radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 

Partagez | 
 

 princesse trash avec noble prétentieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t285-seo-jun-christ-is-comin
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: princesse trash avec noble prétentieux   Jeu 20 Juil - 14:26
princesse trash avec noble prétentieux

featuring. Kudo shinobu

Ma tête me gratte … Fais chier, ma main est bloqué sous mon corps, que je n’arrive même pas à bouger. Je gémis d’agacement. Une odeur me chatouille le nez. Ca sent la vodka. Je gesticule. Putain mon corps est tout endolori ; j’ai l’impression de peser sept tonnes – précis ! Complètement enfoncée dans mon lit, j’ai toujours la tête qui gratte mais aussi l’envie de rester comme une larve sur ma couette. Elle est hyper moelleuse. Zu a changé l’adoucissant ? Pas possible, on dirait que je suis allongée sur un nuage. Je m’étire comme un chat, gémissant un peu plus fort. Ma chaussure tombe et je devine que je dois être toute habillée. Merde, je déteste mettre de la saleté dans mon lit. Ca gratte après. D’ailleurs je lève enfin le bras, libérant ma main du poids de ma poitrine, pour venir me gratter le sommet du crâne. J’en profite pour poser ma tête sur le côté. Même le coussin est une merveille. Je souris, les yeux encore clos, m’étirant encore. Et puis je fronce les sourcils. Nan, il est trop doux pour être mon lit. J’ouvre les yeux et là, lumière dans la gueule. Sympa d’avoir oublié de tirer les rideaux. Mains sur les yeux, je tourne le dos à la fenêtre. J’ouvre enfin les yeux. Et là … « J’suis où bordel ? » J’accroche quelques détails, rien ne me parle. Ce n’est pas mon appart’, ce n’est même pas un endroit que je connais. Tout est trop classieux, tout est trop impeccablement rangé. Rien à voir avec mon bordel artistique.

Je me relève et tombe. Merde, ça tourne. J’ai mal au crâne, j’ai le tournis. Qu’est-ce que j’ai bu encore ? Bah de la vodka, à en croire le nouveau parfum que je dégage. Crade, on dirait une ivrogne. Je me force à me relever, mes pieds touche le sol, un tapis tout en poil, doux et qui chatouille. Je me préoccuperai de l’endroit où je suis après avoir déniché une douche. J’avance, constatant avec étonnement que je suis encore toute habillée. Mon jean n’est même pas ouvert, mon soutien-gorge est bien à sa place. Qui sait qui a fait sa gentille fille hier soir ? C’est Juuuuun. J’avance à tâtons, les mains devant comme un bébé qui apprend à marcher. Dans le fond de la chambre, je découvre une salle de bains. Miracle de la vie ! Sans demander mon reste, je retire mes vêtements, que je fais tremper – gueule de bois mais pas dégueulasse – et me glisse dans l’immense douche aux portes coulissantes. Je sais pas où j’ai atterri mais le mec est ni pervers profiteur, ni pauvre. L’eau coule sur mon corps et je me demande sur qui j’ai bien pu tomber ? Un vieux qui va me garder en captivité ? Une chaebol qui s’ennuie ? Je ne reconnais pas le mobilier de Queen B. Qu’à cela ne tienne. J’utilise gaiment le shampoing pour nettoyer mes cheveux, frotte mon corps avec ce délicieux gel douche parfumé à la papaye – y’a que chez les riches qu’on trouve des produits comme ça – chantonnant presque. Pas trop, parce que j’ai une voix de casserole. C’est Tôru qui m’a dit ça la fois dernière. Mais en même temps, il aime bien le son de ma voix quand il se glisse sous mes draps. Enfoiré !

Il y a même un peignoir et pendant un instant j’hésite à l’enfiler. Me balader nu ne me gêne pas, mais comme je ne connais pas l’identité de mon ravisseur/sauveur, je préfère prendre des précautions. Sortant de la douche, je pousse mes talons aiguilles et tend la main vers la poignée. La porte me résiste et il me faut quelques secondes pour réaliser que je suis enfermée. Putain ! Je repense au scénario du vieux pervers et frissonne. Je suis pas prête pour ça. J’essaie de forcer une nouvelle fois mais rien à faire. Je ronge mes ongles, cherchant un plan de replis.

Revenir en haut Aller en bas
citoyen du monde
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t196-kudo-shinobu
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: princesse trash avec noble prétentieux   Sam 16 Sep - 18:17
princesse trash avec noble prétentieux

featuring. Kudo shinobu

Je balançais mes pas en rythme, d’une cadence confortable mais suffisamment soutenue afin que j’expire en un souffle régulier tout ce qui pesait sur mes épaules. Le mariage, l’apprentissage d’un métier qui ne me plaisait guère, et surtout la solitude. Je la ressentais davantage, elle m’étreignait avec la pression quotidienne d’une vie faite de semblant dans laquelle je ne sentais plus avoir ma place. Alors je courrais. Je ne cherchais rien en particulier et je ne fuyais pas non plus, j’avais juste besoin de sentir mes muscles s’échauffer sous l’effort et ma respiration devenir plus saccadée à mesure que mes pas me portaient loin d’une demeure qui n’était pas la mienne, pour m’y ramener irrémédiablement. Mais qui aurait cru que j’allais devoir faire face à une nouvelle épreuve ce jour-là ? Alors que je ralentissais pour cesser la course au profit d’une longue marche de récupération, je la découvrais. Elle était allongée dans la verdure juste devant le portail verrouillé. Elle ressemblait à un cadavre et en avait presque l’odeur, mais ce ne fut pas son dernier souffle qui s’échappa de ses lèvres, juste les effluves d’une soirée apparemment trop alcoolisée. Beaucoup trop alcoolisée. J’aurais pu la laisser dans les fleurs se réveiller et ainsi découvrir avec joie qu’elle avait abusé de la boisson pour atterrir certainement bien loin de chez elle. Je ne la reconnus pas tout de suite, à cause de ses cheveux emmêlés, de sa tenue froissée et d’un maquillage largement défraichi par une nuit à la belle étoile, mais j’avais croisé ce visage la veille. La connaissais-je ? Certainement pas personnellement, mais en entendant la voiture du secrétaire attitré de mon père, je décidais d’agir. Si quelqu’un venait à la découvrir dans cet état et devant la maison de l’une des fortunes de Corée du Sud dont seul l’un des deux fils y demeurait encore… Non. Je ne comptais pas risquer ma tranquillité pour une demoiselle retrouver presque ivre morte devant mon portail. J’approchais pour tenter de la réveiller. « Hey ! Lèves toi veux-tu ! Et rentre chez toi ! » Je savais que ce n’était plus qu’une question de temps. « Maintenant ! » Mais elle ne répondait pas. Et merde. J’usais des quelques forces qu’il me restait pour finalement la trainer à l’intérieur, loin des regards trop inquisiteurs qui finiraient par envahir les rues de ce quartier huppé. J’étais certainement devenu fou, je n’y trouvais pas de meilleure explication, j’avais perdu l’esprit pour amener une fille complètement saoul dans une maison dirigée d’une main de fer par un homme qui me voyait déjà marié. Sans ménagement, je la laissais sur le lit d’une chambre d’ami pour l’y enfermer, priant pour que personne ne décide de se rendre dans une pièce qui restait d’ordinaire invisitée. Lui avais-je rendu service ? Je n’en étais pas certain. En revanche j’étais sûr de m’être condamné si l’on venait à la découvrir. Je tentais de ne pas éveiller les soupçons en m’activant sans me presser pour vaquer à ma routine matinale. « Shinobu ! Je vais partir est-ce que tu veux prendre la voiture avec moi ? » Sa voix résonna dans le couloir, m’empêchant de faire un pas de plus. « Non. Je viendrais plus tard, j’ai des choses à faire ce matin ! » Il ne chercha pas à me retenir, ni même à me convaincre. Ma relation avec mon géniteur n’avait jamais été des plus chaleureuses et il quitta la maison sans même se retourner. Seul, je décidais d’aller rendre visite à ma prisonnière.
Déverrouillant la pièce avec précaution, je poussais le battant avant de tomber sur une vision à laquelle je ne m’attendais pas. Elle semblait radicalement différente du corps inanimé que j’avais trouvé quelques heures plus tôt. « Je vois que tu prends tes aises… est-ce que tu pourrais me dire ce que tu fichais devant chez moi ? »


▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


Stuck with you
You've got a hold of me, Don't even know your power, I stand a hundred feet, But I fall when I'm around you, Show me an open door, Then you go and slam it on me, I can't take anymore (c)LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
 
princesse trash avec noble prétentieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j ai des souci , je debute depuis ce jour avec linux fedora
» Lecture video interrompue avec mise en tampon
» probleme avec les cellules d'excel sur la mise en forme
» [Résolu]Mis a jour impossible avec Antivir
» [Résolu] Problème avec psg tv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: séoul city :: arrondissement de gangnam. :: ‹ résidences.-
Sauter vers: