore, comme un gosse qui s'apprête à faire une connerie. Je me tourne vers Jun, mon indexe sur mes lèvres. "Chuuut ~ ! Tu vas niquer l'effet de surprise!" Mes pieds me guident dans les couloirs jusqu'à la chambre 007 -comme James Bond- et là, je regarde Jun. Je compte avec mes doigts et au bout de trois... tire la chevillette et la bobinette cherra. "C'est nouuuuuus ~ !" Voilà, aussi bruyant que ma camarade, tout content de ma surprise sans faire attention à ce qu'il se passe encore, un sourire jusqu'aux oreilles.

Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's space walker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Bullshit, I want to overdose.   Mar 1 Aoû - 23:46
Bullshit, I want to overdose.

featuring. Tôru & Kazuya
outfit + Elle l'enivrait de son doux parfum fruité. Elle était petite aux cheveux épais, l'odeur du tabac bien ancrée dans cette cascade chocolat. Ses yeux malicieux le dévorait du regard depuis le début de soirée et jusqu'à la fin Tôru avait provoqué cette jeune qui n'attendait que lui. S'il l'avait d'abord rendu jalouse en se laissant dévorer les lèvres par un vilain matou, il termina de l'enrager en jouant de ses doigts dans l'instrument de merveilles d'une de ses amies. Enfin la petite osa s'approcher et un sourire satisfait orna enfin le visage du plus vieux qui avait appuyé sa dominance et son attraction sur cette proie plutôt facile. Elle était vraiment jeune, venant juste d'avoir ses dix-huit ans. De plus, près il apprécia ces jolies taches de rousseur qui lui donnait l'air d'une beauté sauvage et le désordre dans ses sourcils épais mais, dont la ligne était naturellement bien dessinée. Une fille avec du cachet comme on parle de maison. Cette nuit, le brun n'allait sans doute pas s'ennuyer.

Enfin dans sa chambre, il dénuda le haut de son corps, appréciant la rondeur de sa poitrine et de ses hanches, celles-ci débordant un peu de son jean trop serré. Lenny n'était pas là et ça l'arrangeait bien pour le coup parce que ce soir, il comptait faire durer le jeu jusqu'à qu'elle le supplie d'arrêter. Il ne connaissait pas son nom alors elle s'appellerait Marguerite parce qu'elle avait des airs de campagnarde et quand elle parlait, ses mots crachaient le rural ; intéressants. Ils ne s'étaient même pas encore réellement touchés, Tôru trop joueur pour la laisser atteindre la jouissance tout de suite, ou même le loisir de posséder ses lèvres, elle languissait et il en retirait un plaisir immense. Néanmoins, il ne put prévoir qu'elle allait se jeter sur lui pour le pousser sur son lit et se poser à califourchon sur lui. Un petit mouvement Head&Shoulders de la part de la beauté sauvage avant qu'elle ne se baisse pour l'embrasser, cependant son mouvement fut interrompu par l'ouverture de la porte et de l'entrée de deux tornades affreusement attirantes. Lorsqu'il réussit à discerner leur visage, Tôru ne put s'empêcher de sourire sincèrement, bien trop heureux de voir Kazu et Jun venus pour lui – pour l'énième fois, mais ça n'ôte jamais du plaisir. « Hé Saluuuut! »Il se redressa rapidement pour se lever, les rejoindre et les prendre dans ses bras, chacun un bisou sur la bouche. « Je suis content de vous voir. » ajouta-t-il, un sourire bienveillant aux lèvres alors que ses yeux pleins de chaleur ne faisait que les contempler. « Vous auriez dû me prévenir, je vous aurai mieux accueilli... » déplora-t-il, oubliant subitement l'existence de Marguerite qui raclait sa gorge pour rappeler qu'elle était là, justement.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Et j'plonge dans ma pocket pour manger la couleur rainbow du sable. Puis j'pars à la conquête du néant en évitant les flaques d'vomi ! — Et je flotte nu dans la liqueur euphorique uh uh.


Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t285-seo-jun-christ-is-comin
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Bullshit, I want to overdose.   Ven 4 Aoû - 12:00
Bullshit, I want to overdose.

featuring. Tôru & Kazuya
outfit + Ah ouais merde, la surprise. Main sur la bouche, je surjouais le truc car j’étais soudain très emballée par l’idée de surprendre notre troisième déluré. Et un peu déchirée, d’accord. Peu de gens comprenaient le lien étrange qui nous unissait tous les trois. C’était bien plus que de l’amitié, bien plus qu’un simple amour. Je les aimais bien plus que mes propres parents et avec le temps, ils étaient devenus aussi essentiels pour moi que mes deux poumons. Même si j’abîmais lesdits poumons … Ce n’était peut-être pas la meilleure comparaison. Je me retins de pouffer de rire – moi et la discrétion ça fait trente – parce que Kazuya se met à jouer l’espion en avançant à pas de loup. Comme si nos pas pouvaient nous trahir. Nous arrivons finalement face à une porte, commune à d’autres. Comment Kazuya a-t-il fait pour se repérer dans ce labyrinthe de portes semblables, façon Alice au Pays des Merveilles ? Je me positionne de l’autre côté, les mains mimant un pistolet. Collée au mur, j’ai l’air encore plus ridicule et je plie les genoux quand mon acolyte se met à enclencher le décompte, prête à bondir. Et nous sautons dans la chambre, avec nos voix tonitruantes. Nous aimons soigner nos entrées.

Je mets quelques secondes à repérer Tôru – la chambre n’est pourtant pas très grande. Mais une forme féminine le cachait de moitié. Il finit par apparaitre, sous une masse de cheveux bouclés. Comme d’habitude, son sourire illumine son visage quand il se dirige vers nous. Son étreinte et chaude et il dégage une bonne odeur de tabac. « Tu n’as pas perdu de temps toi. » Je tapote son torse nu du doigt, en me moquant gentiment. « Tu as amené quelqu’un pour jouer ? » Ouais je sais j’abuse quand je dis ça. Mais je suis du genre à m’en foutre un peu, de ce que je dis. Je me penche sur le côté pour mieux voir à quoi ressemble la fille qu’il a ramené. Je plisse les yeux genre je vois rien, mais c’est surtout parce que j’arrive pas à comprendre ce qu’il lui a plu chez elle. Je m’avance et saute sur le lit. Ce sont ses cheveux qui m’attirent en premier et je tire doucement sur les boucles. Elle, elle affiche une mine boudeuse, comme si ça pouvait influencer Tôru à nous foutre dehors. Moi, ça me fait triper. Mes lèvres s’étirent en un sourire presque carnassier. Elle doute, soudain, regarde tantôt Tôru, tantôt moi. « Et t’allais te taper ça ? Tôru ton goût en femmes est déplorable ! Reste plutôt sur les hommes, tu fais plus de merveilles. », dis-je en pointant Kazuya du doigt, qui restait le plus beau mec que Tôru ai pu choper –ou bien était-ce Kazuya qui l’avait chopé en premier ? La petite brune s’offusque, ses joues rougissent et moi je me marre. Je peux être méchante parfois, mais c’est pour son bien que je le suis. Oui oui, je suis méchante par gentillesse.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Bullshit, I want to overdose.   Sam 5 Aoû - 16:59
Bullshit, I want to overdose.

featuring. Tôru & Kazuya
+ Fier de notre coup, je jubilais à l'idée que le trio soit enfin réunit. J'embrassais Tôru, le regardais embrasser Jun puis... ce fut le drame. Ce dernier se résuma à un raclement de gorge qui retint notre attention. Ça y est, Jun était lancée pendant que je toisais le soit disant jouet du regard. Ce n'était pas de la méchanceté gratuite, j'étais d'accord avec ce que disait Jun. Même si je n'estimais pas être un canon de beauté, je me plaçais tout de même au dessus de cette... comme le définirait un langage marketing: jolie "extra-light".
Une moue boudeuse, je lâchais Tôru pour m'approcher de la personne qui avait retenu notre attention. Je scrutais son visage. Elle dégageait une douceur campagnarde, peut être était-ce ce qui avait retenu l'attention du troisième mousquetaire mais, même de l'endroit où je la scrutais, je pouvais sentir l'odeur de paille que dégageait ses cheveux. "Tu as besoin d'évasion Tôru?" Demandais-je dans ma langue maternelle. L'idée qu'il ait envie s'échapper de la ville, retranscrivant ses envies dans le choix de ses partenaires pouvait aussi expliquer... ça. Une moue enfantine et boudeuse au visage, je scrutais la jeune fille pour enfin déclarer d'une voix mielleuse et innocente dans une langue que tous pouvaient comprendre: "Touche pas ça, tu vas attraper le sida." Je me reculais en prenant une moue approbative bien que terriblement mignonne. Je n'étais pas méchant pour être méchant, je me considérais plus comme quelqu'un de franc. Après tout, ne disions nous pas que la vérité sortait de la bouche des enfants? Mais personne n'avait précisé quel type d'enfant! Je ne me préoccupait pas de la santé morale de l'intruse. Pour moi, elle ne valait même pas le titre honorifique de jouet sexuel. J'accourais au bras de Tôru, un grand sourire, comme si de rien n'était malgré l'horreur que j'avais dit sur la jeune fille. "Viens jouer avec nous plutôt!"

Revenir en haut Aller en bas
ilgagsu's space walker
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Bullshit, I want to overdose.   Ven 11 Aoû - 2:08
Bullshit, I want to overdose.

featuring. Tôru & Kazuya
+ Jun ne tarda pas à aller rejoindre Marguerite pour la scruter de long en large. Tôru n'était plus étonné par ce genre de procédé, depuis le temps qu'il côtoyait ses amants, il les savait ainsi et les acceptait comme ils étaient, parce qu'après tout, c'était comme ça qu'il les aimait, quand ils étaient eux-mêmes. Il n'eut même pas le temps de répondre à la première question de sa belle sauvage qu'elle était déjà entrain d'enquiquiner sa jolie proie. Parce que oui, pour lui, elle était très belle. Kazuya la rejoignit bientôt, lui demandant dans leur langue maternelle commune si le plus jeune du trio avait besoin d'évasion. Ce à quoi le concerné haussa les épaules et répondit dans la même langue. « Je ne sais pas, je l'ai vue, j'ai eu envie de la sauter. » Ils étaient méchants, mais Tôru ne pouvaient pas leur en vouloir, tout simplement parce qu'il en était incapable et qu'eux deux passaient au dessus de tout à ses yeux, et cette inconnue ne leur arrivait pas à la cheville. Tôru était désolé pour elle, mais il allait naturellement la lâcher pour eux puisqu'il les préférait à n'importe qui et quoi d'autre sur cette Terre. Alors que Kazu revenait à lui, Tôru ne put résister à l'envie de l'embrasser et sans aucune gêne, il se laissa aller à cette envie sous les yeux effarés de l'inconnue qui se releva d'un bond, les seins à l'air et le visage coléreux. « Hé oh ! Tu ne comptes pas prendre ma défense ? Ils me parlent mal depuis avant et tu... et tu fais quoi là !? » Le brun se recula alors légèrement afin d'avoir de l'espace pour s'incliner. « Je suis désolé pour ce qu'ils t'ont dit. Sache que je ne le pense pas personnellement. » Mais c'était leur avis et il le respectait, même si cela pouvait lui faire du mal à elle. Il se redressa avant de chercher le chemisier de la jeune femme et son soutien-gorge pour les lui donner. La brune, enragée, lui fila une torgnolle alors. Choqué, Tôru ne réagit pas, coî et étonné, il posa une main sur sa joue endolorie. « Enfoiré ! » Et une deuxième fois Tôru s'inclina pour lui présenter ses excuses alors qu'elle commençait à se rhabiller. Alors là, il aurait bien voulu plonger sa tête dans la douce poitrine de Jun pour se consoler et pour cacher au monde les insultes qu'il proférait dans sa tête. Il était gentil Tôru, mais aussi trop poli pour jurer à tord larigaut.


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁



Et j'plonge dans ma pocket pour manger la couleur rainbow du sable. Puis j'pars à la conquête du néant en évitant les flaques d'vomi ! — Et je flotte nu dans la liqueur euphorique uh uh.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: Bullshit, I want to overdose.   
Revenir en haut Aller en bas
 
Bullshit, I want to overdose.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: