radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
➥ EVENT DE LA FAC : c'est ici les amis.
➥ LES TOP-SITES : ✧ viens voter mon enfant
➥ INSCRIPTIONS : ✧ merci de favoriser la maison CHEONCHIN & YEOWANG, merci mes p'tits loups ✧

Partagez | 
 

 The prince & the pervert girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: The prince & the pervert girl   Ven 14 Juil - 18:32
The prince & the pervert girl


featuring. Myeon Gi
C’était un fait incontestable. Une vérité que jamais personne ne pourrait remettre en cause. L’évidence-même de la vie sur terre, des pingouins en antarctique et des escargots les jours de pluie. Peu importe les efforts qu’elle mettrait en œuvre pour se prouver le contraire, Rosie devait bien se faire une raison et accepter une bonne fois pour toute les faits : Ce type était un putain de canon.

Bien trop classe. Bien trop mystérieux et parfait. Un artiste aux allures princières et nobles… à part et dans son monde. La première fois que ses yeux de chiots s’étaient posés sur lui, c'était durant une pause déjeuner. Un bug. Une bouche stupidement ouverte et béante, un besoin urgent de rebooter au plus vite son cerveau grillé et complètement HS. Jésus Marie Joseph. Comment pouvait-on être aussi beau… ?! Complètement fascinée par un être humain pour la toute première fois de sa vie, Rosie n’avait vraiment rien compris ce jour là. Faisant bêtement tomber son plateau repas à cause du choc qu’elle venait de vivre, il lui avait fallu cinq bonne minutes pour que tout se remette en place plus ou moins correctement dans sa ptite tête d’illuminée.

Elle ne connaissait même pas son nom. Pourtant, cela ne l’empêcha pas de continuer à discrètement le scruter en l’apercevant les jours suivants. Totalement en émoi face à ce visage si harmonieux et cette allure à la fois féline et virile. Complètement fondue de ce quasi-inconnu qu’elle ne connaissait même pas mais qui, sans le vouloir, embellissait son quotidien de petite folle. Il suffisait de l’apercevoir au détour d’un couloir pour rendre les prochaines heures de sa vie heureuses. On ne comptait plus les murs, les personnes, les poteaux qu’elle s’était pris en pleine tronche à force de le reluquer sans regarder devant elle. Oui, il fallait bien l’admettre : pour la toute première fois, elle, Choe Rose, jeune fille venue d’une autre dimension  avait eu un crush pour un garçon. Le genre de coup de cœur qui l’on peut avoir à l’âge naturellement mature de cinq ans. Six, tout au plus. Mais alors que faire ? Porter ses ovaires et aller lui parler ? Cela la fit bêtement rire. Nah. Jamais elle ne pourrait faire ça. Et puis, si ça se trouvait, il était complètement pervers ou pire encore… genre bègue ! (chacun son échelle de gravité).

Les semaines se mirent à défiler simplement, jusqu’à se transformer en mois. Deux mois pour être exact. Et ce fut au début du tout dernier qu’elle commit l’irréparable.

En sortant de son cours de sciences, elle l’avait aperçu devant son casier. Son profil était harmonieux, bien trop angélique. Souriant d’un air adorablement niais, Rosie avait alors eu une drôle d’idée. Le genre d’idée qui vient sans qu’on réfléchisse. Le genre d’idée folle qui, sur le coup, semble parfaitement logique. Se croyant discrète et maligne, elle se cacha au détour du couloir et dégaina son smartphone. Le bout de sa langue sortait légèrement tandis qu’elle se concentrait pour prendre le plus beau cliché du monde. Juste une photo de lui. Pour elle. Rien n’aurait pu lui faire plus plaisir que cela.

Mais lorsque le bruit tout simplement terrible de son appareil photo se fit entendre et que les yeux de son ange se tournèrent subitement vers elle, Rose tomba brutalement de son nuage de guimauve.
OH MERDE. Vite, demi-tour !
Revenir en haut Aller en bas
cheonchin mind
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: The prince & the pervert girl   Sam 15 Juil - 23:58
The prince & the pervert girlBae Myeon Gi & Choe RoseMyeon Gi rêvassait, pas vraiment concentré sur son cours de sculpture. Il trouvait pourtant cet art magnifique, seulement, il sait qu'il n'est fait que pour remplir une toile blanche et non pour transformer un objet en un autre. Mâchonnant un chewing-gum commencé au matin, il dessinait, sur les pages de son cahier, le portrait d'Artémis, la déesse de la chasse dans la mythologie grecque, passionné par tout cela. Une Artémis comme il l'imagine. Avec des traits fins féminins, des discrètes courbe semblable à une gamine pré-pubère taille adulte. Une jeune femme qui prenait forme, petit à petit sur les fibres, une dame allongée dans une pose érotique, l'arc à la main, prêt à tirer avec la grâce d'un cygne. Des cheveux blonds cachant une partie du visage pour finir par retomber sur une petite poitrine légèrement dénudé. Pour agrémenter le tout, Myeon ajoute de long et majestueux bois de cerf sur la tête de la déesse, ainsi que d'encombrante ailes grises à son dos. Il ne commença que par un rapide croquis de l'image qu'il a dans la tête, mais vu qu'il ne se fait pas prendre par le prof, il commence à affiner les traits et à tracer le dessin final. C'est parfois dans les moments inappropriés que les meilleurs œuvres se créer sous ses doigts d'artiste. Le garçon est dans son monde, pris par la frénésie de son futur tableaux, oubliant qu'il est en court, qu'il ne devrait pas dessiner maintenant. Les mains tremblantes par l'excitation de sa création, la langue coincé entre les dents, remplaçant le malheureux chewing-gum. Le dessin prenait vis sous ses coups de crayon, la peau semblait de plus en plus satiné, les ombres prenaient place, les plumes apparaissaient avec un remarquable souci du détail. Cependant, le haut du corps devra attendre pour être aussi vivant que les jambes de la déesse, car le professeur avait fini par le prendre sur le fait. Myeon fut légèrement frustré, il détacha la feuille du cahier pour la ranger dans son bloc de dessin et repris son attention sur le cours.

Le cours fini, le garçon rangea ses affaires avant de sortir, non sans un rappel de l'enseignant, que le dessin ce n'est pas dans son cours. Moral de pacotille, lui le dessin c'est sa passion et quand ses mains se mettent à graver sur le papier les belles choses de son esprit, il ne peut pas s'arrêter, il ne peut pas se contrôler. Il veut faire des tableaux aussi connus que Picasso, aussi beau que Monet, être reconnu comme un des plus grands artistes. Seulement en mettant son âme dans ses peintures, dans ses dessins. À travers un crayon ou un pinceau. Alors, le prof sera bien forcé de faire avec. Lançant son sac sur son épaule, il passe à travers la foule d'étudiant qui finit par se dissiper et disparaître, le laissant seul dans les couloirs, ce n'est pas pour lui déplaire. Passant une main dans ses cheveux en soupirant, il rejoint son casier. Il y dépose ses cours passé et y récupère les dessins posés quelques jours avant. Il allait les mettre dans son sac, quand un bruit d'appareil photo attire son attention. Surpris, le garçon tourna la tête vers la provenance du bruit. Une fille tenait son smartphone, légèrement dissimulé derrière un mur. Fermant son casier, sans presser le pas, il la rattrape.

« - Bonjour, c'est très impolie ce que vous venez de faire, je ne vous ai pas permis de me prendre en photo. »

Toujours le visage inexpressif, il détailla un peu plus la jeune fille qui venait de lui voler une image de lui, pouvant être utilisé à mauvais escient. Méfiant comme il est, il ne pouvait certainement pas lasser cet incident sans intervenir.
© Crimson Day

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


Une vie à trois,
à deux, ce n'est pas assez compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: The prince & the pervert girl   Mar 18 Juil - 16:29
The prince & the pervert girl


featuring. Myeon Gi
Elle n’avait jamais trop compris comment fonctionnait le foutu mode silencieux dans son portable. Il faut dire qu’elle n’était pas trop futée non plus. Un peu paresseuse également. Et pourtant sur le coup, Rose ne put que se maudire. Si seulement elle avait passé un peu plus de temps pour tenter de comprendre, si seulement elle s’était un petit peu plus attardée dessus... Probablement que tout ceci ne serait jamais arrivé. Mais là, c’était mort. Elle était grillée. Grillée comme du poisson grillé. Peu importe la bonne volonté qu’elle mettait pour s’enfuir le plus loin possible, elle était cuite. Le prince venait de la rattraper en marchant vers elle comme un prince – oui ça existe – et en la stoppant alors dans sa fuite.

Timidement, elle se risqua à relever ses grands yeux de chiots vers son visage, tandis qu’il la réprimandait calmement. Merde. Comment pouvait-on avoir un être aussi beau ? Aussi harmonieux ? Il semblait si posé et si à part de tous… Même en étant visiblement fâché contre elle, il reste classe et poli. Il la vouvoyait même ! Incroyable. Probablement que dans son pays de prince, même les jeunes se vouvoyaient ? Rose n’en revenait pas.

Elle aurait dû avoir honte. Se sentir plus horrible que jamais. Mais ce n’était pas par gêne que ses joues rosissaient adorablement face à lui. Ce n’était pas non plus par tristesse que son regard chocolat brillait joliment. Elle était complètement hypnotisée par ce gars qu’elle ne connaissait pas mais sur qui elle louchait depuis des semaines. Son tout premier crush.« Je... » Boum. Boum. Boum. Son petit cœur de moineau n’arrêtait pas de résonner dans ses oreilles. De plus en plus rouge et fiévreuse, la jolie demoiselle semblait vouloir dire quelque chose mais n’y parvenait pas. Totalement bloquée par l’émotion, complètement paniquée face à cette situation peu avantageuse pour elle. Allé Rosie, tu peux le faire ! Dis quelque chose, même n’importe quoi ! En fait, dis tout simplement ce qui te passe par la tête.« Tu es le plus beau garçon que j’ai vu de toute ma vie… » Finit-elle par lâcher avec, contre toute attente, un ravissant sourire.

Se risquant à le regarder de nouveau, elle tenta de faire abstraction à ses joues brulantes sur lesquelles on aurait pu faire cuir un œuf au plat sans problème. Il allait probablement la prendre pour une folle dingue, une perverse, une groupie dont il faut se méfier. Tant pis. De toute façon, maintenant, c’était mort de chez mort pour elle. Alors, au point où elle en était… « Je voulais simplement avoir une photo de toi. Juste pour moi. Parce que, j’aurais jamais cru pouvoir te parler un jour.» Et pourtant, tu le faisais bien à présent… Adorable idiote que tu es ! Et cela te rendait bêtement heureuse.

« Je m’appelle Rose. » Ah~ ! Ces anges qui passent, joliment.« Ça te dit qu’on aille manger une crêpe ? » …. HEIN ? Quoi, maintenant ? Rosie, tu ne peux pas proposer  une chose pareille aussi rapidement ! Tu ne t’es même pas excusée !
Revenir en haut Aller en bas
 
The prince & the pervert girl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Version 12 : Purple girl
» Cheeky Girl
» VANILLA TWILIGHT ■ « a crazy girl »
» Sushi Girl
» Pretty Girl (On a mélangé Gossip Girl et Pretty Little Liars dans un mixeur)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: