→ radio haneul rumeurbox
raconte-nous un truc !


mettre içi la description

 
INSCRIPTIONS AU GROUPE ILGAGSU FERMÉES/LIMITÉES. merci de favoriser les autres groupes. ♡
➥ réservation d'avatar : ✧ c'est ici les amis !
➥ les demandes de DC : c'est ici les amis.➥ liens utiles : les groupesla fac
➥ journal de la fac : ✧ zieuter !

Partagez | 
 

 double je | dânhee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ilgagsu unicorn›
avatar
Tran Dân

↬ wassup?

[posts] : 67 [crédits] : © nelliel [âge] : vingt quatre années [études & année] : psychologie, cinquième année [métier] : aucun mais par contre je rends des services contre de l'argent ✦ LET ME TAKE A SELFIE ✧ : [board] : Dân, le No Future.
Pas celui des premiers vrais punks visionnaires qui crachaient à la gueule d'un système qui courrait à sa perte. A la perte de tous.
Non. Celui des médias qui crachent à la gueule de tous ces punks et qui en font un Dân. Un gars qui se complaît dans le fun, le chaos et la destruction de tout. De tous.

✖✖✖

u.c ✧ rich bitch like : 254

MessageSujet: double je | dânhee   Ven 14 Juil - 19:45


Double je
Liu Sun Hee & Tran Dân

Tenue + Pantalon déchirés et tatouages apparents, excentricité assumée. Originalité, toi tu dis. Tu sais que les tatouages sont plus où moins interdits en Corée du Sud mais tu t'en fiches, c'est avec fierté que tu portes ces marques à jamais sur ton corps. Lorsque dans les couloirs les regards se font trop insistants toi tu affiches un grand sourire. Un problème ? Demandent silencieusement tes lèvres. Au coin de celles-ci, toujours un sourire aux centaines de significations. Là encore, tes lippes s'étirent devant une étudiante qui t'adresse un sourire. Tu ne sais pas où aller malgré ta démarche assurée. Tu n'es pas un mauvais étudiant, tu es juste un élève qui fait passer ses envies avant tout le reste. Si tu n'as pas envie d'aller en cours tu n'y va pas. Si tu n'as pas envie de rendre un devoir tu ne le fais pas. Et peut être même que tu passes à côté d'une bonne note, qu'importe. Tu ne sais pas qu'elle heure il est. Et à vrai dire, tu ne t'en préoccupe pas. Tu es connu pour arriver en plein milieu de tes cours. Alors il est peut être l'heure d'un cours déjà commencé ou celle d'un autre qui touche à sa fin. Tu n'es pas vraiment motivé à rester enfermé alors tu te décides à sécher.

Tu iras du côté ouest de l'université, en espérant croiser un membre de ta fraternité. S'il pouvait avoir de quoi fumer aussi, tu acceptera volontiers de partager un briquet. Oui niveau billets, tu es encore en manque de ces petits papiers. Malheureusement tu es en manque de nicotine aussi. Au bout du couloir tu sors ton paquet de tabac. Ton regard se perd dans la boite presque vide. Tu fais le compte, il te faut trouver à qui taxer quelques cigarettes et un peu d'argent. Les études attendront demain. Tu saisis l'avant dernier bâton de nicotine que tu cales délicatement derrière ton oreille et puis le dernier, entre tes lèvres. Tu fais tourner ton briquet entre tes doigts, la sortie est à trois, quatre pas. Tu peux bien allumer ta clope ici, ici il n'y a personne. Ce que tu crois. Tu crois mal. Faux, dans ton dos un surveillant pose sa main sur ton épaule. Réflexe, tu te retournes, et tu souris. Encore, toujours. Lui non, il ne plaisante pas. Tu négocies, tu essayes et tu n'y arrive pas. Dân, donne tes cigarettes et ton paquet. Jamais. Aller, va pour le paquet au moins c'est pas toi qui aura à le jeter. Tu lui donnes, tu négocie encore. Toujours pas de résultat. Il insiste. Non. Maintenant tu dois le suivre. Non plus. Il te menace alors tu pars en courant. Sans regarder derrière toi. Lâche ? Pas du tout. L'heure n'est pas à la confrontation. Tu cours. Il crie des mots que tu ne comprends pas. Tu cours. Tu le sèmes. Tu te caches dans un amphithéâtre. La planque et tu n'auras qu'à nier les faits. Tu inspires et expire, des bulles de fumée s'échappent dans l'air. Elles se dissipent, toux. Tu tousses parce que tu es essoufflé. Tu souffles, soupires. Reprends ta respiration. Tu te croyais à nouveau seul, encore raté. La ravissante Sun Hee, ton amie, ta camarade de comptoir et d'histoires loin de l'enceinte universitaire. Ici, Sun Hee, l'enseignante d’université, plus bas en face de toi. Sourire. Oups. Tu fais demi-tour, sortir ou du moins tenter.

© kerushirei


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t212-dan-wanker
simin
avatar

↬ wassup?

[posts] : 315 [crédits] : valyria (ava) [âge] : 31ans [métier] : Professeur de littérature chinoise ✦ LET ME TAKE A SELFIE ✧ : [board] :
☾ I Cheated Myself ☾
Like I knew I would.

En sac à main une sale gamine, du rouge carmin au bout des doigts, te brise les ailes d'un battement de cils. Elle si belle soudaine sans remord, amène ton coeur sanglant elle le mord, te donne son corps, t'en rends accro... Te tire trois balles, poum poum poum dans le dos. Et sur le trottoir y’a des cœurs qui saignent, des cerveaux dans le noir, des yeux qu'ont pris des beignes, des histoires d'amour au tournant fâché, où tous les discours ne sont que du temps gâché. Des contrefaçons d’amour en suçons, te laisse des sons, amère du sang. Sa bouche t’invite, son cul t’habite, évite vite la messe est dite.


✧ SAY CHEESECAKE ✦ : ✧ rich bitch like : 1188

MessageSujet: Re: double je | dânhee   Sam 15 Juil - 0:18

Double Je

featuring. Tran Dân
Sun Hee.
Sun Hee – sans attaches, sans chaînes et sans liens autour des poignets et des chevilles. Sun Hee, sans passé ; et plus probablement pleine d'avenir. Sun Hee, la concupiscence, l'aléatoire, le soudain, la spontanéité – Sun Hee au pied léger vole dans les sillons, ricoche contre un rire, enjambe l'ennui. Elle était affalée sur un grand fauteuil, l'air ailleurs, l'index qui tapait en rythme. Menton planté sur sa paume ennuyée, elle poussa un profond soupir ; son souffle chaud fit virevolter la mèche brune qui reposait sur son nez. Sun Hee ou la liberté entre les doigts.
Sun Hee n'était plus seule.

Dans la pénombre, ses grands yeux sombres balayèrent la pièce, comme si, dans un bête coup d'espoir, qu'on lui apporte une tasse de thé. Elle avait doucement froncé les sourcils, dépitée malgré elle. Alors elle avança les lèvres en une petite moue boudeuse, comme une petite fille laissée de côté. Elle se sentit puérile ; c'était un peu idiot, un peu égocentrique cette douce passion qu'elle avait de se faire attendre. Sun Hee fit la moue et maugréa tout bas. Elle détestait qu'on lui fasse perdre son temps, surtout lorsque le contrevenant était un homme. Et un rendez vous annulé sous un prétexte aussi fallacieux que des heures supplémentaires ne l'attendrissait en aucune façon. Elle ravala sa mauvaise humeur et enfouit ses mains dans ses poches, agacée. Puis elle baissa les yeux et se mordit la lèvre, en meurtrissant la chair rosée du bout des dents. Tiraillé de deux côtés, elle hésita un moment. Elle crevait d'envie de s'en aller, se tirer comme ça, disparaître sans un regard. Elle trouverait bien des bras, un corps chaud et gémissant sous un bout de drap. Elle dénicherait bien un lit, un doux ami pour l'accueillir cette nuit. Un rictus narquois dans la lueur du soir. Elle pouvait le faire. L'idée même lui plaisait. C'était un délice.
Elle étirait ses membres allègrement. Comme s'étire un chat.
Elle sursauta légèrement à l'entente d'une porte qui claque.

▬ Est ce que vous pensez être dans un bar?

Elle avait soudainement tournée sa tête, avisant avec surprise le nouveau venu. Dân. Pote de bar, pote de picole, celui qui l'entendait déblatérer sur tout et n'importe quoi, ses coups d'un soir, son travail, les ramyuns jamais assez épicées et cette jeunesse qui trop souvent disparaissait. Dân. Qu'elle interpella en croisant ses jambes, un sourcil narquois arqué au dessus de son oeil sombre.

▬ Et où est ce que tu cours comme ça Tran?

Finalement, sa journée ne serait peut être pas aussi solitaire qu'elle avait d'abord crût. Peut être même qu'elle pourrait se distraire. 

❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
‹ilgagsu unicorn›
avatar
Tran Dân

↬ wassup?

[posts] : 67 [crédits] : © nelliel [âge] : vingt quatre années [études & année] : psychologie, cinquième année [métier] : aucun mais par contre je rends des services contre de l'argent ✦ LET ME TAKE A SELFIE ✧ : [board] : Dân, le No Future.
Pas celui des premiers vrais punks visionnaires qui crachaient à la gueule d'un système qui courrait à sa perte. A la perte de tous.
Non. Celui des médias qui crachent à la gueule de tous ces punks et qui en font un Dân. Un gars qui se complaît dans le fun, le chaos et la destruction de tout. De tous.

✖✖✖

u.c ✧ rich bitch like : 254

MessageSujet: Re: double je | dânhee   Dim 16 Juil - 19:34


Double je
Liu Sun Hee & Tran Dân

Tenue + Analyse l'espace d'un instant. Le regard vers la porte, derrière elle, un surveillant qui est à ta recherche. Prêt à te dénoncer et à te traîner à l'administration pour une pauvre sanction.  Tu le revois ouvrir le paquet de tabac, vide, la respiration irrégulière, tu te revois ni une ni deux courir comme un gosse qui se serait fait cramer en train de voler dans un supermarché. Derrière toi, une enseignante. Enseignante à qui tu as tourné le dos dans un automatisme, un réflexe de survie d'un étudiant cigarette aux lèvres dans les locaux face à un,e professeur.e. Prit en flagrant délit. Un sourire d'esquive à sa remarque avant de la reconnaître. L'information qui te monte au cerveau avec un temps de retard. Elle aussi, elle t'a reconnu. A choisir entre un surveillant et la belle brune, le choix est fait.

Tu te retournes vers elle. Ta cigarette s'émiette, miettes de cendres sur le sol. Comment dois-tu te comporter, la question traverse ton esprit à toute vitesse, si vite que tu n'as ni le temps ni l'envie d'y réfléchir et d'y apporter une réponse. Petit à petit tu retrouves ton souffle et les battements de ton cœur un rythme régulier dans ta cage thoracique. 'Ça t'apprendra à fumer à longueur de journée, qu'ils te lâcheraient ironiquement tes poumons s'ils pouvaient parler. Une autre interrogation pour toi, où est-ce que tu cours. Tu t'avances doucement vers la belle femme. « En cours de psychologie clinique. Je suis déjà en retard alors ... » Talents d'acteur d'une autre vie, tu feins la culpabilité, l'air désolé et comme dans un coup de vent il s'envole pour laisser place à un visage amusé « C'est plus ou moins ce que j'aurais dit à n'importe qui. » Tu marques une courte pause, le temps d'expirer ce qui noircit tes poumons. Tu reprends. « Mais tu n'es pas n'importe qui. » Elle est celle qui connaît l'étranger en toi, perdu Corée, le Dân avec des doutes, le Dân à l'écoute, à l'oreille attentive. Dân plus rusé que le petit branleur dont on parle parfois entre professeur parce qu'il n'en est plus à sa première connerie. Tu t'installes sur une table, les jambes dans les airs puis qui touchent le parterre. « Que fais-tu ici si solitaire ? » La curiosité. La curiosité oui, mais pas que. Orienter la conversation vers elle, pour entrer dans le sujet, pour ne plus se sentir élève. Pour se sentir comme dans un bar, oui peut être que tu penses être dans un bar, finalement.

© kerushirei


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t212-dan-wanker
simin
avatar

↬ wassup?

[posts] : 315 [crédits] : valyria (ava) [âge] : 31ans [métier] : Professeur de littérature chinoise ✦ LET ME TAKE A SELFIE ✧ : [board] :
☾ I Cheated Myself ☾
Like I knew I would.

En sac à main une sale gamine, du rouge carmin au bout des doigts, te brise les ailes d'un battement de cils. Elle si belle soudaine sans remord, amène ton coeur sanglant elle le mord, te donne son corps, t'en rends accro... Te tire trois balles, poum poum poum dans le dos. Et sur le trottoir y’a des cœurs qui saignent, des cerveaux dans le noir, des yeux qu'ont pris des beignes, des histoires d'amour au tournant fâché, où tous les discours ne sont que du temps gâché. Des contrefaçons d’amour en suçons, te laisse des sons, amère du sang. Sa bouche t’invite, son cul t’habite, évite vite la messe est dite.


✧ SAY CHEESECAKE ✦ : ✧ rich bitch like : 1188

MessageSujet: Re: double je | dânhee   Lun 17 Juil - 1:46

Double Je

featuring. Tran Dân
Sun Hee.
Elle avait sur son visage cet espèce de masques aux fards habilement travaillé propres aux femmes de leur siècle, mais il était difficile de dire s'il s'agissait de maquillage ou d'une expression soigneusement composée, tant de choses se ressemblaient après tout. A l'image de l'amour et de la haine. Elle palabrait dans le confort de son amphithéâtre avec cette voix chuchotante et ces demi-rires étouffés d'un conciliabule de femme au milieu desquels il y aurait un homme. Sun  Hee avait cet air éternellement mutin qui allait de paire avec les confidences comme les affres du plaisir. Elle avait ce ton affectueux dont les amantes s'enorgueillissait dans un délicat chuchotement glissé au creux d'une oreille délicatement ourlée. Sun Hee était de ces femmes qui avaient l'air perpétuellement ivre.  Ivre de lecture, ivre de passions et de désirs.

▬ Je suis ravie de voir que je n'ai pas droit à la même version que le commun des mortels.

La tête inclinée, elle souriait, comme d'ordinaire, observant la débâcle d'argumentaire qui jaillissait des lèvres de Dân tel un millions de promesse jetés au visage des prolétaires. Il aurait fallut que l'homme embrasse une carrière politicienne, exaltations passionnées que seul l'affection très pur et sincère pour ses concitoyens séouliens aurait poussés son coeur dilaté à se jeter dans la grande arène  - et dont les faibles d'esprits recueillerait les gouttes comme un distillant qu'ils seraient en droit d'exiger.
Madame Liu devait bien lui reconnaitre ça, Dân avait un don certain pour le baratinage.

▬ La légende raconte que je mérite mon salaire. Mais avant que tu n'entres j'étais sur le départ.

Elle haussa les sourcils, l'air perplexe, avec une petite moue sarcastique, juste ce qu'il fallait pour afficher son scepticisme. Elle les connaissait, toutes ces fausses excuses, elle les reconnaissait, ses airs affectés, cet embarras feint, ses moindres mensonges du quotidien. Elle en avait soupé à la longue. Sun Hee. Pli moqueur sur le plis de la langue. Un rire incrédule s'échappe de ses lèvres. Il y avait quelque chose de profondément ironique dans ces distractions changeantes des puissants, dans cet amour éphémère pour quelque chose qui ne durerait jamais. Dans un geste lent, elle porte son index à ses lèvres et le laisse glisser sur la courbe de sa chaire. Il y avait quelque chose d'amusant dans cet volonté manifeste d'exiger sa clémence sans avoir l'air. 

▬ On va faire un deal toi et moi. Je fais comme si j'étais touchée d'une quelconque amnésie subite en gardant ta petite incartade pour moi et en échange tu me dis quelque chose sur toi que je ne sais pas déjà. Vendu?

Elle était curieuse de le découvrir. Est ce qu'il existait encore une part de mystère en lui? Pouvait il encore la surprendre, Sun Hee?

❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀ ❀

She's a beautiful mistake
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t89-sun-hee-moon-lover
 
double je | dânhee
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une bretelle double...
» Double Negative Jobs
» graver un dvd double couche
» [Résolu] Menu démarrer win xp (programmes en double)
» Un double cadre "forumline" autour des forums

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: ‹ haneul university. ::  quartier e, ouest de l'université. :: ‹ amphithéâtres.-
Sauter vers: