radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 ☼ écart de conduite (agapé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mar 11 Juil - 20:21
écart de conduite

featuring. agapé
Stop stop stop - il s'arrête dans sa tirade sans fin et sans fond. Il ressent quelque chose pour lui ? Balivernes, c'est une connerie - comment ce serait possible, même ? Quoique, ceci dit, il a répondu à son baiser - et la veille, il ne disait pas non à la gourmandise de Jaehwa. Et Jaehwa.. Jaehwa, lui, il était.. Disons, disons juste qu'il n'était pas homosexuel - mais qu'il n'était pas totalement hétérosexuel. Ouais, voilà. Donc, non, ça ne le surprenait pas - ça devenait une habitude, lui et sa facilité à être conquis, une fois son intimité maîtrisée. Alors oui, il a raison, Agapé ; il est égoïste. Très égoïste. Pour lui - pour lui, tout le monde devait tout comprendre. Pour lui, Agapé, s'il aimait ça, là, l'embrasser, il devait comprendre - ça devait être normal. Mais c'est Jaehwa et, Jaehwa, tout ce qu'il fait est normal, peu importe ce que c'est - Jaehwa est décomplexé. Pas tout le temps, des fois ; mais là, il l'est.

Et à sa question, il hoche la tête, fier, le torse bombé et le menton relevé. Oui, il veut jouer à ce jeu là - ouais, non seulement pour son ego, qui est bafoué de l'anormalité que perçoit son partenaire, mais aussi pour lui-même. Parce que d'un côté, il se dit que là, comme ça, s'il se met à jouer avec cette rumeur, il sera tranquille. On arrêtera enfin de le traiter comme un.. nerd un peu arriéré - et, aussi, surtout, il pourrait, il espère, effacer  l'attraction qu'il a pour lui. Procédé paradoxal ; mais en prétendant, il détestera.    « qu-quoi ? » là non. Non non non non, il secoue sa tête, il essaye de pousser ses mains, de se détacher, de se libérer - le revoilà soumis, assujetti, incapable de faire quoique ce soit. Et on y est. Ses lèvres contre les siennes. La douceur - non, la sensualité d'hier, effacée, évasée, émincée. Là, Agapé n'est pas doux, non - et Jaehwa prend presque peur, alors qu'il tente de libérer son visage, emprisonné par les petites mains du sportif. Il serre ses poignets, il ferme ses yeux, il grogne ; avant d'abandonner. Navire de la liberté quitté, il se laisse mener ; pire. Pire. Il participe. Bruit plaintif, ses ongles se plantent dans la peau de l'autre - sa lèvre lui fait mal mais, y'a un truc, un truc qui cloche et qui lui fait du bien. Tellement de bien qu'il continue, qu'il appuie ses lèvres contre les siennes, jusqu'à ce qu'il ne manque de s'étouffer. Là, il force, d'un coup, s'éloigne, souffle, expire. Jaehwa est rouge. Pivoine. L'esprit et la respiration bafoués ; il sait plus quoi faire. Fuir ? Le regarder ? « j-je, écoute, je suis désolé si je t'ai vexé, je- » Putain, il pensait pas que respirer, c'était si dur. « mais- mais je rigolais pas. je vais vraiment le faire, agapé. t'as réussi à me... à me contrôler là, ok, d'accord, mais très vite, tu pourras plus. » Menacer. C'est plus simple. « alors tu vas faire quoi, jagiya ? tu vas jouer avec moi ? » Et là, ça en devient malsain.

 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mer 12 Juil - 0:47
écart de conduite

featuring. jaehwa
Ses lèvres criminelles brûlent, marquent, blessent leurs jumelles encore trop pures pour pouvoir être siennes, pris d’une rage inespérée, d’un désir mélangé (pour le plaisir de jouer et besoin de dominer) il lui assène un dernier assaut de ses canines pointues et qu’importe le mal qu’il pouvait occasionner, il n’avait plus la tête à ces futilités; le désir s’était mélangé à la pulsion d'assujettir. Agapé n’a pas toujours été doux, surtout s’il s’agissait d’affronter un némésis, un peu trop farouche, encore trop imperméable à sa situation. Ce n’était pas la tendresse qu’il souhaitait, douceur sucrée qu’on lui imaginerait, garçon innocent aux cheveux pastels. Non. c’était la hargne, celle de l’enfer, celle d’un brasier, d’une violence inavouée qui sommeille dans les gestes du garçon. C’est pour cela qu’il n’avait jamais touché cassiopée; la plus belle constellation qu’il n'ait jamais observée, celle dont il n’a jamais su oublier les charmes. Il avait peur d’en décrocher les étoiles. parce qu’il n’était pas doux en réalité. l’amour pour lui était le sentiment brut, le charnel était un autre univers. celui où il enlevait son masque d'agneau pour révéler son visage de loup.

Ses lèvres butent contre les siennes à chaque offensive, partageant rage et s’emparant de son consentement, cruauté son second nom, son sang bouilli davantage sous le plaisir malsain de le voir lutter contre chaque contact embrasé. qu’il le supplie désormais de s’être aventuré trop loin. Et lorsque le souffle ordonne l’écart, il le dévisage, grimace lorsqu’il réalise l’état de ses poignets rougis. Il grimace, il étouffe un rire tandis qu’il l’entend encore tenter de le menacer. Ses pas insolents, nonchalants réduisent à nouveau la distance vitale, il cale sa main contre le dos de sa nuque pour l'immobiliser, tandis que son pouce se dépose sur ses lèvres qu’il parcourt lentement, pour y effacer le vermeil qui s’était étalé. « c’est ça. le grand méchant loup tu vas me faire peur. » ses mains lâchent leur prises, tandis que ses lèvres se collent discrètement à son oreille « honey, si tu veux effrayer quelqu’un ne joue pas le rôle de la proie. » il recule d’un bon mètre, se pose sur l’une des banquettes avant de l’inviter d’un geste de la main à se retirer. « si tu restes trop de temps ici, ils vont s’imaginer des trucs. Mais si tu sors maintenant, ça sera pareil vu l’état de tes jolies lèvres. Du coup c'est toi qui voit si ma compagnie ne te dérange pas. » Il sourit, il est serein, mais tout n’est que mascarade. il flippe à l’idée de savoir jusqu’où son audace les mènera.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


   
   
sky full of stars ☆゚.*・。゚
I'll call you moonchild ☽ Inertia is so easy—don't fix what's not broken. Leave well enough alone. So we end up accepting what is broken, mistaking complaining for action, procrastinating for deliberation

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mer 12 Juil - 1:11
écart de conduite

featuring. agapé
Il a raison. Il raison et ça lui retourne encore le cerveau. C'est qu'il devient fou, Jaehwa. Parce qu'entre les mots justes de l'autre, et son baiser, dont il peine à se remettre, Jae est ailleurs - entre enfer et paradis, réalité et irréel. Il souffle, il souffle et il essaye encore de s'échapper, de fuir, de fuir parce qu'il se rend compte que ses mots sont inutiles. Qu'il ne veut pas le laisser dominer. Qu'il veut être au dessus - qu'il ne le laissera pas survivre. « mais tu veux quoi, à la fin ? »  Oh c'est une blague. Une bonne grosse blague. Parce que celui qui ne fait que jouer, c'est pas Agapé, c'est Jaehwa ; Jaehwa qui râle, qui le défie, et qui regrette.

Sauf que ouais, voilà, il était là, face à lui, coincé, incapable de s'bouger, de s'enfuir. Depuis toute à l'heure, il clame que les rumeurs seront ses amies - mais, avait-il vraiment envie de voir les regards en biais des sportifs ? D'entendre les messes basses sur le supposé ébat qu'ils viendraient de faire ? Non- non, c'était énervant, gênant, et très difficile à vivre pour le pauvre petit coeur. Mais Agapé, est-ce que lui, il n'était pas plus dangereux et plus gênant que ces messes basses ? Incontestablement ; ses lèvres lui faisaient un mal de chien et ça, c'était de sa faute. La sienne. A lui. Alors, quoi ? Il devait se venger ? L'engueuler ? Le baffer ? Pire, lui foutre un coup entre les cuisses ? Ou juste fuir, sourire, victorieux, et gueuler aux autres que oui, ils ont baisé, pour ruiner la réputation du décoloré ? Ce serait mesquin, méchant, mais putain qu'est-ce que ça le tentait. Alors il garde ça pour sa sortie - qu'il veut théâtrale. « tu veux que je reste avec toi ? » Indécis. Juste indécis. Il glisse sa main dans la nuque de l'autre, il l'approche, il réduit l'espace. Et si Agapé s'amuse à lui mordiller les lèvres, à les faire gonfler, rougir - lui, le diable, ne manque pas de croquer dedans. Littéralement. Il croque. Ses dents attrapent sa lèvre inférieure ; et il appuie, doucement, ses yeux plantés dans les siens, avant de se reculer, satisfait. « sors si tu veux, maintenant. tu leur diras que je mords. » Le voilà qui rit, fier - fier et con, mais surtout épuisé mentalement. Putain, il le malmène depuis combien de temps, là ? Dix ? Vingt ? Trente ? Une heure ? « mais j'suis moyennement sûr que t'as intérêt à rester avec moi, Agapé. Sait-on jamais, si d'autres choses anormales se produisent. D'ailleurs, t'aimes ça, non ? M'embrasser. T'as vu l'état de mes lèvres ? » Comme s'il ne savait pas. « tu pourrais être doux, au moins. je marque vite, j'en ai pour des heures. »

 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mer 12 Juil - 3:08
écart de conduite

featuring. jaehwa
Son coeur bat la chamade, sa poitrine fine manque de se briser sous son souffle erratique. Il se concentre, tente d’aligner ses pensées, alternant entre conscience et insouciance, la raison peur de chuter ou le désir de brûler. Jusqu’où allaient-ils se brûler? jusqu'où oseront-ils jouer? Sa peau vibre, brûle au contact de l’autre. Un frisson lui parcourt l’échine à nouveau, le pétrifiant sur place, renversant ses états d’âmes au point de le réduire à une condition de pantin. pourquoi maintenant? La peur le guette, mais son visage reste sobre. seulement-, le voilà immobile, impuissant face à l’attaque de Jaehwa. ça fait mal, ça pique, ses yeux se plissent sous la douleur imposée par ses canines pointues. Mais son regard s’ancre dans le sien, ses pupilles défient la détermination dans les siennes; il prétend ne pas fléchir pourtant, il est presque au bout de ce qu’il peut encaisser en réalité.

L’adrénaline s’effrite, son sourire malicieux s’égrène lorsqu’il réalise bien trop tard que ses lippes le faisait désormais souffrir. le dos de sa main vient essuyer le sang qui s’en échappait légèrement et délivre du bout de ses commissures un léger agacement formulé en un soupir. désormais lui-même pouvait écouter sa propre réflexion, allait-il sortir? -non, hors de question de s’avouer vaincu, quitte à rester dans ce vestiaire avec ce taré, quitte à ce que ses camarades pensent qu’ils se sont enchaînés trois rounds; et ils ne parleront certainement pas de boxe. « tu dis ça, mais c’est certainement toi le plus terrorisé à l’idée d’aller plus loin pas vrai?  » miss vierge effarouchée? Il essaie de jouer au plus malin -en vain, puisque son opposant semblait lui, ne plus être déstabilisé par ses provocation. « tu le veux vraiment? que je sois… plus doux?  » il se lève doucement, relève lentement son menton du dos de l’une de ses mains pour signer l’armistice (et surtout cacher sa peur désormais sur le point d’être révélée). Fatigué des luttes incessantes, fatigué des batailles qu'ont mené ses lèvres, elle s’échouent, épousent habilement les lippes rougies comme pour cesser la violente adversité, faisant naître des papillons dans son esprit.

Il en regrette rapidement le geste. Sa raison lui rappelle oh combien il n’était pas homo jusqu'à dernière nouvelle et pourtant ses sens voulaient lui dire le contraire. Cette sensation criminelle, mais sulfureuse, il en voulait se l'approprier encore un peu plus longtemps; ses lèvres ayant pris goût à la saveur du vice. Ses bras s'enroulent lentement avec malice autour de sa taille, tandis que ses doigts fins s'agrippent légèrement à la matière du tissu de son vêtement dans un geste un peu plus tendre, un peu plus amoureux ? comme si la lumière pouvait se créer un chemin, comme si les nuages pouvaient se disperser ne serait-ce qu’un temps, l’espace d’un instant ou une seconde. « Si je dois dès aujourd’hui jouer le rôle de ton petit-ami formidable et incroyable, autant savoir de quelle manière que dois t’embrasser mh? » car désormais l'évidence était certaine, autant coopérer et jouer le jeu car de toute façon ils s'étaient brûlés.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


   
   
sky full of stars ☆゚.*・。゚
I'll call you moonchild ☽ Inertia is so easy—don't fix what's not broken. Leave well enough alone. So we end up accepting what is broken, mistaking complaining for action, procrastinating for deliberation

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mer 12 Juil - 12:29
écart de conduite

featuring. agapé
Et voilà. On y est. Agapé est rentré ; Agapé devait fuir. Il devait dire non, dire que c'était une absurdité, arrêter de l'embrasser, arrêter de s'approcher, arrêter d'être.. d'être aussi.. aussi ambigu, arrêter de le rendre aussi fou mais, non. Rien, que dalle, et le cerveau de Jaehwa était émietté, il sortait par ses yeux et ses lèvres - qui eux, maintenant, n'appelaient qu'Agapé. Il savait pas, il savait plus ; il ne l'aimait pas, c'était incontestable, mais il lui plaisait, il lui plaisait et il ne pouvait pas le démentir. Le nombre de fois qu'il l'avait regardé ; le nombre de fois qu'il l'avait admiré, un sourire aux lèvres, la joie dans le coeur quand le sportif lui lançait un regard furtif - même s'il savait, très bien, qu'il n'était qu'un élément d'une foule. Mais ça lui allait, jusque là. Sauf que non, non, Jaehwa s'était rapproché, comme jamais auparavant - comme avec personne. Et à chaque fois que le voix douce d'Agapé dansait dans l'air, elle lui assénait un coup de couteau magistral - presque théâtral. S'il était acteur, Jaehwa se serait écroulé, mort, vidé de son essence - aliéné au tireur. Pourquoi ? Il ne savait pas. Et ça, là, cet inconnu, qui le rendait aussi fou. Qui lui donnait envie de dégoûter Agapé, de le frapper, de le dégager - et paradoxalement, de l'embrasser. « non- enfin, si mais- de toute façon, on ne fera jamais rien.. de.. de, enfin- » ça sert à rien. Sérieusement ; c'est inutile. Il sait, il sait qu'Agapé n'est pas stupide ; mais il sait aussi que s'il prétend ne pas être intéressé par les hommes, il n'aura jamais envie - et d'un côté, je dis bien, d'un côté, ça le soulage. Mais d'un autre côté, plus fort que le soulagement ; ça lui donnait envie. De jouer, de s'amuser, de le chauffer, vulgairement dit, et de lui rendre la pareille, de le rendre fou, maboule, indécis, incompréhensible, et presque, peut-être, assujetti. C'était une guerre, la guerre de l’assujettissement. Le premier qui ne répondait plus perdait.

« c'est pas- fondamentalement de la douceur mais, tu- » Putain, le revoilà incapable d'en placer une sans s'effriter, sans bégayer et sans peiner. Pire ; Agapé l'attaque. Encore. Toujours. Comme si leurs lèvres étaient inséparables - et putain, c'était divin. Divin - divin, ouais, divin, et ce mot tournait en boucle dans sa tête, tête proche de l'implosion, cerveau étriqué et raison envolée. Il répondait à son baiser, il s'accrochait à lui, comme suspendu à une réalité tierce - comme divinement submergé par les attentions du garçon. Jaehwa était sur le point de céder, se soumettre, rendre les armes - mais hors de question que la guerre se termine si tôt et, surtout pas sur une défaite. Puis ça faisait mal, ça faisait mal partout, dans sa tête, sur ses lèvres, dans son coeur, son corps. « espèce de- » Le revoilà, le Jaehwa revient, il essuie ses lèvres d'un revers de mains, lâche l'autre, presque honteux d'avoir été si heureux d'être embrassé si tendrement. « agapé, pourquoi.. pourquoi est-ce que tu m'embrasses alors que.. y'a rien, personne ? t'aimes vraiment ça, hein ? t'aimes embrasser un mec, hein ? » Son argumentation s'est envolée avec le baiser volé, et Jaehwa abandonne le navire. « puis merde. » Encore un round de lèvres fiévreuses ; sa main sur la nuque de l'autre, il l'embrasse, il encore et encore, jusqu'à plus faim, jusqu'à plus soif, pour se détacher. Et quand ses lèvres s'ouvrent, quand il est prêt à lui poser l'ultime défi, prêt à partir, quelqu'un entre. forcément. « wow wow, agapé, tu t'tapes ce cheonchin ? » Les dés sont lancés, et Jaehwa fixe Agapé. Sa réponse donnera le la au jeu.
 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mer 12 Juil - 14:33
écart de conduite

featuring. jaehwa
Le duel s’achève sur un dernier bras de fer, le cœur éprouvé par les batailles,, la fierté évincée à l’idée d’une défaite. Ses lèvres appelant une dernière fois les siennes, il l’embrasse d’une manière plus douce, plus tendre, comme si les blessures infligées étaient déjà oubliées. il fond, il est chamboulé; mais il ne l’avouera pas. Ni même ô combien il aurait souhaité se noyer dans ses bras, perdre son souffle dans le sien, mourir sous les brûlures d’une nouvelle lutte. ce baiser chaste ayant éveillé ses sens d’une manière totalement différente, l’idée affreuse de pouvoir l’aimer lui parvenait à l’esprit. Parce qu’il était loin d’être insensible à ses charmes en dépit de son insolence, il l’avait découvert comme personne ne l’avait fait depuis longtemps, mis à l’évidence son braiser pourtant si bien gardé, il avait renversé ses états d’âmes au point d’en questionner sa propre sexualité. Il avait envie de faire taire sa raison, même si ce n’était que pour un bref instant pour l’aimer comme il aimait une femme, l’aimer comme s’il pouvait être son remède à ses plaies.

Sa voix douce danse contre sa hargne, il ne cherche plus à l'assujettir, à le dominer, mais plutôt à le charmer; il tangue sur un fil funambule risqué. « ça ne t’amuses plus si je prend désormais plaisir à t’embrasser ? » il le toise, réalise encore une fois qu’il n’était pas seul dans cet état là, il pouvait lire en lui comme dans un livre et voir à quel point lui aussi avait été bouleversé. Ses lèvres enflées réclament à nouveau les siennes pour mieux les dévorer, sa main se pose sur sa nuque rougie, le plus jeune prend l’amont, il s’approche, le dos du tireur se recule contre le casier. Agapé se laisse emporter, par la douceur, la tendresse du geste. Il ferme les yeux, en avouerai presque sa défaite entre deux affronts. Et encore là, alors que sa main se dirigeait pour réclamer de nouvelles brûlures, la porte claque, et le regard de l’intrus croise le sien. « Ji, tu pourrais toquer à la porte la prochaine fois mh? et… ce n’est pas “ce mec là” c’est jaehwa d’abord. » il rit malgré l'émoi, agit comme un enfant malgré le poids, pèse ses mots en dépit de l'angoisse pour jouer sur l'ambiguïté de la situation, prenant l’initiative de lancer le début de leur pari risqué. Il adresse un sourire à son interlocuteur, efface de son visage toute trace de ses sauts d’humeur, rendant imperceptible son âme brisé ou même son cœur désormais scindé (cependant incapable de cacher les lèvres rougies puisqu'il ne peut les soigner) pour repasser du prédateur à l’ignorante proie. Puis il se tourne, glisse ses mains dans celles de Jaehwa avant de décaler lentement son visage sur le coté et d’embrasser avec délicatesse sa joue empourprée. « le devoir m’appelle c-h-a-t-o-n. On se voit plus tard. »


Spoiler:
 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


   
   
sky full of stars ☆゚.*・。゚
I'll call you moonchild ☽ Inertia is so easy—don't fix what's not broken. Leave well enough alone. So we end up accepting what is broken, mistaking complaining for action, procrastinating for deliberation

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mer 12 Juil - 21:46
écart de conduite

featuring. agapé
j'ai peur que ça fasse plus que m'amuser. Et ça lui tournait en tête, encore et encore, comme une boucle inlassable ; si Agapé aime l'embrasser lui, il va adorer ça, non ? Une évidence, Jaehwa n'a pas envie. Il n'a pas envie, parce qu'il sait que ça va l'entraîner dans une spirale incontrôlable. Dans une tristesse certaine - dans une tristesse qu'il lie et qu'il liera toujours à l'amour. Il sait pas pourquoi mais pour lui, c'est triste. Aimer, c'est pas être heureux - mais Jaehwa est un négatif, un nihiliste, un pessimiste, et il ne peut pas s'empêcher d'être apeuré par ses possibles sentiments. Coeur d'artichaut ou réelle affection, il ne sait pas et, il ne préfère pas savoir.  

Mais bizarrement, quand il sent Agapé si tendre, quand il l'entend le défendre - en quelque sorte, Jaehwa sourit. Il sourit sincèrement ; il sourit parce que ça l'attendrit, qu'il aime ça, qu'il adore ça, qu'il préfère ça à leurs jeux - bien que.. bien qu'il ne savait pas. Un baiser sur sa joue accentue son sourire et, ses rougeurs ; sûrement trop heureux, sûrement trop amusé et sûrement trop épuisé, le coréen tire sur la main d'Agapé. Pour être sûr qu'il ne parte pas de suite. Un baiser déposé sur le coin de ses lèvres ; ambiguïté. « Bon entraînement, chéri. » Il aurait pu appuyer un peu plus sur la chose, lui dire qu'il allait lui envoyer un message, de l'appeler quelques heures après - mais c'est là, le problème, c'est qu'il était sincère. Son sourire, sa joie, tout ça ; sincère. Pourquoi ? Il savait pas. Cerveau embrouillé, misons ça sur la fatigue. Oui, la fatigue. C'était bien.
 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   
Revenir en haut Aller en bas
 
☼ écart de conduite (agapé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: