radio haneul rumeurbox


mettre içi la description

 
FERMETURE DU FORUM.

Partagez | 
 

 ☼ écart de conduite (agapé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: ☼ écart de conduite (agapé)   Lun 10 Juil - 14:57
écart de conduite

featuring. agapé
L'inconnu, peur absurde pour bien des personnes - et surtout pour Jaehwa. L'inconnu, c'était ce qu'il s'était passé, l'autre jour, là. Il s'était un peu trop intéressé à Agapé ; et il s'était réveillé, des images de baisers plein la tête, dans la chambre du sportif - donc forcément, oui, depuis le tragique événement, ça lui retourne l'esprit. Au départ, il pensait laisser couler la chose, s'en foutre et ignorer ; sauf que, primo, les rumeurs n'ont pas tarder à lui courir après et, secondo, se concentrer sur un vulgaire cours devenait de plus en plus impossible. Fatalité ; il devait retrouver Agapé pour s'expliquer. Sauf que, bien entendu, un Agapé, ça ne court pas les rues ; et, bien entendu, Jaehwa était obligé de passer par le gymnase.

Sous les regards amusés d'il ne sait qui, il mangeait les mètres qui le séparaient du garçon. Oh, l'heure du combat sonne - et il remonte même ses manches, dévoile sa peau blanche, l'air tout sauf dangereux.   «  Toi.  » Le baiser, c'est sacré ; le baiser, c'est rare et lui,
là, Agapé, là, il l'a embrassé (à moins que ce soit Jaehwa) ; et il l'ignore. Non, il s'en fout, comme si c'était une routine - et plus il y pense, plus ça le rend fou. Alors il attrape le col du musclé, bientôt écrasé, pour le traîner dans les vestiaires, à l'abris des regards et des rumeurs. Ce qu'il faisait ? Foutaises ; Jaehwa est plus important. «  J'en ai marre de te courir après. Donc tu bouges pas d'un poil, et tu m'expliques vite, très vite, ce qu'il s'est passé, l'autre soir. Parce que je te jure que si on- si tu- si on l'a fait, je t'arrache les dents unes à unes. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé



Dernière édition par Im Jae Hwa le Lun 10 Juil - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Lun 10 Juil - 18:10
écart de conduite

featuring. jaehwa
Le corps brûlant, inflexible sous l’effort il en cache sa souffrance. L’épaule endolorie crie de douleur en un supplice inaudible dont seul l’écho de ses hurlements et sanglots parviennent à lèvres abîmées en un piètre soupire. Il arme son pistolet sans même le regarder d’un geste peu humain, mécanique en réalité tant il fût répété. Ses yeux affamés dévorent la cible et son souffle ralentit à en devenir inaudible lorsqu'il presse sur la détente.
Son sourire s’égrène, ses yeux se plissent de honte tandis qu’il essaie de se convaincre du contraire. 8.5 c’est pas mal, c’est pas mal. il lutte pour ne pas être proie à l’échec, mais la déception se lit sur les traits du triple champion national. maladie incurable, maladie de l’amour, sa volonté s'était envolée depuis que sa princesse avait quitté son conte de fée. Les étoiles avaient cessé de briller dans son regard pour y laisser de tristes pupilles lacérant l’obscurité.

Les rires mesquins de ses camarades parviennent à ses oreilles, le stoppant net dans son geste, posant alors son arme pour trouver le responsable de l’agitation de la salle. oh c’était lui. La constatation malsaine le frappe au visage au détour d’un regard porté vers la direction du jeune homme qui s’approche. les souvenirs refont surface à en faire bourdonner ses tempes. De cette nuit maladroite, de ces deux âmes égarées mais sulfureuses, de ces baisers qu’il avait apposés. Ses joues s’empourprent légèrement, mais son expression sereine ne fléchit pas, ni même devant l’agression de son col ou ses aboiements. « tu m’étonnes à vouloir dire ça après ce qui s’est passé. t’avais carrément l’air de prendre ton pied » malgré l’exaspération, malgré l’ennui et le semblant de colère qui semblait l’habiter après s’être fait tiré de force, sa main vient en toute délicatesse chercher la sienne pour la retirer de son col, puis il vient lentement retirer ses lunettes pour dégager ses cheveux pastels. « a-attend tu m’dis ça alors que c’est toi qui a tenté de- » innocence ignorance enfantine, lui qui voulait simplement l’embrasser (alors qu'en réalité il connaissait très bien la finalité de ce genre de gestes), il s'offusque lorsqu’il entend ses accusations. Il n’avait en aucun cas intérêt à inverser les rôles, le sportif se souvenait très bien de sa main baladeuse qui avait tenté de se frayer un chemin sous ses vêtements. Mais rapidement il stoppe le flot de ses paroles lorsqu’il réalise que l'autre n'était pas en possession de tout les détails. Un rictus amusé gagne alors ses lèvres au moment même où il lui rétorque « attends. ne me dis pas que t’as oublié ce qui s’est passé hier? sérieusement..? »


Dernière édition par Moon Agapé le Mar 11 Juil - 2:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Lun 10 Juil - 18:27
écart de conduite

featuring. agapé
Dramaqueen, Jaehwa était une dramaqueen. Un être qui exagère chaque passage de sa vie - qui exagère sa colère, sa peine, sa tristesse, son agacement, son outrance, tout. Mais là, là, non - il ne pouvait pas faire autre chose qu'exagérer, que s'agacer et que de menacer l'autre garçon. Pour une raison tout sauf stupide (à ses yeux) ; il. l'avait. embrassé. Pire ! Il s'était réveillé là, dans sa chambre, dans son lit, et même s'il n'était pas nu, ô malheur, Jaehwa a dormi avec un homme. Son cerveau était retourné, tourné, plaqué, replaqué ; il ne comprenait pas, pas du tout. Il avait trop bu, c'était une évidence ; plus que nécessaire, si bien qu'il s'était vu l'embrasser, envieux, l'embrasser, amoureux, l'embrasser, comme s'il embrassait l'objet éternel de ses convoitises - alors qu'en réalité, il l'avait jalousé, puis admiré, avant de l'apprécier de loin. Jaehwa, c'était le fan discret, le fan muet et le fan qui n'aimait qu'avec ses yeux. Mais là, il l'avait fait avec ses lèvres. Et plus, qui sait. Et ça, là, ce plus, non seulement ça lui donnait une nausée (pas dégoûtée, une nausée bizarre, un truc dans le bide qu'il ne voulait pas interpréter), mais aussi de l'anxiété. Pas qu'il soit aussi niais qu'une nana (préjugé), mais il préservait, ou voulait préserver son corps. Là, s'il avait couché avec lui.. Puis merde.

Merde, parce qu'il réplique, il réplique et d'après lui, c'est lui, lui, Im Jaehwa, qui a tenté de- l'embrasser ? Non, impensable. Il secoue sa tête, cette mine toujours agacée et renfrognée, alors qu'il se revoit, ses lèvres accrochées aux siennes, ses mains fondues à sa peau. Fesses posées sur le premier banc qui passe, il souffle. Pause ; il lui a dit quoi, juste avant ? Qu'il avait l'air de prendre son pied ? Oh doux Jésus. Prêt à s'offusquer, à lancer la tirade du siècle sur la futilité du plaisir physique, il reste assis, finalement, muet, sourd, aveugle. Il veut savoir mais, une fois face à sa curiosité, il fuit. S'il l'a fait ? Qu'est-ce qu'il allait faire, hein ? Il trouvait ça toujours futile mais, si jamais on lui demandait de raconter sa première fois ? Il sortirait quoi ? Oh, j'ai baisé avec un mec comme ça, j'sais rien d'autre. Honte, honte, appréhension et il lève ses yeux vers lui, vers son sourire en coin, vers son amusement. Le con. Il se fout de sa gueule. « quoi ? ça t'gêne ? » Il se lève ; le revoilà, l'acteur. « je me souviens juste qu'on s'est.. enfin, tu vois, avec les lèvres, mais rien d'autre. et, parce que je me suis réveillé.. dans ton lit, en gros, j'ai peur de.. » Et putain, il pensait pas que c'était aussi dur, de parler de sexe. Grognement, il sait qu'il a l'air d'un demeuré. « dis-moi juste si on l'a fait, ok ? et dis à tes potes qu'ils ont halluciné, on s'est jamais embrassé, ok ? et j'ai pas pris mon pied, ok ? j'ai fait des recherches sur la torture et, tu devrais avoir peur. » Il essaye d'être menaçant. mignon.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Lun 10 Juil - 19:18
écart de conduite

featuring. jaehwa
Agapé ne peut s’empêcher de sourire et de cacher ses dents blanchies derrière sa main. Non il ne se moque pas, loin de là, mais son innocence était presque sur le point de la faire craquer. Légèrement malicieux, mais surtout amusé, il étouffe un léger rire lorsqu’il le voit chercher ses mots avec peine. « -qu’on ait couché ensemble tu veux dire? » sa main se déplace pour lui donner une tape amicale sur l’épaule, mais au dernier instant il se stoppe et la retire d’un geste maladroit en réalisant que la tension était loin d’être dissipée. « on s’est juste embrassé. rien d’autre. ne t’en fais pas. » Il pouvait l’embêter encore un peu, le faire mariner pour le voir encore une fois s'époumoner, mais après tout même s’il en aurait beaucoup rit, il n’était pas comme ça. Car après tout il le voyait à son regard qu’il était totalement perdu dans sa situation. Il passe sa main dans sa crinière rose alors que ses commissures s’étirent en un sourire discret.

Ah, qui allait imaginer qu’il trouverait plus sensible et doux que lui-même? Sa fragilité en était presque palpable, l’inquiétude dans ses yeux se lisait comme dans un livre ouvert. « ne t’inquiète pas pour la rumeur, y a surement une bonne partie de la fac qui est au courant, mais ils sont plus focalisé sur mon cas personnel à mon désarroi. du genre ““oh mon dieu Agapé est devenu gay !” » Doux mensonge, il modifiait la réalité dans une cause qu’il pensait juste. Il voulait le rassurer se dire qu’au final on allait vite oublier son nom accolé au sien. Et en même temps c’est ce qu’il souhaitait aussi, qu’on retienne simplement le fait qu’il soit désintéressé de la gente féminine par le biais de cette rumeur ; refus de se l'avouer à soi-même, de le reconnaître devant autrui de ses propres mots : les femmes le dégoûtait désormais autant que son coeur avait été brisé.


Dernière édition par Moon Agapé le Mar 11 Juil - 2:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Lun 10 Juil - 19:28
écart de conduite

featuring. agapé
Respire, inspire, expire, souffle, soulagement, il se liquéfie et il est à deux doigts de s'écrouler à terre. Toute pression est retombée. Enfin, à moitié ; parce que le fait qu'il n'ait pas couché avec lui le soulage, énormément, mais ce n'était pas juste un baiser. Le coeur d'artichaut parle ; Jaehwa n'est pas un garçon facile, et voir le sportif, penaud, dire qu'ils se sont juste embrassés, ça ne lui retire pas l'envie de lui en coller deux trois. Mais, il se retient ; de un parce qu'il reste admiratif de sa personne, de deux parce qu'il préfère ne pas ajouter de la matière aux rumeurs. Non parce que, après le Agapé est devenu gay, viendra le dispute de couple entre Agapé et le petit mec chelou et ça, ça l'horripile.

« alors, de un. » Son index est droit, pointé, levé, et il essaye d'oublier les divers tentatives de, et contacts que son attraction d'un soir lui offre. Tout doux, Jaehwa - il agit littéralement comme une pucelle. Ouais, une pucelle. Il en a honte - totalement, donc il préfère se mettre sur la pointe des pieds, froncer les sourcils et faire l'autoritaire. « on ne s'est pas juste embrassé. je sais pas de quoi j'ai l'air à tes yeux et, tu ne me connais même pas mais, c'est pas dans mes habitudes de rouler des patins à des gars, encore moins des populaires, et surtout pas en soirée avec de l'alcool dans le sang. » et il pince ses lèvres. « puis t'es pas le seul dans le pétrin, parce que je suis presque sûr que tout le monde m'imagine en couple avec une de mes amies et.. et j'ai déjà la réputation d'un pervers aux adorations étranges, alors avoir celle d'un chauffe-tout, merci, mais non merci. » Et non. Non, il est difficile à arrêter - il va lancer une tirade digne d'un père énervé,
et sa main s'agite à côté de son visage. Expressif avec un inconnu ; qui l'eu cru. Bon, d'un côté - il a exploré une partie intime de sa bouche. « et- et juste, je.. j'adore ce que tu fais, enfin, j'aime bien et, du coup, forcément, ça m'aide pas, et ça travaille là-haut, et j'en ai marre, donc, si tu voulais.. non, si tu pouvais éclaircir la situation avec les autres, ce serait sympa, mh ? parce que j'ai pas ma langue dans ma bouche et- et je risque de nous mettre dans une situation encore moins agréable. »

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mar 11 Juil - 2:57
écart de conduite

featuring. jaehwa
la simplicité et la banalité se lit dans ses mots et ses gestes. juste embrassés, c’était juste un baiser. Pour lui, cela semblait s’être ancré dans son esprit comme un simple jeu éphémère d’attraction et de tension. Pour lui, à force d’avoir joué avec le feu et s’y être brûlé les ailes, échouer ses lèvres contre celles d’un autre ne semblait être qu’une simple façon pour exprimer un désir charnel, une attirance, mais rien de plus. Et le fait qu’il soit un homme ne semblait apparemment aucunement le déranger. S’il n’y avait pas de sentiment, il n’y avait aucune signification et aucune valeur. C’était son syllogisme à lui, sa manière à sens unique de penser afin de ne pas s’attacher. Afin de ne pas être celui qui souffre. Mais ce soir là, n’y avait-il vraiment aucun sentiment? Il l’ignore, et il joue sur les ambiguïtés avec un plaisir malicieux qui se dessinait sur ses lèvres aux allures innocentes (pourtant bien loin de l’être). « moi non plus j’crois pas que ce soit dans mes habitudes d’effleurer les lèvres d’un autre. Mais que ferais-tu si je n’ai pas envie que cette rumeur cesse ? hm? » il jongle avec les mots, comme seule arme face à sa détermination et tandis qu’il articule chaque syllabe. « ça te dérange tant qu’on pense que tu sors avec moi? »

il s’approche lentement, d’un pas agile dans sa direction, la moue exagérément attristée. Il se glisse lentement jusqu’à réduire dangereusement leur proximité afin que ses pupilles tentatrices parviennent pleinement dévorer les siennes; il y scrute la panique et les étoiles tandis que sa voix de velours brise l’atmosphère pesante. « où bien c’est le fait que tu ne puisses plus te rappeler de tout les détails? » sa main effleure son épaule il tourne la tête un instant, le temps de réfléchir avant d’humidifier ses lèvres. « parce que…. » ses doigts longent délicatement sa joue « je pourrais te rafraîchir la mémoire. » C’était égoïste c’était mesquin, honteux comme il ne l’avait jamais fait auparavant, mais il devait se convaincre d’une manière ou d’une autre qu’un homme pouvait être aimé comme il avait aimé cette femme. Quitte à se brusquer lui-même, à en perdre son amour-propre, si cela pouvait permettre d’oublier sa belle dulcinée l’espace d’un instant.


Spoiler:
 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


   
   
sky full of stars ☆゚.*・。゚
I'll call you moonchild ☽ Inertia is so easy—don't fix what's not broken. Leave well enough alone. So we end up accepting what is broken, mistaking complaining for action, procrastinating for deliberation

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mar 11 Juil - 11:56
écart de conduite

featuring. agapé
Qu'est-ce qu'il ferait, s'il n'avait pas envie que cette rumeur cesse ? Bonne question, très bonne question. Jaehwa ne savait pas ; entre insultes et menaces, tapes et frappes, il avait le choix mais, un truc, il ne sait quoi, l'empêchait d'imaginer le pire. Ou, plutôt, de s'imaginer en train de s'énerver contre Agapé. Oh, l'envie n'y manquait pas, et il ne perdait pas le nord, s'empressait de répondre, agacé ;   « je- » coupé. Ses joues s’empourprent, ses yeux cherche le seul comme seul point d'appui et ses lèvres, elles, une aide, quelconque - si ça le dérange, qu'on pense qu'il sort avec lui? Le pire - et c'est vraiment le pire, c'est que non. Non. Il est tout sauf dérangé - au contraire. Alors il préfère ne pas y penser, ne pas répondre, fermer ses lèvres, fermer ses yeux, prier pour que sa taquinerie cesse, pour qu'il puisse reprendre le dessus de la conversation, pour que sa voix reprenne de l'ampleur et qu'il puisse lui crier, l'engueuler, et lui dire de nier ses rumeurs.

Sauf qu'Agapé n'est pas prêt de s'arrêter ; au contraire. Sa main touche l'épaule de Jaehwa, Jaehwa qui frémit, qui racle sa gorge, qui lève ses yeux sur le visage joufflu du plus âgé. La distance. Mangée, dévorée. Et sa timidité ? Mise au grand jour. L'alcool n'est plus là ; la fierté disparue, et Jaehwa recule, recule jusqu'à plus faim, plus fin, même, ses yeux, gênés, effleurant ceux de son partenaire d'un soir. Je pourrais te rafraîchir la mémoire. Doux jésus. S'il était fait de glace, Jaehwa serait déjà fondu, là, au sol, en une flaque, mort, crevé. Entre son cerveau, qui lui gueulait que non, non, c'était tout sauf moral, c'était pas lui - et tout ce qu'il ferait, s'il acceptait, ne serait qu'idioties. Et y'avait son corps, ses mains, ses lèvres, son envie, sa curiosité, qui eux, ne voulaient qu'une chose ; dire oui, fondre, apprécier, espérer, envier. Déjà ailleurs, loin dans ses pensées, sa main finie ancrée sur l'épaule du teint. Il ne réalise pas ce qu'il fait - il réalise juste qu'il n'a plus trop d'équilibre, et que son pauvre petit esprit n'est pas habitué à ce genre de situation. D'habitude, on lui demande simplement s'il veut, à dix mètres de lui. Là, il a envahi son espace intime ; pire, il envahit son espace plus qu'intime. S'il ne faisait rien, il allait regretter. S'il faisait quelque chose, idem. Dilemme, dilemme horrible, dilemme qu'il casse en se penchant en avant, en collant ses lèvres à celles d'Agapé, chastement, comme un gamin de trois ans qui embrasse sa première petite-amie. Rapidement, et il recule, pourpre, honteux, gêné, alors qu'il tapote l'épaule du sportif. Et voilà l'acteur piteux. « wow ! c'est merveilleux ! je me souviens de tout !  » Rire nerveux.   « écoute, je.. je, c'est pas qu'être pensé en couple avec toi me dérange mais.. enfin, fondamentalement parlant, t'es pas mal, et- c'est juste que je-  » Suis un petit type tout chaste, horriblement gêné d'être si faible devant toi. Mais ça, il peut pas le dire. Alors il pose ses mains sur le torse de l'autre, et il pousse, doucement, ses lèvres pincées, ses yeux étoilés, et son envie tentée. Puis merde. Il peut l'embrasser, non ? C'est lui. C'est de sa faute. Et il sait qu'Agapé va rien comprendre mais merde, foutu pour foutu. Alors il profite de sa prise sur son torse pour l'attraper, pour le tirer et l'amener à lui. Et enfin, enfin, ses lèvres rencontrent de nouveau la douceur des siennes. Immobiles d'abord, il tente de les mouver - et plus il le fait, plus il se voit, là, contre lui, hier soir, à souffler, à grogner, à le toucher, partout. Bordel.  


Spoiler:
 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mar 11 Juil - 15:57
écart de conduite

featuring. jaehwa
Aimer ou ne pas aimer, plaire pour ne pas déplaire, il tente de le charmer à nouveau pour le plaisir de gagner. Ne supportant aucunement être retenu comme le fautif de la situation, ou même celui qui allait être assujetti. Il le provoque, cherche à l’intimider pour inverser les positions. Une petite voix tente de le stopper de lui dire qu’après tout ce n’est pas sain, mais le diablotin n’est pas prêt de s’arrêter désormais qu’il s’était lui même pris à son propre jeu. Sa main ancrée sur son épaule, ses doigts effleurant sa joue rougie, ses gestes se confondaient entre taquinerie et désir, sentiments et simple égarement, le paradoxe le ronge tandis que ses ressentis s’accroissent au contact du plus jeune.

Son visage proche du sien, d’une distance qui semble peu à peu s’éteindre, ses yeux n’ont le temps de se clore que le crime avait déjà été commis. gêne douloureuse, jouissive et pourtant invisible, désormais confronté à une étrange réalité, le garçon troublé détourne le regard et se force à déglutir. Sa gorge se noue, face à l'odieuse situation. Ils s’étaient brûlés. Il se pensait confiant, mais l’alcool n’était plus là pour lui faire évaporer ses sens, son bon sens, celui de ne pas aimer les hommes. Son organisme ne répond plus correctement et une horrible sensation se noue à sa gorge. Ses yeux s’affaissent sous l’embarras, ses lèvres tentent de formuler un simple son mais elles se font clore par leurs jumelles. « att- » Jamais une poigne aussi féroce ne l’avait autant déstabilisé et renversé ses émois, et quand bien même le tireur pourra à l’avenir le nier par son visage de marbre, peut-être que lui-même avait aussi fondu à cet instant précis. Que lui-même s’était laissé emporter par cette violence maladroite et ce sentiments véhément. Choc électrique, choc maladroit, ses lippes, écrasées à nouveau avec ferveur contre les siennes, s'entrouvrent légèrement, s’adaptent lentement au rythme qu’il impose de peur de le brusquer. Sa main cherche sa nuque pour l'approcher un peu plus de lui, ses gestes perdent de leurs précisions, l’incertitude s’y mêle et lorsque l’air manque et qu’il rouvre les yeux, il le cherche du regard. pour savoir jusqu’où s’était-il brûlé. « a-attends. en vrai j’pensais vraiment pas que t’allais le faire. t-t’es u-un mec et m-moi aussi. a-attends. c-c’est pas comme ça n-normalement. » le timbre de sa voix se brise, perds de son charme imperméable pour de la gêne. Et bordel qu’est ce qu’il était perdu.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


   
   
sky full of stars ☆゚.*・。゚
I'll call you moonchild ☽ Inertia is so easy—don't fix what's not broken. Leave well enough alone. So we end up accepting what is broken, mistaking complaining for action, procrastinating for deliberation

Revenir en haut Aller en bas
Saja undaunted
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t116-im-jaehwa-i-was-just-fi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mar 11 Juil - 16:44
écart de conduite

featuring. agapé
 « a-attends. en vrai j’pensais vraiment pas que t’allais le faire. t-t’es u-un mec et m-moi aussi. a-attends. c-c’est pas comme ça n-normalement. » Normalement. Ok, il va virer fou, c'est officiel. Jaehwa grogne, Jaehwa le pousse et Jaehwa s'outre. Sa docilité s'évapore, et il commence à rugir, à rager, à s'énerver ; il va être tout, tout sauf doux. Non, parce que- parce qu'il n'a pas les mots, là, tout de suite, maintenant. Agapé lui attrape la nuque, il répond à son baiser et finalement- et finalement c'est pas comme ça normalement. Il fulmine définitivement trop pour qu'il ne dise rien. Alors il le pousse, il le pousse presque brutalement, rouge, rouge pivoine mais pas le même rouge qu'il y a quelques secondes.   « normalement ?!  »

Dramaqueen est de retour, il souffle, il glisse ses mains dans ses cheveux, les met en arrière, les ébouriffe, pour finir assis. Pourquoi, même, il s'énerve ? Hein ? Genre, il pourrait pas n'en avoir rien à faire, laisser couler, filer, partir avec qu'il ne soit trop tard ? Non, non, faut forcément que Jaehwa s'y intéresse trop, il faut forcément qu'il soit énervé par ses mots - comme si l'embrasser n'était pas normal.   « tu sais quoi, agapé ?  » Là. On y est. Il se lève, il le pointe, avec son index, accusateur. Sa voix est froide et son ton sévère ; il est définitivement énervé.   « t'es qu'un putain de gamin, ok ça fait dix ans que j'essaye de parler sans bégayer mais toi- toi, tu trouves qu'embrasser un mec, c'est pas normal ? tu trouves que c'est dégoûtant, hein ? alors quoi ? et si t'étais gay ? parce que j'suis désolé mais ça avait l'air de te plaire, y'a quelques putains de secondes.  » Sa main le démange mais il se retient, il se contente de serrer ses poings - et de taper du pied.   « si ça se passait pas comme ça normalement, pourquoi tu m'aurais embrassé, hein ? y'a personne, y'a pas de témoin, personne peut accentuer la rumeur et toi, tu m'embrasses ?  » Il bouge comme une puce, il finit assis, debout, assis, debout, il tourne autour, il cherche ses mots, retient ses envies, ses pulsions, pour ajouter ; « tu sais quoi ? on va laisser courir les rumeurs. et à chaque putain de fois que je te verrais, j'agirais comme si j'étais ton mec. tu vas voir agapé, si c'est pas comme ça normalement.  »

 

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁

j'peux pas t'abandonner mon bébé

Revenir en haut Aller en bas
pépé d'amour
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://404error-baby.forumactif.org/t130-moon-agape-kill-them-wi
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   Mar 11 Juil - 19:20
écart de conduite

featuring. jaehwa
Agapé perd les pédales, agapé pense être fou. bordel t’as embrassé un mec et t’as apprécié. un sentiment désagréable commence à naitre au creu de son estomac, sa gorge se noue, ses muscles se crispent et il n’entend plus rien. Plus rien sauf son coeur qui bat la chamade comme il ne l’avait été depuis longtemps. Pouvait-il l’entendre ici? Le bruit de sa carapace de rompre à chaque seconde? Parvient-il à déceler ses réelles émotions au moment où leurs regards se croisent? lueur désireuse, lueur rêveuse, ses nerfs menacent de craquer alors qu’il laisse l’enragé le pousser contre l’un des casiers. Le choc le réveille, un hoquet maladroit s’échappe de ses lèvres. « “dégoûtant” ? attends, jaehwa, je n’ai jamais dit ça. » il déglutit, se mordit la lèvre tandis que son corps est pris d’un sanglot qu’il refoule. « je n’ai jamais dit ça, et je ne le pense pas non plus. arrête. » ses mains se glissent dans ses cheveux, tandis que ses genoux se fléchissent jusqu'à le faire chuter au sol dos au mur. « c’est toi l’enfant dans l’histoire. je n’ai pas vraiment été délicat dans mes propos avant. je l’admets. mais là jaehwa t’es carrément égoïste. peut-être que toi ça ne te choque pas. mais moi c’est bien la première fois que je ressens quelque chose pour un autre homme. » la bombe à retardement avait été lâchée. maintenant il restait à savoir si cela été totalement vrai. la multitude de sentiments qui le gagnait se confondait.

Sa poitrine se soulève de respirations irrégulière tandis qu’il refoulait comme à son habitude ses émotions, de sa panique intérieure à l’humidité de ses yeux. « j-j euh…. » il entend la colère gronder, sa voix dure, plus dure qu’il ne l’aurait souhaité. Sur le coup l’enfant s’effraie, l’émoi malgré lui, l’anxiété et l’angoisse lui gèle l’échine tandis qu’il l’écoute en maintenant sa figure de marbre. « t’es sérieux de vouloir jouer à ce jeu là? » la voix grave, bien plus grave que son timbre naturel. Ses sourcils se froncent à l’entendre parler j’agirais comme si j’étais ton mec. Agapé il flippe en réalité et il aimerait mieux l’infirmer. Il aurait aimé être plus intimidant, ne serait-ce que pour paraître plus fort et plus viril; mais Agapé est condamné à être un enfant-étoile, le petit prince douceur incapable d’être ne serait-ce qu’un instant l’artisan du mal.

Mais il s'avère mauvais perdant, mauvais joueur. Il se lève de son appui peu confortable, pour venir en face de l’homme qui l’a rendu criminel, l’attrape sans douceur par le col pour jouer à son jeu et le mettre à hauteur de ses yeux. il ne supporte pas l’idée des rôles inversés, et il le désire plus que jamais assujetti devant lui à implorer sa pitié. « jagiya, et si on jouait aux choses sérieuses pour vérifier tes hypothèses? » que je sois attiré par les hommes par exemple? prononce-t-il, murmure-t-il dans un souffle presque inaudible tandis que ses lèvres s’entrechoquent contre les siennes pour y retracer les formes sans douceur, sans aucune tendresse, ses mains emprisonnent son visage, tandis que ses dents se plantent sans ménagement sur ses lippes entre les multiples assauts; agressif.

▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁▁


   
   
sky full of stars ☆゚.*・。゚
I'll call you moonchild ☽ Inertia is so easy—don't fix what's not broken. Leave well enough alone. So we end up accepting what is broken, mistaking complaining for action, procrastinating for deliberation

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
vas-y clic tu verras la vierge baby
MessageSujet: Re: ☼ écart de conduite (agapé)   
Revenir en haut Aller en bas
 
☼ écart de conduite (agapé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
maggle2night :: lendemains difficiles :: la poubelle. :: ‹ rps.-
Sauter vers: